Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > L’euro (2016) de toutes les surprises !

L’euro (2016) de toutes les surprises !

Equipe de France de FootballCette fois-ci, l'efficacité et la réussite sont du côté des Bleus. Enfin ! L'équipe de France avait bien débuté le match, avait montré à nouveau ses qualités offensives, mais aussi, c'est nouveau, une défense irréprochable quasiment à tout moment, avec un Hugo Lloris magistral, mais aussi avec le tout nouveau parmi les Bleus : Umtiti. Malgré ses nombreux tirs, la Mannschaft ne marquait pas une seule fois, montrant une fébrilité inhabituelle face à la cage d'Hugo Lloris, avec des frappes non cadrées.

Et face à une Allemagne qui avait dominé une bonne partie de la première mi-temps, la France l'emporte finalement 2-0 en demie finale dans le temps réglementaire contre les champions du monde en titre, comme en 1998 (3-0) en finale contre le Brésil.

La "gagne" de Didier Deschamps était à nouveau passée par là.

De très nombreuses blessures...

Et ceci alors que de nombreux joueurs de talent n'avaient pu faire partie de la sélection tricolore : Mathieu Debuchy (Bordeaux), Raphaël Varane (Real Madrid), Benoît Trémoulinas (Séville FC), Jérémy Mathieu (FC Barcelone), Lassana Diarra (Marseille), Kurt Zouma (Chelsea), Nabil Fekir (Lyon), Paul-Georges Ntep (Rennes) du fait de blessures, ou suite à des blessures, ou Mamadou Sakho (Liverpool)  [1], sans parler de Karim Benzema et de Mathieu Valbuena.

...beaucoup de chance dans les tirages au sort...

Mais dans un Euro 2016 rythmé par les surprises, la France a eu beaucoup de chance ("dans le milieu du football, on dit que Didier Deschamps est né les pieds dans le bénitier") avec les tirages au sort et l'enchaînement des matchs (poule, 1/8 et 1/4), ne rencontrant un poids lourd, et lequel, qu'en demie finale, après élimination par l'Allemagne de l'Italie en quart de finale (1 -1, après tirs aux buts).

Ce qui a constitué une "première" mémorable pour l'Allemagne, puisqu'elle ne l'avait jamais remporté dans les matchs officiels contre l'Italie (4 défaites et 4 matchs nuls) dans les dernières décennies !

...de nombreuses équipes éliminées alors qu'elles semblaient décisives...

UEFA - Euro 2016, en FranceL'euro 2016 s'était déjà distingué par plusieurs surprises majeures, comme l'élimination de plusieurs équipes clés par des équipes a priori plus faibles :

  • l'Espagne (qui s'était reprise après sa catastrophique Coupe du Monde 2014) par l'Italie, qui avait jusque là semblé manquer d'individualités décisives (0 - 2)

ou par des 'petites' équipes :

  • la Belgique, une des sélections favorites grâce à des joueurs talentueux mais manquant de collectif puissant, face à un Pays de Galles très organisé et déterminé (1 - 3)
  • l'Angleterre éteinte, malgré ses 10 succès d'affilée, face à la très surprenante Islande (1 - 2)

...et le coachnig gagnant de Didier Deschamps !

Avec cette victoire hier contre l'Allemagne, la France aura donc finalement aussi rompu avec cette interminable série de défaites contre son voisin d'outre Rhin, qui finissait toujours par gagner, depuis 1958 !

En dehors de la chance (Pierre Ménès, à propos de D.D. : "quand on a de la réussite à ce point, c’est qu’on la provoque. Il a su insuffler à ce groupe une solidarité qui a fait merveille" [2]), l'Equipe de France a pu compter avec le coaching gagnant de Didier Deschamps, et avec la décision Le Graët - Deschamps de se passer du talentueux Karim Benzema, invoquant la nécessaire exemplarité : "Ce mercredi 13 avril, le président de la Fédération Française de Football a enfin tranché quant à l’avenir proche de Karim Benzema en équipe de France". .."Pour la FFF, mieux vaut se passer de notre meilleur buteur que de jouer l’Euro à domicile avec un public hostile". [3]

Cette décision "éthique" pourrait finalement avoir été décisive, malgré la perte apparente que représentait l'absence du meilleur buteur français. Lors de matchs amicaux, Dider Deschamps avait déjà saisi l'opportunité de se passer de Benzema et Valbuena (Allemagne et l’Angleterre, en novembre 2015) [4] et constaté l'efficacité de ses choix (Pays Bas, Russie, mars 2016, voir encadré) [5].

Des cycles de 20 ans dans le football ?

Finalement, il faut croire que la durée des cycles habituellement constatés (20 - 22 ans) par nous dès 2005, dans le monde [6], mais aussi sur plusieurs siècles en Amérique du Nord par les historiens William Strauss et Neil Howe [7] est un peu plus courte pour le football :

  • 19,3 ans (x 3 = 58, entre 1958 et 2016, dans les matchs France Allemagne)
  • 20 ans (x2 = 40 ans entre 1958 et 1998, pour les succès français)
  • demi-cycle de 10 ans (2006, 2016, pour les accès des Bleus en finale de Coupe du Monde ou Euro)

Voir l'encadré ci-dessous.

Notre article de mai 2015 "Cycles de 22 ans. Pertinence ? Utilité ? D.Cameron vs F.Hollande ? Printemps arabes ?" (Agoravox, 16 mai 2015) revenait sur ces questions :

  1. 1. Les cycles sont-ils mécaniques, inéluctables ? Avec des effets garantis ? "... Donc non, les théories des cycles ne sont pas à prendre comme mécaniques. Inéluctables, et donnant à penser qu'il serait impossible d'agir sur leurs fondamentaux. Bien au contraire ! ... "
  2. 2. A quoi donc peut bien servir la théorie des 22 ans ?

    "... Autre exemple, puisque" "nous nous attendions à des événements majeurs vers 2010-2012 : nous avions annoncé lors des 'printemps arabes' que la Libye (60 ans après l'indépendance et 42 ans sous Khadafi) et l'Egypte (89 ans après l'indépendance et 38 ans après la guerre de 1973) pouvaient basculer, après la Tunisie, alors que cela ne serait sûrement pas le cas dans les autres pays (arabes, ou Iran) où des révoltes existaient.

    Le cas de l'Iran est d'ailleurs très intéressant : nous avions annoncé que les révoltes suite à la réélection (truquée) de Ahmadinejad en 2009 ne déboucheraient probablement pas sur un changement , car elles arrivaient trop tôt. En revanche l'élection de 2013 (62 ans après 1951, 25 ans après la guerre avec l'Irak et 35 ans après la révolution de 1978) nous semblait propice à des changements durables. Ce qui semble se confirmer, même si ce n'est pas encore gagné.

    Encourager l'Iran à bouger, en le dédiabolisant, nous semblait donc de plus en plus pertinent, au fur et à mesure que l'on s'approchait de 2012 (61 ans après l'indépendance, et 24 ans après la fin de la guerre). Et a contrario le faire dès 2008, comme l'a essayé Barak Obama, était un peu trop tôt.

    Une bonne utilisation de cette théorie des cycles consiste donc à encourager, dans un sens conforme à sa propre politique, des évolutions qui semblent probables, et ne pas faire de mouvements à contre-temps.

Revenons au football

L'accès des Bleus en finale de l'euro 2016, et peut-être la victoire en finale, pourrait ainsi représenter une nouvelles série de victoires, et pourquoi pas la Coupe du Monde en 2018 ! Cela paraît possible, étant donnés les qualités offensives des Bleus, leur capacité à défendre, qui s'est révélée lors de cette demie finale, et les progrès accomplis depuis plusieurs mois et années.

Mais il faudra pour cela transformer l'essai, en consolidant cette équipe, qui a progressé lentement, et qui a encore une très grande marge de progression devant elle !

Extraits de l'article "Euro 2016 : pourquoi l'équipe de France peut se passer de Karim Benzema et Mathieu Valbuena", RTL sport, 31 mars 2016."

L'équipe de France a remporté deux matches amicaux (Pays Bas, Russie), "au cours desquels Didier Deschamps a effectué de nombreux tests plutôt concluants." ... "Le football est une somme d'affinités et de profils de joueurs à associer, et de ce point de vue-là le dossier Benzema-Valbuena ne devrait pas créer autant d'inquiétudes au sein du football français. 

Sur les deux rencontres face aux Pays-Bas et à la Russie, les Bleus ont montré une capacité à marquer des buts, et des buts très bien construits. Mises à part les deux pépites d'Antoine Griezmann et Dimitri Payet sur coup-franc, l'équipe de France a offert une capacité à enchaîner les passes et à trouver des joueurs offensifs en mouvement. Face à la Russie, la liberté de Griezmann, les permutations du trio offensif ainsi que l'apport des milieux ont offert des séquences rarement vues ces dernières années. L'intelligence de jeu des joueurs a donné un souffle nouveau à l'animation offensive. Les joueurs semblaient parler le même langage footballistique et les rôles de chacun coulaient de source. 

Antoine Griezmann, en BleuAntoine Griezmann en est l'exemple parfait. En présence de Dimitri Payet et Olivier Giroud à Amsterdam, il a pris les espaces et proposé des solutions offensives aux passeurs du milieu, tout en animant son couloir et bouclant les montées adverses. Mais dans un trio Gignac-Martial-Griezmann, le joueur de l'Atletico de Madrid a pris les rênes et s'est mué en plaque tournante du jeu, terminant avec deux passes décisives. Autour de lui, à chaque fois, les joueurs se sont aussi adaptés à sa polyvalence. Pour la première fois depuis très longtemps, le jeu était fluide et personne ne marchait sur l'autre, comme si chaque joueur était à la disposition du maillot bleu et non pas à la recherche d'un quelconque statut." [8]

En attendant, souhaitons déjà que l'Equipe de France saura bien jouer cette finale face au Portugal, et qu'un événement comme le "coup de boule" de Zidane ne viendra pas empêcher une nouvelle victoire des Bleus, cette fois en finale de l'Euro 2016 !

Comme le dit Pierre Ménès "la France a été plus convaincante que le Portugal sur l'ensemble de l'Euro. Et tout ce bon boulot qui a été fait contre l'Allemagne, il faudra le terminer dimanche en apothéose."

Quelques commentaires complémentaires

1. Certains journaux allemands (die Zeit, Süddeutsche Zeitung ) ou personnalités avaient 'soutenu' la victoire des Bleus, avant le match, "parce qu’ils s’inquiètent pour cette nation « à terre » comme la qualifie Die Zeit. « Une victoire sur l’Allemagne serait pour la France bien plus qu’un simple jeu. Ce serait un acte de libération (…). Et une France renforcée ainsi de l’intérieur serait une bonne chose pour l’Europe et aussi pour les Allemands », expliquait, grand seigneur, un éditorial de la Süddeutsche Zeitung 48 heures avant le match. « Politiquement, je suis pour la France. Mais sur le plan personnel, pour la Mannschaft », confiait un proche d’Angela Merkel connu pour sa passion pour le foot. [9]

2. A ceux des nationalistes et autres populistes, qui se sont accaparé l'espace Agoravox créé par Joel de Rosnay, et qui se féliciteraient de la ferveur et du patriotisme, légitimes, envers les Bleus : Pascal Perri rappelait très bien ce vendredi [10] l'impact décisif de la libre circulation des personnes (entre les pays d'Europe) en faveur de l'élévation du niveau des 'petites' équipes nationales.

JPEG - 12.2 ko
Clapping gigantesque au retour des joueurs Islandais

 L'Islande, 330 000 habitants !, pays non membre de l'UE mais membre de l'Espace Schengen [11] comme la Suisse, en est l'exemple le plus criant.

Les bons joueurs des 'petites nations', rares au début, n'auraient pas pu aller si facilement dans les grands clubs européens, n'auraient donc pas pu élever leur niveau de jeu, et les équipes correspondantes n'auraient jamais pu se qualifier à l'Euro et même en huitièmes de finales ! 

 

[1] "Equipe de France : Le onze des absents pour l'Euro 2016", L'Equipe, 1er juin 2016

[2] "Le visage de la gagne, par Pierre Ménès", Direct matin, 8 juillet 2016

[3] "Mis en examen dans l’affaire de chantage à la sextape dont a été victime Mathieu Valbuena, l’attaquant du Real Madrid ne participera pas à l’Euro 2016. Le contrôle judiciaire de Karim Benzema a été levé et il pouvait donc réintégrer le groupe France. Noël Le Graët en a décidé autrement. En accord avec le sélectionneur Didier Deschamps, il a décidé d’invoquer l’exemplarité pour justifier la mise à l’écart du meilleur buteur en exercice de l’équipe de France." "Benzema exclu de l'équipe de France : Booba clashe Didier Deschamps et Mathieu Valbuena", Public.fr, 14 avril 2016.

[4] "Pour affronter l’Allemagne et l’Angleterre en matches amicaux le 13 et 17 novembre prochains, Didier Deschamps a décidé de se passer de Karim Benzema et Mathieu Valbuena. En conférence de presse, le sélectionneur de l’Equipe de France a justifié ses choix.... « En ce qui concerne Karim, il n’était pas disponible physiquement […]. Même si Valbuena est moins performant en ce moment, vous comprendrez qu’il n’est pas dans les meilleures conditions psychologiques. J’ai pris la décision de le laisser souffler." "Equipe de France : Didier Deschamps explique pourquoi il n’a pas sélectionné Benzema et Valbuena"

[5] "Equipe de France : La liste des Bleus retenus pour affronter les Pays-Bas et la Russie", Tf1, 17 mars 2016

[6] Nous avions signalé en 2005 ((libéral et social, 30 mai 2005. "L'expérience de 1981-1983 n'a pas suffi : la France a voté NON, tentée par un repli faussement salvateur")) qu'il pourrait se passer quelque chose d'ampleur à partir de 2010 - 2012 : "Puisque les événements majeurs se produisent tous les 20 ou 40 ans, le vote NON pourrait bien être en fait une réédition du vote de mai 1981 et l'annonce d'une crise majeure un peu plus tard (vers 2010, 40 ans après 68 ?)" Et nous avons été servis en Europe avec la crise de la zone euro en 2011, 22 ans après l'effondrement du bloc de l'Est.

[7] Strauss–Howe generational theory - Wikipedia en anglais

[9] "Euro 2016 : à Berlin, seuls les Français jouent les prolongations", Le Monde, 8 juillet 2016

[10] C dans l'air "La vie en rose avec les Bleus", 8 juillet 2016, vers la trentième minute de l'émission

[11] "Les Etats membres de l'espace Schengen"


Moyenne des avis sur cet article :  1.63/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Jo.Di Jo.Di 9 juillet 13:45


    La caste traître judéo-maçonnique-young-leader se branle en rigolant dans les stades pendant qu’elle suicide la souchienne :
     
    Émilie, maman privée d’allocations et désemparée, a mis fin à ses jours - La Voix du Nord
     
    Comme dit le nain RayBan Rollex, le plus pute du capital comme 1er valet ? Bérégovoy !
     
    "La bourgeoisie s’affirme ainsi ouvertement comme classe consciente d’elle-même et de ses intérêts. [...] Au sommet de la société, il y a des gens qui cumulent toutes les richesses [l’oligarchie multiethniqueuse de la gôôôche du Capital], mais aussi tous les pouvoirs [...] Prenez le conseil d’administration de LVMH, le groupe de Bernard Arnault. Il accueille Hubert Védrine, ancien ministre de François Mitterrand [herpès des sans-dents], qui peut y rencontrer Nicolas Bazire, ancien directeur de cabinet d’Edouard Balladur [herpès des multiethniqués] [...] Nous lui [au nain RayBan-Rollex] avons demandé quel était son ministre des Finances préféré. Il n’a pas hésité une seconde. « Pierre Bérégovoy », nous a-t-il répondu. J’ai failli m’étrangler. Pourquoi ? « Eh bien, a-t-il dit, parce que c’est lui qui a dérégulé les marchés ! » ....”  Michel Pinçon (sociologue)

    http://www.telerama.fr/livre/ces-pincon-qui-font-trembler-l-elysee,60212.php


    • Lemaïsjekiff Neo 9 juillet 13:50

      On dirait qu’il y a eu comme un bug ...

      [1] = [12]
      [2] = [13]
      [3] = [14]
      Etc, etc


      • baleti 9 juillet 19:52

        c’est bien d’avoir mêler un peu de politique a cet euro
        mais en réaliter il y a plus de politique que de ballon rond dans cet euro

        si on étais pas des imbéciles, ils ne nous prendraient pas pour des con


        • jakem jakem 9 juillet 21:11

          pas lu l’article ... encore du blabla de footeux qui ajoute à ce totalitarisme ... le foot est le « circenses » qui attire le plus d’abrutis et de crétins d’une insondable profondeur ...


          • Montdragon Montdragon 9 juillet 21:23

            On est les gros cons,
            on est les gros cons,
            on est
            on est
            on est les gros cons !

            Tous ensemble !!


            • Ouam 10 juillet 23:59

              @Montdragon :

              On est les gros cons,
              on est les gros cons,
              on est
              on est
              on est les gros cons !

              Tous ensemble !!

              (j’attends les suivants) smiley


            • Milla (---.---.1.10) 10 juillet 02:25

              c’est un match truqué. On aurait soi-disant réussi à défier l’une des équipes les plus puissantes du monde, avec le meilleur gardien. Ridicule. Le jeu des français a été critiqué par beaucoup d’experts : des petites équipes comme la Roumanie ont donné des difficultés aux Bleus, et que dire des allemands qui avaient une tactique bien rodée. Strategiquement, les bleus n’avaient aucune organisation et c’est le penalty tombé d’on ne sait où qui a sauvé les bleus. Aucune technique, les bleus craignaient les allemands en premiere mi-temps au point qu’ils osaient à peine les approcher...fait impressionnant dans le Foot : le gardien français a certainement touché le ballon plus de fois que ses coéquipiers attaquants pendant les 50 premieres minutes de match. Les allemands ont donc clairement écrasé les bleus sur le plan de la technique, ne serait-ce qu’en ayant 70% des possessions de balle.

              L’arbitre pourtant si compétent pour sanctionner les fautes commises par les allemands (il s’est déchaîné) a d’ailleurs omis de regarder les fautes commises par les français. Les allemands étaient assez sereins et confiants dans leur façon de jouer vu la quasi-inexistence d’équipe organisée en face d’eux. Reconnaissons tout de meme le talent du goal : pendant que Giroud passait son temps à danser sur le terrain, le gardien francais a quand meme, il faut le reconnaitre, un talent incontestable. Mais le penalty pour les francais a été l’élément le plus contestable qui a destabilisé le mental des allemands. En temoigne le 2nd but francais qui est plus digne d’un enfant de 8 ans que d’un joueur pro. Donc Griezmann ballon d’or, faut pas deconner, les 2 buts qu’il a marqués etaient techniquement pourris et ca sent vraiment le match truqué.

              On pourrait passer beaucoup de temps à decrypter d’autres details de ce match temoignant du caractere ridicule de la mascarade. Avec des tirs cadrés on pourrait meme mettre Pierre Menes champion du monde. J’en ai discuté avec un fan de foot qui m’as expliqué tout cela, j’avoue etre convaincue, ayant moi-meme vu le match. Ca a été payé pour faire oublier la Loi Travail et surtout pour que nos dirigeants sionistes nous preparent tranquillement des lendemains difficiles avec des attentats fomentés par nos services secrets. Il fallait que la France gagne pour casser tous les experts du foot qui disaient que sans Benzema et Ben Arfa, qui sont objectivement plus forts que Griezmann, l’Equipe de France n’irait nulle part.


              • Milla (---.---.1.10) 10 juillet 21:57

                L’UEFA A T-IL TRUQUÉ L’EURO 2016 POUR QUE LA FRANCE AILLE AU BOUT ? Partagez Tweetez +1 EQUIPE DE FRANCEEuro-2016-tout-savoir-sur-le-tirage-au-sort-de-la-phase-finale Publié par Dj Greg | 8 juillet 2016 à 00:38 L’Euro 2016 s’achèvera Dimanche avec une finale France – Portugal. Au moment où la France fête sa finale. Une question nous taraude. L’Euro 2016 est-il truqué ? L’UEFA a t-il tout fait pour que la France gagne cette compétition ?

                Nous allons tenter de répondre à cette question. Tout d’abord, nous avons constaté lors de l’édition du tableau et du calendrier de l’Euro 2016 qu’il y avait des irrégularités. Comme nous l’avion signalé lors d’un précédent article. La France assurée de jouer un troisième, puis un deuxième sans le moindre tirage au sort, lorsque d’autres pays jouent un deuxième puis un premier…. Les trois jours de récupérations supplémentaires offerts aux bleus avant les huitièmes de finale.

                Passons maintenant au déroulement de la compétition. La France a t-elle bénéficié de l’aide des arbitres ? La réponse est oui :

                France – Roumanie : But de Giroud validé suite à une faute sur le gardien France – Suisse : Penalty plus qu’évident non accordé aux suisses en fin de match Belgique -Suède : But refusé à Ibrahimovic qui permet à la France d’éviter la Belgique (Au moment où le but est refusé, si il avait été accepté, cela faisait 1-0 pour la Suède et on aurait hérité de la Belgique en huitième France – Islande : Le premier but de Giroud qui permet à la France d’ouvrir le score, alors que le joueur est hors jeu d’un bon mètre. Le penalty refusé aux islandais…. France – Allemagne : Un penalty refusé aux allemand lors qu’il y a faute dans la surface. France Allemagne Penalty non accordé aux allemands suite à la main (Il parait que le penalty n’a pas été accordé car la main était involontaire… mais dans ce cas la main de Schweinsteiger était elle volontaire ? Cela fait donc 7 erreurs d’arbitrages qui ont bénéficié à l’équipe de France, de façon directe ou indirecte. On arrive en tête loin devant toutes les autres équipes. On peut parler de hasard, quand cela arrive une fois ou deux, mais la 7 fois. Cela commence à faire beaucoup…. Il faut faire attention le peuple va finir par se douter de quelques chose….

                De plus si on observe toutes les erreurs, le positionnement des arbitres sur chaque situation, il y a de quoi se poser des questions. Sur la plupart des situations, l’arbitre est très bien placé, la situation de jeu ne comporte aucune confusion possible.

                Les bleus de leur côté ont fait un Euro exemplaire, ils se sont battus, ils y ont mis du cœur, ils ont donné tout ce qu’ils ont pu… et pour cela nous les remercions du fond du cœur. Mais pour nous la fête est gâchée.

                Et quelle a été l’attitude des médias français pendant toute la compétition ? Ont ils rendu public les problèmes de calendriers ? Eux qui analyse chaque statistique, qui filmerait même les joueurs en train de dormir si ils le pouvaient, pourquoi ne disent-ils rien ? Quelle a été la réaction des médias après chaque erreur d’arbitrage favorable ? Ils ont tout simplement étouffé le tout. On est au 21ème siècle, il vous suffit de revoir les images, revisionnez les images, regardez le positionnement des arbitres, écouter la réaction des médias en direct…. et faites vous votre propre opinion….

                Comme vous pourrez le remarquer pas un mot sur le tirage au sort…. Mais on peut en parler…. Donc pour arriver en demi-finale la France a affronté La Roumanie, L’Albanie, La Suisse, L’Eire, et L’Islande… Euh comment dire c’est une phase finale d’un Euro… Et pourtant cela ressemble à une phase de qualification, pour mémoire pour le mondial 2018, on a dans notre groupe les Pays Bas, la Suède, la Bulgarie, la Biélorussie, le Luxembourg. Chacun se fera son opinion…

                Comme vous l’aurez compris la notre est faites et la fête est gâchée. A ceux qui disent que seule la victoire est belle… je répondrais que de cette façon, je préfère la laisser de côté pour l’amour du football

                R


                • baleti 11 juillet 02:23

                  rocla 222

                  hé la suprématie le terrain c’est pour s’exprimer, pas pour brouter l’herbe


                • Ouam 10 juillet 23:56

                  @Milla 10 juillet 21:57

                  « L’UEFA A T-IL TRUQUÉ L’EURO 2016 POUR QUE LA FRANCE AILLE AU BOUT ?

                  blablabla.... »

                   

                  hihihih haha hihihi smiley (pardon)

                  J’en peu plus, va falloir créer un crosfundig pour rémunuérer l’artiste hihihi houhouhou hahaha

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès