Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > L’école à travers le sport

L’école à travers le sport

Chez un athlète, le sport occupe une grande plage horaire quotidiennement. On doit se surpasser chaque jour, on doit repousser nos limites à fond afin de parvenir à nos objectifs, cependant il n’y a pas seulement le sport dans la vie, il y a l’éducation. Il est important pour un athlète de tous sports confondus, de continuer d’aller à l’école pour atteindre un niveau d’éducation supérieur pour planifier leur après carrière.

Premièrement, il est important de continuer l'école à travers le sport, parce que cela permet à l’athlète d’avoir un maintien psychologique, car il ne fait pas qu’une seule chose à la fois. Un athlète de haut niveau s’entraine maximum 25 heures par semaine, donc il lui reste suffisamment de temps pour étudier et aller à des cours. Cependant, les sessions doivent être moins chargées pour pouvoir y arriver. Aussi, la combinaison des deux permet de développer de la discipline, car l’athlète doit avoir un agenda bien structuré afin de maximiser son temps.

En tant qu’athlète, je sais combien de sacrifices nous devons faire afin de parvenir à nos objectifs. Nous devons passer beaucoup de temps à nous entrainer et ensuite il y a les compétitions qui nécessitent souvent du transport, donc nous avons moins de temps pour passer des moments avec nos amis, la famille et notre copine ou copain. Toutefois il ne faut pas laisser de côté l’école. L’éducation est la clé dans la société dans laquelle nous vivons, c’est avec ce système que nous posséderons le savoir pour le métier qu’on rêve de faire depuis notre jeunesse. De plus, en continuant d’aller à l’école, les jeunes qui suivent et qui admirent les athlètes qui sont plus âgés qu’eux, on tendance à prendre les mêmes décisions que leurs idoles, par conséquent vous donnez un bel exemple aux jeunes passionnés.  

Au Québec, les athlètes bénéficient du programme Alliance Sport-Études. Ce programme qui est accessible dans la plupart des cégeps aide les athlètes à continuer leurs études à l’aide d’une plage horaire moins chargée pendant les sessions, il apporte les soutiens pédagogiques aux sportifs en cas de besoin, ils peuvent suivre des cours à distance et l’Alliance Sport-Études donne droit à une foule de possibilités de bourses. De plus, selon le site du programme[1], 90% des membres réussissent leurs cours, donc ce programme est bénéfique et fonctionne très bien.

À la session d’automne 2014, le Cégep d’Alma offrira un programme sport-étude pour le cyclisme de montagne et de route. Cela aura des conséquences positives sur les athlètes de ces disciplines, car ils auront des espaces libérés dans leurs horaires afin d’aller s’entrainer durant la journée et lorsqu’ils vont revenir à leur domicile après les heures de cours, ils auront suffisamment de temps pour étudier et faire leurs devoirs. Aussi, comme l’Académie de Basketball, un programme de sport dans une institution scolaire augmente le sentiment de fierté et attire de l’intérêt envers les étudiants du cégep et aussi envers les jeunes.

Pour conclure, il est important de rester à l’école pendant votre carrière sportive, car vous prévoyez votre après carrière, vous développez de la discipline et vous avez le mérite d’exercer les deux disciplines en même temps. Je m’adresse aux amis et à la famille de l’athlète, continuez et n’oubliez jamais de l’encourager chaque jour, car c’est avec du soutien qu’il sera stimulé pour se dépasser académiquement et sportivement.



 


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 27 avril 2013 16:01

     « On doit se surpasser chaque jour, on doit repousser nos limites à fond afin de parvenir à nos objectifs. »


    Songez-vous parfois à la profonde stupidité d’une telle conception de la vie ? 

    • Fergus Fergus 27 avril 2013 17:21

      Bonjour, Doylelliott.

      Je ne sais pas ce que valent les sport-études au Québec, mais en France, c’est à de très rares exceptions une solution médiocre avec un enseignement très largement bradé au profit d’une pratique sportive totalement aléatoire en termes de retombées. Mais cela vaut tout de même mieux que les ridicules cursus d’enseignement proposés dans les centres de formation des clubs professionnels de football, pour ne parler que de ce sport.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

doylelliott


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès