Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Comme un lundi : Merci à l’Italie !

Comme un lundi : Merci à l’Italie !

Dimanche soir s'achevait la grande joute européenne, la finale de la coupe d' Europe des nations. Deux géants du football allaient nous offrir un match mémorable, où les records et les superlatifs n'en finiront plus de nous éblouir : En cas de titre pour l'Italie, 4 coupes du Monde et 2 titres Européen. En cas de titre pour l'Espagne 1 coupe du Monde et 3 titres Européen. C'est dire la valeur de ces équipes qui s'affrontaient au stade olympique de Kiev...

GRANDE ITALIE

Je n'ai suivi leur parcours avant la finale qu'à l'aune de ces trois matchs : celui contre l'Espagne en poule, celui contre l'Angleterre en quart et celui en demi contre les Allemands.

Le premier était quelque peu insipide, les équipes se préservant pour la suite. Un match nul était logique.
Celui contre l'Angleterre un modèle du genre : peu de faute et deux belles équipes qui se sont livrées un duel acharné, forçant les Italiens à puiser dans leur réserve physique.

Enfin celui contre l'Allemagne laissait présager du meilleur  : une équipe Italienne concernée et très motivée qui a fait souffrir les Allemands grâce à son jeu de passe lumineuse, orchestré par un éblouissant Pirlo notamment. Mais là encore les organismes ont beaucoup souffert et le poids de la finale allait finalement faire plier nos valeureusx latins...

TIMIDE ESPAGNE

Depuis le début de la compétition je les ait trouvés empruntés. Ils me faisaient penser à l'équipe de France de la grande époque : sûr de leur force, mais pas là pour donner forcément un grand spectacle ; sauf (et heureusement) en finale.

Ils sont sorti sans grande surprise premier de leurs matchs de poule, juste accroché par une valeureuse Croatie qui aurait méritée mieux.

En quart contre notre pitoyable équipe de France, ils se sont bien amusés et tant mieux, ça apprendra à ces sales gamins de ne pas savoir respecter le collectif. En demi contre le Portugal il ont bien failli s'incliner. Ce 0 à 0 aura été sans doute avec le Ukraine Angleterre le match le plus tendu de cet Euro.

Ce sont deux équipes assez similaires qui se sont affrontés cette nuit là, mais finalement, deux grands talents comme Nani et C. Ronaldo ne peuvent rivaliser contre Xavi, Iniesta, Alonso, Casillas, Ramos et consor. Mais ce fut tout de même un beau match !

Ils n'ont cependant pas disputer cet euro à fond, s'économisant pour l'apothéose ukrainiene...

INJUSTE FINALE

Lorsque j'ai vu les Italiens entonner leur chant comme jamais, c'était assez émouvant je dois dire. En face, des Espagnols au regard dur et très concentré, les ingrédients étaient en place pour écrire une page d'Histoire : si l'Espagne s'impose, elle réalise le triplé inégalé coupe d'Europe Coupe du Monde Coupe d'Europe. Mais on en était pas là.

De valeureux Italiens ont cédé dès la 20 ème minute sur une tête magnifique de Silva. Ce fut dur ensuite malgré de belle phases offensives qu'il n'arrivaient pas à concrétiser. Balotelli voulant remporter le match à lui tout seul.

La course épique de Jordi Alba à travers la défense Italienne montrait bien que cette Italie là état au bout du rouleau. Chiellini fautif sur le premier but sortait, fatigué et usé par tant de matchs. Le remplacement de Thiago Motta laissait espérer aux Italiens un regain de force après être rentré au vestiaire en étant mené deux à zéro. Mais le claquage de ce dernier acheva une Squadra Azura à bout de forces.

Les buts anecdotiques de Torres et Mata sont peut-être de trop dans une finale où l'Italie n'aura jamais su concrétiser et ses nombreuses occcasion, ni même (historique !) sa domination en possession de balle.

Enfin tout de même bravo à la Roja, à ses passes lumineuses, à ses dribbles exquis et à sa vista magique. Hommage aux Italiens qui nous auront montré, peut-être plus qu'aux autres nations qu'on peut perdre avec honneur.

Une leçon à méditer.

Bonne semaine et à lundi prochain pour un nouveau numéro de Comme un lundi !!

Révolutionnairement Vôtre :

Boris Rannou.

Du Blog de Boris Rannou.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 3 juillet 2012 10:03

    malgrés la fatigue et ses blessés (chiellini-motta) ils se sont bien comporté, d’ailleurs les statistiques a la 75eme minute etaient je crois de 50% de possession de balle pour chaque equipe, 11 tirs pour chacune et 3 tirs cadrés pour chacune...


    • nenecologue nenecologue 3 juillet 2012 12:50

      Ouf !

      Les espagnols ont gagné , sinon les coups de klaxons auraient été deux fois plus intenses et auraient duré toute la nuit
      Merci aux espagnols d’être plus civilisé que les italiens !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Boris Rannou

Boris Rannou
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès