Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Laporte par la petite porte

Laporte par la petite porte

Sarkozy comptait beaucoup sur une victoire française en Coupe du monde de rugby pour doper le moral des Français. Son nouveau secrétaire d’Etat aux Sports, Bernard Laporte, l’a laissé tomber en demi-finale, son équipe de France battue sans jouer par des Anglais sans génie. L’automne s’annonce morose.

L’événement politique du week-end se déroulait bien évidemment sur la pelouse du Stade de France, samedi soir, et certainement pas au concert des droits de l’hommistes show-biz au Zénith hier soir. A Saint-Denis, de fiers coqs musculeux, voir chevelus, surmoulés dans leurs habits de nuit bleue, affrontaient de blancs anglais, miraculés et arrogants, accrocheurs et attentifs, pour une place en finale de la Coupe du monde de rugby. « La » Coupe du monde de la France, qui s’était juré de la remporter. Le sélectionneur partant, Bernard Laporte, attendu comme le ballon sous une mêlée au ministère des Sports par Roselyne Bachelot, avait pour mission de gagner le trophée. Et ça passait par les Anglais, après les Blacks le week-end dernier.

Souvenez-vous : la semaine dernière, Cardiff, Pays de Galles, drôle d’endroit pour un quart de finale de Coupe du monde française de rugby. Les Français ne partent pas favoris du tout contre l’armada black, considérée comme la meilleure équipe du monde, depuis quelques lustres déjà. Au terme d’un match fermé, mais intense, crispant et puissant, les bleus emportent le morceau, au bout de leurs forces, et embrasent tout un pays, soudain revenu au temps des grands succès fédérateurs de l’équipe nationale de football, en 1998 et 2000. Sarkozy est aux anges, lui qui avait beaucoup misé sur un succès du XV de France. Beaucoup misé, et surtout une certaine « paix » que les Français pourraient lui foutre, au moins « deux mois » en cas de triomphe de la bande à Laporte. Et de triomphe il n’en était que question, de rien d’autre, depuis la peau des Blacks obtenue. La Nouvelle-Zélande abattue, plus rien ne semblait pouvoir arrêter ces gaillards vertueux, virils, mais corrects, aux femmes attachantes, aux supporters pas voyous pour deux sous, aux chants si peu guerriers, plus rien ne paraissait en mesure de se mettre ne travers de cette marche devenue soudain évidente vers l’éternité et la gloire, excusez du peu. C’était pas les Anglais, revenus de nulle part, abandonnés sur la route, fanny, à moins 36 par les Springboks en phase de poule, c’était quand même pas ces anglais-là, leur rose, leur reine et leur Dieu qui sauve le tout qui allaient nous piquer la breloque.

Et puis, le sacre prévu des bleus, c’était surtout le triomphe de Bernard Laporte, spécialiste du jambon en tranches, des casinos en tranches et de la communication en tranches. En passant par le cirage de pompes en tranche de douze, surtout quand lesdites pompes sont à talonnettes, sinon à gland, et qu’elles s’agitent entre Sylvie Vartan et Christian Clavier. Bernard Laporte aime Nicolas Sarkozy, qui avait prévu de bien lui rendre, en annonçant son entrée au gouvernement avant même le début de la Coupe du monde de rugby. Si c’est pas de la confiance aveugle, ça ! Bernard Laporte aime Nicolas Sarkozy au point de faire lire à ses joueurs la lettre de Guy Môquet, dans un grand exercice de communication mal maîtrisée, oscillant entre ridicule et veulerie, et qui aboutira en plus à un échec pathétique contre l’Argentine dès le match d’ouverture. Bernard Laporte aime Sarkozy au point de déclarer que ses joueurs ont été « aussi grands que le président » un soir de victoire. Bernard Laporte aime Sarkozy au point de croire, intimement, que cet amour seul lui permettrait d’atteindre son but et de soulever la Coupe.

Seulement voilà, ceux que la presse appelle à juste titre, nos « meilleurs ennemis », passaient par là. Les Anglais. Et samedi dernier, dans un Stade de France prêt à s’enflammer, au bout d’une rencontre morne et triste comme une plaine un soir de retraite, les Français ont du ravaler leur rêve de gloire, retourner à leurs calendriers sado-gay, se chercher quelques excuses et tenter tant bien que mal de se remotiver pour un match à venir pour la troisième place (seulement) contre l’Argentine. La France a perdu sans jouer, l’Angleterre a gagné de la même façon. Un non-rugby, un rugby de secrétaire d’Etat, caricatural et défensif, sans imagination et sans élan, joué par des joueurs essorés, malaxés par les Blacks une semaine plus tôt, mais que Laporte avait choisi de ne pas laissé souffler. En dépit du bon sens. Ce même dépit qui incita Laporte à sortir Beauxis pour le remplacer par Michalak, avant l’heure de jeu, ce qui eut pour conséquence de nous priver définitivement de jeu au pied performant et utile. Wilkinson et ses hommes n’en demandaient pas tant, stupéfaits de voir les Français tomber dans un aussi gros panneau, pétrifiés dans une tactique suicidaire, qui ne pouvait conduire qu’aux larmes, au moins, et aux regrets, surtout. Il n’aura pas fallu beaucoup d’efforts aux hommes de la rose pour aller en finale défendre leur titre, juste un peu de patience et de sérieux, d’application et de malice, pour en finir avec le rêve des bleus, trahis par leur sélectionneur. Un rugby de secrétaire d’Etat, oui, sans ambition et sans importance, inutile et inaudible. Un rugby jetable, ennuyeux et inefficace, le contraire de ce qu’on a un jour baptisé « french flair », mélange de feu et d’effroi, mais de feu surtout, et de jambes, d’audace et de lumière. Laporte a réussi à nous faire oublier ce style là, typiquement français, qui a fait notre légende en ovalie. Il a préféré ce que Daniel Herrero a un jour appelé un rugby « de tranchée », un rugby « du temps des cavernes ».

Sélectionneur battu, et peu convaincant dans cette compétition (deux défaites évitables, deux victoires sans valeur et un seul exploit), Bernard Laporte s’est donc soudain transformé en poids mort pour son ami Sarkozy, qui n’avait pas besoin de cela, entre la mêlée ouverte sur les teste ADN et la partie de manivelles promise par les cheminots, les conducteurs de bus et tous leurs amis jeudi prochain. Sans oublier l’absence remarquée, même en tribune, de Cécilia, future-ex, sauf rebondissement.

Samedi soir, c’était la fin de la fin de l’état de grâce pour un président ballotté, ne gouvernant que par symboles, et le début des ennuis pour un ex-entraîneur désavoué, à la vision aussi primaire et limitée que le jeu de Sébastien Chabal. La rose n’aura laissé que des épines.


Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • haddock 15 octobre 2007 09:37

    Qu ’ auriez-vous écrit en cas de match nul ?

    En cas de victoire ?

    En cas de match annulé ?

    En cas de match remis ?

    Et dans le cas où le rugby n’ existait pas ?


    • comborn 15 octobre 2007 12:36

      Vous devriez savoir, qu’à partir des quarts de finale, les matchs nuls sont impossibles (prolongations puis pénalités) il faut bien évidement un vaiqueur sinon pas de demies finale ni de finale. Match remis, idem, on rejoue plus tard ! Et si le rugby n’existait pas, on n’en parlerait pas, mais il faudrait l’inventer, c’est comme l’eau chaude ! Cordialement


    • stephanemot stephanemot 15 octobre 2007 10:24

      le problème de Sarko c’est qu’il a commencé par la troisième mi-temps. avec Laporte, il muscle son jeu.

      on risque d’avoir des scores genre 12 à 7 dans les matchs inter-ministères (Rachida a pris de l’avance au nombre de claquages de portes par ses collaborateurs, mais BL devrait vite faire mieux).

      je serais Bachelot, je planquerai mes jambons avec un assistant aux crocs aussi puissants.


      • ARMINIUS ARMINIUS 15 octobre 2007 10:47

        Mélanger Sport et Politique, cocktail imbuvable et aux effets destructeurs, comme mélanger Vie privée et Politique par ailleurs. Restera un beau « baroud » contre les All-Blacks et une envie de revenir à un vrai Rugby, plus flamboyant et,si possible, moins corrompu. Et un peu moins « cocorico » même s’il vaut mieux que les nations s’affrontent sur un terrain (de sport) plutôt que sur un champ( de bataille), évitons tout nationalisme exacerbé et revenons à l’origine de l’idéal sportif du baron De Coubertin. Et n’oublions surtout pas la troisième mi-temps : que les équipes s’applaudissent (comme le font les irlandais) et fraternisent autour d’un excellent coq au vin en cas de victoire anglaise ou d’un non moins excellent roastbeef si la victoire a été française, ce serait là une façon de dire merde à la nauséabonde presse tabloïde, qui n’est plus ,hèlas, une exclusivité d’outre-manche.


        • Jules 15 octobre 2007 10:59

          Le problème avec le sport en France, c’est que les supporters n’existent que pour la victoire de « leur » équipe. En cas de défaite, ils disparaissent... Vient ensuite une autre pratique franco-française : trouver le coupable. Plutôt que de chercher des solutions, on cherche des boucs émissaires.

          Allez les bleus ! Courrez, courrez, les français vous aiment.


          • Fred 15 octobre 2007 11:35

            Ce n’est pas que dans le sport malheureusement. Les français ne sont jamais responsables en cas de problème et leur concept de la solidarité est on participe tous mais c’est à eux d’en profiter le plus.


          • Rage Rage 15 octobre 2007 12:50

            Que les supporters français soient là en cas de victoire ça c’est connu.

            Mais s’ils se barrent en cas de défaite, c’est aussi et surtout parce que la « cohésion » n’est que de façade : derrière le matraquage publicitaire, les gens n’adhèrent pas à une équipe... ils suivent le mouvement.

            Si on laissait aussi un peu de « rêve », d’envie, de curiosité aux gens, si on cessait de tout mélanger (merci Laporte), si on redonnait au sport un peu plus d’âme et moins d’intérêts de gros sous, alors, peut-être que l’on regarderait les choses différemment un soir de défaite.

            Pour vibrer, il faut aussi pour se projeter dans les joueurs et l’équipe : si tout n’est qu’affaire de pognon, franchement on peut douter que cette vibration ne dure plus que le temps du match...

            C’est ce qui distingue les « légendes » collectives des petites équipes d’individualités.

            Pour le reste, je suis en accord avec le contenu de l’article et j’en apprécie le ton « corrosif ».


          • tal 15 octobre 2007 11:17

            Pour en revenir strictement au climat médiatico-sprotif régnant autour de cette compétition, le battage fait après la courte victoire sur les blacks à Cardiff,traduit bien une certaine mentalité. Les Blaks sont de l’avis de toute la planète Ovalie la meilleur équipe du monde, ce qui ne signifie nullement qui ne les met pas à l’abri d’une baisse de forme passagère, et d’une contre performance qui dans leur cas bien particulier peut aisément trouver son explication dans leur parcours exemplaire durant toutes les rencontres « amicales » -test match etc.-,disputés tout au long de ces dernières années aux quatres coins du monde, et de leurs résulats jusqu’à ce 1/4 de finale.

            De là à s’emparer de cet évennement inonder les ondes , et polluer les écrans de cocoricos, il y a un pas que des supporters et journalistes sportifs n’auraient pas du franchir.Grisés par cette « victoire » ils nous ont les uns et les autres soûlé plus que de raison.

            Ils les voyaient redevenus les plus forts, les meilleurs, les plus beaux les plus intelligents et tout...On trouvait dès lors des « raisons » à la contre performance des Bleus face à l’Argentine lors du match d’ouverture,mais on se gardait d"avancer aussi des raisons similaires pour expliquer la surprenante défaite des All Blacks face à une nation -c’est l’évidence-, qui leur est tradirionnellement inférieure.Le destin nous fera surement payer encore plus cher notre prétention à vouloir toujours nous croire les meilleurs là où nous ne le sommes pas.

            Nous avons été battus par l’Argentine en march d’ouverture de la compétition,« last but not least », nous avons été battus par l’Angleterre que l’on disait sur le déclin, et,Ô ironie du sort, nous serons condamnés a affronter ...L’Argentine pour la 3°place. Gageons que ce pays convoite aussi cette place, et ne nous ferons pas la partie belle.

            Fini le temps des cocoricos...Voici venu celui des cocoricouacs !


            • geko 15 octobre 2007 11:18

              On ne manqua pas de souligner et re-souligner le génie de Laporte sur cette belle victoire en 1/4 de finale !

              Que dire de son rôle dans la défaite contre l’argentine que seuls les joueurs ont assumé collectivement ? Tout a été dit.

              Que dire de son coaching contre les anglais ? Le XV tricolore avait laché tout son jus contre les blacks ! Il y avait de la qualité sur le banc de l’équipe de France pour une coupe du monde qui devait se gagnait à 30 ! Bon coaching d’avoir sorti Heymans, auteur d’un très bon match jusque là, pour faire plaisir à Dominici ?

              Un petit ressentiment de gachi aux vues de la qualité des joueurs présents pour cette comprétition ! Après coup on est en droit de penser que Mr Laporte ne méritait pas un tel éffectif !


              • geko 15 octobre 2007 11:51

                @Internaute

                Tout à fait d’accord !

                Sauf que Mr Laporte a voulu jouer de cette instrumentalisation avant même d’avoir obtenu des résultats, ce qui est loin de l’identité de cette équipe de France et de celle du rugby !

                D’exutoire je parlerai plutot de leurre dérisoire du nationalisme pronant des valeurs de va t’en guerre dans l’air du temps pour un peuple en quête de valeurs !


              • Internaute Internaute 15 octobre 2007 11:36

                Le sport reste heureusement aléatoire. L’équipe de France a quand même fait un beau parcours. Son entraîneur ne mérite pas les critiques qu’on lui fait.

                Dans cette coupe du monde j’ai surtout été frappé par l’instrumentalisation du sport comme exutoire dérisoire au nationalisme et comme tampon de chloroforme pour anesthésier le public. Ici tous les grands courants se rencontrent, de Big-Brother au Show-Bizz en passant par la petite politique.

                Les prêtres et prêtresses du JT on rempli leur prêche de 13 h et de 20 h depuis une semaine avec le Rugby. Ils ont joué les rabatteurs pour que TF1 atteigne 18 millions de téléspectateurs en France aux demi-finales. Au lieu de nous informer ils nous ont vendu des tickets de Rugby. Le JT c’est du commerce.

                Pendant toute cette semaine il ne s’est rien passé dans le monde. Sarkozy a fait un voyage de 2 jours à Moscou. On n’en saura rien. Pas plus de 20 secondes sur le sujet. Comme d’habitude le sport sert de cache sexe aux manoeuvres politiques. Le public ne sera pas informé des décisions fondamentales qui conditionnent son avenir.

                Dernier volet, le carnaval du nationalisme. La France vaut mieux qu’un match dans un stade et galvauder ainsi le sentiment national en pastiche vulgaire et tapageur participe à l’expression du mépris qu’on a pour lui. Les maîtres à penser critiquent en permanence les expressions du nationalisme, par exemple donner la priorité à l’emploi aux français en France ou aux industriels établis en France et lui laissent libre cours lorsqu’il prend des allures de clown. Ce n’est pas anodin du tout.


                • grangeoisi 15 octobre 2007 11:40

                  On eut aimé aussi lire des commentaires moins dithyrambiques sur la rencontre France-Nouvelle Zélande.Les joueurs français n’avaient guère été performants, les joueurs néo-zélandais très quelconques.De ce match on retiendra qu’il fallait un vainqueur ce fut la France.Samedi il fallait encore un vainqueur, l’Angleterre qui passait par là obtint le droit d’aller en finale.

                  Le spectacle Afrique du Sud - Argentine n’a semble-t-il pas communiqué un grand enthousiasme.

                  En fait cette compétition amène une très grande fatigue. Toutes les tactiques et belles combinaisons se diluent au gré des niveaux de lassitude des différents joueurs, tel qui se faisait remarquer par son sens de la décision rapide cafouille sa balle,tel qui était le plaqueur irréprochable noue une cravatte peu honorable...

                  Cette coupe du monde, d’après moi, devrait consister en 2 matchs en poule,un en quart, un en demi et la finale.Ces cinq éventuels matchs seraient assurés par 35 joueurs par équipe participante, compte tenu des possiblités réglémentaires de changements ou de remplacements.

                  Quant au fait que TF1 ou sa breloque EUROSPORT soit le diffuseur avec apparition lècheuse de Claire Chazal et commentaires combien profonds de Thierry Gilardi rangeons cela dans la poubelle friquée adéquate.


                  • maxim maxim 15 octobre 2007 11:46

                    on a perdu parce que les pom pom girls n’étaient pas là .... en effet Roselyne ( Bachelot )et Christine ( Bouttin ) étaient retenues ,Arielle ( Dombasle ) était enrouée ,et Sylvie ( Vartan), une amorce de col de fémur ..... Amanda ( Lear) avait changé son traitement hormonal et ses bouffées de chaleur l’indisposaient .....

                    bref,aucun soutien moral pour notre équipe !!!!!

                    ne parlons pas des visites feminines dans les vestiaires et dans les douches ,c’était la débandade ( au sens propre comme au figuré ...)... pour être plus sérieux ,dans tout sport,il faut un vainqueur et un vaincu ,bon ,et bien ,ce sera pour une autre fois ..... on a déja battu les Blacks ,et c’est une belle réference .... le tort de la presse et des médias,c’est de foutre la charrue avant les boeufs ,et faire croire que c’est arrivé !


                    • JP 15 octobre 2007 17:14

                      et Cécilia une angine blanche


                    • Yannick Harrel Yannick Harrel 15 octobre 2007 11:46

                      Bonjour,

                      Quelle étrangeté... Il ne me semble pas avoir vu (sauf coupe vraisemblablement involontaire de la part de TF1) un passage où notre cher Président se précipite vers les joueurs pour aller les réconforter. Lui qui avait pourtant été empêché par ses propres gardes du corps pour faire le tour du stade avec les héros du 1/4 de finale à Cardiff, bizarrement je l’aurais cru solidaire jusqu’au bout !

                      Non, je ne suis pas aigre du fait de la défaite des Bleus. Ils se sont battus, mal peut-être mais au moins le coeur y était et ça c’est beaucoup moins condamnable qu’une défaite sans sortir l’épée du fourreau smiley Ensuite, la question des choix tactiques et de la maîtrise technique, je préfère la laisser aux vrais spécialistes, n’étant moi même qu’un très modeste amateur de ce sport.

                      Et pour en revenir à Bernard Laporte, le sujet de cet article, je suis plus nuancé quant au fait qu’il sera un « poids mort » pour l’équipe gouvernementale de Sarkozy (oups... Fillon mais que voulez-vous la réalité reprend ses droits). On ne cessera au contraire de rappeler sa victoire contre les All Blacks en incitant les Français à se retrousser les manches pour atteindre les 3% de croissance avec un pack soudé et s’imposer face à la mondialisation smiley

                      Cordialement


                      • brieli67 15 octobre 2007 12:02

                        BIEN VU ! l’auteur !

                        Le rugby a progressé à pas de géant et en 2o ans a largement dépassé le foot. Ah qu’on préfère le siècle de la cassoulet-connexion où le Ricard coulait à flots. Certes il nous reste Patrick Sébastien ! Mais où est donc passé Jean-Pierre Rives ?

                        C’était du couille-molles sans grandes ouvertures sans endurance du réchauffé du Bayrou aux commandes. Un grand coup d’épée dans l’eau pour les média. Ridicule ! Edicule ! Ca va saigner les têtes vont rouler parce que Pipol premier n’aime pas celà. Pauvres de nous !


                        • patou1564 15 octobre 2007 12:03

                          je ne comprends pas pourquoi on tape autant sur Laporte, je ne suis pas proche des idées de ses amis politiques, mais il a tout à fait le droit à l’erreur, et il a fait une erreur de coaching samedi dernier. Cela peut arriver... Manque de bol, beaucoup comptait sur cette victoire !


                          • Niamastrachno Niamastrachno 15 octobre 2007 12:39

                            @ l’auteur : très juste de taper sur le bilan mediatico/politico/sportif de Laporte qui l’a clairement bien cherché, tu ne seras pas le seul à le louper, ça fait des semaines qu’il fait de la lèche goulue et met toute son équipe au profit de ses ambitions, cette défaite, c’est clair doit bien lui faire mal à ses assises smiley

                            Pour le reste une équipe qui perd dans ces conditions ne reste jamais qu’une équipe qui se plante, un mauvais match sans inspiration, des coups bas à deux balles, des conneries en veux-tu en voilà, non c’est moche, c’est vraiment moche mais c’est comme çà c’est le sport !

                            Et puis une dernière petite phrase pour faire enrager nos UMPistes portedrapeaux (encore que...) : samedi soir je m’étais élaboré un plan tout à fait convenable :

                            1. Ils gagnent : chui content (on a gaaaagné - allez une pinte une !)

                            2. Ils perdent : chui content (il l’aaaa dans l’cul - allez deux pintes deux !)


                            • Signé Furax 15 octobre 2007 12:42

                              Quand j’ai vu Chabal interviouvé par la première dinde de TF1, grande spécialiste du rugby, j’ai compris que la journée risquait fort de partir en quenouille.

                              Et Gilardi a fait le reste !


                              • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 octobre 2007 13:55

                                SALUT LUDO

                                Assez d’accord avec toi sur l’ensemble de ton oeuvre .


                              • claude claude 15 octobre 2007 13:49

                                bonjour,

                                je ne jette pas la pierre au XV français. ils ont certes manqué d’imagination et d’intuition, mais pourquoi donc, n’il y a-t-il pas eu de sang neuf lors de la première mi-temps, quitte à faire rentrer la vieille garde en deuxième partie du jeu ? c’était prévisible que les joueurs seraient éreintés à la suite du match contre les black.

                                les anglais ont été les plus fins : ils ont poussé les français à la faute pour économiser leurs forces...ils ont fait des erreurs qu’ils ont chèrement payées : 5 points de décalage, c’est rageant ! j’ai eu de la peine devant les larmes de chabal...

                                mais quoiqu’il en soit, c’est la loi du sport, et puis être dans le dernier carré, c’est pas si mal que cela après tout... tant pis, les français seront champions du monde la prochaine fois smiley il reste quand même la médaille de bronze à décrocher !

                                arrêtez d’être grincheux... les « yaka », les « zauraientdu » et les « faukon », y’en a plein les canapés... mais des « kise mouillentlachemise » beaucoup moins... facile de critiquer une fois la partie terminée !!! smiley

                                dans l’histoire, on oublie l’immense victoire de l’équipe de foot sur les îles féroé : 6 à 0 !! youpie !!! smiley


                                • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 octobre 2007 13:50

                                  BRAVO !

                                  Tous ces commentaires étaient tellement prévisibles qu’ils en sont comiques .

                                  Un : Je ne tire pas sur les ambulances

                                  Deux : j’aime le rugby et ses vertus d’engagement et de générosité.

                                  trois : Les bleus n’ont pas manqué de ces vertus et la victoire et la défaite tiennent à si peu de choses qu’il faut savoir raison garder quand on gagne et digérer sa défaite dans le cas contraire.

                                  Quatre : Si bernard Laporte était socialo cela passerait quand même mieux n’est ce pas ?

                                  Allez donc vous rhabiller messieurs les censeurs et donneurs de leçons . Avez vous déja touché un ballon de rugby et surtout êtes vous déja rentré dans une mélée ?

                                  Vive le sport républicain quand même .


                                  • geko 15 octobre 2007 14:58

                                    @Cambronne

                                    1) Notez que les commentaires touchent surtout l’ambulance de l’entraîneur...qui a bien cherché le baton !

                                    2) J’aime le rugby pour ses vertus d’engagement, de généroqité et d’humilité.

                                    3) Les bleus n’ont pas manqué de ces vertus et si le collectif et l’intelligence de JEU avaient été mis en valeur par le chef d’orchestre, la victoire aurait pu être écrasante.

                                    4) Est-ce à dire que s’il n’était pas socialo, vous auriez tiré sur l’ambulance ?

                                    Quand à savoir si on a goûté à la praline dans le pif qui fait pleurer ? C’est oui !

                                    Alors pour le rhabillage : Je vous en prie Monsieur !


                                  • geko 15 octobre 2007 15:00

                                    @Cambronne pardon ...s’il était socialo ! d’ailleur on s’en fout !


                                  • gloagf 15 octobre 2007 14:03

                                    Ce qu’il y a de bien an Angleterre, c’est que lorsque leur equipe perds, les supporteurs restent solidaires. Ici, on perds, alors au lieu de dire « ils se sont bien battus », « quelques erreurs de strategies, mais de beaux joueurs quand meme », on se contente de critiquer, de noircir, de demolir... Moi, je nous voyais dehors en 1/4, et je remercie les bleus pour le bonheur qu’ils m’ont apporte. Il faut vivre le sport jusqu’au bout, meme dans la defaite ! Le pauvre Laporte a commi des erreurs, certes, mais je suis sur que tout le monde les auraient oubliees comme avec Ayme Jacquet en 98 si on avait gagne. Je pense qu’il est assez triste comme ca, inutile de tourner le couteau dans la plaie !


                                    • haddock 15 octobre 2007 14:08

                                      et pi secontroisquatrièmement le rruby se joue avec des talonneurs et non avé des talonettes , monsieur des souliers qui botte en touche , vot artic est un sandal .


                                      • TTO TTO 15 octobre 2007 14:30

                                        Laporte représente le type même du manager borné montant en puissance dans les entreprises françaises. Loin de s’appuyer sur les qualités des joueurs français, après un travail de “benchmarking”, il a choisi de copier un modèle, celui des Anglais. Nos joueurs se sont musclés mais ont perdu toute inspiration cadenassés dans un jeu imposé par un coach autoritaire et sans génie. Le modèle a gagné contre la copie. Une question : que faisait Maso(chiste) dans cette galère ? http://tto45.blog.lemonde.fr


                                        • brieli67 15 octobre 2007 14:59

                                          J’éspère que Personne n’aura l’idée saugrenue de faire pisser les culards du XV dans une éprouvette et couper les tifs.

                                          et que Personne ne fourre son pif dans les comptes banquaires de la fine équipe de marketing et de merchandising

                                          et que personne ne remue le mic-mac des média et leur collusion au plus haut niveau.


                                          • Macadhémar 15 octobre 2007 15:21

                                            La stratégie imposée par Laporte (que les joueurs ont pour seul tort de ne pas avoir contesté) et le coaching indéfendable ne font que mettre en évidence la petitesse de ce monsieur. Macadhémar


                                            • TSS 15 octobre 2007 17:53

                                              le retour de flamme a deja eu lieu ,sarkho lui retiré la jeunesse(attribuée à maud Fontenoy)il ne garde que le sport !! et Lapasset a dit en interwiew que le prochain entraineur avait pour consigne de ne pas refaire du Laporte(8 ans ça va)

                                              il le desavoue deja alors que la coupe du monde n’est pas terminée !!! c’est y pas beau !!


                                              • Thanos69 15 octobre 2007 18:20

                                                Article purement démago.

                                                Les Français auraient vaincu, jamais ce genre d’articles ne serait paru. Qu’une chose à dire : lamentable

                                                De plus, si on reprend certains points, on se dit que l’auteur se veut plus « blablateur politique » que connaisseur de rugby. Donc on peut se demander la crédibilité du titre... et du reste de l’article.

                                                1 : citer que « anormal » qu’il y ait des matchs à Cardiff lors d’une coupe du monde « française » :
                                                - > Prenez vos archives et regardez la localisation de certains match de la coupe du monde de 1999.. Et ensuite vous comprendrez

                                                2 : Dénoncer le bilan Laporte
                                                - > Regardez ce qu’est devenu le rugby français en 8 ans. professionnalisme, discipline, le nombre de victoire de 5 puis 6 nations. Franchement, vos analyses à la « Bernard Laporte, spécialiste du jambon en tranches » ne démontrent guère votre respect de ce sport, de ses acteurs et de la mentalité rugby.

                                                Et c’est sur ce dernier point où vous êtes le plus lamentable : On peut aimer ou pas Sarkozy, mais dénigrer Laporte sur son travail des 8 dernières années sur le simple fait qu’il passe secrétaire d’état, là moi je dis que ça dépasse tout.

                                                perso, je n’ai que peu de chose à dire : 1/ Merci à lui pour le travail avec l’équipe de France durant ses 8 ans 2/ Merci au reste du Staff et aux joueurs pour cette coupe 3/ aux détracteurs politisés : apprenez les bases du Rugby, empreignez vous de son esprit et de cette façon, on évitera de revoir ce genre d’article.


                                                • Pug 15 octobre 2007 19:25

                                                  Entièrement d’accord.

                                                  Un match se joue avec deux équipes ! Quand l’une des deux perd ce n’est pas forcément qu’elle est « nulle »... L’adversaire a aussi le droit d’être meilleur. 60 millions de téléspectateurs, 60 millions d’entraineurs smiley

                                                  Les commentateurs de la première chaine faisaient remarquer bien avant le match que ce genre de rencontre se jouait sur des détails, c’est bien ce qu’il ma semblé voir. Aucune des deux équipes n’a été plus dominatrice que l’autre. L’angleterre avait un certain Wilkinson, qui comme bien souvent, a fait la différence.

                                                  Il est tellement facile de refaire un match avec des « si ». Comme le dit Thanos69, qu’on aime ou pas le personnage Laporte, le bilan à la tête de l’équipe de France est plutôt bon.

                                                  Quant au mélange des genres entre politique et sport, évitez ! C’est vraiment pénible de voir des articles régulièrements récupérés (que ce soit dans l’article même ou dans les commentaires) pour y voir un acte politique déguisé, une récupération ou une association d’idées avec l’actuel gouvernement ou son opposition.


                                                • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 octobre 2007 20:39

                                                  TOUT A FAIT D’ACCORD


                                                • JPL 16 octobre 2007 04:57

                                                  à Thanos69, Pug et CAMBRONNE qui se plaignent du fait que l’auteur de l’article aurait indûment mélangé sport et politique, qui trouvent cela « pénible », s’en prennent aux « détracteurs politisés » etc.

                                                  En un mot on croit rêver !!!
                                                  Qui a politisé en premier lieu cette coupe du monde et l’équipe de France ??? N’est-ce pas le duo Sarkozy-Laporte ???
                                                  D’autres rappellent ici que « Sarkozy comptait beaucoup sur une victoire française en Coupe du monde de rugby pour doper le moral des Français », il s’est associé de près à cette coupe du monde.. jusqu’à cette défaite qui ruine les espoirs de victoire. Il a proclamé prendre Laporte dans son gouvernement etc.
                                                  Nom d’un chien qui a mélangé politique et rugby, qui a fait de cette coupe du monde une opération de comm sarkozienne ???
                                                  Et maintenant que cela retombe de travers, si quelqu’un critique on lui tombe dessus en lui reprochant de politiser ?? La bonne blague !!!


                                                • torr-ben 15 octobre 2007 18:57

                                                  Franchement, j’adore le rugby après l’avoir pratiqué dans ma jeunesse...A cette époque, pas si lointaine, on jouait à la main de sorte que le ballon aille le plus souvent aux ailes jusqu’au coup de pied de recentrage... Actuellement ce sont les grands coups de botte incessants du n° 10, des centres et même des 3ème lignes, ras le bol ! Les ailiers se font ch...à attendre vainement la balle. Ils sont là uniquement pour se prendre le pack adverse dans le buffet.

                                                  La semaine dernière, j’étais bien seul à ne pas m’enthousiasmer après cette victoire injuste du XV de France. Une seule équipe méritait le triomphe : les blacks qui continuent à jouer au rugby. Toutes ces stratégies foireuses, qui consistent à faire déjouer l’adversaire, vont tuer l’esprit de ce sport pour en faire un jeu de bourin, haché, discontinu, sans intérêt.. Sauf pour les arsouilles et les fanatiques, entre les cacahuètes et le pastaga. C’est vraiment une coupe du monde de m...avec des finalistes ou demi finalistes qui ne devraient pas être à ce niveau.

                                                  D’ailleurs, certains joueurs commencent à parler et avouent qu’on leur impose une stratégie de coups de botte et de pseudo-occupation du terrain, leur imagination et leur spontanéité devant rester au placard ! Les Français ont joué en deçà de leut talent, laissant la beauté du jeu au vestiaire. Les langues vont se délier dans les semaines à venir... Par ailleurs, cette hystérie collective m’indispose ainsi que l’implication des politicards et autres people...Z’occupent déjà les lucarnes, les tabloïds, faut encore voir leurs gueules dans les stades !


                                                  • netchou netchou 15 octobre 2007 19:45

                                                    Bien d’accord torr-ben,et puis qui en veut aux joueurs ? les seuls que retiendront les supporters d’occasion dont je fais partie,sont ceux qui ont « vendu » un quelconque produit via des pubs lourdes comme un pack !si tous ont suivi laporte et ses recommandations sur le terrain,d’autres l’ont talonné dans le merchandising.Le rugby reste un sport magnifique à regarder,à jouer certainement,mais à vendre c’est autre chose...


                                                    • Tête de l’art 15 octobre 2007 21:51

                                                      Que d’encre qui coule à flot pour un match de rugby ! A l’instar de la coupe du monde de foot de 1998, les médias nous bassinent avec des évènements mineurs. La victoire de la France en rugby aurait changé la vie à qui ? La victoire de la France en 1998 a changé la vie à qui ? Evènements qui permettent d’oublier les vrais problèmes. Après tout, les vaches qui paissent dans les prés sont probablement heureuses ! Profitons des bons moments avant le rendez-vous avec l’équarisseur

                                                      (mon article « La rugbymania » sur http://lesfrancaisparlentauxfrancais.blogspot.com/)


                                                      • La Taverne des Poètes 15 octobre 2007 23:09

                                                        A voir la photo, tout ce qu’on peut dire c’est que l’équipe de France a claqué Laporte.


                                                        • ka 15 octobre 2007 23:38

                                                          « Sarkozy comptait beaucoup sur une victoire française en Coupe du monde de rugby pour doper le moral des Français. Son nouveau secrétaire d’Etat aux Sports, Bernard Laporte, l’a laissé tomber en demi-finale, »

                                                          Ca veut dire quoi au juste que les Français sont suffisamment cons pour croire qu’une victoire de l’Equipe de France de rugby ou de foot est suffisante pour oublier leurs soucis personnels et les problèmes de la France. Le sport même s’il peut l’espace d’une rencontre rassembler et donner des sensations n’est pas une baguette magique et je pense que les Français le savent.

                                                          Bernard Laporte n’a pas laissé tombé Sarkozy en demie finale, l’équipe qu’il entraîne a perdu en demie finale, c’est tout elle aurait pu gagner mais elle a perdu c’est comme ça c’est le sport, un jour on gagne, un autre on perd, il n’y a pas d’équipe invincible et rien ne sert de psychoter à essayer de trouver des coupables aux victoires et aux défaites. L’Equipe de France de rugby ce n’est pas Bernard Laporte ou Chabal ou Michalak c’est 30 joueurs et un staff.

                                                          « son équipe de France battue sans jouer par des Anglais sans génie. L’automne s’annonce morose. »

                                                          Ah bon donc l’Equipe de France a été passive et immobile et les Anglais en ont profité pour gagner sans grand effort puisqu’il n’y avait pas d’obstacle à leur victoire, c’était sûrement un match acheté alors. Et bizarrement en cas de défaite ce n’est plus l’Equipe de France ou notre Equipe de France ça devient « son équipe de France ». C’est dommage de voir qu’on ne soutient qu’en cas de victoire et qu’on se désolidarise en cas de défaite.

                                                          N’étant pas une spécialiste du rugby je préfère regarder et apprécier ce qu’il y a à apprécier dans le jeu et uniquement dans le jeu quelle que soit l’équipe, sans trop prêter attention aux louanges en cas de victoire et aux critiques en cas de défaite : spécialité des médias, qu’on balance aux joueurs et aux membres du staff.


                                                          • ze_katt 15 octobre 2007 23:50

                                                            Imaginons que la chance aie joué du cote français plutôt qu’avec l’Angleterre et qu’on aie gagne le match.

                                                            Vu le triste état de nos joueurs, je me demande qui B.Laporte comptait faire jouer pour la finale.

                                                            Je ne dois pas assez connaitre le rugby pour que l’impérieuse nécessité de faire jouer des homme blesses et fatigues alors que des jeunes talentueux et en pleine forme rongeaient leur frein en touche, m’échappe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès