Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > La bombe Toni !

La bombe Toni !

Auteur de 31 buts en 38 matchs de Série A cette saison, Luca Toni entre dans l’histoire en franchissant la barre des 30 buts. Continuera-t-il sur sa lancée au Mondial ?

On a plutôt l’habitude de voir de jeunes joueurs éclatés, les Ronaldinho, Messi et autres Fabregas en sont de parfaits exemples. Mais de l’autre côté des Alpes, à 28 ans, Luca Toni est devenu capocannoniere* en inscrivant 31 buts en 38 matchs. La Fiorentina, qui a terminé à la quatrième place, synonyme de qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des champions, peut remercier son précieux buteur.

Un parcours fait de hauts et de bas

Luca Toni débute professionnel sous les couleurs de Modena durant deux saisons (94/95 et 95/96) en Série C1. Parti la saison suivante pour Empoli en Série B, Toni ne jouera que trois matchs et inscrira un seul et unique but. Le calvaire recommence ensuite, car de 97 à 99 il évoluera de nouveau en C1 avec les clubs de Fiorenzuola, où l’entraîneur ne lui a jamais vraiment fait confiance, et de Lodigiani. Rien de transcendant jusqu’alors, 31 matchs avec Lodigiani, cinq buts ! Pour la saison 99-00, à Trévise en Série B, les ballons commencent à faire trembler les filets, Luca toni inscrit 15 buts en 35 matchs. Toni est enfin au plus au niveau à partir de la saison 00-01. Tout d’abord avec Vicenza, puis avec Brescia, aux côtés du maître Roberto Baggio. Toni débarque en Sicile à Palerme lors de la saison 2004-2005 où à 20 reprises ses ballons franchiront la ligne de but. Nouveau défi pour le buteur, il tente de faire la même chose avec la Fiorentina qui revient au plus haut niveau après un long voyage en séries inférieures**. Et le transfert ne sera pas regretté par les dirigeants de la Viola*** car Luca Toni inscrit 31 buts en 38 matchs dont deux seulement sur pénalty (Face à la Sampdoria la 1re journée, et contre l’AS Roma lors de la 13e journée). Il devient bien sûr meilleur buteur du championnat, mais entre également dans l’histoire en franchissant la barre des 30 buts en Italie****. Il aura été omniprésent durant toute la saison, triplé contre Parme, doublé contre l’AC Milan, les tifosi florentins retrouvent la Ligue des champions (du moins le tour préliminaire) en grande partie grâce à lui.

Et avec la Squadra azzurra ?

Revêtir le maillot de la grande Squadra azzurra est plus qu’un rêve en Italie, c’est un autre monde. En portant le maillot bleu de l’équipe triple championne du monde, on doit prendre conscience que le pays dont on défend les couleurs s’arrête de respirer le temps d’une rencontre.

Marcello Lippi, le sélectionneur italien, lui a fait confiance lorsqu’il jouait en Sicile. Son premier but a été inscrit dans son jardin de l’époque, à Palerme, au stade Renzo Barbera, face à la Norvège ; alors entré en jeu, Toni marque le but de la victoire. Il s’offrira également un triplé avec l’équipe d’Italie face à la Biélorussie. Le "compteur but azzurro" de l’attaquant est à 7 en 19 sélections. Le joueur s’apprête à jouer sa première et peut-être dernière Coupe du monde. Ayant 28 ans actuellement, il en aura 32 lors du prochain tournoi mondial, ce qui peut paraître beaucoup pour un joueur. Bien que beaucoup de tifosi aient souhaité voir Roberto Baggio jouer au Portugal en 2004, alors qu’il frôlait la quarantaine, les deux joueurs n’ont pas le même passé, et n’ont pas fait battre le même nombre de coeurs.

Reste à Luca Toni à continuer sur sa lancée en Allemagne, et à briller sur la scène internationale aux côtés des autres stars de l’équipe. Il pourrait bien être le phénomène de la Coupe du monde 2006.

* Capocannoniere : meilleur buteur.
** Après des problèmes d’argent, la Fiorentina avait été rétrogradée en Série C2 (En France l’équivalent de la Série C2 est le National).
*** La Fiorentina est appelée la "Viola" en Italie du fait de la couleur de son maillot, qui est violet.
**** Le précédent joueur à avoir franchi la barre des 30 buts est l’Argentin Anton Valentin Angelillo, lors de la saison 1958-1959, il jouait alors avec l’Inter Milan et avait marqué 33 buts.


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 18 mai 2006 12:48

    Je n’ai pas encopre vu jouer ce Toni, mais je me souviens de Guivarc’h dont on attendait monts et merveilles à cause de sa cinquantaine de buts inscrits à Auxerre et qui avait été décevant en sélection (à sa décharge : il a longtemps été blessé pendant le mondial 98).

    Espérons que Toni brillera comme Schilacci en 1990, mais je ne sais pas si un grand buteur peut s’imposer dans une sélection réputée avant tout pour sa tactique défensive...


    • PR1982 (---.---.102.41) 19 mai 2006 09:54

      Je pense que c’est possible. Par la passé on a pû en voir qui ont marqués l’attaque Italienne. Mais c’est vrai que c’est un peu plus difficile qu’ailleurs je pense. De plus il y a toujours plusieurs bons attaquants comme cette année ou Toni est aux côtés de Gilardino (Ou Inzaghi étant donné qu’il revient de blessure) et surtout avec Totti en 10.

      Les dernières rencontres ont été remportées sur les scores de 4-1 contre l’Allemagne et 3-1 en Hollande. Ca peu laissé pensée à de belles choses. Mais le mondial étant le mondial, « une autres planète » smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès