Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Franck Ribéry, du bleu plein les yeux

Franck Ribéry, du bleu plein les yeux

Pas besoin d’être fin connaisseur du foot pour avoir saisi que quelque chose d’indéfinissable s’est produit lors des deux dernières rencontres de l’équipe de France de football. Ce « quelque chose », proche de l’envoûtement, a un nom, Franck Ribéry. Retour sur un phénomène qui ne fait que commencer.

Peu de joueurs d’équipes nationales peuvent se prévaloir, à 23 ans seulement, et deux courtes prestations en rencontre nationale, d’être adoptés par le public au point d’entendre leur nom scandé, en écho à celui de la star mondiale finissante, Zizou.

Le sport, et le foot en particulier, c’est du théâtre. La France qui voit partir avec regret le héros d’une France victorieuse, Zizou, se console en adoptant un jeune premier.

Une nouvelle coqueluche qui tranche, et c’est là toute sa force, avec un milieu professionnel engoncé dans la suffisance de sa gloire passée, incapable de se remettre en cause, irrémédiablement gâté par le foot business.

Certes, Franck Ribéry comme joueur offensif possède de fortes qualité techniques : capacité d’accélération, de provocation, sens de la passe et de l’abnégation, mais ces atouts sont avant tout mis en valeur par une personnalité hors normes footballistiques.

Trois adjectifs concourent à définir celui que l’on surnomme "Scarface" : intégrité, générosité, humilité.

Des qualités humaines qui n’ont pas besoin d’un quelconque plan média pour ressortir. Saluer le public, donner son maillot à un handicapé mental à la fin de son premier match en équipe de France, ce sont des gestes qui marquent. Rarement un joueur aura montré une telle soif de recevoir comme de donner.

La fragilité de la vie, il l’expérimente à l’âge de deux ans, dans un accident de voiture dont il garde aujourd’hui encore les stigmates sur son visage. Aîné d’une famille du Nord de quatre enfants, il sait ce que partager signifie. Il rencontre vite le succès en Ligue 1 au FC Metz en 2004, puis à Galatasaray, avant d’être adopté par l’Olympique de Marseille. Pour autant, sa fraîcheur demeure intacte, tout comme son respect de l’autre, et notamment du supporter. Une attitude qui tranche dans un milieu où l’on aime jouer les starlettes. Alors oui, le langage est parfois cru, mais comme celui d’une personne ordinaire, qui cherche à abriter derrière les mots sa sensibilité. Avec Franck Ribéry, c’est toujours une histoire de cœur.

Documents joints à cet article

Franck Ribéry, du bleu plein les yeux

Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • cavernol (---.---.207.212) 9 juin 2006 14:24

    oui t’as raisonn il adore l’om son club de coeur qu’il va quitter pour l’ol, il est genereux avec qui celui là. Sans marseille l’an dernier il continurait à jouer en turquie sans etre payé. Deux ans dans la meme equipe il peut ???


    • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 9 juin 2006 15:26

      Il n’est pas encore parti que je sache... Et qu’on arrête d’accuser systématiquement les joueurs de fuir l’OM, Drogba ne voulait pas quitter l’OM, les dirigeants l’ont vendu pour se faire un bénéf. Ribery ne quittera pas l’OM si les dirigeants se montrent sérieux et ambitieux. S’il part à Lyon, ce sera surtout pour gagner des titres, mais pas pour l’argent : il ne sera sans doute pas mieux rémunéré à Lyon qu’à Marseille... En revanche, les dirigeants mettent la barre du transfert très haut dans l’espoir de toucher un bon pactole, comme avec Drogba...


    • c florian (---.---.162.39) 9 juin 2006 15:44

      c’est sur qu’à voir le parcours de ribéry, on peut se poser des questions, il a beaucoup changer de club. mais contrairement à d’autres il va de plus en plus haut et rattrape le temps perdu. il est temps qu’il se pose un peu et rien de mieux que marseille pour ça ! si l’om lui propose quelque chose de concret, il restera à coup sur. mais entre la recherche infinissable du coach, la blessure de la probable recrue star, les tensions entre le président et son agent, on ne peut pas dire que la direction de l’om soit une nouvelle fois exemplaire. en tout cas ils ne le vendront pas avant la fin de la période d’abonnement !


    • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 9 juin 2006 17:01

      Franchement, la seule motivation actuelle pour un joueur pour aller jouer à l’OM, c’est le fait de jouer devant 60,000 spectateurs (et encore, le public est assez versatile...).

      Car sinon, c’est vraiment le foutoir complet au niveau de l’encadrement, à croire que c’est Berléand qui dirige l’équipe smiley. Et pour un footeux comme pour tout professionnel, la stabilité de l’entreprise, c’est aussi un paramètre important !


    • c florian (---.---.200.77) 9 juin 2006 17:58

      et en même temps la seule motivation pour jouer en france c’est de ne pas pouvoir jouer ailleurs ! il y a quand même lyon ou on peut avoir 4 matchs interressant ou lille ou même sans trop savoir jouer au ballon, on a la chance de jouer au stade de france contre manchester. marseille c’est un club robin des bois, piquer aux riches pour donner à la mafia.


    • olivier (---.---.254.249) 9 juin 2006 15:50

      Au vu des 2 articles foot publiés ce jour, je me demande si la (sur)venue de Ribery n’est pas une réponse à l’article sur la négritude de l’équipe de France. Enfin un joueur blanc, jeune et avide de jouer en équipe de France ! On avait l’impression que çà n’existait plus et que les blancs étaient devenus des flemmards, incapables de se décarcasser sur un terrain.


      • jebthebear (---.---.3.72) 12 juin 2006 13:23

        c’est tellement mieux de voir en toute chose une vieille histoire de racisme latent... Ca évite de parler du fond, comme toujours...

        Jeb


      • Sam (---.---.102.130) 9 juin 2006 19:58

        « ..Avec Franck Ribéry, c’est toujours une histoire de cœur.. »

        Faudrait peut-être arrêter un peu MESSIEURS LES RESPONSABLES D’AGORA VOX ! Que fait le secrétariat de rédaction virtuel ?!

        Entre chronique libéralo-postmoderne et people qu’en fait des tonnes, on se demande où est le chemin des écoliers promis, alors que vous empruntez l’autoroute des poncifs bien réac, avec ambiance Star Ac garantie.


        • EuroBat (---.---.119.90) 12 juin 2006 21:55

          Cher Franck,

          Certains te voient déjà à Lyon la saison prochaine... Je crains pourtant que ce ne soit l’erreur de ta vie. Plusieurs raisons à cela :

          1. L’OL ne vaut pas l’OM, même après 5 titres de champions de France amplement mérités (il n’y a qu’à voir l’audimat de l’OM, ses exploits extraordinaires en coupe d’Europe et sa côte de popularité, même sans titre glané depuis trop longtemps) ; si d’ailleurs tu décidais d’y aller, tu n’y resterais probablement pas plus longtemps...

          2. D’autres joueurs ont fait l’erreur de partir à Lyon pour y chercher la gloire et ont échoué (Pedretti... qui est-il aujourd’hui ?) ou ont été vendus à contre-coeur par l’OM (Drogba... plus que jamais adulé à Marseille) ; ils sont par ailleurs victimes du machiavélisme évident d’un président qui se complait à destabiliser ses adversaires médiatiques naturels en proposant des ponts en or à leurs meilleurs joueurs, sans respecter les us de la profession et sans pour autant les faire jouer...

          3. Ceux qui ne sont pas partis de leur propre chef (et à l’étranger, pour ne pas nuire à l’OM) sont encore adulés, alors que ceux qui ont joué la concurrence et la carte argent s’en mordent les doigts (il y a d’autres exemples, dans d’autres clubs... PSG en tête). Dans une carrière de footballeur, seule la fidélité est récompensée : on ne peut passer sa vie à faire le mercenaire, auquel cas on se condamne à l’instabilité et on ne marque pas l’histoire d’un club et du football dans son ensemble.

          4. Tu n’as pas besoin de partir, et d’autant moins à Lyon, parce que le moment-clé des 4 prochaines années est en train de se dérouler, en ce moment-même... et que tu vas en être la grande révélation (si tu gardes ta spontanéité et si tu ne prends pas déjà la grosse tête). Si tel est le cas, si tu est le « grand joueur » attendu (avec des valeurs), alors tu seras contacté par les plus grands clubs du monde (avec un public populaire, un vrai palmarès européen et des ambitions crédibles).

          5. Tu as d’ailleurs le temps de gagner la Champions’ League. L’idéal voudrait que tu fasses renouer l’OM avec un titre de champion, d’ici un ou deux ans, à l’aide d’autres grands joueurs confirmés (comme Cissé) ou d’autres du futur (comme Zubar). Les joueurs qui ont fait et font toujours l’unanimité ont progressé par palliers réguliers de 3 à 5 ans (Platini, Zidane, mais aussi Cruyff, Maradona... quoique un exemple particulier) ou ont été fidèles toute une vie ou presque, après avoir trouvé leur bonheur (Beckenbauer, Maldini, Raul, Henry, etc.)

          6. Enfin, et surtout, tu ne dois pas partir parce que le public (bourgeois) de Lyon n’a pas besoin de toi : il possède déjà pleins de joujous de qualité et se détournera aussi facilement vers d’autres jeunes de talent. Encore une fois, un président ne fait pas un club... L’OM existe par son public et pour son public, populaire, issu comme toi de classes laborieuses vivant pour le foot, pour la grandeur du sport et de ses émotions, et non pour causer dans les salons...

          Franck, je te le demande, les millions de fans marseillais te le demandent (même ceux du Nord, comme moi), reste à l’OM !!!!!!


          • Franck Ribery (---.---.68.100) 13 juin 2006 10:19

            Cher bat,

            « 1. L’OL ne vaut pas l’OM, même après 5 titres de champions de France amplement mérités (il n’y a qu’à voir l’audimat de l’OM, ses exploits extraordinaires en coupe d’Europe et sa côte de popularité, même sans titre glané depuis trop longtemps) ; si d’ailleurs tu décidais d’y aller, tu n’y resterais probablement pas plus longtemps... »

            Certes, mais l’OL, c’est aussi l’assurance de participer chaque année à la Ligue des Champions et de rencontrer des équipes d’un autre calibre que Le Mans et Sochaux. Alors, comprend qu’entre le stade Bonal et Santiago Bernabeu ou Old Trafford, le choix est vite fait. C’est aussi l’assurance d’un club qui sait conserver ces entraîneurs et qui ne profitera pas de mes sélections ou de mes vacances pour remplacer un entraîneur qui m’est cher pas un illustre inconnu (inconnu des supporters, des joueurs, mais aussi des dirigeants vu qu’eux mêmes n’ont pas enocre trouvé de remplaçant).

            « 2. D’autres joueurs ont fait l’erreur de partir à Lyon pour y chercher la gloire et ont échoué (Pedretti... qui est-il aujourd’hui ?) ou ont été vendus à contre-coeur par l’OM (Drogba... plus que jamais adulé à Marseille) ; ils sont par ailleurs victimes du machiavélisme évident d’un président qui se complait à destabiliser ses adversaires médiatiques naturels en proposant des ponts en or à leurs meilleurs joueurs, sans respecter les us de la profession et sans pour autant les faire jouer... »

            Sans vouloir me vanter, je suis d’un autre calibre que Pedretti... Quant à Drogba, son absence vous manque peut-être à Marseille, mais son passage à Chelsea est une réussite qui a montré sa capacité à franchir un palier. Et puis, si le départ de Drogba vous manque, c’est surtout parce que l’argent du transfert n’a jamais été réinvesti dans un joueur digne de ce nom. Quant à Aulas, il ne m’est pas particulièrement sympathique, mais il faut reconnaître qu’il a créé une équipe digne de ce nom. S’imposer à Lyon est un challenge, plus difficile qu’à Marseille, mais quand on est un joueur qui a de l’ambition, qui aspire à briller dans les plus grands stades Européens et en équipe de France, Lyon semble le meilleur choix dans un premier temps. Si je ne réussis pas à Lyon, je pourrais toujours revenir à Marseille. Par contre, si je réussis là-bas, comprends que pour un jeune de 23 ans, c’est l’occasion en or de pouvoir aller encore plus haut et viser ensuite Manchester, Milan ou le Real. Et puis, si Pape Diouf dis du mal d’Aulas en coulisse, ne t’inquiètes pas : il fera tout pour lui faire cracher une indemnité de transferts suffisante pour faire venir d’autres grands joueurs (mais des grands cette fois-ci, pas les remplaçants de Drogba) en retour... Après tout, l’OM a gagné la Ligue des Champions après avoir vendu Papin et Waddle, jugés irremplaçables...

            « 3. Ceux qui ne sont pas partis de leur propre chef (et à l’étranger, pour ne pas nuire à l’OM) sont encore adulés, alors que ceux qui ont joué la concurrence et la carte argent s’en mordent les doigts (il y a d’autres exemples, dans d’autres clubs... PSG en tête). Dans une carrière de footballeur, seule la fidélité est récompensée : on ne peut passer sa vie à faire le mercenaire, auquel cas on se condamne à l’instabilité et on ne marque pas l’histoire d’un club et du football dans son ensemble. »

            Je ne suis pas un mercenaire. Je suis venu à l’OM pour retrouver l’entraîneur qui m’a révélé, Jean Fernandez. C’est uniquement son départ (et l’absence de garantie sur son remplacement) qui ont motivé mon départ. Je ne gagnerai pas plus à Lyon qu’à Marseille, si je jouais au mercenaire, je serais allé signer dans un club Anglais de deuxième zone ou à Fenerbace, par exemple.

            « 4. Tu n’as pas besoin de partir, et d’autant moins à Lyon, parce que le moment-clé des 4 prochaines années est en train de se dérouler, en ce moment-même... et que tu vas en être la grande révélation (si tu gardes ta spontanéité et si tu ne prends pas déjà la grosse tête). Si tel est le cas, si tu est le »grand joueur« attendu (avec des valeurs), alors tu seras contacté par les plus grands clubs du monde (avec un public populaire, un vrai palmarès européen et des ambitions crédibles). »

            C’est mesquin pour Lyon, ça... Tu crois que 7 participations consécutives en Ligue des Champions, des joueurs révélés au point d’en avoir trois dans la sélection brésilienne, 40,000 et prochainement 60,000 supporters, ce n’est pas assez ambitieux ??? Es-tu déjà allé à Gerland pour juger ainsi le public Lyonnais ???

            « 5. Tu as d’ailleurs le temps de gagner la Champions’ League. L’idéal voudrait que tu fasses renouer l’OM avec un titre de champion, d’ici un ou deux ans, à l’aide d’autres grands joueurs confirmés (comme Cissé) ou d’autres du futur (comme Zubar). Les joueurs qui ont fait et font toujours l’unanimité ont progressé par palliers réguliers de 3 à 5 ans (Platini, Zidane, mais aussi Cruyff, Maradona... quoique un exemple particulier) ou ont été fidèles toute une vie ou presque, après avoir trouvé leur bonheur (Beckenbauer, Maldini, Raul, Henry, etc.) »

            Le problème, c’est que cela fait 7 ans qu’on parle de gagner le championnat à Marseille, sans y arriver ! J’ai 23 ans, comprends que j’ai une envie de titre, et que je ne peux pas me reposer sur du flou. Je ne sais même pas qui entraînera le club la saison prochaine, ni qui sera recruté à mes côtés... Tu parles d’Henry, c’est un bon exemple : crois-tu qu’il aurait eu une telle carrière s’il était resté à Monaco ??? Il est parti au même âge que moi pour Turin, ne s’est pas imposé là-bas, avant de trouver son bonheur à Arsenal. Certes, maintenant il peut se permettre de rester fidèle. Parce qu’Arsenal est un club stable, qui offre d’avantage de garanties que Marseille, qui n’est pas aussi bien structuré que le Bayern, le Milan AC ou le Real.

            « 6. Enfin, et surtout, tu ne dois pas partir parce que le public (bourgeois) de Lyon n’a pas besoin de toi : il possède déjà pleins de joujous de qualité et se détournera aussi facilement vers d’autres jeunes de talent. Encore une fois, un président ne fait pas un club... L’OM existe par son public et pour son public, populaire, issu comme toi de classes laborieuses vivant pour le foot, pour la grandeur du sport et de ses émotions, et non pour causer dans les salons... »

            Le public ’bourgeois’ de Lyon, cela me confirme que tu n’as jamais mis les pieds à Gerland... D’accord, la ville n’est pas autant passionné que Marseille, mais le public sait aussi se montrer populaire et suit son équipe, on prévoit même un stade de 60,000 places. Quant à l’effectif, oui, il y a de la qualité, justement, c’est un défi pour un jeune de s’imposer dans une telle équipe. Enfin, concernant le public populaire de qualité, on en reparlera si je reviens au Vélodrome avec le maillot d’une autre équipe... Je crains de me faire conspuer malgré tout ce que j’ai pu donner en une saison pour le club, en mouillant le maillot à chaque sortie. Après tout, Deschamps et Desailly se sont fait conspuer quand ils étaien t venus jouer avec Chelsea... Ne me critiques pas sur ce que je vais faire : j’ai 23 ans, de l’ambition, et on ne peut pas dire que l’OM me donne les garanties pour satisfaire l’appétit que j’ai. Si j’avais ces garanties, il est évident que je resterais. Plains-toi plus auprès de tes propres dirigeants qui ne font pas grand’chose pour réellement me donner envie de rester, qui ça se trouve souhaite me voir partir pour récupérer le plus d’argent possible (encore une fois, je ne vais pas être le plus gagnant en terme de revenus si je pars à Lyon, c’est plus Diouf qui va s’engraisser...), mais s’amuse à monter en épingle des supporters qui, s’ils étaient comme moi, employés dans une entreprise mal dirigée avec l’opportunité de joindre un groupe plus stable et efficace à 23 ans seulement, prendraient exactement la même décision que la mienne...


          • titi 14 juin 2006 12:06

            Pour ne rien rater sur ce qui ce se dit et va se dire sur ce joueur hors du commun dans les jours et les années à venir.

            http://franck-ribery-swicki.eurekster.com/

            Bonne coupe du monde !!

            Titi


            • Caïus (---.---.49.63) 15 juin 2006 11:58

              S’il s’avère qu’il rejoint l’OL, je suis dégoutté. Je suporte le PSG mais je trouve insupportable la démarche d’Aulas de faire pression sur les 2 plus grands et prestigieux (mouai...) outsiders pour leur enlever leurs meilleurs éléments en les(?) personnes de Pauleta et Ribery. Ces transferts présentent l’avantage d’incorporer d’excellents joueurs mais egalement d’en priver leurs clubs ! Plutot que d’essayer d’ecraser la L1 française, Lyon pourrait avoir une vision européenne du football et du marché des joueurs. Cette démarche de séduction est symptomatique et mal perçue par les supporters de clubs rivaux(je projette là). Aulas nargue les amoureux du foot français tout pépèrement mais n’a à ce jour rien montré en europe(poules exceptées).Aulas, ne joue pas les tous puissants sur ton royaume et va un peu te frotter aux grands .


              • nana (---.---.59.27) 20 juin 2006 22:00

                franchemen c du gachi que Ribéry parte de l’OM i baisse tro ds l’estime des supporter de marseille allé stp ribéry reste a l’OM t un bon joueur ki pe faire kelke chose de bien a l’oM !!!! si il va a l’OL l’ambiance de c supporter de sera po la mm et i va perdre bocou de fanatique !!!!


                • yarak (---.---.96.73) 22 juin 2006 20:37

                  Question : avez vous vu l’interview de RIBERY à propos de son éventuel transfert à Lyon, il y a une quinzaine de jours ??? Au bout de 30secondes son agent a été obligé de prendre la paroles pendant que Ribéry s’arrachait consciencieusement les poils du nez, le regard... ailleurs ; Ribéry, c’est un petit pois sur des mollets très adroits. ce n’est ni le premier ni le dernier, et le boulot le plus difficile pour un entraineur est de faire avec ces small-minded qui ont le don de bien frapper le ballon... si vous avez la chance de connaître un entraîneur de haut niveau, posez lui la question. Je garantis la réponse ! Peu importe, ceux là nous donnent aussi parfois un beau spectacle... qui penserait à demander à Johnny Haliday d’être, en plus, intelligent ???

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès