Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Laure Manaudou et le syndrome Marie-Josée Pérec

Laure Manaudou et le syndrome Marie-Josée Pérec

Chère Laure,

Si je t’écris aujourd’hui, c’est que j’ai peur pour toi. Tu as quitté la France depuis un mois et demi et, déjà, les difficultés s’accumulent autour de toi. On t’a d’abord accusée de vouloir renoncer à nager pour la France et d’avoir des projets de devenir italienne. Il a fallu te défendre et, sans vouloir remettre en cause ta sincérité, on s’est vite aperçu que tu es plus à l’aise dans l’eau que devant la presse.

Tu es actuellement blessée au pied gauche. C’est la faute à pas de chance, pourrait-on penser. Oui, mais déjà les médias français parlent d’un complot ourdi par les fabricants de maillots américains, qui veulent tout faire pour t’empêcher de gagner aux prochains jeux Olympiques. Et d’ajouter que la jolie nageuse Federica Pellegrini, manipulée elle aussi, aurait désormais des vues sur ton chéri Luca.
Pour ma part, je ne crois pas vraiment à la théorie du complot. Si j’ai peur pour toi, c’est parce que je crains que tu ne sois mal conseillée dans tes choix...
Comme beaucoup de Français, je suis admiratif de ton palmarès et de ton incroyable combativité. Je n’y connais rien en natation et, pour tout te dire, j’ai d’abord été séduit par ton sourire et ta beauté avant de m’intéresser à tes performances sportives. Tout un peuple est derrière toi non seulement parce que tu es une championne d’exception mais, il faut bien l’avouer, parce que tu possèdes un atout encore plus précieux : le charme. Les sponsors et les médias se font chaque jour plus pressants et guettent tes histoires de coeur et tes dernières facéties romantiques : "amore" inscrit dans la paume de ta main, un coeur adressé avec tes doigts pour ton chéri italien... Cela aussi fait désormais partie de ta légende.
Tu as quitté ton entraîneur au look improbable, Philippe Lucas. C’est ton droit le plus absolu. Tu as sans doute tes raisons, qu’elles soient sportives ou personnelles, et pour cela personne ne doit te blâmer. Mais pourquoi dans le fracas et le tumulte des médias ? Pourquoi se dire tant de vilaines choses par médias interposés ? Dans 10 ou 15 ans, quand la compétition ne sera qu’un lointain souvenir, tu verras cela avec un autre oeil, je suppose. Auras-tu oublié que pendant longtemps tu as été la marraine de son petit garçon ?
Tu es partie de Canet-en-Roussillon pour te rapprocher de ton amoureux, qui s’entraîne à Vérone. Alors pourquoi choisir Turin ? Est-ce que moi, le Parisien, j’aurais l’idée d’habiter Barcelone alors que ma fiancée est à Madrid ? De plus, je ne suis pas un grand spécialiste de sport mais il me semble que les magouilles et les scandales de dopage viennent souvent de Turin, non ?
Si tu étais partie à Vérone rejoindre ton beau Luca, j’aurais compris. Je t’aurais approuvé, quand bien même tu aurais décidé d’arrêter la compétition. L’amour, à ton âge - mais je crois aussi à n’importe quel âge - c’est plus important que tout. Et avoir des enfants, ça vaut bien toutes les médailles d’or de n’importe quels jeux Olympiques.
Mais ton choix, je l’entends bien, ce n’est pas celui-là. Tu veux participer aux JO de Pékin et remporter un maximum de courses. C’est tout à ton honneur, mais est-ce la meilleure stratégie que de quitter ton entraîneur, ton pays et de maintenir l’éloignement avec ton Luca ?
Les JO de Pékin, c’est demain. Si tu fais un faux pas, les médias, les sponsors et plus généralement les Français, ne vont pas te louper ! Tout cela, tu le sais sans doute déjà... Rappelle-toi la pauvre Marie-Josée Perec aux JO de Sydney. Adulée, vénérée, sollicitée par tous les sponsors, la presse, la télé. Puis la pression qui monte, les problèmes à l’entraînement, la malchance et les interrogations sur ses performances. A bout de nerfs, elle est finalement repartie d’Australie en pleurs, sans même défendre son titre. La peur et la paranoïa en plus. Et aujourd’hui, une image définitivement écornée...
Je ne veux pas qu’un tel sort s’abatte sur toi. Confusément, pourtant, je sens qu’une spirale négative est en train de rôder autour de toi. Je n’ai pas de conseils à te donner (qui suis-je pour me permettre d’en donner ?). Alors, modestement, je t’adresse simplement ce petit message d’amitié pour t’envoyer mes encouragements. Et te dire toute mon admiration.

Moyenne des avis sur cet article :  3.07/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • jakback jakback 19 juin 2007 11:51

    @ pierref,

    tout comme vous je crains le pire pour L Manaudou.

    En revanche si elle réussit ses objectifs a Pékin, elle deviendra la plus grande championne Française de tous les temps.


    • Cdrik 19 juin 2007 21:05

      Elle ne l’est pas déjà la plus grande championne française ? Qui a fait mieux... excepté peut-être Longo, et encore ??


    • odlhp 19 juin 2007 14:21

      c’est vrai que meme si elle réussi les jo de Pekin, il y aura toujours un doute sur ce qu’elle aura fait pour y parvenir... Cela étant, elle est déjà une grande championne et si elle décidait d’arreter maintenant, ça ne serait pas plus génant que ça. Elle ne doit rien à personne et elle a bien le droit de profiter de sa vie. Le principal est qu’elle ne fasse rien qui nuise à sa santé.


      • jako jako 19 juin 2007 21:04

        Les JO de pekin elle devrait surtout les boycotter cela la valoriserait elle et tous les autres athlétes


      • rod 19 juin 2007 16:16

        Elle fait ce qu’ELLE veut...

        Mais je comprends totalement l’inquiétude de l’auteur qui comme moi s’est pris d’affection pour Laure, quels que soient ses choix, on se doit de la soutenir...et surtout de les respecter, se manger je sais pas cbien de Km par jours ds une piscine, je comprends que ca la saoule un peu et parfois les mentors peuvent être une peu trop stricts...

        Et puis elle veut prouver que les victoires sont les siennes et pas celles de son entraîneur...je respecte, mais n’oublions pas qu’un champion c’est un sportif + un staff...


        • La Taverne des Poètes 19 juin 2007 20:56

          Une grande championne, « et pis c’est tout ! »


          • prgrokrouk 20 juin 2007 00:51

            Elle est super. Je ne comprends pas très bien où elle en est. Peut-être dans le prochain VoiciVoilà ?


            • armand armand 20 juin 2007 10:07

              Pour paraphraser le Shah de Perse Nasreddin qui a dit un jour, s’agissant d’une course de chevaux, ’Je suppose que l’un d’entre eux devra gagner, mais peu m’importe lequel’, je n’arrive pas à comprendre pourquoi on place cette brave fille sur un piédéstal tout simplement parce qu’elle nage plus vite que les autres.

              J’ai le souvenir d’un interview au cours duquel cette grande gamine tatouée n’arrivait pas à aligner une phrase correcte en français, tripotait à longueur de temps son portable pour envoyer des SMS à son chéri. Et on a couvre de fric et d’honneurs, on lui épingle la Légion d’Honneur sur son maillot (outch !!!)à à peine vingt ans.

              Il se trouve que le pratique un art martial traditionnel depuis un quart de siècle : dans mon club le professeur est un ancien éducateur des rues, gérant occasionnel de resto, qui, à trente ans passés, s’est lancé dans la discipline en question tout en suivant une formation de charpentier. Quinze ans plus tard il est sixième dan, est un pédagogue remarquable, et peut vous construire une maison entière en bois. Cela me paraît bien plus exemplaire que les exploits sportifs de petits jeunes surdoués.


              • philomen 21 juin 2007 13:54

                C’est pourtant extrêmement simple à comprendre : elle est la meilleure au monde dans une discipline (la natation de course) reconnue, institutionnalisée et pratiquée avec passion dans le monde entier par des millions de personnes. Evidemment (surtout si on n’aime pas cette discipline) on peut trouver anormaux tous les honneurs qu’on lui fait et tout l’argent qu’elle gagne (au demeurant bien peu par rapport à ce touche certains sportifs dans d’autres sports beaucoup plus riches et médiatisés que la natation), mais d’une manière générale ce sont toutes les disciplines engendrant compétition, classement et « star-système » qui seraient à critiquer (et cela pourrait aller bien au-delà du sport). Derrière cela se pose aussi la question suivante : admirons-nous davantage ceux qui consacrent leur vie à un seul domaine pour y devenir les meilleurs quitte à sacrifier tout le reste (et y avoir parfois de sérieuses lacunes) ou les « touche-à-tout » polyvalents plus ouverts et équilibrés mais qui n’atteindront jamais le niveau de performance de ces « ultra-spécialistes » ? Personnellement je ne sais pas trop quoi répondre mais je me dis que si un monde peuplé uniquement de ces premières personnes serait sans doute invivable, un monde ou il n’y en aurait aucun à profondément admirer manquerait cruellement de sel.


              • Rugbybanane Rugbybanane 29 juin 2007 20:59

                Moi , j’ai le souvenir dans mon équipe que nous respections notre entraîneur. Car si Manaudou est ce qu’elle est aujourd’hui, c’est grâce à la conjonction de ses qualités physiques et des qualités de son « coach ». Non content de n’avoir hélas pas grand’chose dans la tête, elle méprise aussi les gens qui l’ont faite....


              • armand armand 23 juin 2007 15:13

                Mais justement, je n’admire pas spécialement. Et je n’aime pas les courses. De quoi que ce soit. Certes, certes. J’adore nager, je nage bien, longtemps, mais pas aussi vite que Miss Manaudou. Je pratique aussi ldes arts mariaux, mais franchement la compet’ ça me barbe. Finalement j’aime assez l’esprit des Papous : quand ils jouent au cricket chaque équipe doit gagner à tour de rôle pourqu’il n’y ait pas de jaloux !


                • TSS 23 juin 2007 18:42

                  dans les années 70/80 les grands champions occidentaux avec staff et masseurs-dieteticiens se sont fait pulveriser par des kenyens et des ethiopiens qui ne savaient pas ce qu’etait la competition mais qui couraient 20 bornes tous les jours pour aller à l’ecole !

                  un jour arrivera un nageur des profondeurs de la guyane ou autre region isolée qui nage des kms pour sa survie et qui balaiera tous les champions etablis.

                  alors les meilleurs du monde !!!! c’est subjectif !


                  • philomen 27 juin 2007 13:33

                    Enfin bon, pour le moment il n’est pas encore arrivé cet hypothétique nageur des profondeurs de la Guyane. Une condition nécessaire pour être considéré comme le meilleur dans une discipline est quand même de la pratiquer réellement au présent (et de gagner) et non dans un futur plus ou moins imaginaire. Quelqu’un qui ne pratique pas ne peut se prétendre être le meilleur simplement parce qu’il en aurait les capacités. La seule mesure objective c’est les résultats qu’on a et non ceux qu’on pourrait avoir si... (parce que si ça se trouve je suis peut-être un meilleur nageur que Phelps mais je l’ignore moi-même^^)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès