Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Il n’y a pas que les sportifs qui se dopent...

Il n’y a pas que les sportifs qui se dopent...

Après l’exploit d’Usain Bolt, j’ai l’impression que ça va recommencer, c’est-à-dire qu’on va davantage parler dopage que des 9,69 s au 100 m.

Et pourtant qu’il était beau à voir cet athlète longiligne s’extirper des starting-blocks, se relever, et accélérer, accélérer jusqu’à 20 mètres de l’arrivée où, ayant course gagnée, il déroula littéralement en regardant à droite ses adversaires, terminant les cinq derniers mètres avec des pas de contentement, tout en frappant avec ses poings sur sa poitrine. Pour sûr, avec un adversaire qui le poussait un peu dans ses retranchements, plus un petit vent, il faisait moins de 9,60 s. Et je suis persuadé que, s’il maintient ce pic de forme encore quelques jours, il va faire passer de vie à trépas le record du monde de Michael Johnson sur 200 m (19,32 s).

Voilà pour les faits avec une pensée pour un homme qui ne sera sans doute jamais champion olympique en individuel, Asafa Powell, mais qui a reconnu sportivement sa défaite. Cela dit, il aura quand même (sauf incident) une médaille d’or autour du cou samedi prochain, jour de la finale du relais 4x100, car même avec 3 m de retard Bolt rattrapera n’importe quel adversaire dans le dernier relais. Cela ne veut pas dire pour autant qu’il prendra le dernier témoin avec 3 mètres de retard car, outre Powell, les deux autres coureurs de l’équipe de Jamaïque sont aussi très rapides.

Revenons donc sur le sujet dont on parle déjà dans tous les journaux, notamment français, le dopage. Bien sûr, certains vont trouver que je prends peut-être des risques, mais je m’en moque car j’aime le sport et les exploits qu’il génère. J’ai fait du sport dans ma vie, hélas pas au niveau que j’espérais dès mon plus jeune âge. Je n’étais pas assez doué pour jouer au rugby dans un grand club, je ne courais pas assez vite pour être un bon sprinter, et je grimpais trop mal pour gagner des courses cyclistes. Mais je n’ai jamais été jaloux de n’être doué pour aucun des sports que j’aimais. Au contraire, j’admire, plus que tout, ceux qui peuvent faire ce que, comme tant d’autres, je n’aurais jamais pu réaliser.

Voilà pourquoi quand je vois un athlète, un cycliste réaliser un exploit, je ne me pose pas trop de questions. Bien sûr, je suis déçu quand j’apprends qu’un athlète est contrôlé positif, car je me dis qu’il a amélioré ses performances artificiellement, mais s’il triche il finira par se faire prendre. Certains ont emporté leur secret dans la tombe, mais chacun sait reconnaître les performances hallucinantes et les autres. Aujourd’hui, la détection a fait de gros progrès, et celui qui se dope joue quand même à la roulette russe. Cela étant, même en étant « chargé à bloc », comme on dit, je n’aurais jamais couru le 100 m en moins de 11 s. Avec mon vélo, je n’aurais jamais fait 5 km sur une piste en 6 mn ni même en 7 mn, et je n’aurais jamais parcouru, lancé, 200 m en 11 ou 12 s.

Et puis, est-ce que le dopage aide tellement un athlète, un coureur ? Sans doute, mais je suis convaincu qu’on peut gagner sans se doper. Je suis certain que Stéphane Diagana, pour ne citer que lui, ne s’est jamais dopé. Cela ne l’a pas empêché d’être champion du monde du 400 m haies et du 4x400 m, champion d’Europe et recordman d’Europe. Et puis, pour terminer, comment se fait-il qu’on s’acharne à ce point sur les sportifs qui se doperaient pour réaliser des performances ?

Qui se soucie de ceux qui boivent cinq ou dix cafés par jour, pour travailler plus tard et plus longtemps, ce qui est une forme de dopage. Et je pourrais citer bien d’autres exemples, dont la médecine est si fière, qui améliorent la vie des gens plus particulièrement des hommes qui prennent de l’âge. N’est-ce pas là aussi du dopage, et est-on bien assuré qu’on ne joue pas avec sa santé ? Alors que ceux qui critiquent le sport le fassent si cela leur fait plaisir, mais qu’ils nous laissent apprécier tranquillement l’exploit que représente 9,69 s au 100 m en courant, ou 4 mn 15 s sur 4 km juché sur un vélo.


Moyenne des avis sur cet article :  2.56/5   (72 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Yvance77 18 août 2008 11:31

    Un article fleur bleue, qui à sa place dans un musée d’art naif. Le dopage est une industrie dans le sport, et hormis le curling je vois pas lequel n’est pas touché.

    Je suis convaincu que le sport est comme le monde à deux vitesses de ce point de vue. Cette course éffrénée à la starisation est au final écoeurante, et depuis plus de 7 ans j’ai définitivement tourné le dos à tous les sports.

    Si on donne des lettres de noblesse à la triche , il devient inutile de donner une éducation à nos têtes blandes après cela.

    Ainsi va le monde à sa perte mais sous les spot light c’est bien mieux.

    A peluche


    • Jean-paul 19 août 2008 03:54

      BRAVO a Dara Torres USA 41 ans avec ses 3 medailles d’argent .


    • LE CHAT LE CHAT 18 août 2008 12:18

      la différence , c’est que si je bois deux cafés en plus , nike me versera pas 100 000$ , même si j’améliore mes performances.............  smiley


      • pseudo pseudo 18 août 2008 23:22

        @Le chat

        Et si, 100 000 $ pour un café, c’est possible... smiley

        http://www.leblogtvnews.com/article-13628801.html


        Quoique, pour dire vrai, je ne connais pas le tarif exact....


      • superesistant superesistant 18 août 2008 13:59

        du coup maintenant tu choppes moins, t’as les seins qui tombent et une demie molle à longueur de journée... la vie est trop dur pour toi....


      • maggie maggie 18 août 2008 15:55

        Amis de la poésie, bonjour ! Est-ce avec un pareil langage que vous vous prétendez un séducteur ? Je crois, moi, que l’énergie que vous déployez à vouloir nous prouver votre "virilité" tend à prouver le contraire. Un "vrai" homme n’éprouve pas le besoin de rouler des mécaniques et de bombarder les autres de remarques obscènes. Les "ptits mecs" qui ne se lassent pas de raconter leurs aventures réelles ou imaginaires obéissent bien souvent sagement à leur maman et sont aux ordres de leur femme. Un homme bien dans sa tête et dans son couple n’a pas besoin de ce genre de démonstrations puériles.


      • ka 18 août 2008 16:47

        @ Larsen

        Phelps a des qualités physiques, morphologiques (taille, envergure des bras, taille des pieds, etc...), il a une tres bonne technique de nage et il reste en immersion plus longtemps au départ et dans les virages que d’autres nageurs ce qui lui permet de prendre de la vitesse, il est tres bien entraîné et il a de grandes capacités de récupération et surtout il est programmé psychologiquement pour la gagne, il était déterminé à exploser le record de Spitz. Il participe à un programme anti-dopage avec d’autres athletes américains et il se soumet volontairement à des tests donc je doute qu’il soit dopé, faudra voir s’il a subi des tests lors de ces JO et attendre les résultats pour se prononcer mais c’est sûr que 8 médailles d’or dans une même olympiade c’est suspect mais pas impossible.


      • ka 18 août 2008 17:20

        Bonjour Julien Larsen

        En parlant de miracle que penses-tu des performances des chinois et du nombre impressionnant de médailles qu’ils ont gagnées (même si bien sûr les Jeux ne sont pas terminés et que les autres pays peuvent encore se rattraper) ? Ils ont eu des bons résultats mêmes dans des disciplines où on ne les attendaient pas et leur présence dans ces disciplines est récente, c’est l’effet "nationalisme" "patriotisme" qui a joué uniquement ? (voir la réaction apres l’élimination de l’un d’entre eux en athlétisme suite à une blessure).


      • mariner valley mariner valley 18 août 2008 17:57

        @Ka

        Ce qui fait que les chinois rafle tout ou partiquement tout, c’est leur systeme a la con mais tres efficace qui consiste a prendre des gamins des le plus jeune age, les faires trimer comme des bourricots dans des discipines que les dirigeants (ou entraineurs si tu preferes) auront choisis pour eux.

        C’est tres discutable comme technique mais d’une efficacite redoutable. Prenez 100 gamins faites leur faire du sport a grosse dose et vous obtiendrez parmis eux 2-3 betes a concours..une fois arriver a maturite...vous multipliez ca par le nombre de disciplines et vous rafler tout.


      • ka 18 août 2008 18:10

        Patriotisme ou pas en tout cas les gymnastes chinoises maîtrisent et ont fait le spectacle ! (même s’il y a toujours des doutes en ce qui concerne l’âge de certaines gymnastes). Si le dopage peut améliorer les performances en matiere de vitesse, de force et d’endurance est-ce que dans une discipline comme la gymnastique où la technique, la grâce, l’agilité et la souplesse sont des qualités importantes c’est intéressant de se doper ? Ca peut aider je pense pour la tonicité, le dynamisme mais bon pour ça il y a des produits naturels déjà tres efficaces.


      • mariner valley mariner valley 18 août 2008 18:17

        Le dopage en gym j’y croit pas trop effectivement, pour le spectable quand tu t’entraines pendant des annees a faire et refaire le meme gestes, c’est sur qu’en competition ca score....C’est de la robotisation de masse.
        les meilleurs robots sont gardes les autres sont mis a la casse et certains servent de pieces de rechange lol.


      • ka 18 août 2008 18:29

        @ Mariner Valley

        C’est ce que je pense aussi, ça s’apparente à du dressage et la discipline est rude dans les écoles chinoises même si ça a toujours été le cas avant même l’arrivée des JO à Pékin. Ce qui est dramatique dans cette histoire c’est que pour ces athletes qui commencent trop tôt le sport de haut niveau, les entraînements intensifs, les sequelles sont irréversibles pour leur santé. Certains pensent que la gloire et les performances valent le coup de bousiller sa santé et celle des autres. Le sport au départ, devait permettre de se maintenir en forme, la compétition et la recherche de performance ont quelque peu eclipsé ce but premier. 


      • Jean-paul 19 août 2008 03:46

        Les commentaires auraient ete bien differents si le gagnant des 8 medailles d’or avait ete francais .


      • Fergus fergus 18 août 2008 13:46

        Les bras me tombent devant tant de naïveté ! Que vous le vouliez ou non, le dopage est peu ou prou pratiqué dans tous les sports olympiques, et largement répandu chez les jeunes et les amateurs. Selon les sports, on aura recours (liste non exhaustive) à l’EPO, aux anabolisants, aux amphétamines, aux injections de testostérone, aux transfusions sanguines, et même aux béta-bloquants pour les épreuves de tir !

        On a même connu dans le passé les athlètes mises enceintes quelques semaines avant les JO pour augmenter la production d’hormones et, nec plus ultra, les nageurs qui se faisaient souffler de l’air dans le cul pour augmenter la flottabilité !

        La médecine de la triche ayant, depuis les années 60, toujours eu une longueur d’avance sur la médecine de contrôle, il est à craindre que de nouvelles recettes n’aient été développées, à l’image des 2e et 3e génération d’EPO, et de toutes les saloperies en préparation dans les officines.

        Et si les médias n’en parlent pas, le dopage cause chaque année de gros dégâts chez les amateurs, qui ne disposent pas d’un staff médical performant à leur côté, et chez les anciens pros partiellement démolis. Une situation qui, malheureusement, ne pourra qu’empirer tant les enjeux, qu’ils soient financiers, médiatiques ou politiques, sont devenus monstrueux et difficiles à contrer par des jeunes athlétes en mal de gloire et de fortune.

        Personnellement, je regarde les JO pour le spectacle sportif, mais sans la moindre illusion sur l’éthique des performances. 


        • Grasyop 18 août 2008 16:04

          Le café ou la porte ?

          Il y a dans cet article une phrase qui m’intéresse bien plus que les péripéties de l’épiphénomène jamaïcain, c’est celle-ci :

          « Qui se soucie de ceux qui boivent cinq ou dix cafés par jour, pour travailler plus tard et plus longtemps, ce qui est une forme de dopage. »

          Le dumping social et la mise en concurrence des salariés vont-ils un jour faire pousser des distributeurs d’amphétamines à la place des machines à café ? Est-il encore possible d’occuper un poste à haute responsabilité si on n’aime pas le café ? Faudra-t-il un jour écrire « caféinomane » sur son CV pour avoir une chance d’être embauché ? Devra-t-on saisir la Halde pour discrimination si on n’aime pas le café (ni la cocaïne) ?


          • ronchonaire 18 août 2008 17:35

            Non seulement Bolt a les performances d’un dopé, mais il en a aussi le comportement. Quand je l’ai vu fanfaronner pendant les 30 derniers mètres de sa course, il m’a rappelé Ricco sur le dernier tour de France. C’est d’ailleurs la nouvelle mode en matière de dopage : avant, ceux qui se chargeaient essayaient d’attirer l’attention le moins possible ; aujourd’hui, ils en font des tonnes en espérant que la lumière des projecteurs sera tellement aveuglante que personne ne verra rien.


            • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 18 août 2008 18:44

              Que faites-vous de ce Michael Phelps qui est venu à Pékin et a vaincu dans toutes les épreuves pour lesquelles il était engagé. On va me faire croire que c’est dû à la combinaison, je n’y crois qu’à peine. Cet homme a découvert une ""DOPE"" hors du commun. Tout comme Bolt, la médecine sportive sur les perfomances dopantes ne fait que progresser. Le nageur américain est aussi propre que BEN JOHNSON le canadien au temps de sa splendeur, mais va t’-il se faire avoir ? c’est une autre histoire.


              • ka 18 août 2008 19:00

                La combinaison "Speedo" n’a je pense pas une grande influence sur les performances des nageurs. Peut-être un petit effet placebo et encore. Manaudou aussi portait la fameuse combinaison et pourtant les résultats n’ont pas suivi. Dans son cas sa faiblesse psychologique et le manque d’entraînement expliquent en grande partie ses échecs avec ou sans "Speedo", c’était mort pour elle. Phelps était venu à Pékin pour gagner et il a gagné , dopé ? Pas dopé ? On peut rien dire pour l’instant !


              • Anto 19 août 2008 11:13

                Je pense qu’elle en a. Depuis sa "mise en circulation" un nombre incroyable de records du monde ont ete battu. Je me souviens d’un article de l’equipe qui montrait avant les J,O que sur les 18 dernier WR de natation, 16 avait ete fait avec cette combi (pas de garantie sur les chiffres exact ni sur la date mais l’ordre de graNDEUR EST CELUI LA). Ce n’est pas juste un habit. Elle est hydrophobe diminuant ainsi la trainee due au contact avec l’eau et change mecaniquement la position du nageur dans l’eau. Le hic, c’est que phelps nage en moule-b*te et en bonnet de bain. Le concernant, la verite est ailleurs. J’ajouterais aussi que tous les professionnels de natation s’accordent a dire que la technique de phelps est inegalee et ca, aucun produit dopant ne peut en etre l’origine


              • ZJP ZJP 19 août 2008 02:16

                Trop forts ces médecins Jamaïcains smiley Ils seront bientôt reçu par l’Académie Royale des sciences de Suède. Zut, un Nobel soufflé aux américains....

                JP


                • ZJP ZJP 19 août 2008 02:30

                  par mariner valley (IP:xxx.x94.199.184) le 18 août 2008 à 18H17

                   
                  Le dopage en gym j’y croit pas trop effectivement, pour le spectable quand tu t’entraines pendant des annees a faire et refaire le meme gestes, .....

                  Ah bon !
                  Je suis un sportif de haut niveau ou autre, jeune, ambitieux qui veut aussi profiter de la vie :

                  Option 1 :

                  - Je suis "clean", je m’entraine 8-10 heures par jour, je suis "cassé" en fin de journée et ...mince...il faut recommencer dès le lendemain. Dur Dur.

                  Option 2 :

                  - Mon "médecin" me procure un produit "génial" qui me permet de bosser autant que le type "clean", MAIS, a la fin de la journée....surprise...je suis toujours en forme. Un petit tour en boite ?

                  Mon choix ? tic tac tic tac...Buzzzzzz !!!!! PERDU !!!

                  JP

                  • Anto 19 août 2008 11:21

                    En gym feminine c’est sur. Les athletes sovietiques en leur temps en ont plutot bave. Les entraineur les mettaient enceinte et les faisaient avorter pour augmenter leur taux de nandrolone par exemple... C’est d’autant plus certain en gymnastique ou l’entrainement intensif que les filles subissent perturbe leur croissance, leurs cycles, etc.. a cause de carences hormonales. Le dopage y est donc disons...plus naturel qu’ailleurs


                  • Alain Bondu Alain Bondu 19 août 2008 23:44

                    Les sportifs se haut niveau se dopent-ils ? Je me pose la question.

                    Suivez le raisonnement :

                    1. La majorité des coureurs était dopée dans les années 90
                    2. C’est devenu tellement dangereux qu’on a mis en place des organismes de détection anti-dopage efficaces et redoutés
                    3. Donc les athlètes ne se dopent plus. Trop dangereux !
                    4. Mais les performances ne baissent pas, et les records continuent à tomber...
                    De qui se moque-t-on ?
                    Moi je croirai que le dopage recule quand je verrai le 100 revenir aux alentours de 10 s.,, la longueur moyenne des étapes du tour descendre à 180 km au lieu de 200 (et/ou la vitesse moyenne baisser)...

                    Une exception pour la natation. Je veux bien croire que ces combinaisons améliorent les perf.- Mais expliquent-elles à elles seules le bond dans les records ? D’une façon plus générale, les progrès techniques expliquent bien entendu une partie des progrès sportifs. Mais qu’on n’ait remarqué ces dernières années aucun palier dans la progression des résultats me suffit : En haut niveau, il y a (peut-être !!) 5 à 10% de sportifs qui refusent le dopage. Les autres se divisent en deux catégories : les dopés qui se font prendre , et les dopés qui ne se font pas prendre.

                    Saluons au passage le courage de toutes les grandes nations, qui sanctionnent impitooyablement les athlètes convaincus de dopage, alors que du fait des enjeux politiques et de rayonnement, ce sont sans doute les organismes politiques qui (avec les sponsors) mettent la pression sur les sportifs. Passons.

                    Maintenant, quand l’auteur dit que les sportifs ne sont pas les seuls à se doper, il a tout à fait raison. Qui croira , par exemple, que l’on peut suppoorter une campagne électorale de haut niveau (présidentielle notamment) sans une petite aide médicale ?

                    Tout ceci n’étant bien sûr que mon avis personnel.

                    Cordialement,

                    AB

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès