Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > La France moribonde, l’Italie décédée

La France moribonde, l’Italie décédée

Enorme journée dans la poule dite « de la mort » de l’Euro austro-suisse : une heure et demie d’ennui administrée par les bleus de Raymond l’astrologue, suivie d’une heure et demie d’euphorie orange, les Pays-Bas de Van Basten rapetissant les anciens, trop anciens, champions du monde italiens.

On se console comme on peut : l’époustouflante fessée administrée par le formidable onze offensif de Marco Van Basten aux coéquipiers de Marco Materazzi aura sans doute apporté un peu de réconfort à nos ennuyeux bleus, planqués dans leur hôtel au-dessus du lac, loin des questions, loin des mauvaises langues, des journalistes et peut-être aussi un peu de la vie. Un peu de vin, donc, dans l’eau très plate de nos tricolores, qu’on annonçait très show et qui nous sont apparus, au bout du compte, plutôt lourds, empruntés, engoncés, aussi sexy qu’une robe de Cindy Sanders, aussi glamour que les lunettes de Derrick. Mais se consoler est peu : demeure, tenace, l’image frappante d’une équipe de France sans ressort, sans élan, sans jambes, qui nous a autant désolés qu’au début de la Coupe du monde 2006. Les vieux de 2006 avaient eu du mal à se mettre en jambe, avant de recouvrer la santé et de finir près du rêve, au bout du compte. Les jeunes qui ont remplacé les vieux de 2006 présentent le même syndrome : une sorte de gigantesque fatigue, flagrante, sautant aux yeux, éprouvante, alors même que ne font que résonner les trois coups et rien d’autre. Juste un lever de rideau, mais déjà, pourrait-on croire, une sorte de crépuscule pour ces Ribéry, ces Benzema, ombres de ce qu’ils sont dans leur club à longueur d’année.

Rien ne nous fut épargné, hier. Des commentaires grabataires de Thierry Roland aux commentaires limités de Franck Lebœuf, du très long quart d’heure de publicité à la mi-temps, aux très longues première et deuxième périodes de ce match anesthésiant, pénible et souffreteux, qui nous rappela que le football est aussi parfois l’inverse du spectacle. C’est aussi parfois ce jeu de dupe, fait de passes mal assurées, de dribbles ratés, de milieu de terrain sauté, ce jeu étriqué, ultralimité, sans ambition et sans cohérence, l’apanage des équipes sans âme ou des entraîneurs sans moyen. Ou des deux. Rien ne nous fut épargné hier à Zurich en termes de non-football, rien, pas même le « on a fait ce qu’il fallait » à peine tolérable lâché par un Makelele il est vrai sans reproche, c’est bien le seul. Arsène Wenger, très à l’aise aussi en langue de bois, osera lui saluer la « solidité défensive des bleus qui n’ont concédé aucune occasion ». Ne concéder aucune occasion, mission assez simple face à une équipe qui n’attaque jamais. Rien ne nous fut épargné, même pas les théories faussement Coué des uns et des autres, comparant ce match nul là à celui réalisé contre la Suisse, au début de la dernière Coupe du monde. L’Histoire, fût-elle celle du football, ne repasse pas les plats. Et quand bien même, un match mauvais reste un match mauvais.

Alors, pour expliquer cette énorme déception, on a beaucoup glosé hier sur l’heure du match et la température. Excuse de pauvres. Il faisait lourd, paraît-il, l’orage menaçait, au-dessus des bleus. Oui, un gros orage même, style un but contre son camp, style ce dernier coup franc roumain qui aurait pu nous plonger un peu plus dans le lac, au pied de l’hôtel. En dépit de tout, « on est toujours en vie » assène Domenech, qui « savait que ça allait être dur ». Il sait tout, Raymond, c’est ce qu’il y a de bien avec lui. Il sait tout, sauf comment faire en sorte que son équipe soit capable d’enclencher la première dès le démarrage et non de commencer en roue libre, pour s’en sortir au petit bonheur la chance. Il sait tout, Raymond, il a tout prévu, ou tout vu, ou tout compris, mais nous ce qu’on sait c’est un peu ce qu’on voit : une équipe sans milieu de terrain, qui cherche des attaquants qui n’arrêtent plus de décrocher, au point de se muer en milieu récupérateur et de perdre trop d’énergie à récupérer les ballons qu’ils devraient mettre au fond. Un Franck Ribéry méconnaissable, d’emblée épuisé, carbonisé, paraissant avoir avalé toutes les trompettes de la renommée pour ne plus pouvoir proposer que quelques simulacres de crochets, quelques imitations de perforations, et le reste hésitant entre du petit et du grand n’importe quoi. Et Benzema ? Toujours pas efficace, mais en plus peu présent, un peu égaré et lui aussi, comme tous ses collègues, affreusement lent. Pour ne pas dire… chiant. Des trois matchs de préparation contre des équipes d’Amérique du Sud, Raymond Domenech souhaitait que ses joueurs apprennent la patience. Ils ont surtout appris à devenir terriblement ennuyeux. Certes ils ne prennent pas de but, mais pour une raison bien simple : ils ne prennent aucun risque. Attaquer c’est se découvrir, donc on n’attaque pas. On attend, dix minutes, vingt, trente, une heure et demie. Que l’adversaire fasse une faute, peut-être, ou que la chance sourie. Elle sourit aux audacieux, et parfois aux fainéants. L’équipe de France de football oscille entre les deux.

Heureusement, dans cette poule dite « de la mort », on crut hier mourir d’ennui, la Hollande, l’autre pays du fromage, nous offrit à la fraîche et face aux champions du monde en titre un modèle de football total, offensif, osé et réaliste, avec ce qu’il faut de coup de pouce et de réussite pour transformer un simple match en monument. Pulvériser ainsi les Italiens dans une compétition internationale n’est pas donné à tout le monde. Marco Van Basten, ex-magicien de l’attaque, exceptionnel joueur et classieux sélectionneur, a su transmettre à pas mal de ses joueurs son style fait de maîtrise et de classe, où brille même les vieilles lunes. Certes le premier but souffre d’une position de hors-jeu apparemment impossible à ne pas voir, mais le reste fut magistral, puissant, d’une rare beauté. Dix fois mieux que le match du Portugal, mieux que le match de l’Allemagne, à quelques coupes donc, du match de la France. Et le pire pour la France, c’est que même battus 3 à 0, les Italiens se sont procuré beaucoup plus d’occasions que les Français contre les Roumains. Ca situe les performances des uns et des autres. La première mi-temps des oranges laisse peu de chance à la France, la seconde mi-temps des Italiens aussi. En fait, dans cette poule, la France est pour l’instant celle qui a le moins bien joué, et de loin. L’équipe la plus triste, sans envergure, sans allant. Sans leader, sans doute aussi, une équipe de fonctionnaires, apparemment pas très joyeux d’être ici, ensemble, pour tenter d’aller au bout.

Et pourtant, rien n’est fini : magie du sport, joie du hasard, la France peut encore être championne d’Europe et les Pays-Bas sortis au premier tour. Mais la question n’est pas là, aujourd’hui : elle est dans le constat, froid, implacable et cruel que les bleus, une nouvelle fois, n’ont pas répondu aux attentes, loin s’en faut. Qu’il leur reste les Pays-Bas et l’Italie pour se refaire et que tout Raymond qu’il soit, Domenech aura du mal à nous faire croire que c’est une bonne nouvelle.


Moyenne des avis sur cet article :  3.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • spartacus1 spartacus1 10 juin 2008 10:01

    L’équipe de France, comme Sarko, promet beaucoup, mais ne tient rien.


    • spartacus1 spartacus1 10 juin 2008 14:20

      Calmos, je ne comprends pas trop votre attitude de soutien inconditionnel de Sarko, parce que, comme le dit Dominique Paillé, porte-parole de l’UMP : "Sérieusement, il a d’autres chats à fouetter que ...".

      Vous devriez faire attention à vos fesses ! À moins que, pour un Calmos masochiste, être fouetté par son chef bien-aimé soit le comble de la jouissance.

       


    • morice morice 10 juin 2008 10:06

       "commentaires limités de Franck Leboeuf, " euh, dans le genre beaufferie on a été particulièrement bien servi là... !!! vannes de potaches, dictons du jour, et langage plus que relâché... on a le bon pékin là...sa marionnette indiquait bien qui il était en réalité : un naze 


      • snoopy86 10 juin 2008 13:05

        Leboeuf, Morice de l’équipe de France...

        Quoique le converti, c’est Ribery, avec salamalecs au début du match...


      • tvargentine.com lerma 10 juin 2008 10:07

        A ce stade de la compétition,il n’existe pas de petite équipe et le dernier EURO en 2004 nous l’avait rappelé avec la victoire de la Grece.

        Ce match n’a pas le panache des grandes rencontres mais il permet de s’assurer que la défense tient le coup devant une équipe qui a pratiqué de l’anti-jeu.

        Ce match permet aussi de voir qu’il manque encore un peu de vitesse aux récupérateurs

        Dans l’ensemble ,la France a toute ses chances face aux hollandais et aux italiens

         


        • faxtronic faxtronic 10 juin 2008 15:56

          Lerma a raison. Il ný a pas de petite equipe car les champions d’europe pour l’instant sont grecs et pas italiens ni allemands, et que sur 1 match rien ne se joue , cf coup du monde 2006


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 10 juin 2008 11:15

          Lilian a dit, """une équipe de fonctionnaire, les Bleus, """

          en effet, mais on aurait pu quand même leur signaler que c’était mardi et non pas lundi le jour de grève !


          • LE CHAT LE CHAT 10 juin 2008 11:24

            ZZZZZZ si le match avait été à 20h30 , j’aurais roupillé avant la mi temps !
            j’avais prévu 1-1 , mais le match a été encore plus nul que nul ! l’intensité d’un Lorient-Sochaux ! le dynamisme d’un Gueugnon-Libourne st serin !


            • Anto 10 juin 2008 11:28

              il n’y a pas hors jeu sur le premier but hollandais si on se réfère à l’article 11.4.1 du règlement (sans rire). Il y a des articles la dessus sur tout les sites de sports ce matin.

              "elle est dans le constat, froid, implacable et cruel que les bleus, une nouvelle fois, n’ont pas répondu aux attentes, loin s’en faut" . C’est faux : j’attendais un Malouda complètement nul pour ma part, on a été servi. 

              Le "une nouvelle fois" est de trop. Les français n’ont jamais construit leur équipe pour atomiser une équipe qui joue à fond la défense. Ca s’est tjs vérifié donc il n’y a pas eu de surprise contre la roumanie. C’était un match de m*****, c’est sur, mais bon, il n’y a pas de quoi parler d’immense déception de cruauté, etc... La france est toujours bien meilleurse contre les grosses équipes donc wait & see. Ca ne suffira pê pas mais il n’y a rien de catastrophique ds le résultat d’hier.

              Et puis lachez un peu domenech. Vous vous faites du mal parceque si il y a bien une chose dont il est sur, c’est qu’il se fout royalement de ce que tel ou tel commentateur pourra dire. Bref, Pierre Menez, sort de ce corps. Des mecs qui connaissent rien au foot et qui ne font que cracher sur tout ce qui bouge, il y en a assez à la TV


              • Vincent 10 juin 2008 12:15

                Bon, ben tout est dis, l’explication,

                Un chaleur étouffante : 23°C comparable au premier match du mondial 2006 contre la Suisse 35°C.

                 

                En fait la véritable raison, c’est que la Suisse est aussi un pays de fromage et que l’Emmental mit dans les pâtes du déjeuner était trop bon, donc y en ont repris à s’en faire explosé la pense, résultat, ils sont restés collés sur le terrain.

                 

                Le meneur de jeu de l’équipe était resté à l’hôtel pour préparer la fondue du soir, car comme la nuit il fait -12°C, il faut bien qu’ils mangent des trucs qui collent au bide pour ne pas dépérir.

                 

                 

                Je ne vous parle pas des noisettes avec le chocolat au lait, ce serait indécent.

                 

                C’est Flamini qu’est contant de repartir, en quatre jour il avait pris 5 kg.

                 

                Bon sinon hier soir, on a vu un bon décrassage en vu du match de vendredi soir (merde c’est un vendredi 13) ça donnera toujours un tite excuse à Raymond en cas de mauvaise fortune (mauvaise fortune en Suisse faut le faire tout de même).

                 

                Sérieusement si vous vouliez voir Ribery actif fallait regarde le Ribery show diffuser sur la TNT, ça c’était du spectacle, on sent vraiment le bout en train.

                 

                On ne va pas les faire tous un par un, y a plus rien a dire sur ce match, pire on ne peut pas faire, j’aurai préféré qu’ils perdent mais qu’au moins ils se battent.

                 

                Et ne me dite pas qu’il faut être deux pour faire un match, quand on mets deux attaquant face à 11 défenseurs, ça ne peut pas fonctionner.

                 

                Vivement vendredi soir, il y aura plus de suspens, ça durera moins longtemps, mais au moins les deux tirages Super cagnotte du loto et Euromillion, me feront rêver à partir du moment où j’aurai valider mes bulletins, tient je vais le faire aujourd’hui comme ça je rêverai toute la semaine, parce que l’équipe de France ne me fait plus rêver, elle m’ennuie.

                 


                • Aafrit Aafrit 10 juin 2008 13:10

                  Plus de Foot, il se foot entre eux et se foot de nous.

                  Il fallait titre le vrai foot est mort

                  Reste le foot à deux bales à qui en veut

                   


                  • Aafrit Aafrit 10 juin 2008 13:17

                    et aussi la footaise, plein les foox teux

                    pfoooot


                    • bor1s bor1s 10 juin 2008 15:21

                      L’auteur.

                      Je trouve que vous avez la critique facile ...

                      Vous ne connaissez pas la pression monsieur l’auteur ? Avez vous jouer au foot ? Avez-vous disputé une compétition ? Vous-êtes vous retrouvé en position de favoris avec le stress qui va avec ?

                       


                      • bor1s bor1s 10 juin 2008 15:24

                        Non au lieu de ça, vous critiquez une équipe derrière une identité fictive .... tout vous oppose à eux... vous êtes loin d’imaginer leur pression...

                         

                        Laissez les jouer au foot monsieur !


                      • Philou017 Philou017 10 juin 2008 15:26

                        Je vous trouve tous assez faux-culs.

                        cette équipe n’est pas tres differente de celle qui a été en finale de la coupe du monde. C’est une équipe défensive, dont la principale qualité est de casser le jeu adverse. Evidemment, quand l’adversaire n’attaque pas, ca fait des couacs en attaque.

                        C’est le jeu réaliste d’aujourd’hui : defendre avant tout, ne pas prendre de risques. C’est à l’image du foot d’aujourd’hui : ennuyeux, limité, défensif.

                        N’empêche que c’est ça qui gagne. Dans une compétition comme l’Euro (ou la coupe du Monde), les joueurs sont fatigués, les matchs rapprochés, c’est tres difficile de gagner avec un jeu offensif. Jacquet avait gagné avec une équipe ultra-défensive, très limitée en attaque. La grèce et l’Italie ont gagné les dernieres compétitions avec un jeu tres limité aussi.

                        A ce niveau, il faut choisir : le jeu ou le résultat.

                        Quand les résultats sont là, on n’entend pas beaucoup les grincheux. de toute façon, les joueurs en club jouent un football pourcentage limité, les grands joueurs se font rares. Il faut un Hidalgo ou un Van Basten pour parfois hausser le niveau. Avec Domenech, pas question de rigoler.

                        Le foot est devenu une affaire de résultat. Tout le monde n’a que ca a la bouche ; entraineurs, joueurs, dirigeants, supporters...

                        Alors, résultats ou beau jeu ?


                        • superesistant superesistant 10 juin 2008 15:26

                          c’est fou çà....

                          d’habitude je les trouve pas très emballant nos glorieux bleus, mais hier soir c’était tout simplement chiant, sans vitesse et sans classe... je ne vais pas tout de suite les enterrer, vu qu’il fallait être 2 pour rendre un match aussi mauvais... maintenant de 2 choses l’une, ou le match de vendredi est pourri et on pourra se dire que la France rend le foot ininterressant, ou alors le jeu de la roumanie était en cause et les Français vont remettre les pendules à l’heure.... 

                          et dire qu’il y a des gars qui osent critiquer le catenaccio italien... my god...


                          • Darwa 10 juin 2008 16:14

                            ça m’enerve ce genre d’article. Je pense pas que l’auteur connaisse vraiment le foot pour faire un article aussi nul et condescendant. Déja pour commencer c depuis la coupe du monde 2002 que la France joue mal. Ceux qui suivent l’equipe de France, savent trés bien que ce n’est pas une equipe spéctaculaire qui marque beaucoup. C’est l’inverse l’equipe de France joue bien uniquement face a des adversaires qui font le jeu c’est d’ailleurs pour cette raison que face a a la Suisse en 2006 et la Corée la FRance a mal joué parce qu’elle devait faire le jeu. Apres face a l’espagne le bresil et le portugal ça s’est mieux passé. Alors evidemment contre la Roumanie fallait pas s’attendre à un grand match. D’ailleurs j’avais pronostiqué un bon 0-0 qui m’a fait gagné un peu d’argent. Donc ceux qui se plaignent comme ça du jeu de l’equipe de FRance comme si elle avait deja bien joué recemment et alors que ça fait 6 ans qu’elle joue pas trés spectculairement et bien je me demande vraiment si ils regardent un peu le foot et montrent clairement une méconnaissance du système Domenech. Physiquement l’equipe de france etait HS mais comme la majorité des equipes qui ont joué a 18H et comme par hasard tous les matchs joués a 21H ont été meilleurs. Je ne suis pas fan de Domenech mais croyez moi je suis sur que l’on va battre les Pays-Bas et l’Italie parce que ce sont des equipes qui jouent et quand ça joue l’EDF est bien meilleure.


                            • Yohan Yohan 10 juin 2008 16:17

                              Bon, on s’emballe, on pronostique... mais ce ne sont pas souvent ceux qui brillent les premiers jours qui l’emportent au bout. Wait and see, attendons vendredi pour en savoir plus.

                              Ceci dit, la France ne joue plus un jeu très emballant depuis plus de dix ans, et comme l’italie ou l’allemagne par le passé, elle finit souvent dans le dernier carré. A l’inverse, combien d’équipes séduisantes ont tout perdu sur une partie...


                              • Yannick Harrel Yannick Harrel 10 juin 2008 16:51

                                Bonjour,

                                J’avoue que j’étais occupé hier à la même heure, même s’il est vrai que j’aurais pu me forcer à regarder ce match mais le fond comme la forme de la rencontre m’ont au final donné raison.

                                Car plus que le résultat, c’est surtout la forme qui n’y était pas selon ceux qui ont pu visionner cette parodie de football. Et un coup d’oeil sur les compte-rendus des principales gazettes en ligne ont conforté ces critiques.

                                Je ne sais pas si l’Equipe de France joue à l’économie d’énergie (il est vrai que c’est dans l’air du temps) mais il valait mieux bousculer les Roumains plutôt que les Italiens et les Néerlandais qui eux jouent dans la catégorie supérieure (oui l’Italie a été battue je le sais pour avoir regardé le match mais ils ont tout de même une équipe de talent qui va vouloir sa revanche après cette gifle et seront très agressifs envers les tricolores). Perdre ou faire match nul dans une compétition c’est dans la logique des choses sportives, mais perdre ou faire match nul sans se battre c’est rédhibitoire aux yeux des amateurs de disciplines sportives (en 1982 et 1986 à la Coupe du Monde la France avait été éliminée par l’Allemagne certes mais les joueurs s’étaient battus jusqu’au bout, et c’est pourquoi on ne leur a rien reproché au final, bien au contraire).

                                Cordialement


                                • Savinien 10 juin 2008 23:49

                                  Ce que je m’en branle du match, des bleus, des rouges, des roses, des bidules et des trucs ! Je ne savais même pas qui jouait et contre qui... C’est dire... Mes meilleures souvenirs de foot, je les ai eu vers l’àge de douze ans, l’àge des géants ! Et ça valait mieux que Zidane et Maradona réunis... Je vous le dis, moi ! A cette époque le ballon était vraiment rond, en trois D s’il vous plait, sur de l’authentique gazon. Donc, rien à voir avec les plouses sur écrans cathodiques d’aujourd’hui ( de plus en plus écrans plasma). Voilà bien longtemps, hélas... On ne buvait ni bière ni pastis, et on courrait comme des fous derrière le ballon. Depuis ce temps béni, le foot a bien vieilli... A la différence de moi !


                                  • Méric de Saint-Cyr Méric de Saint-Cyr 11 juin 2008 00:13

                                    Ce n’est pas la France qui est moribonde, c’est AgoraVox !

                                    Encore un petit effort et à force de s’enfoncer dans les poncifs, AgoraVox n’aura plus rien à envier à l’Équipe.

                                    A quand les programmes de télé, les mots croisés, l’horoscope et l’incontournable sudoku ?

                                    Tiens bizarre, pas d’article sur Carla aujourd’hui ?


                                    • kitchoum kitchoum 11 juin 2008 09:48

                                      Tu as raison Méric, mais à mon avis, malheureusement, c’est irrécupérable. Pour moi AgoraVox c’est l’électroencéphalogramme plat. Ça fait des mois maintenant qu’il n’y a plus un seul article intéressant et là, c’est vrai, tu as raison, c’est l’alali, l’agonie finale. Il ne nous reste plus que le plaisir de nous moquer, mais ça ne fait pas marrer grand monde : l’article a été voté 27 fois, jene sais pas extrapoler le nombre réel de visiteurs-lecteurs, mais AMHA ça droit être ridicule, peut-être une centaine ? Ça ne vaut même pas la peine de se fatiguer à écrire des commentaires. Allez atchao !


                                    • Darwa 11 juin 2008 00:30

                                      Y’a beaucoup de commentaires hostiles a ce genre d’articles du style : "Je savais même pas qui jouait etc".

                                      Alors je veux bien que certains se foutent completement du foot certes mais on ne peut pas nier que cela reste un sport qui depasse le cadre de la simple depense d’energie. Le football certains n’ont que ça alors se la ramener et dire je savais même pas qui jouait l’air de dire le foot c pour les booseux nous on s’interresse a autres choses c quelquechose de tellement bienpensant et tout simplement hors-sujet. Donc ok le foot peut paraitre inutile et pueril pour certains mais si il fallait arreter tout ce qui est inutile et utile a la société...

                                      Le fait donc de dire le foot on s’en fout remet donc en cause la plupart de ce que les gens defendent sur ce site c’est a dire que l’economie soit au service de la vie et pas la vie au service de l’economie.

                                      Et le foot c’est la vie


                                      • kitchoum kitchoum 11 juin 2008 09:42

                                        Le foot c’est la vie ???????????

                                        Ha ha ha ha ha ha, MORT DE RIRE.

                                        le foot c’est la haine,le foot exacerbe la xénophobie, la violence, et surtout, surtout la "beauf’ attitude".

                                        Tu iras dire ça aux 850 millions d’humains qui crèvent de faim dans le monde, pendant que vous rester comme des autistes à vous faire sucer le cerveau par les retransmissions télévisées des matches, les mégawatts gaspillés pour ces conneries, l’inproductivité totale de ce genre de spectacle pour décérébrés, sauf pour ceux qui s’en mettent plein les fouilles, évidemment.


                                      • Darwa 11 juin 2008 20:23

                                        Bien sur que le foot c’est la vie. Haine xenophobie rascisme comme partout, 850 millions de gens qui crevent certainement mais quel est le rapport avec le foot ? J’ai bien conscience de toutes les contradictions de ce monde de tous les defis a relever mais est-ce une raison pour foutre le foot a la poubelle ? Je pense pas et puis comme je le dis si il fallait foutre a la poubelle tous ce qui est "inutile" la moitié de ce qui se fait sur cette planete serait jété aux ordures. Si les arbres ne servaient a rien faudrait les enlever des parcs aussi pui mêmes les parcs ça ne sert a rien c improductif comme tu le dis. Bref quand je parles du foot je parles des problemes de société qui envahissent le monde et les stades. Je parles du sport en lui même pas de ses derives, je parle du foot que l’on pratique pour le plaisir de jouer au foot avec ses potes. Par consequent je pense que ton commentaire est inutile car sous pretexte qu’il y’a des derives professionnelles et des maux plus graves sur terre on devrait d’un coup arreter d’aimer ce sport.... Y’a un probleme non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès