• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Le rugby, effet de mode ?

Le rugby, effet de mode ?

Qui, au cours des deux dernières semaines, n’a pas entendu une conversation où il était question de maul pénétrant, de drop, de trois-quart-centre, de ouh-tu-as-vu-le-rush-de-chabal-hier ? Qui ne connaît pas les Chabal, Szarzewski, Ibañez, Milloud ou Skréla ? Au lendemain de la défaite en demi-finale, il convient de se demander si oui ou non, la finale du futur championnat de France de rugby battra en audience la finale de la Star Académy ?

Il y a quelques temps pourtant, dans la bouche de la plupart des Français, le rugby n’était qu’un sport de rustres, brutes. D’ailleurs au fond, se demandaient ils, pourquoi rugby ET football américain ? « C’est pas la même chose ? Ils foncent comme des brutes ». Mais que s’est-il donc passé pour que tout le monde veuille connaître sur le bout des doigts l’ensemble des règles complexes du rugby ?

Ce changement de point de vue a eu plusieurs étapes. Tout d’abord, l’idole, la marque : Chabal. Cible parfaite, un look d’enfer, entre homme néandertalien et gros ours au grand cœur. Le porter en adoration, dans les journaux de 20 heures, de 13 heures. Car finalement, qui a lancé la rugby-mania : TF1. Le rugby devient médiatique, on met une caméra dans les vestiaires, dans les chambres façon Les Yeux dans les bleus. On donne ce que l’on appelle « une dimension humaine » au rugby. A partir de là, on bétonne, ce que l’on appelle bétonner, un peu comme avec l’insécurité en 2002. Vous voyez ce que je veux dire ? On effectue une sorte de lavage de cerveau médiatique, avant le foot, maintenant le rugby, mais juste pour trois semaines. Juste histoire de gonfler à fond l’audimat. Et si TF1 se défend, prétextant une ferveur populaire, alors pourquoi se plaindre contre les écrans géants. Peut-être le plus scandaleux, dénoncer l’usage illégal d’écrans géants car écran géant produit baisse d’audimat, et baisse d’audimat produit baisse des spots publicitaires. Mon Dieu, une ferveur populaire ou une ambition marquée dans le but de faire du profit. Profit, profit et encore profit sur « le sport noble », un « sport qui a de vraies valeurs » de la bouche de Thierry Gilardi. Là encore, post-footeux, néo-rugbyman. A croire que ce fut toujours son sport de prédilection. Autour de lui et de Christian Jeanpierre, des « consultants » tous anciens joueurs de rugby avec une constante : l’accent du Sud-Ouest.

J’en finis par me demander si le rugby est aussi populaire. Bientôt nous verrons les bobos parisiens adopter l’accent du Sud-Ouest tout ça parce que c’est hype. Mais, on a perdu. Contre les Anglais, l’ennemi de toujours. Chabal n’est malheureusement pas Jeanne d’Arc. Alors nous reviendrons au foot, et TF1 s’en mord les doigts, samedi prochain l’audience sera moindre. Mais comment vont-ils faire ? Vont-ils nous dire de cracher sur l’équipe anglaise en espérant que les adversaires l’emportent ? Va-t-on avoir le droit à des reportages au sein des Argentins car la plupart jouent en France. Alors c’est l’épopée folle.

Mais il reste une constante qu’il ne faut pas sous-estimer dans cet effet de mode. L’Etat. Au-delà du poste promis au fantastique sélectionneur des bleus, l’accent du Sud-Ouest encore. Le président était là à tous les matchs. Et même à Cardiff contre la Nouvelle-Zélande : Rachida Dati. Il n’y avait pas la ministre des Sports, mais la ministre de la Justice. Fait étrange. Quel rapport entre la justice et le rugby. En plus c’est vrai que celle-ci avait l’air ravie d’être là. Je ne sais pas si vous avez vu les images d’ennui tout au long du match, et le sourire forcé dans les vestiaires après la victoire. Victoire fantastique, volée entre parenthèse, mais n’en parlons plus, nous ne sommes plus fair play, mais chauvin. L’exploit est trop beau. Et puis le président, le président, qui gueule encourage les joueurs, saute de joie, veut faire un tour d’honneur. Le rugby est donc un sport de droite, zut je ne savais pas. Où est l’opposition dans les tribunes, sont-ils là, ou bien est-ce TF1 qui ne les montre pas ? Pourquoi pas Hollande sautant de joie, courant dans les bras de Voynet, et Besancenot un drapeau tricolore à la main et deux drapeaux sur ses pommettes ? Pourquoi pas Bayrou et Royal bras-dessus-bras-dessous, en train de chanter La Marseillaise ? Pourquoi dans les tribunes, on voit Clavier, Johnny... la garde people du président.

Pour finir, je me demande si un jour TF1 décide de faire du ping-pong ou du curling notre sport national si on verra notre président raquette à la main tenter un lift surpuissant. Si tout le monde deviendra fan de ping-pong ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Yannick Harrel Yannick Harrel 17 octobre 2007 10:19

    Bonjour,

    C’est effectivement le risque de la surmédiatisation soudaine de cette discipline restant, nolens volens, cantonné dans un secteur géographique bien particulier de la métropole. Et la défaite contre l’Angleterre a un peu cassé cet engouement autour de moi (j’entends bien moins parler de rugby depuis samedi soir et le match de vendredi soir ne semble guère passionner les foules smiley ). Il est néanmoins difficile de contester tout le marchandisage intensif qui s’est opéré autour de la compétition, dont le retour sur investissement doit être à hauteur des abus opérés par TF1 (coupures de fin de match, volonté d’interdire la retransmission sur écrans géants dans les villes non-partenaires etc...).

    Toutefois, je pense que cela aura eu le mérite de pousser quelques personnes à s’inscrire dans des clubs afin de mieux découvrir ce sport de l’intérieur.

    Maintenant, sur la question du mélange sport-politique, elle n’est pas nouvelle mais est amplifiée avec les moyens de communication modernes. En sus, la nomination de Laporte en tant que secrétaire d’Etat AVANT la Coupe du Monde a été selon moi une erreur politique conséquente, et ce d’autant plus que la France ne gagnera pas SA coupe chez elle...

    Cordialement


    • Avatea Avatea 17 octobre 2007 11:07

      Juste pour info, Thierry Gilardi est vice-president du Stade Français, donc sa légitimité en rugby, tout comme Thierry Lacroix (meilleur marqueur français et ancien commentateur sur France 2), n’est pas artificielle. Pour Christian Jean-Pierre par contre, je ne dis pas, même au foot, elle est très faible.


      • Anto 17 octobre 2007 11:16

        Oui cela fait 10 qu’il en est le vice president. Il etait d’ailleurs specialise en rugby a son arrivee a canal+ avant de prendre les commandes du Foot. Sa facon de commenter le rugby en rappelant les regles sans arret, si elle donne l’impression qu’il recite une lecon, est au contraire, le signe d’une volonte d’eclairer les spectateurs, qui pour la majorite ne comprennent pas instantanement pourquoi le jeu est arrete...

        Pour le reste de l’article vous avez sans doute raison. Le souffle va forcement retomber


      • tchoo 17 octobre 2007 11:19

        Quelques approximation :

        Thierry Gilardi est vice-président du Stade Français, depuis longtemps, il n’a pas plongé dans le rugby récemment. Quand aux accents du sud Ouest, si il y en a, il y en d’autres : Aubin Weber et Eric Champ c’est plutôt le Sud Est. Vous allez me dire vu de Rennes, Toulon ou Dax c’est toujours le Sud oui seulement 687 km de différence et tout un climat aussi !


        • Vilain petit canard Vilain petit canard 17 octobre 2007 11:22

          Mais PUISQU’ON VOUS DIT QUE LES FRANÇAIS AIMENT LE RUGBY, enfin... Pourquoi résister avec tant d’aigreur ? smiley


          • Yohan Yohan 17 octobre 2007 11:55

            Je ne comprends pas le côté chagrin qui s’exprime toujours chez nous. Regardez ce qui s’est passé en argentine, pays du foot, ils se sont découvert une nouvelle passion pour le rugby. Moi, j’applaudis, car, compte tenu des valeurs que véhicule le rugby, je vois aussi l’impact que cela pourrait avoir dans nos cités. Cet engouement faiblira certes, mais il va repartir de plus belle avec le tournoi des six nations. En tout cas, dans les pubs qui retransmettaient, où j’ai pu me rendre, j’ai pu constater que les filles étaient quasiment majoritaires, ce qui n’est jamais le cas pour le foot. Cela fait donc un belle réserve pour la popularité du rugby


            • pallas 17 octobre 2007 12:10

              Honnetement a part la television nous bassinant avec le rugby a longueurs de temps et d’agoravox et les journaux en ligne, personne, je dit bien personne que sa soit dans l’entreprise ou je travail, mes clients, mes amis, ma famille, ne s’interessent aux rubgy, tout le monde s’en contre fiche royalement, c’est meme pire que sa, la plupart des gens sont heureux que la France soit defaite, esperant qu’ont arretent de nous bassiner avec sa. Le rugby effet de mode ? la reponse est clairement non, c’est comme Halloween qui est morte avant meme qu’elle soit connu, c’est du marketing qu’on essai de fourguer a grande pompe de surmediatisation, les individus n’en ont plus rien a faire de sa, sa ne fonctionne plus le bourrage de crane, par le passé sa a marché avec le football, meme le foot lasse considerablement, je crois avoir ete clair entre la realité et celle afficher par les medias.


              • gloagf 17 octobre 2007 12:48

                Bonjour,

                Je viens du sud-ouest, et je peux vous garantir que le rugby n’est pas un effet de mode passager la-bas. Nous, en majorite (j’entends par la la majorite des gens qui s’interesse aux sports), on a depuis fort longtemps prefere le rugby au foot, et ce, quelque soit le penchant politique.

                Grogner pour la presence de Sarko, je vois pas l’interet (je precise que je n’ai pas vote pour lui), Chirac l’a deja fait (meme si pour lui, c’etait peut etre moins demago et plus passion du sport).

                Quant-a-dire que tout ca c’est du bourrage de crane bien chauvin, bien francais, bien degueulasse... Je travaille en angleterre actuellement, j’ai vu tous les match (c’est ma passion)avec les commentateurs britanniques, et je peux vous assurer que l’engouement n’etait pas moindre chez les british ! Et lorsque Johny a fait son grand retour, c’est devenu la folie !

                Soutenir son equipe, la supporter dans la victoire comme la defaite, admirer le jeu (tactique, courage, esprit d’equipe, tout y est !), ca c’est l’esprit qu’il faudrait avoir ! Jeter la pierre a Laporte (meme si je ne soutiens pas ses choix tactiques) apres la defaite, je trouve ca triste. Il a fait ce qu’il a pu, il est assez triste comme ca, inutile de tourner le couteau dans la plaie.

                Pour en revenir a l’accent du sud ouest predominant chez les commentateurs, c’est normal, car comme je l’ai deja dit, le rugby c’est surtout le sud-ouest !


                • Yohan Yohan 17 octobre 2007 12:49

                  On ne doit pas s’amuser bcp chez tes amis, dans ton entreprise, chez tes clients. Si le rugby te bassine, tu fermes ta télé et « ton ordinateur »


                  • grangeoisi 17 octobre 2007 14:05

                    Pour pasticher le titre d’une gentille BD à mettre dans toutes les mains : « Samedi prochain la France jouera vendredi ».


                    • FloW FloW 17 octobre 2007 14:59

                      Bon, pour répondre à certaines accusations. Je suis un fan de rugby depuis toujours, étant moi même du sud-ouest à l’origine et à Rennes depuis cette année En fait, je voulais juste revenir sur le fait que TF1 a en quelque sorte imposé le sport au monde. Et finalement le danger derrière tout ça ? Que le rugby deviennent comme le foot un instrument de commerce. Plus du sport. C’est de la monnaie qu’on brasse. Pour Gilardi je retire et je m’en excuse. Je ne savais pas que Thierry Gilardi était amateur de rugby. Il en reste que ça sonne et ça sent recyclage.


                      • Rafale 17 octobre 2007 15:50

                        Le rugby est un sport qui intéresse une partie (géographique essentiellement) des français qui suivent clubs et equipe nationale depuis des années.

                        Les médias ont voulu profiter de cet évènement français pour insufler un mouvement (et non une passion) populaire. Ce mouvement avait pour but de mobiliser et de rassembler les français afin de :

                        - Directement : faire monter l’audience et donc facturer un maximum les espaces publicitaires et donc amasser quelques deniers.

                        - Indirectement : profiter de cet élan d’enthousiasme, de ferveur, de rêve et d’insouciance pour générer du « moral positif » et pour l’associer positivement et subliminalement aux dirigeants de notre pays (exemple : présence de nombreux dirigeants et insistance de leur ferveur à l’image lors de la demi-finale gagnée à Cardiff. Par contre, personne lors de la déroute contre l’Angleterre...).

                        Aujourd’hui, cette ferveur n’est plus et seuls les passionnés de rugby seront devant leur poste de télévision samedi pour regarder s’affronter les 2 meilleures équipes du monde (par définition).

                        Un enfant du sud-ouest.


                        • krachunka 17 octobre 2007 17:39

                          Passioné de rugby depuis tout jeune (bien que n’étant pas du tout originaire du Sud Ouest) j’ai suivis avec attention cette coupe du monde (notre coupe du monde !). On peut bien sur revenir sur l’interet du jeu ou les choix de Laporte mais ce n’est pas le but de l’article je crois. Par contre j’y vois du bon et du moins bon :

                          - Un nouvel interet quand même pour une population qui s’en foutait royalement auparavant. Même si il me semble que ça relevait plus d’une envie d’un nouveau 98, avec un Chabal à la place de Zidane. Malgré tout de nombreuses personnes ont pu voir un autre sport co à la télé (ce qui est déjà rare en soi) avec une autre ambiance, d’autres comportements qu’au foot (même si la mise dos a dos de ces deux sports est souvent ridicule).

                          - Une couverture mediatique plus que déplorable. Il est certes facile et de bon ton de critiquer TF1, mais là enfin !! Pleins de matchs interressants ont été zappés et pas des moindres, ok il était possible de s’abonner à leur chaine payante mais bon c’est une coupe du monde chez nous quand même, pour la coupe du monde de foot, les chaines s’engageaient a tout retransmettre !

                          - Une réalisation tout aussi ridicule ! Les matchs filmés n’importe comment, des commentaires risibles ! Ok c’est pas facile et leur soucis d’expliquer les regles n’est que louable mais noyer les spectateurs sous des avalanches de règles est ridicule. Plutot que d’expliquer qu’il faut venir par derriere les pieds du dernier defenseur a partir du moment ou il y a 3 joueurs... etc. il faut expliquer que l’idée est de ne jamais jouer devant ses coequipiers si on a pas le ballon. C’est moins precis mais bon dans un premier temps c’est bien plus pédagogique !

                          - Une peopolisation pour le moins inhabituelle dans ce sport, si ce n’est choquante. Mais on s’en fout des femmes des joueurs !! Et puis parler que de Chabal.. c’est justement une valeur fondamentale du rugby : Un joueur ne fait jamais gagner son équipe seul ! Sans un pilier qui donne le coup de pouce au bon momment, le demi de mélée ne peut rien faire par exemple ! Sans compter que même aidé, Chabal n’est pas celui qui pouvait faire gagner ! A cela s’ajoute les inévitables ventes de voitures, sandwichs et autres shampoings qui vont avec !

                          Bref bien contant d’avoir vu une coupe du monde en France avec quelques bon momments, mais au final un sentiment bien mitigé. Surtout en voyant tout ces camelots vendre des valeurs dont ils ne sont pas (plus ?) du tout représentants.


                          • nico 17 octobre 2007 20:37

                            Effectivement, le rugby est à la mode. Mais pas seulement comme vous l’indiquez chez TF1, les autres medias (même en ligne comme l’internaute magazine http://www.linternaute.com/sortir/joueurs-en-corps-a-corps/les-rugbymen-comme-vous-ne-les-avez-jamais-vus.shtml et les multiples sponsors de la Coupe du Monde (ne pas oublier l’IRB !)qui souhaitent évidemment en faire un business aussi lucratif que le football... Sans parler de la récupération politique, hélas inévitable elle aussi. Mais il y a aussi je crois un engouement plus désintéressé, dû tout simplement à la beauté de ce sport, à ses règles complexes et donc passionnantes, à la sportivité de son public. Ainsi, le monde de la culture s’intéresse au rugby. Je citerai l’excellent « blog philosophique » de la Choule http://lachoule.blogs.paramourdurugby.com/, le sympathique « rugby expliqué aux filles » de crampons-aiguille http://www.crampons-aiguilles.fr/?page_id=6, et le superbe site de peinture consacré au rugby de l’artiste Marine Assoumov http://marine.rugby.free.fr/.


                            • Frederic 28 mai 2013 12:34

                              Bonjour,
                              Je ne pense pas que ce soit une mode mais plutôt le souhait pour beaucoup de faire que le sport soit aussi la pour véhiculer d’autres valeurs que celles que l’on connait par exemple à travers le foot.
                              Combat, humilité, transmission...
                              Pour combien de temps ? Nous verrons bien... Et puis ce n’est pas un sport de misogyne et c’est important.
                              La preuve par exemple dans la mode à travers ce sac entièrement dédié au femmes, visible sur le site de son créateur :
                              sinturel.sitew.fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès