Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Fernando Alonso et Mc Laren Mercedes : erreur de casting ?

Fernando Alonso et Mc Laren Mercedes : erreur de casting ?

Le pilote espagnol était heureux de nous annoncer son arrivée chez les gris en 2007 ! Cela a provoqué un raz-de-marée dans le paddock avant le début du Championnat actuel, Flavio Briatore accusant même Ron Dennis d’avoir des méthodes de recrutement plus que cavalières. Fernando Alonso a-t-il fait le bon choix ?

Au terme de la saison 2005, l’équipe Mc Laren Mercedes pointait en seconde position du classement des constructeurs avec seulement 9 points de retard sur l’équipe championne du Monde. L’écurie employant le tout nouveau Roi de la discipline n’avait aucune idée précise de son avenir dans la discipline : Fernando Alonso n’avait pas de réelle perspective de carrière très forte au sein de la structure à laquelle il venait de tout apporter ! Ron Dennis a donc profité de cette erreur de stratégie de Renault pour attirer l’Espagnol à bord d’une de ses futures monoplaces...

Le patron des gris a appliqué une recette immuable au jeune prodige. Il a placé dans le shaker des négociations : une structure professionnelle ayant des envies, un passé glorieux, des résultats significatifs et en devenir, un motoriste qui s’investit saison après saison pour progresser. Un bon salaire, avec beaucoup de zéros, sans oublier un zeste de flatterie. Après un savant mélange énergique... Le tour était joué ! Fernando Alonso décide donc de s’engager auprès de Mc Laren Mercedes et ceci dès la saison 2007. Ne restait plus aux responsables de l’équipe au losange qu’à boire le savoureux cocktail préparé et servi par Ron Dennis lui-même.

L’annonce du juteux contrat jeta le trouble au sein des Bleus, les responsables des deux prestigieuses écuries allant jusqu’à se jeter respectivement des noms d’oiseaux au visage par interview interposée. Le début du Championnat promettait une lutte sévère entre les deux équipes rivales... Mais à la lecture du classement actuel, c’est loin d’être le cas ! Renault F1 Team domine outrageusement Mc Laren Mercedes, les pilotes de la MP4/21 critiquant même ouvertement leurs monoplaces. Les gris souffrent, et cela n’a pas l’air de s’arranger, course après course. Kimi Raikkonen a d’ores et déjà tiré un trait sur ses rêves de couronne mondiale. Juan Pablo Montoya et le Finlandais ne cachent pas leur envie de quitter le navire (avant de sombrer avec lui) et d’aller voguer vers d’autres cieux pour les saisons à venir. Comment se fait-il qu’on en soit arrivé là ?

Car depuis la signature du contrat de Fernando Alonso, l’équipe a perdu des hommes clés à des postes plus qu’importants ! Adrian Newey est le parfait exemple de cette désertification. L’aérodynamicien de génie a cédé aux sirènes de Red Bull Racing, il a donc fait son baluchon et a rejoint la structure prête à lui offrir un pont d’or pour l’accueillir. Et il n’est pas le seul : Nicholas Tombazis et Peter Prodromou ont également pris la poudre d’escampette...
Mc Laren Mercedes est devenue une coquille vide, et les pilotes actuels commencent déjà à en payer le prix fort ! Le futur représentant des gris va arriver au milieu d’une écurie en pleine reconstruction : que va-t-il bien pouvoir y faire ?

Avoir le meilleur pilote ne servira à rien, s’il n’a pas une monoplace compétitive. Ron Dennis n’a-t-il pas été pris à son propre jeu ? La saison prochaine, son cocktail servi trop prématurément risquerait bien d’avoir un sacré goût d’amertume... Quant à Fernando Alonso : n’aurait-il pas confondu vitesse et précipitation ? Ses choix de carrière ont-ils été bien réfléchis ? Toutes ces questions, ils seront les seuls à pouvoir y répondre par leurs résultats obtenus en piste, lors de ce fameux Championnat 2007... 

A suivre !


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • (---.---.23.177) 12 juin 2006 12:03

    Vous dites : « L’écurie employant le tout nouveau Roi de la discipline n’avait aucune idée précise de son avenir dans la discipline : Fernando Alonso n’avait pas de réelle perspective de carrière très forte au sein de la structure à laquelle il venait de tout apporter ».

    Renault ne savais pas encore si elle allait ou non continuer en F1

    Qu’auriez vous fait a sa (Alonso) place ?

    .


    • Fangio (---.---.218.193) 12 juin 2006 12:46

      Effectivement, même si Renault tergiversait sur son avenir en F1, il restait plus d’un an à Alonso pour prendre sa décision, sachant que sa position de champion lui permettait presque de choisir son écurie. Je pense que c’est le montant du chèque promis par McLaren qui a fait perdre la tête à Fernando. Il doit déjà s’en mordre les doigts. Qu’il savoure ses victoires actuelles, 2007 risque, pour lui, d’être trés maigre en exploits. Ce serait savoureux que Raikkonen vienne dans l’écurie franco-britannique et rafle tous les trophés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès