Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Histoire(s) d’OM

Histoire(s) d’OM

Ruiné, isolé, banni du foot pro, Jean-Jacques Eydelie, ancien joueur du grand OM, vainqueur de la Coupe d’Europe en 1993, acteur majeur de l’affaire VA-OM, déterre les vieux dossiers pour tenter de se payer sur la bête. Spectaculaire, et pathétique.

Quinze ans avant l’Olympique lyonnais, c’était l’Olympique de Marseille qui écrasait tout sur son passage. Quatre titres de champion de France d’affilée, une Coupe d’Europe aux grandes oreilles, des joueurs fabuleux dans le onze de départ, des entraîneurs mythiques comme Raymond Goethals, l’OM d’alors était -et demeure- la plus grande équipe qui ait jamais évolué dans le championnat de France de première division. Les Desailly, Deschamps, Papin, Waddle, Pelé, Mozer, Di Meco, Boli et compagnie formaient un bloc incroyable, une formation physique et technique, ambitieuse et féroce, qui ne laissait aux autres, sinon des miettes. Monaco n’y pouvait rien, le PSG n’y pouvait rien, Lyon commençait à pointer le bout de son nez, mais Aulas, gros bras d’aujourd’hui, faisait figure de petit garçon auprès du redoutable « Nanard », alias Bernard Tapie, qui faisait la pluie et le beau temps dans le foot français de l’époque. On a compté jusqu’à neuf joueurs de l’OM pour débuter un match de l’équipe de France ! C’était l’époque de Claude Bez aussi, président fumeux des Girondins de Bordeaux, qui rivalisait de rouerie avec son homologue marseillais. Un temps bien fini aujourd’hui, Bez n’est plus, Bordeaux a connu de nombreuses péripéties judiciaires, Tapie est passé par la case prison, l’OM par la Ligue 2... Le PSG a perdu de sa force, et Aulas a grossi, grossi peu à peu, jusqu’à devenir aujourd’hui calife, celui à qui théoriquement on ne refuse rien, celui qui a les clefs du camion.

Mais revenons à 1993. Un soir de mai, l’OM, d’un coup de boule de Boli, remporte la plus prestigieuse compétition européenne. C’est la liesse, tout le pays prend l’accent du vieux port. Juste avant la finale, l’OM a joué Valenciennes à Valenciennes, un match a priori banal, mais qui va prendre une dimension historique. Un joueur de VA prend la parole, et dénonce une tentative de corruption de la part des Marseillais. Il s’appelle Jacques Glassman, il est depuis considéré comme un traître par le milieu du football, traité comme un pestiféré. C’est lui qui lance l’affaire VA-OM, la plus spectaculaire affaire judiciaire du foot français depuis la caisse noire des Verts de Saint-Etienne. L’OM sera reconnue coupable, déchue de son cinquième titre d’affilée, rétrogradée en deuxième division plus tard. Tapie connaîtra la prison, un peu. La légende du club phocéen s’accommodera plutôt bien de ces aléas, et, bien qu’à des années-lumière de son niveau d’alors, l’équipe fait à nouveau partie aujourd’hui des grandes attractions de l’élite. Le club, en dépit de résultats décevants et d’un jeu moyen, draine les foules, bat les records d’affluence, fascine toujours. Pas étonnant, donc, que treize ans après les faits, un des anciens joueurs de l’OM d’alors, Jean-Jacques Eydelie, très éclaboussé par l’affaire, revienne sur le devant de la scène pour reparler de cette époque fameuse. Et en préambule à la sortie d’un livre de « souvenirs », prévue pour le 1er mars prochain, il confie à L’Equipe (jamais avare, quand il s’agit de jouer les pères-la-morale) quelques-uns de ses meilleurs « feuillets » : il présente un OM corrompu jusqu’à l’os, des joueurs dopés à mort, de la tricherie à tous les étages, une tricherie érigée en philosophie.

Il n’en fallait pas plus pour réveiller « Nanard » Tapie, plutôt discret depuis sa remise à flot financière, et qui, d’un coup d’un seul, a retrouvé son allant, sa gouaille, pour fustiger Eydellie, le menacer de poursuites, s’attaquer à Wenger (ancien coach de Monaco), qu’il traite de « faible », et prétendre qu’il n’a jamais triché, que ses joueurs n’étaient pas dopés, et surtout pas en finale de Coupe d’Europe. (Les contrôles réalisés à l’époque par l’UEFA lui donnent d’ailleurs raison, ils ont tous été négatifs). Marseille bouge encore, s’énerve à nouveau, son entraîneur actuel, Jean Fernandez, brièvement mis en place au début des années 1990, critique lui aussi l’attitude d’Eydelie, qui cherche selon lui à « gagner de l’argent. » Même son de cloche chez les anciens Olympiens (Sauzée, Desailly, Völler), qui se disent abasourdis. Pendant ce temps, du côté de  L’Equipe, Vincent Duluc ose affirmer que « tout le monde savait », expression toute faite qui ne veut rien dire. Si tout le monde savait, tout le monde devait le dire. Si personne ne l’a dit, c’est parce que personne n’avait de preuves. Et si personne n’avait de preuve, c’est peut-être que rien n’existait vraiment, que des rumeurs... Mais n’exagérons pas. Il y a aujourd’hui, et depuis longtemps, dans le football, sans doute autant de dopage que dans l’athlétisme, le cyclisme ou les trois quarts des sports. Il y a aujourd’hui, et depuis longtemps sans doute, certains matchs arrangés en France, en Italie, en Angleterre, en Espagne, en Coupe d’Europe et dans d’autres compétitions. Personne n’est tout blanc, ni Wenger, ni le vertueux quotidien L’Equipe. Mais personne n’est tout noir non plus, même pas Tapie. A l’époque, Wenger le reconnaît lui-même, l’OM était une équipe « fabuleuse avec des joueurs fabuleux ». Sans doute une équipe meilleure que l’OL aujourd’hui. Plus puissante, plus expérimentée. L’OM n’avait pas besoin d’acheter ses victoires, enfin... pas toutes. Mais depuis cette époque, l’OM -Marseille toute entière- est une boîte à phantasme, une usine à mythes où l’on range, et d’où l’on ressort de temps à autre toute une panoplie bigarrée d’extraits de rumeurs, de suppositions, de théories fumeuses qui mélangent univers mafieux, petit et grand banditisme et faconde provençale, pour nous jouer une mix improbable du Parrain et de L’Enquête corse. On s’astique beaucoup dans les rédactions parisiennes sur l’OM des années Tapie, sur Tapie lui-même, son yacht ses gourmettes et sa grande gueule, et sur l’OM d’aujourd’hui, sur Acariès, Dreyfus Anigo et consorts, sur l’OM de toujours en fait, ce club très atypique dans notre paysage footballistique, club emblématique et populaire qu’on aime à la folie ou qu’on déteste férocement. L’OM fait vendre, qu’il soit en tête ou au milieu de tableau, qu’il soit à la mode ou en retard, l’OM fait vendre. Et certains s’entêtent à faire croire, de papiers énervés en papiers mal renseignés, que tout se passe dans ce club, de travers surtout, que ce maillot ciel et blanc est le symbole de tout ce qu’il ne faut pas faire dans le foot en particulier, le sport en général. Alors, bon, finalement, personne n’a tort, tout le monde a raison. Eydelie a raison d’essayer de se refaire un peu la cerise avec un livre de ragots. Tapie a raison de demander des preuves. Wenger a raison de dire que tout le monde était au courant et qu’on lui a volé des titres. Tapie a encore raison d’affirmer que Wenger est mauvais perdant. Tout le monde a raison. Et le foot continuera sa course, de matchs truqués en matchs achetés, de joueurs piqués en joueurs faussement blessés, d’arbitres corrompus en arbitres malhonnêtes, de journalistes donneurs de leçons en journalistes de mauvaise foi. L’OM des années Tapie était elle la plus grande équipe de l’époque ? Oui, cent fois oui, il faudrait être journaliste à L’Equipe pour oser prétendre le contraire. Là d’ailleurs est la vraie tâche du football : cette ribambelle de journaleux très enveloppés qui refont des tonnes de matchs sans les jouer, vendent des rames de papier sur des buts historiques, et après jurent tous leurs dieux qu’ils n’y ont jamais cru, qu’ils savaient bien que tout ça, ce spectacle, ce show, n’était que poudre aux yeux. Des joueurs à la queue leu leu, cul nu, attendant de recevoir leur piqûre de vitamine avant le début d’une finale de Coupe d’Europe, c’est pittoresque certes, mais jusqu’à ce qu’une justice quelconque nous prouve que c’est vrai, ça tient du ridicule : ça vaut pas trois lignes dans un journal sérieux, et sûrement pas cent pages chez un éditeur sérieux.

Et la morale, alors, me direz-vous ? Mais il n’est pas question de morale ici, juste de sport.


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • (---.---.162.36) 26 janvier 2006 11:48

    Vous avez peut être raison, peut être seulement ! Dire que les « sports spectacles » comme le foot, la boxe, le tennis, le vélo ... où le fric règne en maître soient propres et marchent à l’eau claire il y a un pas que je ne franchirai pas. Ne pensez vous pas, au fond de vous même, qu’il n’y a pas beaucoup « d’à l’insu de mon plein gré » et pas mal aussi de « plein gré » tout court, dans cette population ? Il y a trop de crocodiles dans les marigots du sports, comme dans d’autres d’ailleurs, pour que les coups de pouce, les bibines et autres arrangements allant à l’encontre de l’éthique du vrai sport ne soient pas présents.


    • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 26 janvier 2006 12:23

      Cet article pointe bien les multiples dérives du sport business et j’aime bien la conclusion, les journalistes qui sèment des soupçons de dopage et de corruption sont les mêmes qui s’enthousiasment de l’exploit sportif (et font leur beurre sur l’exploit sportif).

      On peut souligner l’hypocrisie d’un procès (OM-VA) qui finalement a brisé les carrières de 4 joueurs (Eydelie, mais aussi Christophe Robert, Jorge Burruchaga, de Valenciennes, et surtout Jacques Glassman, dont le seul crime est d’avoir révélé le scandale !!!!). Pendant ce temps-là, Didier Deschamps, Marcel Desailly, Fabien Barthez, coéquipiers d’Eydelie à l’époque, sont devenus champion du monde puis d’Europe. Donc on peut légitimement comprendre la haine d’un ex international devenu RMIste prêt à balancer n’importe quoi.

      Maintenant, que l’UEFA s’amuse à enquêter sur une affaire vieille de 12 ans plutot que de s’inquièter des dérives du foot business actuel, c’est qu’ils sont clairement à coté de la plaque en termes de priorité...


      • AURELINO (---.---.197.25) 26 janvier 2006 17:01

        TOUT À FAIT ENORME !!!!!

        RIEN A DIRE, FELICITATION AU REDACTEUR.....

        COMPLETEMENT DANS LE VRAI...MON AVIS EST LE MEME MAIS JAMAIS J’AURAIS PU MIEU LE DIRE.BRAVO.


        • SadHill (---.---.209.165) 26 janvier 2006 18:21

          Ca fait du bien de voir des articles sur internet écrit par une personne qui a les pied sur terre, qu’ils arretent cette bandes de jalous qui cherche par tous les moyens à rabaisser l’OM et à se trouver une expliction à leurs echecs (wenger) dans la course au titre à cette époque... L’OM y a 13 ans c’était une très grande équipe et pour moi ses discution non meme pas lieu d’exister quand ont sais que ce meme Eydelie sort un bouquin bientot. D’accord il en a souffert mes les marseillais aussi ne l’oublié pas !!!!! alor désolé pour lui mais qu’il arete de remuer la merd..... soutout quand il n’y en a plus.


          • ioio (---.---.129.92) 26 janvier 2006 18:49

            comment pouvez vous vous etonner qu un club sportif dirige par un politique ,ne devienne de fait une grosse saloperie . un pour tous tous pourris !!!!


            • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 27 janvier 2006 09:18

              D’ailleurs c’est marrant que dans les plaignants on retrouve le Milan AC, protagoniste de la finale 1993, qui était présidé par Silvio Berlusconi...

              Et comme le disait Cantona, ’à l’époque, il y avait un nain (Noël Le Graet) qui disait à Tapie de ne pas mélanger foot et politique et qui depuis est devenu maire de Guingamp !!!!’


            • angola (---.---.114.227) 26 janvier 2006 19:31

              cet article reprend ce que je pense profondément et m’inspire 2 remarques : 1:le dopage dans le foot fais jouer plus vite ,mais surement pas mieux. 2:l’équipe ,l’équipe ...ne serait ce pas ce torchon qui avait tant descendu à l’époque un certain .....AIME JACQUET ? MONSIEUR AIME JACQUET ,fabriquant de champions du monde ?


              • Laconis (---.---.100.3) 26 janvier 2006 19:45

                Bel article mais ou le tendance du redacteur pour L’OM est flagrante. Je ne suis pas daccord, les autres joueurs ne sont pas actuellement au RMI et auraient tout à perdre en dénonçant du dopage. Je ne pense pas que l’OM a triché lors de la finale mais durant les phases anterieur à celle-ci, et à coup sur que VA-OM ne fut pas l’unique match truqué du championnat.


                • loloduche (---.---.34.134) 27 janvier 2006 00:24

                  il ne faut pas confondre match truqué et joueurs dopés. en effet les arrangements entre clubs ont toujours existé à tous les niveaux dans le football et nombreux sont les exemples au niveau professionnel, ils ne touchent pas que l’om loin de la. par contre en ce qui concerne le dopage des joueurs de l’om à l’epoque TAPIE, je me souviens d’un gros titre de l’equipe à l’epoque qui disait « l’equipe de france c’est l’OM », en effet on pouvait retrouver 9 marseillais dans la composition de l’equipe nationale, et ceux qui n’en faisaient pas partie jouaient dans la selection nationale de leur propre pays. ces joueurs la subissaient des controles anti dopage régulièrement et aucun ne s’est revele positif. Alors ne salissons pas la seule victoire obtenue à ce jour en coupe d’europe des clubs champions par un club Francais et respectons un peu ces fabuleux joueurs qui etaient irresistibles sur le terrain et nous ont fait rever.


                  • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 27 janvier 2006 09:30

                    « en effet les arrangements entre clubs ont toujours existé »

                    C’est pas complètement faux, mais les arrangements ont en général lieu quand les matchs sont pliés, que les équipes n’ont rien à perdre (ex : Allemagne-Autriche de la coupe du monde 1982, où les Autrichiens déjà qualifié ont laissé gagner les Allemands, ce qui a provoqué l’élimination de l’Algérie). Ainsi, possible que l’OM ait pu arranger des matchs face à des équipes de milieu de tableau, n’ayant pas grand chose à gagner... Mais le match VA-OM était un match à enjeu pour les deux équipes : l’OM jouait le titre, VA jouait le maintien (ils ont été relégués en D2 cette année, et ont même fini dans le championnat amateur. Pour info le club de Valenciennes s’est enfin sorti de l’« enfer », ils jouent actuellement en ligue 2 et sont bien partis pour rejoindre l’élite l’an prochain). Et c’est cela le plus choquant : des joueurs ont préféré se faire corrompre plutot que de se battre pour sauver leur club. A la limite, j’en veux plus à Christophe Robert et Jorge Burruchaga (champion du monde 1986 avec l’Argentine, tout de même) qui ont accepté de saboter leur club, qu’aux dirigeants de l’OM...


                  • (---.---.40.71) 27 janvier 2006 13:22

                    Les controles anti-dopages ont toujours des années de retard par rapport au produit dopants, plus les joueurs sont de haut niveau moins il se font prendre...

                    Il faut etre realiste le dopage a existé et existera mais il es certain qu’il y en avait des 2 cotés...


                  • dede (---.---.228.135) 27 janvier 2006 08:53

                    Tous le monde parle de dopage match arranger.Le probléme est que même apres 12 ans il y en a qui on reussit d’autre non.dans l’histoire om/va IL ya que des anciens nantais, il y en a 2 qui sorte en faisant les charmants mais dessailly et deschamps il etait plus que au courant.Quand on mais un coup de pied dans la fourmilliere tous le monde bouge. c’est le cas. que l’on dise eydelie il a pas su gere son argent je ne suis pas d’accord.il a jouer a nantes il a gagner sa vie. A l’om il a gagner 200000frf/MOIS mais impots payer il nereste plus que 100000. Pour une saisson apres il est restait 1.5 sans jouer il a pioche dans le capital il a payer les avocats pour se defendre aussi.Il est aller ensuite d’un club a un autre pour essyer de gagner sa vie. il y en a combien comme cela dans le foot francais qui font 2 ou 3 saison en 1er div et qui veulent vivre de cette passion.Il aujourd’hui a la star ac les candidats ils sont accompagnés.Dans le Foot ? et le nombre de voutours qui tourne autour ily en a combien ?


                    • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 27 janvier 2006 09:23

                      « aujourd’hui a la star ac les candidats ils sont accompagnés »

                      Houla, même pas, certains candidats en sont réduits à faire des animations chez Auchan...

                      Ceci dit, il faut dire qu’Eydelie a beaucoup payé dans cette affaire, plus que Tapie qui a su se reconvertir. Et personnellement, je trouve ça injuste de voir l’intermédiaire au RMI (il a bien gagné sa vie, certes, mais il est loin de la retraite, et peut-il espérer décrocher un métier d’entraîneur comme certains de ses ex-coéquipiers ???), alors que le grand manitou s’en sort très bien et vient de se faire renflouer par le Crédit Lyonnais...


                    • roy (---.---.154.74) 27 janvier 2006 09:56

                      il en est des footballeurs qui,comme bien d’autres et dans tous les « métiers » se sont construits une personalité depuis leur enfance avec pour base l’exemple famillial, quels que soient le statut, sont dès modèles et des guides que nous essayons de suivre quels que soient les évolutions de nos propres statuts et les revenus qu’ils nous procurent. L’argent trop rapidement gagné, fait perdre ces notions de base et disparait plus vite qu’il est entré. J’ai très bien connu et approché de « très » pret le Club de Nantes des années Arribas, qui déjà pressentait avec le Président Fonteneau les dérives que certains ont rapidement connues. L’exemple de Gondet très grand joueur plusieurs fois international, n’est pas le seul, alors que Deschamp Dessally et quelques rares autres, ont eu des méthodes de gestion de leurs revenus traditionnelle en s’isolant des éternels « faux amis » qui polluent l’environnement de cette jeunesse tant qu’elle est au sommet de leur art.

                      Nous assistons aux memes dérives partout où la « famille » n’a pas été « présente » l’école et les clubs de sports ne sont pas des éducateurs, leur mission se limite à former et utiliser les possibilités d’évolutions des enfants en les prenant tels qu’ils sont.

                      Les exemples souvent cités de Zidane, Thuram, Henry,Debouze etc.. démontrent bien lorsqu’ils parlent de leurs parents combien ils les remercient de leurs exemples et de leurs recommandations.

                      Il n’y a pas de modèle parfait, encore faudrait t’il qu’il y en eut ?


                      • clams42 (---.---.183.245) 27 janvier 2006 10:30

                        Je trouve votre article trés juste.pour ma part(comme je ne peu ni refaire ni changer l’existant),je préfere garder les souvenirs footbalistiques géants que m’a procuré l’OM.Il est possible que l’OL arrive à ce stade mais il lui manquera toujours de ne pas etre à Marseille.


                        • Benoit (---.---.123.56) 27 janvier 2006 10:53

                          Cet article n’a aucune valeur. Il a été écrit pas quelqu’un qui est supporter de l’OM. Il aurait pu éviter que ça se voit, sauf que là c’est évident dès les premières phrases. Article partisan, sans aucune objectivité, encore moins que de la part de l’Equipe, c’est dire !


                          • Stef (---.---.128.218) 27 janvier 2006 11:38

                            Comme par hasard, cette « affaire » apparaît alors que l’on parle d’un retour possible de « Nanar » en politique.


                            • (---.---.140.156) 27 janvier 2006 12:23

                              Tapie est charismatique certes mais malhonnête .

                              Il ne mérite d’être là ou il est après ce qu’il a fait ;

                              N’oublions pas que Tapie, en politique, se voulait socialiste alors que c’est, dans le même temps, un capitaliste corrompu et corrupteur...

                              Ne soyons pas dupes, ce personnage est capable des plus gros mensonges ! Cette histoire de dopage est évidemment vraie ... Enquéter : Oui ! Le droit a l’information est surtout à l’éclaircissement est important.. cela dit, si on se lance dans ce genre d"initiative, il faudrait coffrer tout le monde.

                              Une histoire sans fin ...

                              [Rappellez vous, le Losc de Vahid : relégable en D2 et d’un seul coup, champion de france, en Champions League... à battre les clubs italiens ... proprement ? Impossible.]


                              • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 27 janvier 2006 14:16

                                « [Rappellez vous, le Losc de Vahid : relégable en D2 et d’un seul coup, champion de france, en Champions League... à battre les clubs italiens ... proprement ? Impossible.] »

                                A ce compte-là, les amateurs de Calais s’étaient chargés comme des mules pour atteindre la finale de la coupe de France...

                                N’importe quoi...


                              • oleap22 (---.---.222.108) 27 janvier 2006 12:25

                                Quel article lamentable ! Continuer de défendre cet escroc qui a bati un pseudo-palmarès à Marseille à coup de billets et de piqures, je ne comprends pas ! A quand un bon article sur Agoravox, fait par quelqu’un de neutre, et non un supporter de l’OM ?


                                • podd63 (---.---.87.156) 27 janvier 2006 12:54

                                  Il faut noter que l’arrangement de l’affaire OM-VA ne concernait pas du tout le resultat du match. L’OM étant déjà champion depuis belle-lurette lors de ce match. Mais il concernait les blessures. L’OM a acheté les joueurs de Valenciennes les plus agressifs pour qu’ils lèvent le pied afin qu’aucun joueur ne soit blessé pour la finale de Munich. C’est un détail peut-être mais un détail important, car il démontre que l’OM n’avait absolument pas peur d’affronter une quelconque équipe, vue le niveau de l’effectif d’alors, mais bien de ne pas disposer de cet effectif extraordinaire.

                                  Les coincidence sont trop grosse pour pouvoir croire qu’Eydelie est honnête. Il ne l’était pas en 93, riche à millions, habitué au caviar et aux boites de nuits, pourquoi le serait-il aujourd’hui, RMiste vivant en HLM ?

                                  Bizarrement Tapie se refait une santé, et on l’éclabousse. Mais Tapie il s’est refait une santé pourquoi ? Car il s’est fait entuber par le Crédit Lyonnais. Donc Tapie n’est qu’un homme (certes doué), mais de là à doper toute une équipe faite, déjà, des meilleurs joueurs du monde à l’époque... D’ailleurs, les Desailly, Barthez, Deschamps ne l’ont-ils pas prouvé en 98 ? Comment peut-on penser que 5 ans plus tôt ils étaient à la queue leu leu, le cul à l’air à attendre leur dopette ?

                                  « L’Equipe » est un torchon, en tout point. Ses journalistes feraient bien de sortir des intérieurs cossus d’immeubles Haussmaniens parisiens, pour faire leur boulot d’investigation de journaliste plutot que de faire les poubelles dans l’unique but de vendre.

                                  Comment ne pas sourire non plus, face aux réactions des vierges effarouchées milanaises, dont le club est la propriété d’un « homme », qui a acquis son pouvoir financier grâce à la mafia, qui mène une veritable propagande grace à ses chaines « publiques », et qui est actuellement le leader d’un groupe politique (et du gouvernement) fasciste. N’oubliez pas que le logo du parti de Silvio Berlusconi est une flamme tricolore (seul le bleu change pour du vert)

                                  Alors le Milan AC ne serait qu’un club parmis d’autres sans le financement mafieux de Berlusconi.

                                  Objectivement, l’OM a certe largement de quoi se voir reprocher des choses mais il ne faut pas pousser le bouchon trop loin.


                                  • (---.---.68.100) 27 janvier 2006 14:13

                                    « Il faut noter que l’arrangement de l’affaire OM-VA ne concernait pas du tout le resultat du match. L’OM étant déjà champion depuis belle-lurette lors de ce match. »

                                    C’est faux. L’OM avait à l’époque 4 points d’avance (à savoir 2 défaites ’joker’) sur le PSG avant de se déplacer à Valenciennes, puis de recevoir leur dauphin. Autant dire qu’une défaite à Valenciennes les aurait mis sous pression avant de recevoir le PSG le dimanche suivant. Si le match était sans importance, Goethals aurait aligné ses réservistes...


                                  • DavidSD (---.---.35.254) 27 janvier 2006 19:25

                                    Un ajout extrait de l’express du dimanche =

                                    "Chris Waddle, qui a joué à l’OM entre 1989 et 1992, confirme avoir subi des injections du temps où il évoluait à Marseille. L’Anglais vient conforter les révélations faites par l’Irlandais Tony Cascarino, que Bernard Tapie s’était empressé de démentir. Nouveau coup dur pour l’ancien président de l’OM. 

                                    C’est au tour de Chris Waddle de mettre les pieds dans le « Tapie ». Le fantasque milieu de terrain anglais, qui a fait le bonheur de l’OM et de ses supporters entre 1989 et 1992, reconnaît jeudi dans les colonnes du Sun avoir subi des injections à l’époque où il évoluait au sein du club marseillais, alors dirigé par Bernard Tapie.

                                    « Les joueurs subissaient des injections tout le temps à Marseille », avoue Chris Waddle. « Personnellement, on m’a fait des injections à deux ou trois reprises, mais je n’ai jamais vraiment senti la différence », concède l’ancien international anglais.

                                    « Je ne sais pas ce que comportaient ces injections, mais en tout cas personne n’a jamais connu de problèmes lors des tests anti-dopages, qui n’ont rien révélé d’illégal », précise Waddle, avant d’ajouter : « le docteur du club disait que les injections nous permettraient de mieux récupérer . » "

                                    ces deux joueurs, anciens marseillais sont loins d’etre ruines et confirment les propos tenus par Eydelie. Certes, rien ne dit que le contenu des injections etaient illegales mais de toute evidence, les soupcons sont bien fondes.

                                    a titre personnel, je trouve hillarant que certains avancent l’excuse que les tests n’ont jamais rien decele alors que la plupart mettent en cause Armstrong alors que ses tests n’ont jamais ete positifs, du moins, lors d’analyses verifiees et legales. Comme l’a rappele un internaute, les tricheurs beneficient des meilleurs produits et ont toujours un temps d’avance sur les controles...


                                    • Elegy (---.---.26.107) 28 janvier 2006 13:04

                                      Dans toutes les disciplines, que ce soit le football, la politique, la haute finance, etc. des que l’on atteint le sommet, et qu’il y a une competition farouche opposant des personnes ou entites appartenant a ces sommets, tous les coups ne sont pas toujours reguliers. Il y a des irregularites, des tricheries. Alors voila, le football ne fait pas exception. Tout le reste c’est du bavardage.


                                      • misterachel (---.---.67.206) 15 février 2006 19:43

                                        pour l ’auteur de l ’article une seule conclusion de ma part :

                                        ce texte c’est de la purée de pixel .

                                        Faut etre sacrement malembouché pour croire que l ’OM qui a gagné en 1993 n ’avait pas triché . Tapie , pris la main dans le sac a ete condamné que je sache pour le match arrangé avec Valenciennes . Un match sans enjeu , alors pensez donc pour les matchs avec enjeux les methodes qui ont du etre utilisées .

                                        Je pense que d ’autres livres vont sortir sur cette periode , peut etre des arbitres à la retraite , voire d ’autres joueurs . on en reparlera à ce moment la .


                                        • misterachel (---.---.67.206) 15 février 2006 19:57

                                          Monsieur massoulier ,

                                          dans un autre article , vous avez la dent bien dure contre Bigeard ; Donc le ton est donné vous etes le chantre des escrocs et le pourfendeur des heros .. Pas etonnant que vous soyez un fervent supporter de l OM .

                                          Ci joint un rappel d ’un de vos lecteurs auquel je m ’associe pleinement .

                                          En ces temps troublés pour les symboles, j’ai été attiré par le titre de cette agora. Un enfant de mon pays, de ma région, celui qui aurait pu avoir une vie de guichetier à la société générale, ou de libraire à Toulouse (quoi que), une vie banale en somme, fait l’objet d’un forum. La lecture de votre message Monsieur Massoulier m’a profondément peiné, surtout pour vous. C’est pourquoi, j’ai décidé de vous répondre, car vous vous êtes donné le droit de parler du Général Bigeard, alors j’ai décidé d’user du mien même si je ne crois pas à l’utilité du procédé car on ne change pas les gens. Mon père me disait qu’on ne fait pas un cheval de course d’un bourricot. Je ne veux surtout pas me faire ici, l’avocat du Général, ses états de services parlent pour lui mais, monsieur, j’ai décidé de vous répondre car j’ai 35 ans comme vous. Je suis responsable des projets de ma société, je n’ai pas vraiment le profil du militaire, cela m’aurait plu mais j’avais d’autre passion. Je voulais surtout vous dire que je ne crois pas que vous lisez les livres que vous vendez car ils sont remplis de personnages comme le Général mais très peu le sont avec des gens comme vous. Vous êtes le J’menfoutiste personnifié, et bien bravo, vous êtes au moins ça, persévérez. Je voulais vous dire aussi que plus tard, je parlerai à mes enfants et à mes petits enfants, voir plus, du Général Bigeard, vous vous serez vite oublié. En temps que libraire, vous auriez pu préciser que les royalties pour son livre sont reversées à la croix rouge de Toul. Avec mon plus profond irrespect


                                          • patricemorize (---.---.200.232) 1er mars 2006 16:37

                                            Voici une triste histoire ,l’histoire d’un jeune Africain qui voulait devenir pro .Des responsables de l’OM qui parcourent l’Afrique à la recherche de talents trés jeunes ont fait venir Do à Marseille ,ce garçon avait un talent hors du commun ,ils ont donc fait le nécéssaire avec la famille de ce jeune (nécéssaire sonnant et tébuchant).Pendant la formation à l’OM ce pauvre Do à été gravement bléssé et garde à ce jour les séquelles ,donc devennu inutilisable ils l’on mis dans un avion et retour chez papa et maman sur le sol natal .Aujourd’hui Do est infirme ,il à la jambe gauche déformée et ne peut avoir de profession .Sachez que ce garçon n’à reçu aucun dédomagement ni réponses à ses doléances « Aller l’OM ! »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès