Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > L’OM, ce boulet

L’OM, ce boulet

A la veille de retrouver la Ligue des champions, l’OM a une nouvelle fois sombré, samedi, au Vélodrome contre Toulouse. Un non-match de plus pour cette équipe sans âme, sans talent, sans dirigeants.

Jusqu’où va descendre l’Olympique de Marseille ? Digne de la « DH » selon Pape Diouf après la défaite face à Nice, tout juste respectable au Parc des Princes contre un PSG convalescent quelques jours plus tard, l’OM a, samedi soir, une fois de plus fait étalage, en long, en large et en travers de ses faiblesses, suffisamment vastes pour bloquer le Vieux Port. C’est pourtant cette même équipe qu’on nous présentait comme le concurrent n° 1 de Lyon cette saison. Le journal L’Equipe titrait même « Quel bel OM ! » à quelques heures de la reprise des hostilités de la Ligue 1 en mettant en avant le bon recrutement olympien, la sérénité retrouvée et la volonté déclarée de « réduire l’écart » avec l’OL de Aulas. Résultat : après huit journées, l’OM pointe à huit points de Lyon. A ce train-là, un point perdu par match, le club de Dreyfus terminera à 38 points des Rhodaniens ! Et encore, Lyon compte un match de moins...

Dire que le début de saison marseillais est catastrophique relève de l’euphémisme. Fonds de jeu inexistant, tactique floue, joueurs peu concernés, entraîneur impuissant, chaque match apporte son lot de lamentations, à défaut de plaisir, à défaut d’espoirs. Et chaque déception amène son lot de promesses, ses bonnes paroles, ses vœux pieux : on va se mettre au travail, il faut rebondir, on se doit de réagir, ça ne peut pas continuer comme cela, etc. La même litanie, les mêmes prières suivies d’aucun effet, d’aucun résultat. Rien, le néant. L’équipe joue toujours aussi mal, aussi peu, ne se crée pas d’occasion, ennuie les spectateurs pourtant toujours nombreux au stade et finit immanquablement par perdre, ou ne pas gagner, mise en danger par n’importe quel attaquant, n’importe quel coup franc. Ce n’est plus un exploit de battre l’OM, c’est une possibilité offerte à toutes les équipes qui viennent au Vélodrome. Ce Vélodrome pourtant très rempli, de supporters « tolérants » comme le souligne à juste titre Emon, mais la tolérance a ses limites et certains commencent à trouver qu’on se moque d’eux depuis un peu trop longtemps maintenant.

Rassuré par la « prestation » (pourtant soporifique) du Parc il y a deux semaines de ça, Diouf avait averti qu’il fallait battre Toulouse sous peine de « mesures radicales ». L’OM a perdu contre les Toulousains et rien n’est venu. Aucune mesure, radicale ou non, pas un changement, une sorte d’acceptation du pire, ou du médiocre, une sorte d’abattement généralisé, comme si un certain fatalisme avait gagné les rangs du côté du boulevard Michelet. Emon toujours en poste, soutenu par des joueurs qui de toute façon ne suivent pas ses consignes, Cissé qui appelle à la « révolte », lui qui n’a été l’auteur que de sorties indigentes depuis le début du mois d’août, incapable de se créer des occasions, jamais dans les bons appels, vendangeant les quelques rares ballons qui lui arrivent. Si c’est ce style de joueur qui entend porter le flambeau du réveil marseillais, le Vélodrome n’a pas fini de gronder. Ou de dormir.

Le drame marseillais, c’est qu’une fois de plus, il y a eu tromperie sur la marchandise. Zenden, annoncé comme une « grosse recrue » est en fait un joueur en fin de carrière, mal utilisé par Emon, et qui aujourd’hui vit mal d’être écarté du groupe. Ziani présente un profil trop proche de celui de Nasri pour obtenir une place de titulaire. Givet n’est plus depuis deux ans le bon défenseur (bon ne signifie pas grand) qui avait rassuré l’arrière-garde monégasque dans le passé. Si vous ajoutez à cela le départ de Ribéry et la méforme persistante de Nasri (le seul, pourtant, à être en mesure d’apporter un peu d’air à ses coéquipiers), vous obtenez une équipe disloquée, sans force collective, sans rigueur, incapable d’aligner trois passes de suite ou d’accélérer le jeu. Une équipe ennuyeuse, qui, sortie après sortie, ne montre aucun signe d’amélioration. Pis encore : Niang qui se permet de fustiger ses coéquipiers au micro de Canal+ après avoir été remplacé, signe d’une ambiance délicate au sein même du groupe, donc du vestiaire.

Face au désastre, Diouf a ressorti sa dialectique Coué (le dos rond, ne pas accabler, garder l’espoir, etc.) et Emon essaie, lui, de sauver ce qui peut l’être auprès des supporters, en fustigeant ceux qui auraient « peur » d’évoluer au Vélodrome, dans une ambiance hostile. José Anigo, lui, principal responsable du recrutement, se tait, ou réfléchit peut-être, pour une fois. L’autre grand muet du moment s’appelle Dreyfus, peu visible, lui qui aurait tant aimé se débarrasser de ce club boulet l’an dernier, mais qui, face aux abracadabrantesques propositions de rachat faire contre mauvaise fortune bon cœur, et repartir au combat une année supplémentaire, et quelques zéros de plus, dépensés en vain.

C’est cela, l’OM, depuis quelques saisons : beaucoup d’argent par les fenêtres, balancé pour rien. De belles promesses jamais tenues, une incohérence totale entre les objectifs fixés et les moyens mis en œuvre. Ce qu’on pourrait qualifier de manque de professionnalisme. L’Olympique de Marseille ? Une équipe d’amateurs.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 17 septembre 2007 09:55

    vraiment cette année , l’OM c’est les onze mauvais !

    qu’est ce que ça serait si on leur lisait le lettre de Môquet ! smiley

    en ce moment les supporters se font tout petits par ici , je peux sortir mon tee shirt du RC Lens , d’autant plus qu’ils ont défait le leader Nancy ce week end ..... smiley


    • lionprince lionprince 10 octobre 2007 17:03

      Même très mauvaise, l’équipe de l’om terminera le championnat avec certitude devant Le RC Lens. Pour Lens c’est la D2 l’année prochaine. Merci Guy ROUX de la part de Sarkozy « laissons les gens travailler plus longtemps »


    • Julien Julien 17 septembre 2007 11:16

      Je me demande quand même où sont passés les presque 30 millions obtenus suite à la vente de Ribéry et Beye. Zenden n’a rien coûté (encore heureux) il était en fin de contrat, Cissé n’a pas coûté plus de 7 millions. Ca ferait donc plus de 20 millions pour Cheyroux, Ziani et Givet ? Je suis sceptique. Si cet argent a été re-investi, je me demande bien dans quoi...


      • A. Nonyme Trash Titi 17 septembre 2007 12:02

        Ah qu’il est dur d’être supporter de l’OM par les temps qui courrent... Si c’est pas de la fidélité ça ???

        Je vais faire mon entraîneur de comptoir, mais je crois qu’il faut à l’OM un entraîneur charismatique (ex : un grand ancien type Deschamp que l’on soit obligé de respecter) ou un homme de talent (il y a déjà eu Perrin, qui a été viré pour des résultats bien moins pourris !)

        Bref, quelqu’un d’incontestable et de dur, craint et respecté par les joueurs, ce que je ne pense pas être le cas d’Emon, qui a certes qualifié l’équipe pour la Ligue des Champions, mais de manière un peu miraculeuse et surtout parce que les autres prétendants ont été encore plus mauvais !!!

        Quand au style de jeu, inexistant et ce n’est pas nouveau, il faudrait peut-être y réfléchir plutôt que de s’en référer toujours à l’honneur du maillot.

         smiley


        • A. Nonyme Trash Titi 17 septembre 2007 14:16

          Pourtant je croyais que tu aimais les jeux de balles !...  smiley


        • TSS 17 septembre 2007 13:13

          supporter de l’OM depuis + de 40 ans(et ça ne changera pas)je n’ai toujours pas compris le forcing pour acheter Cissé ,incapable de faire un contrôle correct ne rendant jamais la balle qu’on lui donne ne comptant que sur sa vitesse, c’est une chêvre qui de plus rend toujours les autres responsables de ses mauvaises performances !!!


          • LE CHAT LE CHAT 17 septembre 2007 13:17

            Cissé , c’est le forest gump de l’OM ! smiley


          • Regis_Toulouse 17 septembre 2007 14:02

            Ce serait pas mal qu’on arrete de parler des soit disant gros (qui etaient gros fut un temps) pour se focaliser un peu plus sur les nouveaux grands clubs que sont Rennes, Lille, Monaco et Lyon (sans parler des outsiders que sont Toulouse, Lens, Nancy et Bordeaux). Le temps de l’OM, du PSG de Reims et du Racing sont loin derrière. Alors ok ca fait de la peine de les voir si bas. Mais bon passons à autre chose et regardons vers l’avenirs. Ce n’est pas rendre service au foot francais que de mettre toujours l’OM et le PSG sur le pied d’estalle qu’ils ne méritent plus. Ces deux clubs sont devenus des machines à tuer les talents. A bientot.


            • Anto 17 septembre 2007 15:06

              On ne parle pas de rennes car les gens ne sont pas dupes. Ils veulent du spectacle dans une L1 qui n’en offre pas. Lyon a du etre champion 3 fois de suite avant qu’on ne parle regulierement d’eux et qu’ils ne se constituent un groupe de supporter consequent en France, alors Rennes, ou Nancy (l’equipe que je supporte smiley )...

              L’OM et le PSG c’est le strass, les paillettes et on parlent encore plus d’eux quand ils se cassent la gueule que quand ils reussissent. Pourquoi ? La reponse est plus haut. On a le championnat le plus chiant d’europe. Meme dans les championnats moins forts, il y a au moins des buts et de la ferveur. Du coup, les premiers ne valent pas mieux que ceux qui sont au milieux de tableau(cf l’annee derniere avec 12 equipes en 10 points derrier l’OM et l’OL).

              Meme un supporter rennais doit admettre que si ce club passe en ligue des champions, il ne pesera pas lourd, tout comme n’importe quelle equipe de L1. L’OM a ce parfum mythique qui fait que meme si ils font pire, les gens auront la foi. C’est comme ca.


            • nick 17 septembre 2007 18:14

              sur le pied de qui ??


            • Icks PEY Icks PEY 17 septembre 2007 17:51

              Si on enlève le foot et le rugby des conversations de mon resto d’entreprise, je crois qu’on entendrait les mouches voler.

              A moins qu’il ne reste un brin d’échanges relatifs à la dégradation insoutenable et inacceptable des conditions météorologiques.

              C’est grave docteur ?

              Bien cordialement,

              Icks PEY


              • netchou netchou 17 septembre 2007 22:14

                Heureusement qu’il existe l’ohème pour faire du papier dans le journal la provence ,que le club marche ou ne marche pas les marseillais achètent ce torchon ,on dirait que c’est leur seul point d’intérêt dans leur quotidien.Je suis moi-même « phocéen » mais l’om ,comme le championnat de france de foot,je m’en tape d’une force. Je constate la pluralité dans les sujets d’AV.Un bon point.


                • elnino-88 elnino-88 27 septembre 2007 18:38

                  site interdit par nos medias A voir,a lire,a comprendre


                  • stephanemot stephanemot 29 septembre 2007 16:58

                    En qualité de compagnon de déroute du PSG depuis trois décennies, je compatis pour les pauvres supporters de l’Ohème.

                    Le problème c’est qu’il y a plus de courants dans le club que dans le PS et le parti des Verts réunis. Soit il y a un parrain à demeure et la boutique tourne correctement aux aspects éthiques près, soit la direction est collégiale et la qualité de jeu digne des grandes heures de la Classe sur France Régions 3.

                    Diouf et Emon semblent de braves défenseurs du club, mais c’est un successeur à RLD qu’il faut avant tout.

                    Au PSG, c’est plus clair - le tandem Cayzac-Le Guen est tout aussi charmant, intègre et amoureux du maillot, mais les nouveaux propriétaires n’ont pas d’argent à injecter et le projet sportif est limpide : on supprime la mauvaise graisse et on valorise le centre de formation avant de revendre dans trois ans avec une belle plus - value. Le supporter n’est pas pris en traître.

                    Gerets devrait pourtant obtenir des résultats : son effectif a quand même un peu plus de profondeur que la nurserie sangerminoise.


                    • lionprince lionprince 9 octobre 2007 16:23

                      - Cissé est une plaie pour l’OM dans la mesure où il ne se passe pas une action sans que Monsieur fasse des reproches à ces coéquipiers.
                      - Côté gauche il y a embouteillage avec Niang, zenden et Ziani qu’on s’oblige à mettre à droite et sans concurrence
                      - Les dépards de Ribeiry et maoulida n’ont pas été remplaçés. Ziani est un habitué du couloir gauche. Donc AUCUN AILIER DROIT VERITABLE.
                      - Même problème en défense. Embouteillage Avec Taiwo (titulaire indiscutable malgré ses performances lamentables), Bonnart, Givet et à doite PERSONNE. AUCUN ARRIERE DROIT VERITABLE.
                      - On se débarasse de Pagis qui était une alternative technique et tactique à Cissé pour prendre un Cissé bis en la personne de Matt Moussilou qui en plus ne marque pas de buts.
                      - Est-ce cela un recrutement réfléchit et intelligent ? Où est la stabilité ? Il n’y a que la stabilité de l’incompétence à l’OM. Les années se suivent et se ressemblent à ma grande déception !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès