Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > L’OL et Aulas lassent...

L’OL et Aulas lassent...

Dimanche soir, l’Olympique Lyonnais a subi sa 4ème défaite d’affilée.

Si nous regardons peu les matchs de foot, il nous arrive d’entendre, trop souvent à notre goût, un certain Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais (OL).

chocolat.jpg Mercredi soir justement, nous avons regardé le huitième finale opposant l’OL à Barcelone. Ce fut un match très beau bien que dénué de tout suspens. Sur le terrain, une seule équipe jouait au ballon. L’OL fut incapable d’aligner 4 passes consécutives, si bien que les 2 buts marqués contre le barça relèvent d’une chance inouïe ! 5-2 est un score carrément flatteur pour l’équipe lyonnaise !

Quelle ne fut donc pas notre surprise d’entendre le président de l’OL au lendemain de cette piquette :

"Quand on a un état d’esprit tourné non pas vers l’élite, mais vers un égalitarisme qui rabaisse le niveau de tout le monde, on a ce qui est arrivé mercredi soir."

Pour Aulas, la défaite de l’OL est imputable à la législation et à la réglementation qui régissent le foot hexagonal !

Aulas est un patron qui mène la lutte dans son secteur d’activité.

Les années de lobbyisme d’Aulas ont payé en 2007 : la droite avec Lamour, ministre des sports, a autorisé la cotation des clubs de foot en bourse. Aulas attendait monts et merveilles de la bourse...

Or, cotée au prix de 20 euros en 2007, l’action de l’OL est tombée depuis à 6 euros. A part Manchester United, déjà richissime, la bourse apporte aux clubs plus d’inconvénients, notamment de l’instabilité, que d’avantages. Le foot est une activité incertaine, aux aléas trop nombreux, aux investissements risqués, qui repose essentiellement sur le facteur humain.

A l’instar de Parisot, la patrone du medef, Aulas n’abandonne pas la lutte dès qu’il obtient satisfaction !

Aujourd’hui, il revendique une fiscalité encore plus favorable aux clubs de foot et aux joueurs, ainsi qu’une redistribution des droits TV favorisant les meilleures équipes de l’élite ! Il critique également les règles trop contraignantes à son goût qui empêchent la construction rapide de complexes sportifs !

Aulas est un franc-tireur néo-libéral. C’est le Sarkozy du football !

Il se moque des bénévoles qui se dévouent en gérant les clubs amateurs et en formant des jeunes, dont certains deviendront des pros... Sa vision du foot se réduit au court terme, car sans les bénévoles et les clubs amateurs, le foot professionnel ferait long feu. Le rapport Besson remis au 1er ministre montre qu’en France la répartition des droits TV est moins égalitaire et solidaire qu’en Allemagne ou en Angleterre (pages 33 à 35). Le foot amateur a besoin d’une partie des gains du foot pro.

Toute son argumentation repose sur le manque de moyens financiers :

"quand un joueur a envie de jouer à Barcelone, il paie 25% d’impôts. Chez nous, c’est 50%. Il va falloir se pencher sur tout cela..."

Rappelons que l’OL est le 12ème club le plus riche d’Europe (155,7 millions d’euros). Sur les 8 clubs qualifiés en quarts de finale de la coupe de la ligue des champions, 2 sont moins riches que le club d’Aulas !

Les joueurs évoluant dans l’élite sont rarement des smicards puisqu’ils gagnent en moyenne 47.700 euros par mois (ici). Karim Benzema gagnerait entre 300.000 et 400.000 euros par mois, soit nettement moins qu’un joueur en fin de carrière comme Thierry Henry (865 000 euros/mois). Franchement, 300 ou 400 patates mensuelles, ce n’est pas si mal pour un joueur de 22 ans incapable de réussir la moindre frappe cadrée, ratant un contrôle sur deux et systématiquement hors jeu mercredi soir...

Certes, l’OL ne peut pas s’offrir Henry mais il pouvait recruter Pirès ou un Cissokho (Porto) qui jouait encore l’année dernière à Gueugnon en Ligue 2... N’en déplaise à Monsieur Aulas, le football, même professionnel, se joue sur un pré vert ! Des clubs moins riches que Lyon ont déjà remporté la ligue des champions, comme Porto ou l’Ajax d’Amsterdam... Pas certain que le peuple tolère des privilèges fiscaux à des millionnaires en culottes courtes et chaussures à crampons ! Il n’y a pas que le foot dans la vie.

Aussi, Monsieur Aulas devrait reconnaitre ses propres responsabilités au lieu de balancer des banalités en forme de stéréotypes  :

"un tel écart avec les clubs anglais, espagnols, italiens et allemands, c’est pour des raisons culturelles et structurelles."

Sauf, qu’il n’y a qu’un seul club germain qualifié et aucun italien en quarts de finales... Aulas récite son bréviaire et nous lasse ! La direction de l’OL est exclusivement responsable des mauvais résultats sportifs.

L’OL pratique un football indigent, ultra-défensif, sans aucune prise de risque, sans imagination et sans aucun fond de jeu, que ce soit contre un ténor du football mondial ou une équipe du ventre mou du classement de ligue 1 ! Le catenaccio ne paye plus ! Bétonner n’est pas jouer...

Aulas ferait mieux de s’intéresser au jeu pratiqué par son équipe qu’aux budgets des autres clubs européens...


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • titi 16 mars 2009 16:34

    "Sur les 8 clubs qualifiés en quarts de finale de la coupe de la ligue des champions, 2 sont moins riches que le club d’Aulas !"
    Il y en a donc 6 soit 75 % qui sont plus riches...

    Sur le salaire des joueurs, il est bien évident que les joueurs de talent ne restent pas en France. D’une part les clubs sont moins riches, mais à supposé qu’un club francais arrive à s’aligner sur les salaires, alors la fiscalité ferait que les joueurs gagneraient toujours moins.
    Par contre est ce que les salaires des joueurs sont justifiés ? C’est un autre sujet...

    Concernant les complexes sportifs, Aulas pense à son stade...Aujourd’hui son projet est au point mort.
    Le problème est que ce sont souvent des raisons déraisonnables qui ont mis ce projet au point mort : rivalités politiques entre élus, recours d’associations bien souvent pas concernées mais trop contentes de casser du capitaliste (Aulas étant patron d’une grosse société informatique), etc...
    Personnellement je ne pense pas que l’OL arriverait à remplir ce stade. Mais au moins celà créerait des emplois.

    "L’OL pratique un football indigent, ultra-défensif, sans aucune prise de risque, sans imagination et sans aucun fond de jeu, que ce soit contre un ténor du football mondial ou une équipe du ventre mou du classement de ligue 1 "
    IL n’empêche que l’OL d’Aulas a remporté plus de trophé en 8 ans qu’aucun autre club avant sur une si courte période.

    "football, même professionnel, se joue sur un pré vert "
    En attendant, aujourd’hui en tête de la L1 se trouvent les 4 clubs aux plus gros budgets et celà dans l’ordre.
    Lyon 155M€
    Marseille 85M€
    Paris 75M€
    Bordeaux 65M€
    La question financière n’est donc pas anodine même si elle ne fait pas tout (ex St Etienne 5ème budget et 1er relégable, ou même ce week end Auxerre dernier budget bat Lyon 1er budget)


    Je précise : j’aime pas Aulas, j’aime pas l’OL
    Mais Aulas n’a pas forcément tort dans ce qu’il dit....
    Bien que celà m’amuse de l’entendre gindre : il dénonce à l’échelle Européenne, ce que chaque président de club de L1 pourrait dénoncer à l’échelle nationale : que peut faire Auxerre 25M€ au niveau recrutement et infrastructure par rapport à Lyon 155M€ ?
     


    • pas perdus pas perdus 16 mars 2009 19:31

      C’est juste


    • K K 16 mars 2009 21:42

      Titi,

      Je ne connais strictement rien au football et je trouve vos propos mesures. Toutefois lorsque vous dites a l’auteur que le salaire des joueurs est un autre sujet parcequ’il l’aborde evasivement dans son article, je ne suis pas tout a fait d’accord avec vous : ’auteur ayant redige l’article a le droit d’y aborder les sujets qu’il veut.

      En tout cas, merci de m’avoir un peu instruit sur le sujet.


    • stephanemot stephanemot 17 mars 2009 14:23

      L’OL ne parvient plus a passer des tours a elimination directe en C1. Or desormais, toutes ses saisons s’articulent sur ce seul objectif.

      Apres avoir fait le vide autour de son club en France, Aulas realise qu’il est arrive aux limites de son modele et d’un groupe de plus decale entre la routine nationale et les deceptions internationales.

      Aulas en est reduit a essayer de reveiller la concurrence qu’il a castree, ou a s’inventer de nouvelles frontieres risibles


    • geo63 16 mars 2009 18:41

      L’OL et Aulas lassent hélas...


      • pas perdus pas perdus 16 mars 2009 19:33

        L’Ol et Aulas lassent... hélas... mélasse


      • Ornithorynque Ornithorynque 16 mars 2009 22:29

        "L’OL pratique un football indigent.."

        Je vous trouve dur pour tous les autres clubs Français qu lui laissent le championnat depuis 8 ans (donc qui doivent être pires).

        L’OL, au dela des résultats a un domaine dans lequel personne ne vient le chercher, même de loin, c’est la formation des jeunes.

        Rien que pour cela, je lui tire un coup de chapeau

        Quant à Aulas, il est extrêmement pénible c’est vrai, mais il le fait exprès pour protéger la sérénité de son staff technique et ses joueurs : il préserve ses artistes. Et ça, je trouve que c’est pasmal aussi !


        • titi 17 mars 2009 08:20

          "L’OL, au dela des résultats a un domaine dans lequel personne ne vient le chercher, même de loin, c’est la formation des jeunes. "

          Je ne suis pas tout à fait d’accord... un signe qui ne trompe pas c’est que l’OL écrase la concurrence depuis 10 ans, mais ne gagne plus la Coupe Gambardella (bien qu’ils aient été finalistes 2 fois).

          Je pense au contraire que la formation des jeunes est l’apanage des clubs avec des moyens minorés... ils n’ont pas d’autre solution... d’ailleurs dans le role du club le plus titre on retrouve... Auxerre, plus petit budget de L1.

          On notera également que PSG et OM en sont complétement absents.




        • Shamanik 17 mars 2009 00:54

          Malgrès tout le bien et le mal que chacun peut porter à l’endroit de M.Aulas, force est de constater que ces propos (notamment en ce qui concerne le domaine purement financier) ne sont pas dénués de fondements, et pour dire la vérité, assez proche de la réalité.

          En effet, d’une part du à la fiscalité franchement défavorable aux clubs français sur la scène européenne (et ils ne sont pas les seuls), les joueurs de memes "valeurs" sont nettement plus chers pour nos clubs nationaux et d’autre part, le niveau et la manne financière dont jouissent les gros championnats européens (qui découlent de fait de leur fiscalité naturelle) sont plus élevés.

          Ainsi l’OL peut "piller" les équipes françaises, comme ce fut (/c’est) le cas de l’OM, PSG, ASSE et consorts en d’autres temps en offrant des ponts d’or aux joueurs, chose peu évidente voire impossible pour les petits clubs, tout comme les cadors européens peuvent "piller" à leur tour les diverses écuries européennes comme l’OL, c’est ainsi, c’est la loi du plus riche et je ne vois pas vraiment de raisons de s’en offusquer.

          Pour le reste de l’article, il me semble assister à une attaque ad hominem en bonne et due forme.
          On y retrouve pele-mele des accusations non sourcées quand ce n’est pas tout simplement une mauvaise foi (ou plus simplement une ignorance flagrante des fondamentaux footbalistiques et historiques).

          "Des clubs moins riches que Lyon ont déjà remporté la ligue des champions, comme Porto ou l’Ajax d’Amsterdam... Pas certain que le peuple tolère des privilèges fiscaux à des millionnaires en culottes courtes et chaussures à crampons ! Il n’y a pas que le foot dans la vie."

          Sur la dernière décennie, seul le club du FC Porto a remporté la coupe, si l’on veut bien jeté un coup d’oeil tout à fait à l’abandon sur les années précédentes, on se rend compte que divers autres clubs moins huppés ont aussi gagné cette fameuse coupe mais pas celle de la ligue des champions telle que nous la connaissons (sous cette formule), de plus on peut aussi se permettre de regarder le bilan par nations et par clubs et se faire une vision globale des contours du haut niveau européens et le raccorder au propos ci-dessus.

          Bref, il n’y a pas que le foot dans la vie et ça, chacun est sur que cela, au moins, est vrai.


          • fhefhe fhefhe 17 mars 2009 14:37

            A igri ,
            U lcérant ,
            L armoyant ,
            A vide...(et surtout)
            S uranné...

            Parcequ’il n’a pas le "Flair" d’un bon manager.... !!!

            DROGBA....jouait au Mans....
            RIBERY...jouait en CFA...
            VALBUENA...jouait à Libourne....
            Ils sont tous passés par l’OM qui est le N°1 en France pour les Produits dérivés... !!!
            L’OM a un VRAI public comme LENS....

            LYON 7 fois champions de France....ne fait pas vibrer...les Foules... mais fait "craquer" la Bourse !!!


            Aulas...porte des "Godasses" en guise de Crampons.... !!!





Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès