Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > La vidéo est-elle indispensable dans le football ?

La vidéo est-elle indispensable dans le football ?

La saison 2010/2011 vient tout juste de s’achever mais un débat reste à la surface : celui de la vidéo. Elle est présentée par une majorité comme une solution durable et certaine pour le football. Un sujet qui fait polémique.

Tout d'abord, revenons modestement sur l'histoire de ce sport si populaire. Le football s'est construit sous une forme associative en mettant en valeur la notion de plaisir. Mais à partir des années 1980, le football international change de cap et les clubs deviennent de véritables entreprises cherchant à faire des bénéfices.

Cette transformation va bouleverser l'histoire du ballon rond. En effet, ce sport étant tellement populaire, il va permettre de rapporter des sommes extravagantes aux clubs et fédérations. Cet argent provient notamment des droits de retransmissions et de l'affluence des stades. Ce phénomène est encore plus marqué dans les clubs les plus prestigieux comme le Real Madrid qui génère plus de 400 millions d'euros de revenus (données www.deloitte.com).

Le football prend alors une nouvelle dimension, celle du business.

 

Le fameux débat sur la vidéo s'installe au milieu de cette ambiance qui pousse le monde du football vers une certaine dérive. Pour plusieurs clubs et institutions footballistiques, la vidéo est une solution d’avenir pour « régler » les erreurs d’arbitrage. Ce point de vue est légitime car le système d’arbitrage actuel n’est plus adapté au football moderne (vitesse du jeu, …).

Cependant, cette opinion est faussée par l’enjeu économique qui se cache derrière. Effectivement, un penalty non sifflé, un but refusé, etc. sont synonymes de perte d’argent. Pour l’illustrer, on peut facilement citer la main de Thierry Henry qui prive l’Irlande d’une Coupe du Monde et de ses retombées économiques.

A l’inverse du « football business », des connaisseurs affirment qu’il ne faut pas avoir la fâcheuse tendance à oublier que ce sport est avant tout un sport humain entre 22 joueurs.

D’ailleurs, ce n’est pas le seul argument qui amène vers un NON catégorique sur la question de la vidéo. Un autre problème tacle ce « fantasme », sa mise en place.

En effet, l’installation de la vidéo est impossible pour une raison principalement économique. Ce système coûterait énormément d’argent aux institutions, comme la FIFA, par le déploiement d’équipes techniques avec tout le matériel nécessaire. De plus, on peut craindre une inégalité de répartition entre les compétitions ce qui fausserait les classements internationaux.

Ensuite, si l’arbitre décide d’utiliser la vidéo, le ralenti restera une interprétation de celui qui est chargé de prendre la décision. Pour être plus clair, tout le monde a déjà vécu le fameux ralenti où personne n’est d’accord sur « qui fait la faute et si elle est réelle ».

De plus, cette envie de modernité va littéralement détruire la fluidité du jeu par des arrêts intempestifs. En revanche, je suis plutôt favorable aux arbitres derrière les buts car cela limiterait fortement les litiges aux abords de la surface de réparation. Certaines mauvaises langues diront que la vidéo fonctionne parfaitement au rugby mais j’aimerai leur rappeler que l’on ne parle pas du même sport. D’un côté, le jeu est basé sur la montée progressive du ballon en cherchant des touches etc. Tandis que sur l’autre terrain, l’objectif est de ne pas faire sortir le ballon des limites afin de marquer dans le but adverse. Deux sports totalement différents.

 

Pour finir, les erreurs d’arbitrages ont aussi fait l’histoire du football et elles ont même créé des légendes avec par exemple la célèbre main de Maradona !



Sur le même thème

Coupe du monde : erreurs d'arbitrage ou trucages ?
Zizanie à la FIFA
Les poilus, missionnaires du football
Lavage de cerveau
Et si on attribuait le Ballon d’Or aux arbitres ?


Réactions à cet article

    • Par Poncho Villa (---.---.---.183) 23 juin 2011 13:46
      Poncho Villa

      Je fais partie des milliards de « blaireaux inconscients » qui aiment le football, comme tous ces imbéciles de sud-américains, ces ignobles africains incultes, ces ouvriers anglais si rustres et mal-élevés. Mais heureusement, vous venez d’éveiller ma conscience ! Le foot, c’est mal. C’est du business. Vous, qui savez ce qui est Bien et Mal, je vous dis merci. Essayons, si vous le permettez, de résumer votre pensée d’un niveau supérieur, pour la rendre accessible aux incultes.

      Mal : Football, profit, argent, blaireaux inconscients, orgueil, roublard...

      Bien : valeurs, Rugby, le meilleur gagne, règle...

      Si tout ce qui touche à l’argent vous file la gerbe, vous devez passer beaucoup de temps aux toilettes, et je vous plains. A moins que vous ne vous y trouviez bien ?

      Il y a aussi un énorme business autour des oeuvres d’art, il y a du business autour de la musique, etc. Doit-on pour autant arrêter de peindre, et arrêter de jouer ou d’écouter de la musique ?

      D’ailleurs, vous dites que le Mal est ailleurs... pourriez-vous préciser ? Pour vos disciples. En effet, je le cherche depuis quelque temps, le Mal, j’ai essayé de l’appeler, il ne répond pas.

      Pour ce qui est de la vidéo, il ne faut évidemment pas qu’elle soit mise en place. Ses défenseurs sont justement ceux qui sont obsédés avant tout par l’aspect économique, et non par le jeu.

      L’injustice fait partie intégrante de ce sport. On aime ou pas. Mais c’est aussi pour cela qu’il est si populaire : être victime d’une injustice est terrible, il donne une soif de revanche (et non pas de vengeance), on rêve que la prochaine fois, justice sera faite, en battant l’équipe adverse. Et la tension liée à la victoire et à la défaite vient de là. C’est simple. Mais ça marche.

      Qu’on déplore, par exemple, la fameuse main de Henry contre l’Irlande n’est pas très important. Le fait est que ce match est entré dans l’Histoire du sport, et on s’en souviendra encore dans 30 ans. Et le prochain France-Irlande sera encore plus passionnant à vivre (pour les ignobles débiles que ça intéresse, j’entends.) puisque la « victime » de l’injustice aura l’occasion de battre son « bourreau ».

      Evidemment, personne n’est forcé de s’y intéresser. L’élite « consciente » et cultivée peut tout aussi bien regarder Patrick Sebastien le Samedi soir.

      Non à la vidéo, donc.

    • Par irmat (---.---.---.38) 24 juin 2011 03:06

      Toi, tu n’aimes pas le fußball profressionnel.

      Moi non plus !

      Par contre, j’aime bien filmer « la vie des bêtes », dans mon jardin, alors un peu de respect pour la vidéo s’il vous plaît !

      Et pour la biodiversité aussi.

      Non mais !




  • Par tiloo87 (---.---.---.201) 23 juin 2011 13:02
    tiloo87

    La vidéo ne résoudra pas les erreurs d’arbitrage. Elle les transfèrera à un niveau supérieur. Certaines « erreurs » d’appréciation seront peut être évitées, mais remplacées par d’autres.

    Les défenseurs de l’arbitrage vidéo souhaitent prendre le contrôle de ces erreurs : il est plus facile de peser sur une décision à l’abri des regards, avec du temps pour faire valoir ses arguments (sonnants et trébuchants) et gommer la glorieuse incertitude au profit du réalisme budgétaire.
    Comment imaginer une « grosse cylindrée éliminée d’une compétition en début de saison par un petit poucet ? ce n’est pas acceptable pour les financiers qui investissent dans le foot...qui est donc déjà mort en tant que sport !

    Le seul argument que je trouve en faveur de la vidéo, c’ est l’utilisation très intelligente et positive qu’en a fait le rugby, mais dans un contexte de respect des arbitres par les joueurs (et réciproquement) qui n’existe plus dans le foot depuis bien longtemps.

    Un dernier mot pour dire à quel point j’en veux aux commentateurs de Canal+ d’avoir pourri la situation en exploitant le moindre doute, la moindre hésitation, en n’hésitant pas à pérorer et à affirmer leur vérité ( »il y avait pénalty !« , »il n’y avait pas hors-jeu !« etc...) , version d’un commentateur (rarement impartial, surtout lorsque le PSG joue...) juste après avoir entrevu un »rapide-ralenti". Comme si son interprétation était indiscutablement plus fiable que celle de l’arbitre de terrain.

    • Par Fergus (---.---.---.107) 23 juin 2011 16:53
      Fergus

      Bonjour, Tiloo87.

      L’utilisation de la vidéo dans le football est évidemment une énorme ânerie, sauf éventuellement pour vérifier si une balle a bien franchi la ligne de but. Pour le reste, elle introduirait des éléments d’injustice largement aussi grands que les erreurs d’appréciation d’un arbitre.

      Pour s’en convaincre, un seul exemple, basé sur une situation fréquente : comment réparer le coup de sifflet erroné d’un arbitre qui stoppe pour hors-jeu un joueur filant seul vers le but adverse ? Réponse : impossibilité de reprendre le jeu dans les conditions de placement et de vitesse des joueurs au moment de l’arrêt de l’action !

    • Par La Mise à Jour - Florian (---.---.---.171) 23 juin 2011 14:41
      La Mise à Jour - Florian

      Bonjour Commando Pernod,
      C’est sûrement un sujet un peu à l’écart mais le football est un sport populaire qui intéresse. La vidéo est un débat qui dure et je veux montrer à quel point il est inutile. Concernant Ago, le sujet n’est peut être pas majeur mais la catégorie sport existe.
      Sinon je tiens à vous faire savoir que je ne compte pas faire du football ma spécialité loin de là ! smiley
      A bientôt

    • Par La Mise à Jour - Florian (---.---.---.171) 23 juin 2011 14:50
      La Mise à Jour - Florian

      Je tenais à le préciser ;)
      Merci, à vous aussi

  • Par Pi@h (---.---.---.44) 23 juin 2011 14:25

    Bande d’hypocrites frustrés, arrêtez vot’ cinéma
    Si demain votre fils est pisté par le MILAN AC et signe un contrat vous serez les premiers à sabrer le champagne !

    C’est pas beau la jalousie, bande de nazes

  • Par Pi@h (---.---.---.44) 23 juin 2011 15:46

    Le MILAN AC c’est un club de foot...C’est marrant çà d’intervenir sur un sujet pour dire que c’est à chier alors qu’on n’y connait que dalle.

    Vous me faites dire ce que je n’ai pas dit, il y a du pognon dans le foot, même trop, c’est une évidence. Mais ce que je ne supporte pas, c’est tous les frustrés qui ont l’indignation sélective. Ca me fait penser à ce collègue qui chie sur le foot en permanence mais qui est prêt à suivre toute la journée le tour de France, des mecs camés comme pas possible, c’est sur c’est plus respectable...

    Me sortez pas des grands mots comme éthique du sport, j’ai pratiqué pendant 12 ans les arts martiaux et je n’ai jamais rêvé d’être footballeur, et si mon fils veut faire de la gym, du cricket, du foot ou du lancer de tronc d’arbre libre à lui. J’essaierai un tant sois peu de lui inculquer les valeurs de respect et du labeur, et qui si il gagne un jour bcp d’argent dans le sport, les arts, ou autre qu’il n’oublie pas que des gens crèvent la dalle en ce bas monde.

    Le foot n’est ni plus ni moins que le visage sans masque du capitalisme outrancier, l’excès, le pognon, la suffisance etc... Ca met mal à l’aise parce que le citoyen lambda préfère se faire enculer par un politicien ou une grosse tête de l’industrie, ils sont en costards donc çà passe mieux, en plus ils font pleins d’études, et puisque tout est fait dans la discrétion, pourquoi s’en plaindre ?

    Qu’est ce qui n’est pas innondé par le pognon en ce bas monde hein ? Cracher sur le foot n’allégerez pas votre conscience

  • Par tchoo (---.---.---.65) 23 juin 2011 17:57

    Le Rugby à XIII utilise l’arbitrage vidéo au plus haut niveau en Australie et en Angleterre.
    Il n’y a pas d’arrête de jeu nuisant à la fluidité du ju, parce que cette utilisation est très encadré.
    Je rappelle au béotiens, que le rugby à XIII comporte très peu d’arrêts de jeu, contrairement au rugby à XV, que c’est un sport très dynamique.
    La vidéo permet souvent d’accorder des essais qu’il serait très difficile à accorder par l’arbitre dans l’instant, plus que de refuser des essais non valables.
    En foot, limité aux buts et à l’action qui amène au but, elle diminierait fortement les contestations inadéquates.

  • Par OMAR (---.---.---.199) 23 juin 2011 21:34

    Omar 33

    Vous vous imaginez plus d’une trentaine de pays dans le monde, et amoureux du foot, comme la Mauritanie, le Niger, Haiti, le Viet-nam, le Tchad, etc...qui n’ont même pas les moyens de s’offrir des médicaments, investir dans la vidéo, uniquement pour interpreter une faute ?

    Deja qu’ils ont du mal à construire un terrain et trés peu assurent une retransmission de rencontre.

    C’est bien, la vidéo, mais elle risque de tuer techniquement cette passion qu’on appelle le foot.

  • Par Jipso (---.---.---.208) 28 octobre 2011 12:24

    Je ne comprends pas toutes ces réactions négatives autour de la vidéo. Etant un amoureux du ballon rond, je suis depuis plusieurs années dégoûté du foot business.


    Maintenant, une raison pour laquelle je souhaite l’intégration progressive de la vidéo c’est d’une part pour enlever toutes les polémiques à deux balles auxquelles nous avons droit toutes les semaines. Si certains se plaisent à voir ce genre de football, tant mieux pour eux. Moi ça me dégoûte du foot.

    Deuxième point pour lequel l’usage de la vidéo nous fera du bien, c’est aussi pour arrêter que l’on crache sur les arbitres à chaque fois, et de diminuer le taux de roublardise des joueurs. Egalement les coups de tête quand l’arbitre tourne le dos...

    Puis j’entends dire des arguments comme quoi l’injustice fait partie de ce sport. Nan mais je connais aucun sport ou l’injustice fait partie des règles du jeu. Puis rattaché le débat de la vidéo , au foot business est pour ma part totalement hors de ma réflexion sur ce sujet. Puisque la raison pour laquelle je milite pour la vidéo, c’est uniquement pour des valeurs de justice dans le jeu. Après si on veut parler du foot business, de l’argent, de l’excès, je ne vois pas le rapport avec la vidéo...Peut être ai-je loupé quelque chose ?


    Pour conclure, puisque je sens que je vais me faire foudroyer par tous ceux qui se disent amateur du « foot humain » ; je suis conscient des limites de la vidéo et reconnais qu’elle ne pourra JAMAIS remplacer l’arbitre central. Que ce soit pour le hors jeu (dit précédemment) l’usage de la vidéo ne facilitera pas l’arbitrage ; et cela vaut également sur de nombreuses actions.

     Maintenant, arrêtez s’il vous plait de dire que la vidéo est une erreur quand on ne sait même pas à quoi se réfère son application. Parce que, selon moi, la vidéo est INDISPENSABLE (tous les sports l’ont adopté sauf le foot...) et le débat doit uniquement tourner autour de son application. Prenons exemple :

    - D’une part, l’évolution technologique peut nous permettre d’identifier si le ballon à franchit la ligne de but. Ceci, quoi qu’on en dise est une application de la vidéo. Qui est contre ?
    - Les bastons ou l’arbitre qui se trouve à 50 mètres de l’action et prends 10 minutes à discuter avec ses assistants pour savoir qui a fait quoi ; et que nous, simple spectateur, assistons aux images de la télé ; je trouve ça pitoyable. D’autant plus, que l’arbitre va bien souvent louper quelque chose...

     Si ces deux applications pouvaient être intégré dans le règlement ; ce serait un bon nettoyage de pitrerie qu’est devenu ce sport. 

    Maintenant je reconnais que les amateurs de sensations fortes, de trash, de foot baston, de foot violence, de foot dénués de toutes valeurs morales, d’excitation barbare seront ravi d’apprendre que la vidéo n’est pas encore à l’ordre du jour. Ouf, les journalistes auront encore de quoi encore parler et de quoi débattre .....Finalement, le foot sans tout ça c’est chiant non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès