Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Le football est-il d’intérêt général ?

Le football est-il d’intérêt général ?

Adieu tranquillité. Les championnats professionnels de football, Ligue 1 et Ligue 2, ont repris ce week-end. Difficile d’y échapper. Jouant la carte de grand dérivatif à la crise, le foot français, entend bien satisfaire son insatiable appétit financier. La saison qui débute est riche de promesses. En toute discrétion, le Sénat a adopté au début de l’été, dans le cadre du projet de loi sur le tourisme, une disposition prévoyant notamment que “les collectivités territoriales peuvent réaliser ou concourir à la réalisation des ouvrages et équipements nécessaires au fonctionnement et à la desserte des grands stades”.

Un cavalier législatif qui accède à une vieille demande de la ligue de football professionnel, soucieuse de disposer à moindre frais de grands stades pour ses championnats.

Le football ne connaît pas la crise. Cette saison, Canal+ et Orange, acquitteront rubis sur l’ongle une coquette facture de 668 millions d’euros pour retransmettre les matchs. Les téléspectateurs devraient être au rendez-vous. L’audience moyenne sur la chaîne cryptée a connu une progression de 24 % en 2008-2009. Sur la même période, les stades ont accueilli 7,9 millions de spectateurs.

Les Échos rapportent que le dernier rapport de la Direction nationale du contrôle de gestion laisse apparaître pour 2007-2008 16 bilans positifs ou à l’équilibre sur 20. L’Olympique Lyonnais faisait figure de bon élève, avec un bénéfice de 20 millions d’euros. Tout comme l’OM qui affichait un résultat net de 8 millions.

Le 19 janvier dernier, Philippe Séguin, présentait à François Fillon ses propositions pour la modernisation des grands stades. Dans son rapport, le président de la Cour des Comptes proposait la reconnaissance du caractère d’intérêt général des grandes enceintes sportives mais aussi, d’autoriser les collectivités locales à apporter un concours financier pour des travaux de construction ou de rénovation, ou portant sur des infrastructures d’accès exclusivement dédiées au projet. Autre cadeau suggéré : une harmonisation de la taxe sur les spectacles (8%), et son remplacement éventuel par une TVA à 5,5% sans oublier, une réforme de la loi Buffet, qui plafonne les aides publiques.

Ces largesses ont retenu l’attention du gouvernement qui, par une procédure législative détournée, a conféré, le 4 juin dernier aux grands stades le statut d’intérêt général. Un geste qui répond au vieux réflexe de mutualiser les dépenses et de privatiser les recettes. Parfaite répartition des rôles dans laquelle la fédération française de football se porte candidate pour l’organisation du championnat d’Europe des nations 2016 sous l’œil bienveillant de la LFP qui se frotte les mains à l’idée de voir fleurir de nouvelles enceintes, usines à business, flambant neuves.

Très concrètement,  les grands stades (de 30.000 à 40.000 personnes) pourront être reconnus d’intérêt général par arrêté du ministre des Sports, “quelle que soit la propriété privée ou publique de ces installations”. Cerise sur le gâteau, les collectivités locales pourront “réaliser des ouvrages et équipements nécessaires au fonctionnement et à la desserte” de ces installations. Autrement dit, prendre exclusivement à leur charge ce qui ne rapporte rien.

Une situation dénoncée par de rares élus dont Marie-George Buffet : “Nous assistons à un renversement de la logique actuelle dans laquelle le maintien dans le domaine public des infrastructures sportives prévaut. On entre dans une autre logique de financement privé et de propriété privée de ces équipements : lorsque l’on sait que l’objet unique de cette loi est le projet OL Land de Monsieur Aulas“.

Le cas du club Lyonnais constitue un bon exemple. La mise en conformité du stade Gerland aux normes de l’Euro 2016 est évaluée à 200 millions d’euros. Le coût double si on intègre la simple desserte et les aménagements nécessaires. Une situation que dénonce le député du Rhône UMP Philippe Meunier, opposant farouche au projet de grand stade à Décines. Le parlementaire ne décolère pas, sur fond de rivalités politiques locales, contre une mesure qui autorise “l’expropriation des particuliers refusant de vendre leur terrain” et qui “coûte 180 millions d’euros aux contribuables lyonnais” soit, le prix des infrastructures nécessaires à l’accès au stade.

 

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 11 août 2009 10:23

    Bien entendu que c’est « d’intérêt général ». Depuis la Rome antique, et peut être même avant, « Du pain et des jeux » a toujours été le mot d’ordre pour occuper le peuple et lui faire oublier la réalité de la situation sociale.
    Rien ne change.

    Ainsi, toute l’année, on trouvera les championnats de foot, rugby et autres, mais aussi les rassemblement européens ou mondiaux, jeux olympiques, tour de France ... etc...
    Occuper l’esprit et, deuxième avantage, développer « l’esprit de compétition », c’est à dire un état d’esprit de division « les uns contre les autres ». Diviser pour régner.

    On peut ainsi penser que, même si notre économie devait s’écrouler", nos gouvernants feraient tout pour entretenir et maintenir ces compétitions.


    • Alpo47 Alpo47 11 août 2009 10:24

       Enfin, on devrait plutôt dire : « Dans l’intérêt de l’ordre établi » .


      • zelectron zelectron 11 août 2009 10:56

        Le football est-il d’intérêt général ? réponse : non, non et non !


        • Fergus fergus 11 août 2009 13:00

          Si, le football est d’intérêt général. Mais le football pratiqué par les jeunes et les amateurs, le plus souvent sur des stades vétustes, insuffisamment entretenus et mal desservis.

          C’est ce football-là qu’il convient d’encourager et auquel il est légitime de contruire des stades dignes de ce nom, pas le football pro qui regorge de fric et enrichit joueurs, dirigeants et sponsors en refilant les charges budgétaires aux collectivités. C’est scandaleux. Que les clubs pro se démerdent avec leur fric pour construire leurs propres stades et les exploiter comme cela se fait en Angleterre !


        • joelim joelim 11 août 2009 14:33

          Bah, il faut bien utiliser l’argent que l’Etat récupère de la privatisation des services publics !


          Pourquoi pas dans le foot ? 

          C’est ludique, en plus çà fait tourner l’économie : fabricants de bière, de chips, de télévision, de canapés, d’anti-cholesterols...

          Le foot, avant d’être un sport, est un spectacle qui s’apparente de façon étonnante à la sexualité : ballon et cage titillant notre instinct atavique de façon conforme à ce qu’attendent de nous les politiques : une passivité larvée et soumise.

        • jakback jakback 11 août 2009 12:43

          Le grave problème des subventions, les impôts doivent-ils en partie payés les sportifs professionnels et leurs outils de travail, bien évidement ,NON
          Doivent-ils participer a l’organisation de concerts privés, bien évidement, NON, ect.....
          Il serait grand temps d’en finir avec notre société d’économie mixte, la loi de 1901 doit être abrogée, récolter des sommes pharamineuses, sous couvert d’une association a but non lucratif, vous en rêviez, la France l’a fait.
          Tout ce qui coûte a la collectivité, pour enrichir des intérêts privés, doit être bannis.


          • L'enfoiré L’enfoiré 11 août 2009 12:56

            @L’auteur,
             Apparemment pas lu mon article. Toutes les dérives y étaient pourtant.


            • Fergus fergus 11 août 2009 13:18

              A toutes fins utiles, j’invite l’auteur à prendre connaissance de mon article intitulé « Je hais le football !  ». Il y comprendra mieux comment on peut se détourner de ce sport après 32 ans de pratique comme joueur et de longues années comme éducateur.


              • L'enfoiré L’enfoiré 11 août 2009 13:41

                Salut Fergus,
                 Je m’en vais de ce pas, pardon, de cet oeil, lire cet article.
                 Peut-être y trouverais-je ce que viscéralement je n’avais pas mentionné dans le mien.
                Merci


              • Le Promeneur Le Promeneur 11 août 2009 13:48

                Le football laisse votre cerveau disponible.
                C’est donc un moyen de manipulation mentale indispensable.


                • King Al Batar albatar 11 août 2009 14:12

                  A tous les gens qui pensent que nous sommes manipulés de partout. Il faut peut etre pas trop exagérer non plus......

                  Le sport et nottamant le football, est un moyen pour des pays de faire une compétition, de s’affronter, sans se battre. C’est quand même mieux que la guerre !!!!!

                  En tout cas c’est pas parce que le foot vous fait chier, et que cela brasse des millions, qu’il est un instrument de manipulation. Eventuellement un cache misère, et encore, il y de nombreux pays ou l’on vit bien et qui sont riches, ou les gens sont passionées de football aussi (Norvege, Suede, Suisse....).

                  Il s’agit du sport le plus populaire au monde, et justement il me parait bien dénué de politique. En effet s’il était utilisé à des fins politique, il serait dangereux car il constituerai un vecteur de communication très porteur. Heureusement aujourd’hui ce n’est pas le cas.... Le jour ou on organisera des tournoi de football entre deux pays en guerre, la j’approuverai votre avis.



                  • Adrian Adrian 11 août 2009 14:38

                    A tous les gens qui pensent que nous sommes manipulés de partout. Il faut peut etre pas trop exagérer non plus......

                    C’est juste l’extension du syndrome bien français du tous-des-cons-sauf-moi. Il faudra vous y faire malheureusement.


                  • Fergus fergus 11 août 2009 15:23

                    Votre naïveté, Albatar, est aussi raffraichissante que déconcertante. Pour avoir longtemps fréquenté de l’intérieur les milieux du football, tant amateur que professionnel, je conteste avec vigueur votre analyse. Et cela d’autant plus que j’ai longtemps pensé comme vous avant d’ouvrir les yeux !


                  • Alpo47 Alpo47 11 août 2009 14:32

                    @albatar,
                    J’ai peur que vous ne perceviez, là, que « la surface » des choses. L’apparence.


                    • viva 11 août 2009 15:42

                      OPIUM DU PEUPLE , REPAIRE DE MERCENAIRES HYPERDOPES RECRUTES DANS LE VIVIER DES PROLETAIRES TIERS MONDIAUX DES LEUR PLUS JEUNE AGE, SURPAYES EN CAS DE REUSSITE SI BIEN QUE CES ANALPHABETES DONNENT LEUR AVIS SUR LES PROBLEMES SOCIETAUX A LA MANIERE DES PHILOSOPHES DE CAFE DE COMMERCE ET EXPLIQUENT TOUS LES MAUX PAR LE RACISME DE LA POPULATION AUTOCHTONE QUI LES FAIT SI BIEN VIVRE... MALDITA. QUE PASA ? NON AU FOOT BUSINESS. OUI AU FOOT AVEC LES COPAINS.


                      • Alpo47 Alpo47 11 août 2009 16:10

                        D’ac, mais pourquoi VOUS CRIEZ  ?


                          • Papybom Papybom 11 août 2009 18:18

                            Bonjour Monsieur Henry Moreigne.

                            J’ai visionné dans ma jeunesse un film  : Rollerball.

                            La stupidité du film prépare notre avenir. Mais, d’un seul coup, j’ai froid dans le dos…

                            Cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès