Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > L’Euro 2008 a rapporté à Lyon un bon pactole

L’Euro 2008 a rapporté à Lyon un bon pactole

C’est l’histoire d’un protocole d’entente entre l’UEFA de Mr Platini et l’ECA de Karl-Heinz Rummenigge, l’Association des Clubs Européens

L’ECA est le résultat de la dissolution du G14.

Le G14 rassemblait en son sein les 18 clubs qui disaient faire partie de l’élite des clubs européens.

Une plainte du club belge de Charleroi envers la FIFA par rapport au joueur marocain Abdelmajid Oulmers blessé en 2004 avec son équipe nationale pour huit mois, avait donné naissance à cette corporation.

Charleroi se plaignait de verser un salaire à un joueur durant sa période de convalescence, alors qu’il s’était blessé durant un match de son équipe nationale. Donc les belges décidèrent d’attaquer la FIFA pour préjudice financier.

Et le G14 s’était donné mission d’être le représentant des clubs européens à travers le monde.

Le G14 étant une telle aberration qu’on décida de la dissoudre pour créer l’ECA.

Le 21 janvier 2008, L’UEFA et l’ECA ont signé un accord visant à dédommager les clubs financièrement lorsqu’un de leurs joueurs participerait à un Euro.

Pour l’Euro 2008, il faut savoir que les clubs ont déjà touché cette somme. l’UEFA a redistribué aux clubs une somme totale de 43,5 millions d’euros.

Ce montant est avant tout pour apaiser les tensions qui règnent entre les clubs et l’UEFA.

Le calcul de cette rémunération pour l’Euro 2008 a été effectué de la sorte : on multiplie le nombre de joueurs ayant participé à l’Euro austro-helvétique par le nombre de jour passé, à compter deux semaines avant le premier match pour la dite préparation jusqu’au lendemain de son élimination. Ensuite le pourcentage attribué est calculé par rapport aux saisons passées dans le club. Effectivement, tout est calculé par rapport aux deux saisons précédant la phase finale.

Un simple formulaire à remplir et à retourner à l’UEFA pour le club, et le tour est joué

L’Olympique Lyonnais a reçu de l’UEFA la somme rondelette de 1 039 115 € comme dédommagement.

Maintenant que nous avons donné l’information, il faut bien comprendre que le point de vue de Clash Foot diffère totalement de l’UEFA et de l’ECA.

Clash Foot est en total désaccord avec ces instances, et de verser une quelconque somme aux clubs dont les joueurs partiraient pour l’Euro.
Il faut comprendre que les pressions des clubs peuvent devenir un véritable acharnement.
Imaginons un club avec une dette, dont le sélectionneur aurait une grande entente avec celui-ci.
Comment être sûr que le dit sélectionneur ne prenne pas un joueur qui ne jouera peut être jamais durant l’Euro mais qui rapportera de l’argent à son club, à faire fructifier un petit capital comme une action en bourse ?
Comment avoir une entière confiance dans ce système lorsque autant d’argent est mis en jeu ?

Nous n’accablons pas les sélectionneurs.
Mais comment faire pour empêcher qu’une approche non officielle d’un club se fasse vis à vis de cet homme qui doit faire des choix. Déjà que choisir 23 joueurs seulement est une tâche très difficile, alors si l’argent s’en mêle, quelles sont les dispositions actuelles mise en place pour protéger cet acteur footballistique ?
Aucun dispositif !

Le sélectionneur se doit de contenter tout le monde...

Doit on rémunérer un joueur qui joue pour son équipe nationale à l’Euro, pour Clash Foot notre réponse est limpide : NON !


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • K K 20 décembre 2008 11:10

    Les joueurs sont des professionnels, n’est ce pas ?
    Vous connaissez beaucoup de professionnels qui travaillent sans salaire ou sans remuneration ?


    • Micha Yakowenko 20 décembre 2008 15:29

      Excusé moi du peu, mais faut-il savoir lire avant de mettre un commentaire mister K.

      On parle de rénumération des clubs dans cet article et non des joueurs. Vous me direz que le tout est lié et je vous répondrai que vous faites fausse route et vous ne connaissez en rien le fonctionnement de l’ECA

      Je pense surtout que vous avez survolé le tout en prenant en compte que le titre de l’article, mais pour le contenu, vous n’avez pas pris le temps de le lire.

      Si vous voulez plus de renseignement, la ligne éditoriale du site Clash Foot se fera un plaisir de vous expliquer comment fonctionne le football économique

      Bien à vous

      M. Yakowenko


      • K K 20 décembre 2008 22:16

        J’avais parfaitement compris que cet argent etait destine aux clubs et non aux joueurs. Mais ce sont les clubs qui sont les employeurs de ces joueurs,qui les paient et qui devront les payer si ils sont blesses pendant leur selection.

        J’avais bien lu l’article. et ce que je pense est que cela n’est pas plus choquant que les transferts (avec primes) ou les salaires demesures de ces joueurs. Ce sont les moeurs du football moderne. Il y a aussi l’origine de la fortune de certains dirigeants de clubs qui est douteuse etc..

        En ce qui me concerne, je prefere de loin le sport amateur et je ne suis pas un fan de football, loin de la.


      • Henri François 21 décembre 2008 06:11

        Les joueurs ne sont-ils pas assurés ? Les compagnies d’assurances ne prennent-elles pas le relais (du moins en partie) des clubs dans les salaires des "blessés" ? Les joueurs ne sont-ils pas affiliés à la Sécurité Sociale en cas "d’accident du travail" en club comme en sélection ?
        Enfin, si j’ai bien compris le cas de Lyon, de quel droit les clubs recevraient des indemnités lorsque quelques uns de leurs joueurs sont appelés à défendre les couleurs de leur pays sur un stade ?
        Et que signifie ce calcul alambiqué de l’indemnité ? 
        Décidément en foot comme dans d’autres activités du pays - sportives ou pas - le fric, toujours le fric. Un ingrédient qui coule à flots dans les clubs dits "huppés" mais aussi et surtout dans les caisses de l’UEFA et la FIFA ... où les dirigeants vivent come des princes. 


        • paul 21 décembre 2008 09:58

          Un joueur séléctionné ,même non blessé, peut laisser pas mal de force dans une compétition internationale,
          pendant que ses camarades de club se reposent .C’est un honneur pour le joueur sélectionné,et ça joue
          pour sa notoriété. Mais selon le calendrier des matchs,il n’a pas les mêmes possibilités de récupération des
          efforts consentis hors du club, et par conséquent, son "rendement" n’est pas au maximum à la reprise dans
          son club.Avec plusieurs internationaux sélectionnés au cours de la saison, un club peut subir un impact sur
          ses résultats sportifs et par conséquent, sur son économie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès