Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Ce ne sont pas toujours les meilleurs qui gagnent à la fin

Ce ne sont pas toujours les meilleurs qui gagnent à la fin

Vingt-quatre ans que l’Italie attendait ça. .. « ça ». Toutes les victoires ne sont pas belles. Plus on attend, plus on s’attend à ce que la victoire soit franche. Incontestable.

Au-delà de la loterie des tirs au but. Materazzi est un très grand joueur. Un immense joueur. Cracher une insulte, et sans doute des plus infâmes, dans le dos de l’adversaire en sachant celui-ci intègre, voilà une manœuvre qui n’entrera pas dans l’histoire, à l’instar de l’ultime geste du capitaine de l’équipe de France. Et pourtant ! Dans la blacklist du foot, je veux le courageux, le noble, l’irréprochable Materazzi ! Drôle de façon de provoquer la chance. Le vrai "méchant" s’en tirera sans une sanction et se saisira de la coupe ivre de bonheur. Aucun remords, et aucun Clint Eastwood en vue pour démasquer le fourbe.

Que Zidane se fasse ensuite justice sous les caméras du monde entier et mérite un carton rouge, c’est une évidence, et ça le serait encore davantage si depuis le début de ce Mondial on incluait la caméra dans l’arbitrage - car rappelons-le, se servir de la caméra pour arbitrer un match ne fait toujours pas partie du règlement de la FIFA. On ne peut pas faire deux poids deux mesures : soit on se sert de la caméra depuis le coup d’envoi, soit on ne s’en sert pas, mais on ne décide pas de faire une exception pour la finale !

Sur ce changement d’option, il y a justement discussion. C’est le quatrième arbitre qui « voit » la faute sur la caméra et prévient l’arbitre ; la FIFA nie. Le quatrième arbitre aurait vu la faute de ses yeux sans la caméra.

A ce moment-là, sans doute, le match bascule. La France domine toujours une Italie exsangue. Même après le carton rouge, mais psychologiquement la partie a viré.

Avec la caméra, le pénalty sur simulation de Totti qui a envoyé l’Italie en quart et renvoyé l’Australie à la maison n’aurait pas eu lieu d’être. La fameuse tête de Vieira dans un autre match aurait compté. Le pénalty accordé à la France en première mi-temps contre l’Italie aurait été annulé, mais le second bien réel pour lequel Malouda n’obtint rien, pas même un carton, aurait, lui, été accordé.

L’Italie commença donc sa finale fort. Un peu trop fort. Une pluie de gestes brutaux. En deuxième mi-temps, le lièvre s’était fatigué et la tortue France dominait le lièvre. Ça sentait bon le civet. Archi-dominés en prolongations au point de ne jouer plus aucun ballon que ceux menaçant leurs 22 m, et de ne pas réussir à se ressaisir après la sortie de Zidane et leur supériorité numérique. Ironie du sort, les Italiens s’imposent grâce au pénalty manqué de leur compère à la Juventus de Turin, David Trézéguet, alias Trézégoal ; la « Juve », jadis club auréolé de gloire, aujourd’hui devant les tribunaux pour matchs truqués. Bref, la gloire du football. C’est d’ailleurs un anonyme de la FIFA qui vint remettre la coupe à des Italiens expressifs. Normal. Une bien pâle victoire pour le foot. Pas de quoi pavoiser. Juste un répit avant que les joueurs italiens ne répondent de leur complicité devant la Justice. Et une revanche à venir dans les éliminatoires de l’Euro, où la France retrouvera l’Italie.

Le foot n’oubliera pas Zidane et ne restera pas sur cette dernière image si regrettable : la réponse par la violence physique à la provocation verbale d’un joueur lâche qui joua à le dégonder en l’insultant dans son dos. La Fifa a déjà célébré Zidane en le consacrant, lui, plutôt que l’un de nos tristes Italiens victorieux, meilleur joueur de ce Mondial ! Tout un symbole. Un symbole de l’attente déçue des amoureux du foot face à cette victoire injuste. Une manière de récompenser un perdant qui est plus convaincant que les vainqueurs du jour. Zidane ne nous a pas tous envoyés à la retraite sur ce geste, Zidane nous aura avant tout permis d’accéder en finale. Rien que pour le merveilleux France-Brésil en quart, il mérite d’être acclamé comme le dieu vainqueur qu’il n’a pas été. Ce sont ses gestes de beau jeu que l’on retiendra.

Forza Italia ? Forza Zidane !

Mais ne vous y trompez pas, j’adore l’Italie, le pays, le peuple. Ti amo Italia ! Bravo quand même à Gattuso qui fait un match propre, à sa hauteur.

Aujourd’hui, l’ovation méritée des Bleus par des supporters qui attendaient l’apparition de leurs héros envers et contre tout devant l’hôtel Crillon. Tous ont été chaudement applaudis. Trézéguet et Zidane. Zidane et Trézéguet. Il y a des défaites qui sonnent comme des victoires. Pas de deuxième étoile au maillot mais dans le coeur, certainement. Les Bleus nous ont fait rêver, on ne les attendait pas si loin. Pas aussi près de 98. Merci à eux.

Et vous, comment avez-vous vécu cette finale ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.3/5   (87 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • olyvyer (---.---.36.35) 11 juillet 2006 10:50

    « Materazzi est un très grand joueur » Il faut vraiment ne rien y connaitre au football italien et au football en général pour prétendre que ce défenseur qui a un nom à conduire des voitures de sport est un grand joueur. Ou alors, un grand joueur au sens propre car il mesure plus d’1m 90, mais pas au sens « sale ». Indépendemment de l’atercation avec Zidane, Materazzi est certainement le joueur le plus violent du calcio, c’est une vraie brute ! Comment peut-on qualifier ce mec de grand joueur ?? Pour moi, il incarne tous ce que le football ne doit pas être, violent, truqueur bref anti-fairplay !


    • (---.---.211.237) 11 juillet 2006 10:54

      Complètement d’accord avec Olyvyer, renseignez-vous sur ses faits d’armes dans le calcio, vous allez comprendre ...


    • olyvyer (---.---.36.35) 11 juillet 2006 11:01

    • Elise Mark-Walter (---.---.76.29) 11 juillet 2006 11:03

      Avez-vous lu la suite ? Qualifier Materazzi de « grand joueur » était évidemment ironique même si je n’irai pas aussi loin que vous en le traitant de joueur qui « a un nom à conduire des voitures de sport ». Et pourquoi pas un nom « à manger des spaghetti » comme Dupont « à manger du camembert » ? Ne nous laissons pas aller aux clichés réducteurs. Je n’ai pas voulu écrire un article anti-italiens. Un pays que je connais bien et que j’adore. Une nation que je respecte. Mais plutôt engager un débat sur les violences non sanctionnées et la loi itolérable du « pas vu pas pris » qui fait triompher les violents lâches et habiles, sur les incohérences arbitrales qui ont malheureusement entaché ce mondial. Sur l’avenir de l’arbitrage. Vidéo or not vidéo. Et enfin remercier notre équipe pour la beauté de la dramatique de son parcours. Merci Zidane, Henry, Thuram, Viera, Gallas, Sagnol, Ribéry, etc. Et que vive le sport et l’esprit du sport.


    • olyvyer (---.---.36.35) 11 juillet 2006 11:31

      Dire que Materazzi a un nom à conduire des voitures n’est pas un cliché réducteur, mais une simple boutade que les lecteurs sauront appréciée (j’aurais utilisé la même formule pour un joueur portugais, tchéque ou francais...). Entre des voitures de luxe et du camembert il y a de la marge... Sur la violence dans le foot, et dans le sport, les débats autour du « pas vu, pas pris » et de l’arbitrage vidéo sont désormais doublés de ceux du « pas entendu, pas (sur)pris ». Le principal atout de l’arbitrage vidéo et audio réside en effet dans leurs vertues disuasives...


    • Elise Mark-Walter (---.---.76.29) 11 juillet 2006 11:35

      ça dépend du camembert ! :) Je vous suis dans votre dernier argument, la force dissuasive d’un arbitrage vidéo et audio.


    • bernard29 candidat 007 11 juillet 2006 12:29

      Eh bien voilà. On y arrive. il faut mettre des micros partout. On en entendrait des vertes et des pas mûres sur les bandes sons. Et même que peut être vos idoles ne seraient plus si innocentes que celà. Avez vous déjà fait un sport collectif en compétititon ?

      Et tout cela pour excuser un acte délinquant, en flagrant délit ! Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire !!

      Votre article n’est pas sérieux et truffée d’erreurs.

      ce n’est pas la Fifa qui a déclaré Zidane meilleur jour du mondial, ce sont les journalistes de presse sportive. Et leur choix avait été fait avant la finale, donc avant l’agression.

      Vous n’en savez rien de la question du quatrième arbitre comme tout le monde ,. La seul chose que l’on sait c’est que la FIFA a déclaré, que le 4 éme arbitre avait vu de ses propres yeux l’agression et n’avait pas eu besoin de la vidéo. ( c’est vrai ou c’est pas vrai, c’est pas le problème).

      Pour le reste vous avez le droit de penser que ce sont les meilleurs qui ont perdu. On se console comme on peut, mais je ne comprends pas pourquoi vous avez besoin de vous justifier sur le fait que vous aimez bien l’Italie, les italiens, le vin italien, les spaghettis, les pizzas, etc.. Qu’est ce que ça a voir avec le football ? le sport et le jeu ??


    • Elise Mark-Walter (---.---.76.29) 11 juillet 2006 12:48

      Pour répondre à votre question, « James », un sport de compétition, oui, mais individuel. Et pour compatir et me comporter violemment sur un terrain, en essayant de le faire bien sûr à l’insu de l’arbitre, en partant du postulat fumeux qu’il faut bien que les émotions fortes sur un terrain s’évacuent, je suppose qu’il faudrait d’abord que je m’injecte de la testostérone en intraveineuse. Au passage, je n’ai pas dit que je tranchais sans émettre des réserves en faveur de l’arbitrage vidéo et son mais qu’il le faudra sans doute à l’avenir en veillant à ce que son application soit juste et ne livre pas le foot + encore aux télévisions, à l’argent, et qu’il y ait sur-spectacularisation. Zidane a été élu, vous avez raison, avant la finale, partant du principe que c’est la totalité d’un parcours dans ce mondial qui devait être récompensé. Il l’aurait donc été après la finale. Ce n’est pas parce que Materazzi n’a pas été pris en flagrand délit qu’il ne doit pas après coup être sanctionné, surtout si l’injure - à présent admise par le joueur incriminé - était raciste. Qu’on se demande, dans ce cas, quelle violence est la plus forte, et exemple néfaste donné à la jeunesse ?


    • bernard29 candidat 007 11 juillet 2006 15:48

      Chère élise, j’ai eu un moment d’hésitation. mais oui, je dois bien l’admettre , je suis démasqué. Entendre mon petit nom frôlé sur votre clavier, je ne sais si j’en ai encore saisi toute la saveur. Mais, je vous en prie, Elise, ne laissons pas des brumes mauvaises du racisme gâcher ce débat. Ma mission footbalistique s’arrête donc là. Je rends les armes.
      - Que diriez-vous, d’un cocktail acidulé sur une gondole , avant de repartir pour d’autres aventures, chère élise. ? J’aurai mon journal sous le bras gauche.


    • Elise Mark-Walter (---.---.76.29) 11 juillet 2006 16:24

      Sous le bras gauche, pas le droit ? Alors let’s go for a margarita ! Tous les commentaires et précisions (comme la vôtre mettant l’accent sur le fait que Zidane avait été élu par des journalistes accrédités juste avant la finale) qui peuvent faire avancer le débat sont les bienvenus, 007. Et si j’ai insisté sur le fait que j’aimais l’Italie, c’est que dans un sport qui se pratique sous la bannière patriotique du pays, et où tout un chacun soutient le drapeau à travers son équipe, la confusion peut être faite. J’aurais pu être accusée de faire un article « anti » et anti-italiens quand j’ai grandi pas loin de la frontière italienne et que je connais bien ce pays et pas seulement par ses pizzas, ses pâtes, ses vespas et je ne sais quel folklore encore. L’enjeu colossal porté par un mondial de foot encourage hélas les amalgames et il n’est pas facile de les désamorcer. Le foot est le sport le + géopolitique d’entre tous les sports.


    • Adolphos (---.---.59.170) 11 juillet 2006 11:06

      « La Fifa a déjà célébré Zidane en le consacrant, lui, plutôt que l’un de nos tristes italiens victorieux, meilleur joueur de ce mondial ! »

      Il est visible que la fifa comme les média cherchent à faire oublier au peuple son acte impardonable, car il y a beaucoup de pognon à la clef.


      • GRL (---.---.91.38) 11 juillet 2006 12:23

        Elise , comment j’ai vécu cette finale ? Et bien je vais vous le dire . J’étais déjà content qu’Aragones se soit fait remettre à sa place , et que l’équipe espagnole soit battue .

        Nous en France avec nos choix multiculturels , on est les sales nègres dans leurs coeurs , de l’entraineur aux supporters qui sifflent notre hymne . On est des « bâtards », peut etre , dois je aussi ajouter que justement nous ne sommes pas des consanguins ? je serais un peu idiots , hein ? Mais voilà , le sort s’en est chargé , battus et remis en place par Viera , des images que je n’oublierai pas . But de Ribery , de Viera , De Zidane , eh oui , une symbolique merveilleuse .

        Et j’étais bien content que le coup de boule soit parti et que la coupe revienne à l’Italie en compensation , parce que le destin n’était pas aussi clément le deuxieme coup . Zidane a remis les pendules ... à l’heure . La coupe revient à l’Italie , cela nous permet de sortir avec un problème bien plus terre à terre que nos doux reves collectifs

        Vous allez voir apres expertise que le racisme s’est encore exprimé et qu’apres avoir été les sales nègres des espagnols , nous sommes aussi les sales arabes des italiens , un pays que vous aimez et qui est une part de mon sang , mais dont je déplore les élans populaires.

        N’oubliez pas que dans le colisée de notre temps , se déroule comme dans l’antiquité , bien plus qu’un jeu , et que la FIFA en particulier , est l’occasion aux nations de parler . Elles ont parlé , nos voisins directs ont parlé , et Zidane , lui à osé répondre.

        Ce que j’ai ressenti , c’est qu’en plus de la lutte interne contre le racisme , qui est lente et difficile , il y avait aussi un autre défi , c’est celui de faire accepter nos choix à nos voisins , qui exsudent la haine , et me déçoivent , au sens de notre histoire .

        Voilà la coupe du monde est plus que le foot , et voilà ce que j’ai ressenti en finale , ce geste a tout changé , m’a fait passer du foot qui est un sport , un spectacle et un moyen d’expression , aux luttes éternelles et à une certaine fixation de l’étranger sur nous , et pourtant , nos choix multiculturels et la voie que je leur espere m’ont toujours portés.

        GRL


        • Elise Mark-Walter (---.---.76.29) 11 juillet 2006 12:33

          Merci GRL pour ce commentaire si juste. Le racisme - l’une des pires violences qui soient, une injure à la richesse de l’altérité culturelle - s’est trop souvent exprimée dans ce mondial. Et notre équipe, il est vrai, a pu y être d’autant plus exposée que multi-ethnique, multiculturelle (comme vous le soulignez si bien) à l’image de la France. Materazzi a admis avoir insulté Zidane mais nous ne savons toujours pas ce qu’il lui a dit. L’hypothèse de l’injure raciste a été largement relayée par la presse mondiale sans certitude encore. Nous le saurons bientôt.


        • GRL (---.---.91.38) 11 juillet 2006 15:44

          Avec plaisir Elise , de toute façon la transition mondial de foot / vie de tous les jours s’est faite par Zinedine Zidane , et du foot qui m’a porté je suis revenu dans ce monde de luttes renforcé de la voix d’une espèce de héros national qui a soufflé dans le creux de l’oreille de ceux qui souhaitent faire avancer ce pays de polémiques : « Le spectacle est terminé , ne lache pas , jamais ! » . Et c’est pas un type qu’on connait pour ses bla bla , il est pas fort en bla bla . Juste un etre qui ne s’est pas laissé sucer les convictions par le pognon .... et de vous à moi , je pense sincèrement que çà fait des jaloux , beaucoup de jaloux , parmi ses détracteurs ...


        • Elise Mark-Walter (---.---.76.29) 11 juillet 2006 16:13

          GRL, vous avez raison de ne pas couper le foot de la vie de tous les jours. Le foot est un extrait très concentré, l’extrait de parfum de la vie de tous les jours, et en même temps prétend à l’exemplarité aux yeux en premier lieu d’une jeunesse émerveillée par les exploits de ses héros accessibles (ils peuvent se projeter dans leur parcours). Le foot exacerbe nos émotions, les meilleures comme les pires. C’est ce mélange d’exemplarité postulé et d’actions violentes constatés, d’émotions communes, de dramatique fascinante le temps d’un match qui en font la complexité. Sans la puissance de l’image qui « déconnecte » la réflexion nous aurions pu lire autrement le geste de Zidane qui reste brutal, pas exemplaire, mais qui donne à voir le foot pour ce qu’il est : le théâtre de violences verbales et physiques, de provocations, de lâchetés, de jalousies, eh oui, de racisme. Un racisme à combattre véhémentement. Bien sûr, c’est là le pendant négatif mais qu’on ne doit pas nier en faisant de Zidane le bouc-émissaire de ce que nous ne voulons pas voir. Le foot est un sport magnifique. Un sport qui rassemble. Ne le gâchons pas et faisons en sorte que le « pas entendu, pas surpris » comme l’écrivait ici un internaute n’existe plus. Ps : une pensée pour le fondateur de Pink Floyd, le grand Syd Barrett qui vient de nous quitter.


        • Carlo (---.---.59.14) 11 juillet 2006 12:41

          @l’auteur

          « Ce ne sont pas toujours les meilleurs qui gagnent à la fin »

          Sur quels critères décidez-vous qui est le meilleur ? Sur des impressions, des commentaires de journalistes ?

          « Cracher une insulte, et sans doute des plus infâmes, dans le dos de l’adversaire en sachant celui-ci intègre, »

          Quand savez-vous ? Etiez-vous à côté ?

          Zidane intègre, avec déjà avant 14 cartons jaunes dans sa carrière, on peut se poser la question !


          • (---.---.215.93) 11 juillet 2006 13:01

            «  »Zidane intègre, avec déjà avant 14 cartons jaunes dans sa carrière, on peut se poser la question !«  »

            carlo, ces 14 cartons sont le reflet du jeu pratiqué parfois fougueusement, énergiquement parfois même brutalement, mais jamais l’expression d’ignominies ou injures verbales.


            • olyvyer (---.---.36.35) 11 juillet 2006 13:54

              14 cartons rouges évidemment, et pas jaunes... Juste pour relativiser (ca n’excuse en rien son coup de boule en finale !), Zidane a joué environ 640 matchs dans sa carrière. Il a joué 16 ans, j’ai arrondi a 40 matchs par saison (championnat, coupes, sélection), hypothèse basse voire très basse. Il a donc recu 14 cartons rouges (s’il s’agissait de jaunes ce serait le joueur le plus fair-play du monde. 14/640 = 0.02 autant dire qu’il a recu un rouge tous les 45 matchs !!! Son nombre de cartons ne reflète donc en rien un jeu brutal...


            • NC (---.---.60.3) 11 juillet 2006 13:36

              Au moins l’attitude de Zidane est franche et directe, on ne peut pas en dire autant de Materazzi et de ses propos venimeux et malsains.


              • Senatus populusque (Courouve) Courouve 11 juillet 2006 13:39

                Zidane s’est trompé, il aurait dû choisir un sport de combat, un art martial.


              • Dabir (---.---.103.74) 11 juillet 2006 14:06

                @Courouve

                Oui, mais pas n’importe lequel : la boxe Thaï par exemple.


              • zizanou (---.---.200.5) 11 juillet 2006 15:42

                Que Zidane ait reçu des insultes genre « va te faire enculer », « ta mère est une pute », voilà qui ne change rien de ce qui se dit sur les stades et ailleurs... Qu’il ait recu des insultes racistes, son coup de boule est justifié car il a su appliquer ce que les dirigeants du foot essaient d’inculquer aux jeunes : pas de racisme ! Il aurait d’ailleurs dû revenir avec ses potes « nègres » pour finir le « rital » à coups de crampons ! (mais non je déconne !)


                • bernard29 candidat 007 11 juillet 2006 21:19

                  la violence est le pire des racisme.


                • minijack minijack 11 juillet 2006 16:50

                  Révoltant ! C’est le mot qui m’est venu à la bouche immédiatement à la vue de la réaction de Zidane. Non pas à cause de son geste à lui, du « coup de boule » sur le buteur italien, mais parce que j’avais vu TOUTE sa réaction antérieure : son sourire suite à l’accrochage du maillot et son éloignement tranquille, avant son brusque retournement et l’attaque frontale. Je l’ai vu blêmir sous l’injure. Je ne savais pas encore quelle injure, mais il était évident pour moi qu’il y avait eu injure grave pour que notre magnifique sportif craque ainsi.

                  Ce matin sortent enfin les explications qui me confirment dans mon impression première. Après lecture par des spécialistes sur les lèvres de l’italien, on sait qu’il a volontairement blessé au coeur son adversaire français : « Fils de pute, musulmans tous terroristes, etc.. », que venaient faire des injures de cette sorte, de telles immondices, sur un terrain de foot ?

                  L’a-t-il fait sciement pour déstabiliser le capitaine français ? L’a-t-il fait parce qu’il est vraiment raciste et haineux ? Dans un cas comme dans l’autre ce garçon a eu un comportement ignoble.

                  L’Italie a gagné un joujou convoité depuis 24 ans. Grand bien lui fasse. Mais est-ce bien encore du sport ?

                  ZIZOU, ON T’AIME !


                  • Elise Mark-Walter (---.---.76.29) 11 juillet 2006 17:03

                    Je partage votre sentiment. Zidane s’éloignait en souriant quand Materazzi lui a lâchement craché son venin dans le dos. Un tel comportement lâche, haineux, poussant à la réaction physique, est insupportable ET sur un terrain de foot ET dans la vie tout court. Une enquête est en cours et nous ne pouvons qu’espérer, puisque Materazzi a déjà reconnu avoir insulté Zidane, que le défenseur italien soit à présent sanctionné. Sinon quelle serait l’intolérable morale de cette histoire : que ce sont les lâches fielleux, racistes, mais rusés, qui s’en sortent. Que tout est permis, qu’on peut plonger, donner des coups dans le jeu, insulter profitant de ce que l’arbitre soit ailleurs accordant une faute à la France (oui, materazzi a vraiment choisi son moment) pourvu qu’on ne soit pas pris ? On ne doit pas permettre ça !


                  • Adolphos (---.---.59.170) 11 juillet 2006 17:14

                    Rien ne prouve que les insultes soient racistes. Par contre le coup de tête est fachiste, sans l’ombre d’un doute. D’ailleur Zidane aurait pû le tuer. C’est impardonable ; Il est définitivement grillé.


                  • bernard29 candidat 007 11 juillet 2006 21:33

                    Elise,

                    Tu te rend compte de ce que tu dis. comme tu es vindicative ? Mais tu demandes aussi la condamnation de Zidane peut être ?.

                    Quant à mini jacq c’est un provocateur. (Et même je crois d’extrême droite, lorsque l’on fait sur son site la promotion de jeanne d’arc, çc devient plus trés clair.)


                  • GRL (---.---.91.38) 12 juillet 2006 09:49

                    Il a eu raison , de toute façon . Vu qu’apres tout s’arrete pour lui , autant sortir en retrouvant l’humain qui est en soi . Je crois qu’il n’en a jamais rien eu à foutre , d’etre un Dieu vivant , du moins un certain aspect de cette image l’a toujours gavé . Ce n’est pas un homme public à la base . Mais par contre , il s’agit parfois de rappeler que l’on est un homme tout court . Dans un pays où on mélange facilement orgueil et dignité , voici un exemple de retour à l’humain , digne.

                    C’est , le « je n’accepte plus » , le tout et le n’importe quoi , les insultes , l’humiliation , la débilité ambiante du journaleux hystéro qui fait ses interviews à chaud apres un match , non , il était pas si mal ce coup de boule , idéal même pour laisser derriere un homme qui cherchera à se faire oublier , à se reposer , idéal , donc pour laisser une problématique bien réelle à la place d’une icone du sport .

                    Voilà , seul bémol , c’est si il avait mal dosé ... parce que quand tu frappes là , la pompe , elle peut s’arreter un temps ... et des fois ... mais voilà , à tous les provocateurs , quand t’insultes un type , Mr X , tu prends au moins le risque qu’il te réponde , on peut pas non plus tout ponderer et distribuer jugements et sanctions comme des petits magistraux ... Non , tu t’es déjà battu à l’age adulte ? Ben voilà , t’as compris , tout peut arriver.

                    C’est pour çà que le plus grave pour moi resera l’acte de provocation , et le plus préoccuppant restera le racisme , Zidane , c’est vrai l’avait fait oublier à tout le pays , et bien que cela ne tienne , il ne pouvait pas partir sans nous le rappeler ... ironie du sort ou calcul de l’instant , la tournure reste à mes yeux , tres tres ... forte et utile , pour le foot , pour le pays .

                    one more time , merci Zize !

                    GRL


                  • (---.---.199.214) 11 juillet 2006 17:14

                    encore un jaloux


                    • ericg (---.---.4.32) 11 juillet 2006 18:19

                      Ma vision n’est pas la même que la votre. J’aurai voulu écrire comment j’ai ressenti ce moment du match, et puis j’ai trouvé un article qui retranscrit exactement mes pensées.. Je vous donne l’URL.... Pour ouvrir le débat.

                      http://blogs.zdnet.fr/index.php/2006/07/11/zidane-for-ever/


                      • Elise Mark-Walter (---.---.76.29) 11 juillet 2006 19:13

                        Je viens de lire l’article que vous me citiez. c’est amusant que vous me le citiez en contrepoint, je le trouve au contraire en bien des points convergent. Je n’ai jamais souscrit au discours de ceux qui ne comprenaient pas que Zidane ne soit pas contenu « quitte à se venger hos-caméra ». Cette vengeance froide hors-caméra, je ne la trouvais pas très digne. Je lis le geste de Zidane de la même façon que l’auteur de cet article même s’il est impossible de ne pas appliquer le règlement une fois « le coup de boule » constaté par l’arbitre (et ce, bien péniblement et avec le secours du gardien de but italien puis certainement de la caméra). Il aura préféré sacrifier (pas forcément de façon consciente, je crois que c’est resté très impulsif) la gloire plutôt que sa dignité. Et s’il réussit à faire passer ça dans les médias du monde entier en délivrant enfin les mots injurieux, sales, de Materazzi. La force de l’image régressera devant le retour du sens.


                      • bernard29 candidat 007 11 juillet 2006 22:48

                        Elise , enfin une dépêche de Zidane il vient de se prononcer. mais avant j’ai lu aussi le texte sur zdnet. c’est assez triste.

                        Mais On vient de recevoir cette dépêche.

                        « dépêche AKP Rioter 11/07/06 21 h00 ». EXCLUSIF « déclaration de Zidane »

                        « Au nom de mes sponsors, canal sat, orange, Dior,générali,leader price, Adidas, je présente mes excuses à tous les gogos de consommateurs qui sont venus m’applaudir, je leur dédie mes cartons rouges et remercie la FIFA et sa bande de joyeux lurons pour me soutenir dans mon action de justicier des stades contre la malveillance et le racisme supposés de mes adversaires. C’est vrai qu’il n’a pas été gentil avec moi, mais »la bête immonde" est encore là, qui sévit sur mes stades. Je saurais me montrer digne de ce combat en vendant aux enchères mes chaussures en faveur des enfants de Monsieur le Président, et en distribuant des vidéos de mon geste réparateur, payées par mes sponsors, Je vous remercie pour ma retraite. je pars digne et fier comme d’hab. Tenez bon, et mourrez ensemble.


                      • Glab (---.---.238.130) 12 juillet 2006 09:11

                        Cher tout le monde,

                        je vous rappelle que les lois (et par la meme les reglements sportifs) sur les propos racistes ou homophobes ne donnent en aucun cas le droit a la victime de se faire justice soi-meme. Elles ne sont pas la pour autoriser la mandale dans la gueule preventive ou le coup de boule vengeresque. Une plainte se depose, elle ne se jete pas violemment au torse de l’abruti qui la prononce. Le responsable est celui qui passe a l’acte. Combien de momes en « Poussins » ou en « Minimes » se chargeront d’appliquer la loi sur le terrain via des coups de poings maintenant que leur idole l’a fait en direct devant 2 milliards de telespectateurs ?


                        • Let’s Troll (---.---.70.222) 12 juillet 2006 11:06

                          je suis fier de ce post si ça peut aider certaines personnes qui disent que zidane et tout autre personne doit réagir par la violence à n’importe quel propos insultant, que ce geste est un geste de bravoure et de résistance, et de dignité pour l’humanité. (oui, j’ai lu ça ici, oui et c’est scandaleux). Mais le parralèle avec la femme battue et l’acte indigne de Zidane est honnète. Car pour moi un être humain est un être humain qu’il soit enfant, jeune et vieillard, homme et femme. Et on ne doit pas pardonner plus une violence envers un grabataire ou un enfant qu’une personne de bonne constitution physique.


                          • Let’s Troll (---.---.70.222) 12 juillet 2006 11:09

                            correction : Et on ne doit pas condamner plus une violence envers un grabataire ou un enfant qu’envers une personne de bonne constitution physique.


                          • Elise Mark-Walter (---.---.33.92) 12 juillet 2006 11:18

                            il n’y a vraiment de quoi être fier, Troll, et je trouve que vous portez bien votre pseudo. Vous savez que votre parallèle est nauséabond. Zidane a été sanctionné par un carton rouge et ce carton était indispensable aussi écoeurant que soit le piège - car c’en était un - qui lui a été tendu. Materazzi méritait bien sûr pleinement d’être sorti du stade en même temps que Zidane et l’enquête que mène la FIFA aboutira peut-être à ce que lui aussi n’échappe pas à une sanction. On ne peut pas tolérer que seules les violences surprises par l’arbitre soient sanctionnées, c’est promouvoir de façon latente le sale jeu mais le sale jeu habile, le règne des démolisseurs rusés qui savent démolir au bon moment. On a vu ça tout au long de ce mondial. Quand la préméditation devrait saler la sanction.


                          • Let’s Troll (---.---.25.118) 13 juillet 2006 02:15

                            Je dis bravo à zizou pour son jeu footbalistique fabuleux, et je lui mets un zéro pointé pour son geste crétin (et dont ce n’était pas son premier de sa carrière sur un terrain de foot). [Je ne dis pas que Zizou est un crétin car je ne le connais pas personnellement. Je parle de son geste]. Mais que se passe-t-il sur Agoravox ? Le média citoyen ? de quel citoyen s’agit-il ? Des articles avec des idées nouvelles et des points de vue pertinents autres que ce qu’on peut lire dans les autres médias formatés ? Cela est plus en plus rare ! C’était vrai il y a encore quelques semaines ! Mais il me semble que des trolls saboteurs ont intégré totalement l’espace peut-être par une peur de la révolution pronétariennne qui est là pour « supplanter progressivement certains des vecteurs traditionnels des mass média » (Joel de Rosnay ; la révolte du pronétariat) et veulent ainsi tuer le poussin qui est encore dans son oeuf ? Il est vrai que j’ai failli ne plus revenir sur Agoravox, et puis il y a eu un article très intéressant sur la pollution des trolls sur Agoravox où certains commentateurs, qui parfois trollaient ici et là, disaient : « moi, je n’ai jamais trollé ! » Qu’ils se relisent. Et puis les trolls saboteurs ont continué leur travail de sape même en se mettant rédacteur d’article : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=11436#commentaire99117 Ce n’est pas une question d’être d’accord avec les idées de quelqu’un ou non, car j’accepte volontiers les idées contraires aux miennes si elles sont correctement étayées. Mais Agoravox est de plus en plus une tribune pour l’apologie de la violence, de la xénophobie, du fascisme. Je mets un carton jaune à Agoravox ! Ne reprenez plus ce poil de la bêtise. Merci.


                            • yan (---.---.195.223) 14 juillet 2006 23:02

                              messieurs les français , je n’ai plus de mots pour vous dire a quel point vous me saoulez avec votre mauvaise foi , vous avez pratiqué un jeu défensif et momotone durant la totalité du tournoi , execepté le brave ribéry et les jonglages de zidane , et vous osez encore vous montrer hautains et incrédules devant une petite victoire vu les circonstandces. Votre mauvaise foi , et votre débat inutile sur votre dieu zidane , ne vient que faire de l’ombre a une belle équipe dont vous etes enormément jaloux . Zidane est juste un mauvais perdant qui a refoulé son impuissance par de la violence , ce que vous faites egalement verbalement. Apprenez a accepter les courtes défaites , car vous acceptez sans vergogne le votres sur pénaltys ou avec l’aide de pénalty imaginaire.( plongeon de malouda )


                              • paul (---.---.195.223) 14 juillet 2006 23:19

                                décu pour la france on devait encore voler la victoire on a pas réussi c con , on a pas eu le bol habituel dans les pénos ou les prolongations. a qui la faute , p’tet aux femmes des joeurs français qui ne trompent plus leu vieux maris....


                              • jerome (---.---.141.121) 27 juillet 2006 18:24

                                L’italie a mérité largement de gagner la coupe du monde contre la Franche qui n’a fait que 2 beaux matchs lors du mondial (espagne et brésil), gagner la coupe du monde avec 1 pénalty douteux contre le portugal et un pénalty douteux contre l’Italie aurait peut être été plsu méritée qu’une victoire italienne ? Alors que ces derniers mettent de vrais buts !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès