Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Le foot, un sport ?

Le foot, un sport ?

Les amateurs de sport ont-ils encore envie de suivre le foot ?

Si je prends la plume pour la première fois sur ce forum, après l’avoir consulté de nombreuses fois, c’est pour pousser un coup de gueule…

 Agé de 64 ans, sportif pratiquant (parfois à l’excès) pendant ma jeunesse, j’en ai conservé la passion, mais depuis quelques années déjà, en tant que spectateur, dans les tribunes, devant mon téléviseur, ou comme lecteur de la presse sportive.

 Je suis avec intérêt pratiquement tous les sports, mais depuis quelques temps déjà, je sens monter en moi un profond rejet pour le foot, du moins celui pratiqué par ce que l’on appelle, bien mal à propos, « l’élite ».

 Cette discipline, et tout ce qui l’entoure, traine une cohorte de casseroles peu enviables :

 - Le comportement sur le terrain de ses acteurs (terme pas innocent…) ne suscite désormais que très rarement l’enthousiasme que ce soit au niveau technique ou celui de l’engagement.

 - Les salaires indécents touchés par les joueurs, sans doute l’explication de bien des comportements.

 - L’attitude des « supporters », devenus de véritables armées, vociférant des slogans ineptes, sifflant les joueurs adverses dès qu’ils touchent le ballon, quand ils n’en viennent pas aux mains (Y a-t-il d’autres sports où les supporters de l’équipe visiteuse sont parqués en cage ?). J’ai renoncé à emmener mes petits-enfants au stade, considérant que les haies de CRS entre les quelles il faut entrer ne constituait pas l’image que je souhaitais leur donner du sport.

 - Je n’ose même pas parler de Knysna, tant nous avons tous envie d’oublier cet épisode lamentable donné par notre équipe nationale.

 En regard de cette débauche de mascarades pseudo-sportives, je citerais, en vrac, et sans hiérarchisation :

 - Les valeurs véhiculées par le rugby (souvenons nous de la défense héroïque de l’Equipe de France contre la nouvelle Zélande lors de la dernière coupe du monde, ou le maillot maculé de sang de Jean Pierre Rives…)

 - La succession des performances de l’Equipe de France de Handball, composée de joueurs disponibles et « normaux »

 - La simplicité des athlètes (présent au dernier Décanation, à Annecy, quel bonheur de voir les membres de l’EdF venir se mélanger au public, dans les tribunes, se faire prendre en photo avec les enfants, ou leur signant, avec le sourire, des autographes ; les athlètes non sélectionnés étaient venus dans les gradins pour encourager leurs copains participants…

 -Le courage de Cammas, Desjoyaux, ou autre Tabarly, seuls contre les éléments dans leurs tentatives de records.

  J’arrête là, mais la liste pourrait être longue (Je n’oublie pas S. Loeb,T. Riner ou A. Bernard) pour évoquer tout ce que le monde sportif peut apporter d’émotions à son public.

 Evidemment, comme chacun d’entre vous, j’étais fou de joie au soir du 12 juillet 1998, envahi, comme l’ensemble du pays par une émotion profonde. Mais est-ce bien légitime ? La couverture (ou plutôt le matraquage) médiatique autour du foot est sans commune mesure avec la portion congrue octroyée aux autres sports, et bien sûr, influence nos réactions. Les chaînes de télé accessibles à tous couvrent Angers- Strasbourg en coupe de France, mais ne retransmettent pas la demi-finale (ni bien sûr les matches de poule) du Championnat du monde de handball, pourtant d’une autre tenue… On peut certes rétorquer que la pratique du foot est planétaire, contrairement à d’autres disciplines. Peut-être, encore que ? Je pense que tous les enfants du monde courent avant de taper dans un ballon. En tout état de cause, ceci constitue-t-il un argument suffisant ?

 A mon sens, le sport devrait transmettre les valeurs d’effort, de respect des autres, du sens de l’équipe, du dépassement de soi. A notre époque où celles-ci sont particulièrement absentes de notre quotidien, ne reste-t-il pas que le sport (et heureusement quelques autres domaines, trop rares) où celles-ci sont mises en valeur. Quid du rôle formateur auprès de la jeunesse ?

 Que faire ? Un boycott, une manif, des pamphlets ? Je n’ai pas l’utopie de croire possible d’inverser une tendance lourdement implantée, et le déplore. Je suis encore capable de vibrer à une victoire de l’OL sur le Réal Madrid (je suis Lyonnais, vous aviez deviné…), mais à froid, je m’en veux un peu. Si j’ai pris le temps d’écrire ces quelques lignes, peut-être est ce parce que j’ai le secret espoir de trouver parmi les lecteurs de Sportvox celui (ou ceux) qui ressentent la même chose que moi ? Et ont la solution que je n’ai pas, moi-même. Aussi, je serai attentif à tous les commentaires suite à cet article, et qui sait ?...


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • ARMINIUS ARMINIUS 1er mars 2011 09:00

    Il faut simplement faire la différence avec le sport plaisir et le sport pognon. L’esprit sportif ayant de longtemps déserté le deuxième, qui sert souvent d’exutoire à un nationalisme de bas-clocher.
    L’homme est ainsi fait qu’il lui faut s’assimiler à un groupe qui combatte et gagne, sans doute une aspiration qui remonte à la nuit des temps, à l’époque ou il fallait combattre pour survivre...contre ça on a essayé de faire croire, un temps, qu’il existait un esprit sportif (suivant Pierre de Coubertin, dont on connait aujourd’hui aussi les manquements). Outre-manche on appelle ça le « Fair -Play » lui aussi inventé pour foutre en douce des coups à l’adversaire...et se rebeller en cas de retour de bâton.
    Mais après tout si cela peut remplacer les conflits armés et continuer à faire rêver dans les banlieues pourquoi pas ?


    • Yoann Yoann 1er mars 2011 09:31

      Très bon article.

      Le foot est l’opium du peuple, il permet au gens de rêver éveillé sans se soucier des problèmes importants de notre société ...
      En résumé, plus on les occupe et moins ils réfléchissent smiley


      • Yvance77 1er mars 2011 10:34

        Bonjour Yoann,

        Je suis d’accord sur le bon billet. Le reste de votre commentaire me laisse circonspect.

        C’est assez usant d’entendre ou lire ce côté « opium des peuples » concernant le suivi de tel sport ou d’un autre. Foot en Europe, Base-ball aux States, Cricket en Inde... chacun sa drogue l’on dirait.

        Et si le sport ne pouvait être pris que pour ce qu’il est ? Un loisir ! Un bête et simple loisir, une parenthèse, un instant de détente seul ou accompagné. D’autres vont au musée ou au cinéma... et dans ce cas c’est presque boboisant.

        Oui, un sport sert à s’évader, oui, quand je suis le championnat de moto GP je trouve incroyable le talent absolu de Valentino Rossi, oui, ces 40 minutes où je le regarde maitriser ses chevaux me font saliver, oui encore, quand je le vois attaquer à l’équerre une courbe à 120 km/heure je vois la grâce.

        Je ne réfléchis pas certes, je passe juste un bon moment, et ceci ne devrait pas être vu de manière péjorative.

        Ceux qui admirent un Lionel Messi qui affolent les compteurs ont aussi raison, ils jouissent d’un plaisir qu’il n’y a pas lieu de montrer du doigt.

        La vie ne se résume pas à être sérieux et grave en tous lieux, toutes circonstances. Et puis, c’est oublier que le loisir peut-être aussi source d’économie de bonne santé, etc...

        C’est ce qu’ils en font qui devrait porter à discuter, la truande, le business, le trop-plein d’oseille ... ça, nous pouvons le critiquer.


      • kitamissa kitamissa 1er mars 2011 10:00

        bon article ...nous sommes de la même génération avec l’auteur,celle ou le sport était une fête !

        perso,j’ai pratiqué deux sports en tant que licencié,le cyclisme sur route ,et paradoxe l’haltérophilie !.....je continue toujours les deux mais avec modération mais pour l’entretien corporel ...( l’âge est là malheureusement ! )
        à propos du cyclisme,je me déplaçais avec des amis pour voir passer le tour dans les étapes arrivant vers la région Parisienne,on s’y rendait soit à vélo ou en voiture suivant le temps....maintenant,avec ce qu’est devenu ce sport .......je ne regarde même plus ,pas plus qu’à la télé ! c’est plus le vélo que nous avons connus ! rouler casqué avec une oreillette .......et même un micro moteur pour certains !!!!! c’est vraiment lamentable !

        je laisse de côte le foot,n’ayant jamais été un footeux , là on est au comble de l’indécence mais bon......ça fait marcher le commerce comme on dit ! 

        • Fergus Fergus 1er mars 2011 10:09

          Bonjour, Jean-Paul.

          Ancien footballeur amateur (32 ans de pratique) et éducateur de jeunes durant 10 ans, je me retrouve parfaitement dans votre excellent article. J’avais moi-même vidé mon sac dans un article de mars 2009 intitulé « Je hais le football !  ».

          Je vous invite à le lire, vous y retrouverez sans aucun doute des points de convergence avec vos propres états d’âme concernat ce sport à la dérive.
           
          Cordiales salutations.


          • velosolex velosolex 1er mars 2011 10:21

            Bien d’accord !
            On mange simplement ce qui est simplement proposé au menu de la cantine.
            Football jusqu’à plus soif, qu’on finit par regarder et même à apprécier, tout en se reprochant d’être un gogo comme les autres. C’est comme ça, les enfants vous ont emmené un jour au mac Do, et vous avez fini par vous faire à cette nourriture en carton pâte.
            Néanmoins je m’en veux toujours un peu de ces moments de lâcheté et de paresse, que je combat avec le sourire ( je ne suis pas un héros) pour éviter d’avoir des ulcères d’estomac.
            Ces tristes coureurs, pédalant les uns comme les autres, tristes machines programmés pour gagner. Ils nous trompent, ils trompent les enfants hurlant sur leur passage. Seul leur sourire est beau, et la campagne alentour, avec ses clochers identiques à l’imaginaire.
            Bon, c’est le sprint. Taisez-vous !
            Je ne suis pas dupe de mes plaisirs et de mes contradictions.
            Dans le discours, je me venge, je sors ce que j’ai sur le cœur.
            La représentation de la médiocrité n’est pas un choix lié au hasard, ni à la demande du consommateur, qui soi-disant exige ( des prix bas, du commercial, du vulgaire, du sexe, ect...)
            On ne demande pas à l’enfant s’il veut aller à l’école, non ?
            L’état auparavant prenait ses responsabilités et légiférait en ce sens : lois sur la protection des mineurs, programmes culturels à la télé. (il faut se féliciter que Arte existe encore)
            Simplement on préfère des gamins qui bouffent des séries américaines que des choses de qualité (théâtre, musique)
            Ne me dites pas que c’est barbant, qu’ils n’aiment que les frites, alors inutile de leur donner autre chose.
             Le producteur et le politique, se tenant la main ( le premier devant le second maintenant) marchent ensemble pour entretenir la bêtise et le consumériste à tout crin, tout en privilégiant les marges les plus intéressantes.
             Ils entretiennent l’esprit d’aliénation, le chauvinisme, l’outrance, l’absence de tout sens critique, l’idolâtrie. Qualités négatives mais intéressantes pour la fabrication d’un produit bas de gamme, à marge exceptionnelle, susceptible d’être produit en grande série.
            Le sport n’échappe pas à la règle. Et quand le consommateur ( c’est comme ça qu’on nomme maintenant le citoyen) se trouvera devant le produit , il aura le geste compulsif. Maillots bleus fabriqués en chine, pour trois fois rien, et revendus une fortune au gogo qui ne voudrait surtout pas payé moins cher pour prouver aux autres qu’il a les moyens, qu’il fait partie de cette élite de supporteurs inconditionnels et aveugles.
            Même le commerce du patriotisme est délocalisé. C’est extraordinaire, tout de même, l’avidité et le cynisme du système qui ne voit que ses intérêts immédiats et sonnants, sans se préoccuper des dommages. ( Ils nous vendront la corde qui servira à les pendre, a dit un jour un responsable chinois)...
            On part, du sport, et forcément, on arrive au politique, à la globalisation, et à la crétinisation des peuples.
            Mais on peut changer l’ordre des termes, comme une addition. On arrive cependant au même total.

             Inutile de broder encore sur le thème « du pain et des jeux ».
            Il faut tout de même remarquer, à travers toutes les péripéties de tricheries patentes inhérentes surtout au cyclisme et au foot, combien on cherche à nous faire admettre que la fin l’emporte sur les moyens.  Bombage des torses, injures, mépris des règles pour arriver,.
            Voilà ce que c’est le fascisme, dans sa définition la plus primaire, où le « faire »’ l’emporte sur l’esprit. Quand une société s’en remet à de pareils maîtres, il y a de quoi s’inquiéter.
            Bon, sur ce, je vais faire un tour de vélo


            • Jean Bleau 1er mars 2011 10:23

              Bonjour Jean Paul

              Ancien sportif, moi aussi je vous félicite pour votre article.
              Et n’oublions pas nos grands coachs entraineurs tel que les Jean Tod, Onesta, Constantini, Wenger, Roux, et bien d’autres que j’oublie

              • Fergus Fergus 1er mars 2011 10:52

                Bonjour, Jean.

                Jean Todt n’a strictement rien à voir avec le sport : c’est un industriel avisé, et rien d’autre.


              • King Al Batar King Al Batar 1er mars 2011 11:01

                Wenger est tout sauf un grand coach, il est l’instigateur, et l’un des premiers a avoir ouvertement pillé le championnat de france de ses talents, pour du pognons.
                Le principe d’Arsenal, allez chercher des jeunes dans le championnat de France, pour mieux les payer en Angletterre, et ensuite les revendre.
                Il est de ceux qui nuisent à la Ligue 1, et ce depuis maintenant quasiment 15 ans....


              • Fergus Fergus 1er mars 2011 11:43

                Sur ce point, d’accord avec KIng (que je salue). La formation des jeunes footballeurs est d’ailleurs un énorme scandale en général car les clubs en cassent au moins 5 pour en sortir 1. Y compris Guy Roux lorsqu’il était à Auxerre !

                Les recalés des centres, après qu’on leur ait fait miroiter un avenir pro, se retrouvent avec un diplôme bidon de gestion sans la moindre valeur sur le marché du travail. Un vrai désastre, et un scandale qui perdure !


              • Yvance77 1er mars 2011 11:51

                King salut,

                Quand les équipes françaises vont pillier par centaine les zônes africaines (noires essentiellement) tu nommes cela comment ?

                Et, combien de pauvres bougres laisser sur le carreau ensuite ? Combien quittent les centres de formation sans rien en poche (ni argent ni diplôme) avec unique solution qu’un retour chez eux qu’ils ne désirent pas.

                Wenger est dans un système, voila tout


              • King Al Batar King Al Batar 1er mars 2011 12:11

                Salut Yvance et salut Fergus.

                Les propos que tu tiens Yvance ne sont abslument pas comparables. Dans un cas, la France et l’afrique, les joueurs africains qui évoluent en France, ont bien souvent été formé en Europe.
                Dans l’autres les jeunes qui filent à Arsenal, ils sortent d’un centre de formation Francais.

                En gros, les clubs francais ont des centre de formations (parfois composé d’africains), qui sont des infrastructures qui necessitent de l’argent, et beaucoup même. Des millions sont dépensés, et un fois que le mec est sorti de sa formation, plutot que d’aller jouer dans son club et de participer au championnat de France, il va directement à Arsenal ou il sera payé quatre fois plus....

                C’est comme si tu allais apprendre le metier de boulanger chez un formateur, et qu’une fois qu’il t’a bien formé, tu vas travailler chez celui d’en face parce qu’il te paye mieux...


              • luatwork 1er mars 2011 10:31

                bon article, du type que j’aurai aimé écrire
                pour moi, le pb est digne d’un serpent qui se mord la queue : le public veut du sport qui fait rêver, la performance fait rêver, ne sommes nous pas au bout de certaines performances (cyclisme, athlé, natation...) ? pour les sport d’équipe, ne nous leurrons pas, que ça soit le rugby (en déclin depuis les années 90 : tiens, l’arrivée des sponsors...) ou le hand (de plus en plus médiatisé, attention...), tous vont aussi vers la performance : le club doit avoir des grands joueurs pour attirer le public
                je prendrai le FCN, club de coeur : amoureux du beau jeu, ce club de foot est sur le déclin depuis 10 ans, car ses présidents ont voulu pactisé avec le diable, le foot pognon
                bien mal leur en a pris !
                pour autant, le club est obligé de s’adapter, car tous les autres y sont passés : comment exister autrement ?

                pour l’épisode coupde du monde en Af du Sud, je ne suis pas d’accord avec vous par contre : ça n’a été qu’un épisode politique, pas sportif
                sportivement, nous n’avions pas d’équipe, logique que nous soyons éliminés
                politiquement... que venaient ils faire là bas ? idéal pour nous faire passer la pillule des retraites, dommage pour eux que l’équipe n’en soit pas une
                étrangement, la Roselyne n’était pas présente lors de la dernière finale de Hand


                • King Al Batar King Al Batar 1er mars 2011 10:40

                  Que de banalités dans cette article !!!!

                  Le foot, c’est comme les mauvaises émissions télévisé, si ça ne vous interesse pas, ne regardez pas !

                  Avec tout le respect que je dois à une personne de votre age, je n’ai pas l’impression que le foot, comme vous dites, « c’était mieux avant », soit l’eternel argument de celui qui regrette le passé....

                  « Le comportement sur le terrain... » Vaste débat. Le football, c’est la vie, il y a des footballeurs intègres, d’autre qui donne tout pour la victoire (même dans la malhonneteté), des prétentieux, des généreux... Et en plus on a l’opportunité de la voir directement appliqué sur le terrain. Je ne suis absolument pas d’accord avec vous.

                  « Les salaires indécents »... Ca c’est la plus grande des banalités. Je ne vois pas ou est le problème du salaire des footballeurs. Déjà de 1, ils gagnent en fonction de ce qu’ils rapportent à leur club (je ne pense pas que les gestionnaires soient des abrutis). De deux, ils ne percoivent pas ses revenus toutes leurs vie, mais pour les plus chanceux, entre 22 et 34 ans. Et de 3, des personnes qui touchent des salaires de footballeurs, il y en a plein sur terre, de Jm Messier, en passant par des traders, des directeurs commerciaux, des PDG. Alors vous allez me repondre qu’ils ont fait des études pour... Et alors le footballeur, vous croyez réellement qu’il est là par hazard... ? Qu’il n’a pas sacrifié sa jeunesse, et mis a profit son talent pour arriver là ou est ce qu’il est ? OU est ce que clairement, quand c’est un noir qui gagne de l’argent avec ses pied, ca vous fait pas plus chier que quand c’est un blanc avec sa tête ?????
                   Et puis entre nous dans les 10 sportifs les mieux payés, les premiers sont rarement des footballeurs. Alors Shumacher, ou les golfeurs, les tennisman ou les basketteurs, on ne parle jamais de leur salaire à eux... ? Pourquoi ? Vous considérez qu’ils le mérite plus ?

                  L’attitude des supporters... Ben que voulez vous, ce sont des hommes, très nombreux, souvent des basses couches sociales, qui se réunissent pour aller voir l’équipe de leur ville. Celle qui les represente. C’est bête mais c’est comme ca... Ce n’est pas la faute du foot, c’est simplement que c’est le sport le plus populaire. Si toutes les semaines, le Rugby ramenait 30000 personnes dans chaque stade de France ce serait exactement pareil.

                  Et alors Knysna, vous faites bien de ne pas l’aborder.... UNe équipe dirigeante d’incompétent, nomment un cretin doublé d’un incapables pour emmené une équipe composée de joueurs qui évoluent dans de très bonnes équipes, pour aller perdre par le fait d’une tactique inexistante, et obsolète. Et après on s’etonne que des joueurs fassent grêve. Mais je vais vous poser une question. Si un jour votre responsable est nul, mais tellement nul, que vous savez que vous allez tout droit à l’echec, que faites vous ? Vous lui dites, et s’il n’ecoute pas, vous faites grêve, vous employer la force, ou vous foncez dans le mur ????

                  Et enfin arretons cette eternelle comparaison avec le Rugby, composé d’autant d’abruti que le foot. Et le mensonge sur le soit disant Fair play du Rugby. Déjà, etes vous déjà aller dans le Sud Ouest, veritbale terre du Rugby en France ? Alors là bas vous verrez, si vous parler dans les bistrots, avec les supporters de Rugby. Effectivement il se respecte entre eux (vous conviendrez aisement qu’un interlocuteur de 190cm 95 kg force un peu le respect), en revanche dites leur que vous preferez le foot, et vous aurez droit à : « mais c’est un sport de pédé, de tapettes, etc.... » Un jalousie somme tooute très provinciale, très rurale, accompagnée d’une homophobie qui l’est tout autant... (homophobie également très présente dans le foot). Donc pour le mythe des supporters de rubgy, le fait play de ses personnes s’arretent au sport que leur interlocuteurs a choisi de d’aimer !

                  Ensuite, pour les autres sports, d’abor vous citez des vainqueurs, alors c’est souvent plus facile d’aimer ceux qui gagent, d’ailleurs après vous parlez de 1998. C’est drole a cette époque là, on oubliait toutes les banalités que vous citiez précédemment.
                  Ensuite, bien comme vous le dites regardez d’autres sports, si ca vous chante. En ce qui concerne le foot, vous pouvez aussi regardez la Ligue 2, qui passe tous les Lundi soir sur Eurosport, si c’est la modestie qui vous manque, vous allez être servi. smiley

                  Pour finir, je vous dirai que les deux sports que je préfère sont le football, et la boxe. Deux sport pourris par l’argent, ou en général, les pratiquants sont des personnes qui ne proviennent que trop rarement de milieux aisé, et se font exploité, et grassement payés ensuite par des requins (style Don King, ou Louis Acarias). Il n’en demeurent pas loin que ce sont pour moi les deux sports les plus intense, et ou le suspense est le plus alletant.
                  En effet le Football dispose d’un moment magique, le BUT (en boxe c’est le K.O.). Il arive qu’il y a un match sans but, et des combats sans KO. Si bien que lorsque ce moment arrive, il est si intense, qu’il est comparable à un « orgasme sportif ». Je suis désolé de vous dire que je ressent rarement autant d’intensité devant un match de basket ou de hand, ou tout se joue réellement à la fin. Un match de rugby, ou des gros lard se marchent desssus et se foncent dedant, et desfois même se foutent sur la gueule (mais on dira que c’es le jeu et que c’est fairplay en plus, bref toute l’hyppocrisie de la bourgeoisie rurale...). L’’ahtletisme, reste, et je vous l’accorde volontier, un sport très agréable à regarder aussi, mais malheureusement, je crois que le vrai problème de ce sport, en France en tout cas, reste le manque de moyens, et donc d’infrastructure pour pouvoir sortir de grands athletes...

                  BIen a vous, et bonne ligue 2 (vous y retrouverez Grenoble, qui n’est pas loin de chez vous, ca vous changera d’Aulas, qui ne fait que pleurer...)
                   smiley


                  • brieli67 1er mars 2011 13:03

                    alletant.....

                    va faire un jogging chez la Rousse ou avec le Robert !
                    un coup de nombrilisme de ta part. Avox soigne ...

                    T’es au-dessus du lot.. nous ne sommes que de la piétaille : d’un côté tu soulèves un petit peu le couvercle de la marmite .... puis tu « allete »s

                    Le sport n’est qu’un dérivatif de l’ infanterie à pied .. de conserver qqs années une certaine forme physique le combat « corps à corps » ... Non c’était pas une fleur au fusil mais une baïonnette
                    En dépit des conventions de Genève, Rosalie est de retour... pour la guérilla des rues.

                    Tu fais de la corrida ... humaine. Très vil trop vil. Le Cassius Clay il lui reste combien de neurones ? souvent vainqueur il a encaissé moins de coups, je suppose.

                    Les « Gueules cassées » du sport : foutre sa santé en l’air pas que sur le ring en « grimpant » le Monblanc ou le Kilimandjaro ou les accidents de plongée...
                    la prise en charge est collective ..... voir les sorties hélico pompiers-samu du CG74
                    ben c’est politique !

                    Si seulement nos gouvernants étaient autant sur la brèche pour les accidents du sport que pour les accidents dec la voie publique.....

                    La bagnole est une vache_à_lait, les « sports » aussi !

                    Je termine avec le compatriote Loeb : le dernier rallye en France s’est déroulé dans des zones classées « Espaces Naturels ». Vu la pousse sauvage, les chemins ont été goudronnés, les abords ont été massacrés plus d’arbres plus de haies pour plus de visibilité du spectateur.

                    Par contre pour l’Honneur de la France, nous aurions pû concéder à Noel- Epiphanie le droit à MAM et à Fillon de skier dans de la poudreuse de la Vannoise en suivant l’exemple de Giscard et son gros pull de laine.


                  • jakback jakback 1er mars 2011 10:40

                    Dit moi quel sport tu pratiques, je te dirai qui tu es.


                    • Fergus Fergus 1er mars 2011 17:53

                      Bonjour, Jakback.

                      Pas si simple : il y a des gentlemen qui jouent au football et de parfaits salauds sur les courts de tennis ou les greens de golf !


                    • jakback jakback 1er mars 2011 10:42

                      dis, étourderie, je prends immédiatement une licence a la FFF !


                      • Lefumiste Lefumiste 1er mars 2011 10:49

                        « On peut certes rétorquer que la pratique du foot est planétaire, contrairement à d’autres disciplines. Peut-être, encore que ? »

                        Et oui.... il est planétaire... et pour cause, citez moi un autre sport aussi simple à pratiquer ?

                        Son universalité repose sur le fait que c’est un sport très accessible en terme de matos. Un ballon mal gonflé pour les uns, une boule de chiffon pour les autres, 2 pierres/bâtons/sweat pour faire les cages et c’est parti !! On peut le pratiquer sur un magnifiques terrain en herbe comme sur un terrain vague défoncé, sur un parking en bitume en pleine ville ou dans un champs à la campagne...

                        Voilà en quoi le foot a quelques choses d’universel !

                        Cependant, je ne peux qu’être d’accord avec le reste de votre article ! Trop, beaucoup trop d’argent et de notoriété pour ces « acteurs »... Et une éthique plus que limite...

                        Cordialement


                        • asterix asterix 1er mars 2011 14:50

                          Le délire absolu ?
                          Le foot belge, voyons !
                          Je résume :
                          -16 équipes se rencontrent en aller-retour : phase classique
                          - les six meilleurs se rencontrent en aller-retour, munis au départ de la moitié des points obtenus jusque là.
                          Equité sportive ?
                          Fric-football, oui !
                          - le nouveau règlement : descend en division 2, non le dernier, mais le club ayant la moyenne la plus basse sur les 3 dernières saisons, avec un correctif minimal pour les nouveaux montants.
                          Vous avez compris ? Nous pas...
                          Si, une chose : petit club méritant ayant franchi tous les échelons, tire-toi !

                          Quant au fair-play, c’est tous les dimanches la même chanson autour du ring, pardon sur les gradins dès qu’un club flamand et wallon se rencontrent. Et cela fuse dans les tribunes :
                          " Les Wallons, c’est du caca, la la la-là...
                          L’arbitre n’intervient pas, ne peut pas intervenir, ne doit surtout pas intervenir...

                          Heureusement que nous n’avons pas obtenu l’organisation de la Coupe du monde 2018...
                          D’ailleurs, en 2018, nous n’aurons plus de pays !


                          • worf worf 1er mars 2011 15:18

                            Le foot doit être le sport le plus pratiqué au monde, le plus suivi à la télé, celui drainant le plus d’argent et il faudrait aussi qu’il soit le plus respectable, le plus fair play ?
                            Cela pourrait être possible mais demanderait une grosse remise en question de tous les acteurs (FIFA, présidents de clubs, entraineurs, joueurs, agents, arbitres, etc) et d’agir non seulement au sommet (champion’s league, mondial) sur l’image à véhiculer mais aussi à la base pour donner les moyens aux « petits » de pouvoir s’en sortir financièrement, de former et éduquer les jeunes, d’avoir des arbitres en nombre, bien formés et respectés par le public et les joueurs.
                            Les choses étaient bien auparavant, peut-être bien mais il existait déjà des comportements inamissibles ( à voir le film http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=125893.html ).
                            Je regarde très rarement le foot, préférant d’autres sports et j’en pratique un en championnat mais bien moins médiatique.


                            • Caparut Caparut 1er mars 2011 16:08

                              Non ! Le foot n’est pas un sport en tout cas, pas pour ceux qui le regardent, en direct ou à la télévision. Le foot n’est un sport que pour ceux qui courent sur le terrain. Pour les autres, c’est un spectacle.
                              Partant de là, s’appliquent au football spectacle les règles du spectacle.
                              Pour qu’un spectacle ait du succès, c’est à dire pour qu’un maximum de gens aient envie de payer pour le voir, il est nécessaire qu’il soit attrayant. Pour le foot cela veut dire des victoires, des actions spectaculaires, des vedettes… Ce n’est pas avec le premier pousse-citrouille venu que ces ingrédients sont réunis ! Il va donc falloir aller chercher les perles rares capable de faire le spectacle. La rareté entrainant un prix élevé, voilà le foot spectacle pris dans l’engrenage du business : inflation des salaires, magouilles, mégalomanie, pillage des jeunes talents dans les pays moins bien lotis financièrement… Comme le spectacle est universel, il y a beaucoup de spectateurs potentiels, d’où un moyen de se faire un max de fric, prix des places, droits TV, produits dérivés, … Et donc une arrivée massive d’investisseurs et la boucle business est bouclée. Le modèle économique fonctionne et tout le monde est content.
                              Si on est dérangé, lors d’un Barcelone/Manchester par exemple, par les salaires des joueurs, le dopage, le fanatisme ou le racisme des supporters, le prix trop élevé des places ou de l’abonnement TV, on peut aller regarder jouer l’équipe locale de Trifouilly les Oies contre sa voisine de Trucmuche sur mer. Les joueurs ne sont pas payés mais le spectacles qu’ils offrent est nul à chier et on n’est pas du tout à l’abri du trop célèbre « Ho ! Hisse ! Enculé » ou des cris de singe quand Mamadou touche le ballon.
                              Moi, j’aime regarder le foot à la télé (gratuite ! Faut quand même pas déconner !) mais je ne suis pas dupe. Ce que je regarde est un spectacle et tout ce qui se passe fait partie du spectacle les belles actions, les buts mais aussi les tricheries, les magouilles. A la Coupe du Monde par exemple, quel magnifique épisode a été la grève de Knysna ! Une vrai tragédie grecque ! Et quel plaisir de voir sacrés les artistes espagnols.

                              Quant à la comparaison avec le rugby et le soi-disant fair-play, je rigole quand je pense que ce sport a été inventé par un tricheur qui au cours d’une partie de foot est parti avec le ballon à la main !


                              • bluerage 1er mars 2011 17:20

                                Ah le foot est au sport ce que le macdo est à la gastronomie.

                                Un sport inventé même pas chez nous en plus lol, alors que la thèque oui, et la thèque , c’est le baseball...

                                Le baseball, deuxième sport d’equipe pratiqué dans le monde derrière le foot, et les français ne le savent pas, un sport bien plus intelligent, complet et beau, qu’y a t’il de plus beau qu’un diamant (terrain) de baseball ?

                                http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://eglory.files.wordpress.com/2008/09/img_2477_reduc.jpg&imgrefurl=http://eglory.wordpress.com/2008/08/08/rachel-et-franck-a-atlanta/img_2477_reduc/&usg=__SeUxhjIzuOlUA-qcqBvzvaYaG9w=&h=2304&w=3456&sz=1247&hl=fr&start=9&zoom=1&itbs=1&tbnid=c4gBATXLlcjTiM :&tbnh=100&tbnw=150&prev=/images%3Fq%3Dterrain%2Bbaseball%26hl%3Dfr%26sa%3DX%26tbs%3Disch:1%26prmd%3Divnsm&ei=bRttTZ7PGYegsQPMy9CyBQ

                                pour le foot, deux films le resument le mieux : coup de tête avec Dewaere et A mort l’arbire avec Eddy Mitchell et Jean Carmet


                                • srobyl srobyl 1er mars 2011 18:29

                                   Bonjour à tous
                                  @ Jean paul
                                  "A mon sens, le sport devrait transmettre les valeurs d’effort, de respect des autres, du sens de l’équipe, du dépassement de soi. A notre époque où celles-ci sont particulièrement absentes de notre quotidien, ne reste-t-il pas que le sport (et heureusement quelques autres domaines, trop rares) où celles-ci sont mises en valeur. Quid du rôle formateur auprès de la jeunesse ?

                                  Vous posez la bonne question...Justement, le foot, et le sport en général, c’est excellent, mais ça devient dramatique dans une société où les valeurs que vous citez, on ne les cherche plus QUE dans les sports. Ca signifie un certain repli individualiste, le chacun pour soi et la fin (les résultats) qui prime sur les moyens. Heureusement que quelques sports d’équipe ont réussi à donner une image positive
                                  Bien à vous 


                                  • furio furio 1er mars 2011 22:02

                                    Il y a un paramètre que vous semblez ignorer. Volontairement ou pas ? C’est le doping comme on dit en Belgique ! Cette saloperie qui affecte tous les sports et pollue tout. Krisna, etc ne sont que des "évènements collatéraux. Et tous les sports sont touchés, rugby, vélo, hand, etc. Triste comme un jour sans fin. 


                                    • zadig 6 mars 2011 06:59

                                      Bonjour Furio,

                                      Vous avez parfaitement raison de mettre en avant le problème du dopage.
                                      Mais il est juste d’ajouter que la pratique du dopage est favorable
                                      à l’équilibre financiers des caisses de retraite.

                                      Cordialement.


                                    • Robert GIL ROBERT GIL 6 mars 2011 07:32

                                      L’argent dans beaucoup de sports provient de fonds douteux, de blanchiment d’argent sale et de régression sociale ; pour pouvoir payer les sportifs, les sponsors délocalisent leur production dans des pays où la main d’œuvre est moins chére. D’autre part une autre partie de leurs revenus provient des droits TV et de la pub, c’est à dire d’un prélèvement sur les produits de grande consommation que nous achetons, alimentation, automobile, habits ..., c’est une taxe au seul profit des sportifs !! Voir ci-dessous :

                                      http://2ccr.unblog.fr/2011/02/23/sport-business-dopage-et/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jean Paul


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès