Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Le miracle du sport espagnol est-il aussi artificiel que son économie (...)

Le miracle du sport espagnol est-il aussi artificiel que son économie ?

Souvenez-vous du miracle espagnol, de son économie florissante que tout le monde louait et admirait.

Nous avons compris depuis que tout cela n’était bâti que sur du sable. La bulle immobilière de 2008 a ramené tout le monde à la triste réalité.

Les banques espagnoles en étaient depuis 2006 à permettre aux particuliers un endettement immobilier à 35 annuités.

Une forme de dopage économique qui ne pouvait durer éternellement.

Doit-on par la même occasion douter du miracle espagnol qui règne sans partage depuis quelques années dans les sports leaders ?

 Double Champion d’Europe et Champion du Monde de football (sans parler du Real et du Barca) . Résultats excellents dans le basket et le hand . Leader également dans le cyclisme et le tennis . Qui peut dire mieux ?

Alors lorsqu’on apprend que lors du procès de l’affaire Puerto (qui a mis au jour le système de dopage du Dr Eufamiano Fuentes) , que la justice à décidé de ne pas ne pas révéler l’identité des clients du docteur espagnol et de détruire les deux cents poches de sang collecté durant l’enquête, on est en droit de se poser des questions.

L’Agence mondiale antidopage (AMA), par son directeur général, David Howman, écrit dans un communiqué que « la décision de détruire les poches de sang est très décevante et insatisfaisante pour l’AMA et pour toute la communauté antidopage », et d’ajouter : « L’accès à cette preuve a motivé la contribution de l’AMA à cette cause. Ces éléments de preuve permettraient d’imposer des sanctions sportives adéquates aux tricheurs ayant fait appel au Dr Fuentes, dont les pratiques à l’égard de la santé publique ont été jugées criminelles par la cour ».

Quant au Comité International Olympique, il s’est dit « malheureux que la preuve utilisée dans cette procédure ne soit pas désormais disponible pour les organisations antidopage afin de poursuivre la lutte contre le dopage ».

Rappelons que le Dr Fuentes a déclaré : « J’ai travaillé avec des footballeurs, des tennismen, des athlètes… ».

Face à ce laxisme de la Justice espagnol on est en droit de se demander si le pouvoir n’est pas intervenu . Un pouvoir qui face à d’énormes difficultés sur les sujets économique et social, ne peut se permettre de laisser déboulonner les derniers motifs de fierté du peuple espagnol.

De son coté l’Agence antidopage espagnole (AEA) a d’ores et déjà annoncé son intention de faire appel de l’arrêt du tribunal de Madrid. L’AMA pense également ne pas en rester là.

Et si Noah et Les Guignols qui n’ont pas hésité à émettre des doutes sur les résultats exceptionnels du sport espagnol, avant de se faire reprendre de voler par nos amis ibériques, avaient quelques raisons de se poser des questions ?

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • gegemalaga 2 mai 2013 11:40

    d’après votre « profil » vous vous interessez ( entre autres ) au sport ;


    je ne saurais que trop vous conseiller d’approfondir un peu vos connaissances sur le sujet ; 

    ( ou , de parler d’autre choses) ;

    • fatizo fatizo 2 mai 2013 18:23

      @gegemalaga

      Mille pardons. J’oubliais, si les sportifs espagnols sont si forts, c’est juste parce qu’ils mangent du steak , et si par erreur ils sont pris dans un contrôle positif, c’est parce qu’un type malveillant y a glissé un truc (Contador ) .
      Ils sont drôles ces espagnols , et naïfs les supporter .
      Mai bon, je dis ça mais je n’y connais rien en sport smiley

    • paul 2 mai 2013 16:25

      Il y a la bulle immobilière, mais aussi la bulle sportive ( pas les seuls) .
      José Maria Gay, professeur d’économie à l’université de Barcelone a estimé la totalité de la dette des clubs ibériques à 6 milliards d’E., dont plus de 1 milliard pour les deux cadors de la Liga .
      10 clubs risquent la faillite totale, ils doivent 750 millions d’impôts impayés et 600 millions de cotisations à leur sécu .
      Les allemands qui se plaignent d’être la vache à lait de l’Europe (autre débat ) ,se demandent s’ils ne contribuent pas aussi aux salaires de Messi et de Ronaldo ! (gaffe à la germanophobie).
      Cette année, ils se sont un peu payé avec la coupe d’Europe ...

       www.jolpress.com/ article/ la-crise-de-la-dette-des-clubs-espagnols-real-madrid-fc-barcelone-foo tball-811996.html 


      • fatizo fatizo 2 mai 2013 18:17

        Il est vrai que j’aurais pu ajouter un petit couplet supplémentaire sur le sujet , mais notre ami de Malaga n’y aurait pas survécu , lui qui pense que le sport espagnol est le plus fort, comme ça juste parce que Dieu l’a décidé .


      • zomboid zomboid 3 mai 2013 01:27

        C’est un feu d’artifice.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès