Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Cissé out, un moindre mal pour les Bleus ?

Cissé out, un moindre mal pour les Bleus ?

Gravement blessé à la jambe droite, Djibrill Cissé ne participera pas à la Coupe du monde. Un coup dur pour Domenech, qui pourrait cependant lui enlever une épine du pied.

Dix petites minutes et puis s’en va. En se fracturant le tibia et le péroné contre la Chine, "Djib" a dit adieu au Mondial et à ses partenaires de l’équipe de France. Un méchant coup du sort, un de plus pour l’ancien Auxerrois, qui avait déjà manqué la Coupe du monde 2002 et l’Euro 2004 pour blessure ou suspension. Et même une véritable poisse pour Cissé, lui qui s’était déjà fracturé la jambe gauche il y a quelques mois. A force de travail et de détermination, il était revenu sur les terrains au bon moment, finissant la saison en trombe avec son club, Liverpool. Un retour en forme opportun, qui avait convaincu Raymond Domenech, le sélectionneur national, de l’intégrer dans sa si précieuse liste des 23 pour l’Allemagne. Tout ça pour rien...

Au lendemain de la victoire tricolore contre la Chine (3-1), l’émotion est vive dans le camp bleu. Les joueurs et le staff ont évidemment une pensée pour leur "pote" Djibrill, couché sur son lit d’hôpital pour de longues semaines. "C’est un choc", a déclaré Domenech, obligé de revoir sa copie et d’appeler le Lyonnais Sydney Govou à la rescousse. Déjà en délicatesse avec les médias et le grand public depuis le début de la préparation au Mondial, "coach Raymond " n’avait vraiment pas besoin de cela...

Mais si la perte de Cissé hante encore les esprits, une question se pose aujourd’hui : l’affaire est-elle si grave ? Bien entendu, il ne s’agit pas de se réjouir du forfait de l’un des meilleurs attaquants français du moment, mais plutôt de se demander si cela peut avoir des effets positifs sur l’équipe de France. En effet, la nouvelle donne va contraindre Domenech à revoir ses plans en ce qui concerne la stratégie du jeu tricolore. Jusqu’alors, l’option la plus probable était celle d’un milieu de terrain en losange, avec Makélélé à la récupération, Patrick Vieira et Florent Malouda sur les côtés, et Zizou dans l’axe, à la baguette. A l’attaque, il restait donc deux places, ou plutôt une en tandem avec Thierry Henry, titulaire incontournable. Dans cette configuration, le deuxième poste semblait échoir à Djibrill Cissé, si l’on en croit les choix du sélectionneur lors des matchs de préparation. Ce dernier désormais hors course, Domenech va-t-il conserver sa tactique ? Rien n’est moins sûr...

A plusieurs égards, le système 4-3-1-2 a montré ses limites, tant contre le Mexique, que contre le Danemark et la Chine. En particulier dans le couloir droit du milieu de terrain. Patrick Vieira, hors de forme et peu enclin à jouer à ce poste, ne donne pas toute les garanties. Son profil défensif ne lui permet pas de créer le danger sur l’aile, tâche réservée au vaillant Willy Sagnol. C’est la raison pour laquelle Dibrill Cissé semblait avoir la préférence du coach pour jouer devant. Avec sa vitesse et sa puissance, il décrochait naturellement sur le côté droit pour soulager Vieira. Le problème est que Cissé n’a rien d’un fin technicien, et son registre se limitait à faire d’incessants appels de balle, avec beaucoup de déchets dans son jeu. Un peu juste pour animer le secteur offensif des Bleus...

Deux solutions s’imposent désormais au sélectionneur : titulariser un autre attaquant, ou renforcer le milieu de terrain. Dans le premier cas, le choix pourrait porter sur David Trézéguet, buteur contre la Chine et fort d’une solide expérience des grandes compétitions. Louis Saha peut aussi être titularisé, eu égard à sa complémentarité avec Henry. Sylvain Wiltord, pour sa part, apparaît comme le candidat idéal. D’ailleurs, sa relative mise à l’écart du onze de départ avait de quoi surprendre, alors qu’il a souvent été décisif en bleu et qu’il possède, de surcroît, le registre de jeu le plus étoffé parmi les autres prétendants. Ce même Wiltord qui évolue justement aussi bien à la pointe de l’attaque que sur les ailes. Malgré son entêtement, Raymond Domenech osera-t-il, enfin, aligner Wiltord sur le côté droit, avec Malouda ailier gauche et Henry seul en pointe ? Patrick Vieira ne serait probablement pas mécontent de descendre d’un cran, aux côtés de Makélélé. Reste à savoir si Zidane acquiescera sans broncher. A moins que Domenech ne joue la surprise et ne décide de titulariser le phénomène Ribéry d’entrée de jeu. Pari risqué, mais séduisant...

Quelle que soit l’issue de ce remue-méninges, l’équipe de France devra vaincre (et convaincre) face à la Suisse, le 13 juin. Avec quelques doutes, forcément, mais sans Cissé.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (84 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • c florian (---.---.162.39) 9 juin 2006 10:55

    je doute vraiment que la blessure d’un joueur fasse de domenech un meilleur tacticien. il a toujours eu du mal à obtenir le meilleur d’un groupe, souvent de qualité, que ce soit en espoir ou chez les A.

    avec le groupe des 23 et les états de forme du moment, deux organisations semblent être les plus performantes : un 4-4-2 avec make à la récupération, un zidane à la baguette et deux joueurs latéraux trés actifs (malouda+...) ou un 4-5-1 avec deux récupérateurs et des milieux excentrés plus offensifs. je préfére la premiére solution plus offensive avec un ribéry à la place de viéra, plus risquée mais plus proche de ma philosophie du football (je suis catalan, j’aime le beau jeu). la seconde peut être adaptée contre des équipes techniques qui monopolisent le ballon mais reste à savoir qui mettre à coté de makelele, le duo avec viera n’étant vraiment pas à la hauteur, mais le choix est limité.

    ps : cissé n’a pas manqué le mondial 2002, du moins il était présent physiquement comme tous les bleus !


    • ethy (---.---.151.1) 9 juin 2006 11:39

      C’est dommage pour « djib », n’étant pas un réel fanatique de foot je trouvais quand même qu’il a apportait du dynamisme à notre chere équipe, même si parfois certaines actions n’étaient pas forcemment heureuse.

      Maintenant à savoir si cela va changer la donne, nous verrons bien dans quelques jours.


      • finistere (---.---.110.209) 9 juin 2006 12:44

        A mon avis, Domenech est trop frileux.Il ne changera pas de tactique, malgré que Viera et Trézeguet soient hors de forme et ont sans doute la tête ailleurs(Juventus). Alors qu’une équipe avec un milieu de terrain à 4 (makélélé ; zidane ; Malouda et Wiltord) et une attaque (Henry ;Saha puis Ribery à la 60émé minute) aurait une bien meilleur allure. Ceci dit il n’y a qu’un sélectionneur.


        • (---.---.123.107) 9 juin 2006 17:30

          Espérons surtout que domenech fera ce qui doit être fait c’est-à-dire mettre Vieira sur le banc (dommage qu’on n’ait pas Dacourt) et garde l’oeil sur thuram !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès