Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > L’Europe menace l’Euro

L’Europe menace l’Euro

Ils sont fous ces Vikings. La sensation islandaise fait rejaillir le fait que les club ont pris une importance considérable sur la planète Foot, réléguant petit à petit les sélections nationales au second plan. Les grands championnats nationaux et surtout la Ligue des Champions polarisent de plus en plus les saisons, même maintenant les années pairs, où se déroulent les Coupes du Monde et les Euros.

L'Italie, dont son Calcio a perdu du prestige depuis plusieurs saisons, retrouve une très bonne sélection. Elle bénéficie certes de la colonne vertébrale de la Juve mais le dub turinois a cette année été éliminé très tôt en C1. Les Chiellini, Barzagli et Bonucci ont donc pu gardé du jus en deuxième moitié de saison. La Squadra azzura a été le bourreau de l'Espagne, qui a placé 3 de ses clubs en finales europénnnes cette année. Le Barca, éliminé « prématurément en demie finale », a aussi ferraillé jusqu'à la dernière journée de la Liga. Les Iniesta, Piqué, Busquets, Ramos apparaissaient bien émoussés. Comme leurs collègues de club croates, Rakitic et Modric face au Portugal.

L'équipe de France, à sa façon confirme cette impression. Payet et Kanté ont porté les Bleus en phase de poules. Le fait que ces deux joueurs jouent dans des clubs qui ne disputaient pas de coupes europénnes n'est pas un hasard. Comme le fait que Matuidi et Griezman, deux joueurs de clubs candidats chaque saison à la C1, aient eu besoin de plus de temps pour se régénérer après une saison harassante.

C'est le cas à chaque tournoi international pour les deux monstres, Messi et Ronaldo, qui apparaissaient sur les rotules l'été venu et dévalorisent petit à petit le niveau de jeu général des équipes nationales.

Les grands clubs europénens et sa vitrine phare, la C1, sont entrain de tuer à petit feu le foot de sélections. Pour les romantiques qui se souviennent (liste non exhaustive) de la Hongrie des années 50, du Brésil de 1970, du foot total des Hollandais ou de la France des Euros 84 ou 2000, c'est un crève cœur.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès