Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Coupe du Monde : carton rouge pour l’empreinte carbone (...)

Coupe du Monde : carton rouge pour l’empreinte carbone !

Faites le calcul. C’est simple. Pour se rendre en Afrique du Sud, on prend l’avion. Pas le train ou la voiture, comme à Berlin en 2006. Résultat, ce sont des centaines de milliers de visiteurs qui ont pris des vols pour se rendre sur les lieux des compétitions. À l’origine du constat, un rapport de l’ambassade norvégienne, qui chiffre à 1.856.589 tonnes les émissions liées aux transports.

Mais le bilan ne s’arrête pas là. Il faut ajouter à ce chiffre les 15 390 tonnes de Co2 produites par la construction des infrastructures sportives et lieux d’accueil (SuperMundo). Le béton, qui est le matériau le plus courant, génère une tonne de CO2 pour une tonne de produit.

Et puis il y a l’électricité, dont la production en Afrique du Sud repose sur le charbon. L’afflux de touristes va entraîner une utilisation énergétique responsable de 340.128 tonnes d’émissions de dioxyde de carbone.

Pour rendre le constat plus parlant, The Guardian s’est livré à quelques comparaisons imagées. Ainsi, nous indique le quotidien britannique,

le déroulement des compétitions va émettre autant de CO2 que le vol de 6.000 navettes spatiales. Ou que la cuisson d’un milliard de cheeseburgers.

Mais il ne faudrait pas pour autant jeter la pierre au pays organisateur de la Coupe. Elle a pris des mesures pour réduire l’empreinte carbone. Notamment, un réseau ferroviaire a été prévu pour le transport des visiteurs entre les matchs afin de minimiser les émissions dues à la circulation. Enfin, le gouvernement a lancé un programme de plantation de centaines de milliers d’arbres qui devront être plantés dans les zones urbaines à travers tout le pays.

Pour plus d’info sur l’actu DD dans le monde greenetvert.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • kitamissa kitamissa 22 juin 2010 11:50

    c’est sûr ,en vélo ou à dos de bourricot ça pollue moins,mais qu’est ce que c’est long !.... smiley


    • rastapopulo rastapopulo 22 juin 2010 12:08

      Quel délire ce carbocentrisme !

      Maintenant construire des voix ferrées ou planter des arbres est uniquement dans ce but.

      En plus si ils sont obligé d’utiliser le charbon, c’est parce que l’écologie anglosaxonne auquelle vous souscrivez essaye d’empêcher la technologie nucléaire depuis les années 70
      (mémorable club de Rome cité en exemple depuis quelle honte). 

      Or, comme le photovoltaïque est une tard (chiffre des dépenses espagnols de 2,62 milliard de subvention pour 1% de l’électricité produite existe) et que l’éolien, ensemble, ne peuvent pas techniquement dépassé 20% de fourniture au réseaux (une source non fiable, non ajustable,... pour les piques de conso du matin et du soir c’est comme ça) vous obligez defacto à ne jamais abandonner le charbon.

      Charbon forever avec vos illusions !

      Encore un hiver plus froid et nous arrêterons de dire que le CO2 est un polluant pour vraiment agir.


      • Pyrathome pyralene 22 juin 2010 12:34

        Je crois que l’empreinte carbone est largement dépassée dans le golfe......le pétrole va devenir gratuit, il suffira juste de se servir au bord de l’ancien océan..... smiley
        Et puis pour les guignolos de la fff, un retour à dos de mulet serait un must.....


        • kitamissa kitamissa 22 juin 2010 15:09

          qu’est ce qu’on en a à glander de l’empreinte carbone pour le mondial,ça ne dure que quelques jours ,

          rien qu’en Chine,presque toutes les centrales marchent au charbon ! et 24 /24 h et 7/7 j ....

          et pleins de pays fonctionnent encore avec cette énergie ....

          les panneaux solaires,les éoliennes ? eh ben dis donc il en faudrait un paquet pour couvrir les besoins énergétiques d’un grand pays industriel !


          • robert 22 juin 2010 17:35

            Excellent argument philbrasov, tu veux dire que l’on broie du vide ? smiley


          • joletaxi 23 juin 2010 10:04

            Dans ce calcul n’est pas comprise l’empreinte carbone des vouvouzella.,faites de plastique .Les milliers de supporters qui s’époumonent à souffler, produisent des tonnes de CO2, en comparaison de ce qu’ils auraient émis en restant sagement au coin du feu en France(he oui, fait pas chaud et on supporte une petite flambée le soir.S’il n’y avait pas réchauffement climatique je suis sur qu’il y aurait du verglas au petit matin)

            Une autre source importante de CO2 est le commerce floral.Je milite pour que soit interdite cette industrie. A bas les fleuristes !Pouvez-vous imaginer l’empreinte carbone d’un bouquet de fleurs ?Généralement cultivées sur des surfaces qui pourraient être affectées aux patates par exemple.Le plus souvent dans des serres,chauffées plus qu’un home de vieux !Transportées par camions frigos dans toute l’Europe,quand elles ne viennent pas par avion !A l’origine d’un plantureux commerce de pesticides et autres produits phyto.Pour finir dans nos poubelles ,grevant encore le volume de nos ordures.
            A bas les fleurs.Offrez une botte de poireaux, de carottes,un truc utile quoi.On nous conseille bien de ne plus avoir que des animaux de compagnie consommables.Un sac de patates pour la Saint Valentin.
            A bas les jardineries qui proposent des plantes décoratives.
            Pas à dire, avec nos petits ayatollahs verts, l’inquisition carbone risque de sombrer dans le ridicule le plus complet.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

emiliefle


Voir ses articles







Palmarès