Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Le Tour de France et son petit Peuple

Le Tour de France et son petit Peuple

Ouvert à cent quatre-vingt pays répartis sur deux continents, avec en prime, un ou deux Australiens venus tenter leur chance…

Né du sol, de la terre et de l’histoire d’un pays, la France...

Le Tour c’est une boucle, La Grande Boucle qui ne finit jamais là où elle a commencé.

Mer, montagne, plaine, vallées, cols, montées, descentes… en grappe indissociable, ou bien solitaire après une échappée d’un peloton trop attentiste, la ruche travailleuse aux couleurs des maillots des sponsors - et pas toujours pour un salaire en or -, les petits souliers, comme ailleurs... les petites mains, veille au grain, protège et couve leurs leaders pour lesquels tous pédalent…

Et six heures de selle plus tard, écarlates, les jambes aussi lourdes qu’une responsabilité quand elle est collective, c’est le témoignage d’un Tour de France véritable tour de force qui nous est apporté là, dans des interviews données à bout de souffle, le visage grimaçant de fatigue et de douleur.

Car le Tour n’épargne personne, même les plus talentueux.

***

Entre deux crises de dopage, le Tour demeure infatigable ; depuis sa première épreuve en 1903, 350 000 km ont été parcourus, soit approximativement la distance terre-lune, 2 000 étapes et prologues.

Le Tour c’est aussi le Carnaval avec sa Caravane aux mille objets dérivés et publicitaires ; caravane privée de chameaux et de dromadaires avec pour seul désert le sable d’un bord de mer, le long d’un littoral hilare à corps et à cris, qui précédera dans le bruit et la fureur le passage de 180 cyclistes casqués partis à l’assaut du granite, du marbre, du goudron, sous la pluie, le soleil, le vent…

la chute Tour de france ULESKI.jpg

Une seconde d’inattention, une mauvaise trajectoire, et c’est la chute…

Coppi, Bobet, Anquetil, Eddy Merckx, Indurain, Armstrong…

Pédalez ! Pédalez ! Il en restera toujours quelque chose !

Et trois semaines plus tard : les Champs Elysées et une légende.

***

Bien que mondial, avec le Tour, le local reprend tous ses droits, du continent au village, du champion australien à l’enfant du pays, de la région, du département, du canton, de la ville, du village que le Tour ne manquera pas de traverser… mieux encore… une étape peut-être !

Fabrique médiatique par excellence - 200 journalistes, hélicoptères, motos et caméras, retransmis dans plus de 180 pays (la communauté onusienne)…

Le Tour de France c’est 100 millions d’Euros de chiffre d’affaires.

Machine commerciale - mais pas plus que les autres épreuves sportives -, on oublie trop souvent que cette entreprise privée est sans doute la plus nationale qui soit.

Car, c'est dans les années 60, que la Télévision viendra prêter main forte au Tour pour une mise en image de tout un territoire et de tout un public alors encore invisible : tables, chaises, tentes, camping-car, sous un parasol ou sous un parapluie, c’est tout un peuple que la Télévision qui fera du Tour de France la 3e manifestation sportive la plus regardée au monde, nous proposera comme spectacle…

Tour de France... vin et encouragement.jpg

Sans aucun doute la meilleure des vitrines et la plus exhaustive brochure touristique jamais conçue cette représentation d’un enthousiasme frénétique car, le moment venu on pourra même courir aux côtés des cyclistes ! Faire un bout de route avec eux, les encourager, hurler qu’ils ne doivent pas relâcher leur effort.

Et même si sept à quinze millions de Français mobilisés autour de cet événement ne font pas une nation, pour un peu, on en viendrait presque à penser que c’est toute la France qui s’est réunie là, toutes nationalités confondues, au bord des routes ou devant son écran de télévision ; tout un Peuple aux côtés d’un Tour de France réconciliateur et consolateur.

Irremplaçables ils sont ! car, qui peut nier le fait que sans eux, sans ce petit Peuple du Tour de France, le Tour ne serait plus vraiment Le Tour…

***

A-t-on déjà vu des armées battre le fer, vaincre, envahir et occuper et dominer de populations entières à bicyclette ?

Certes non !

Mais alors… pacifique cet adulte qui court et hurle, aux côtés d’un cycliste en sueur qui rêve d’une victoire et sans doute aussi de repos, un « Allez ! Allez ! » altruiste et compassionnel ?

Fort possible.

Car, le vélo et sa plus grande fête et son plus grand hommage qu’est le Tour de France, semble adoucir mœurs et tempéraments, et place un large sourire sur le visage d’un public qui nous réconcilie avec tous les publics et tous les enthousiasmes ; sourire et joie pour une célébration du courage, de l'effort et de l'intelligence avec laquelle aucune autre manifestation sportive de masse ne peut rivaliser.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Dubitatif 22 juillet 2011 17:59

    Si le côté « carte postale » et festif du Tour de France lui donne un côté sympathique et permet de découvrir les régions françaises, je ne peux pas m’empêcher de comparer ce sport aux gladiateurs de Rome.

    On est quand même très loin de l’image d’épinal de l’amateur qui fait ses parcours chaque semaine pour se détendre et s’entretenir raisonnablement par une activité d’endurance au grand air dans des paysages plus préservés des petites routes ou du moyen de transport quotidien (je vais régulièrement au travail en vélo, car plus rapide que la voiture ou les transports en communs).

    Le physique des professionnels est lui soumis à rude épreuve et c’est ce point qui entraine ma comparaison avec les gladiateurs qui pouvaient mourir pour le bon plaisir des spectateurs.
    (extrait wikipedia sur le dopage)
    Le dopage met en danger la santé du dopé. Plusieurs coureurs cyclistes qui ont avoué avoir pris de l’EPO, ont raconté que leurs soigneurs les réveillaient la nuit pour leur faire faire de l’exercice. L’objectif est d’éviter un arrêt cardiaque à cause d’un effet secondaire du produit dopant. En effet, l’amélioration de l’oxygénation des muscles s’obtient grâce à une augmentation du nombre des globules rouges, ce qui épaissit le sang. Quand le cœur, au repos, ralentit, le sang devient de moins en moins fluide, et peut arrêter le cœur.

    Dans son ouvrage le dopage en question, Jean-François Bourg indique que l’espérance de vie d’un joueur professionnel de football américain ne dépassait pas 55 ans dans les années 1990. Selon le docteur Jean-Pierre de Mondenard, qui a étudié les dossiers médicaux des participants du tour de France depuis 1947, pour les coureurs le risque de décès cardiaque avant 45 ans est cinq fois supérieur à la moyenne.

    Je reste très partagé par le Tour de France, personnellement, je ne le regarde pas.
    Je peux comprendre l’intêret induit par le suspense des stratégies de courses, le côté exploit personnel et les valeurs de dépassement de soi, ou tout simplement pour regarder la beauté des paysages, mais en le faisant je cautionnerais un méchanisme médiatique qui ne soucis pas de l’humain.

    Quand on regarde l’histoire des premiers Tour de France, celle ci est plutôt folklorique ou les coureurs devaient changer eux mêmes leur roue ou s’arrêtaient à une auberge pour se faire un petit gueuleton et boire leur petit quart de vin avant de repartir.

    Quand on parle de dopage, on me dit que ça enlèverait de la qualité au spectacle, ça serait trop lent, mais rien n’empêcherait les organisateurs de créer des étapes à échelle humaine, ou les coureurs iraient moins vite car ce n’est pas la vitesse pure qui fait la valeur du Tour.

    C’est d’ailleurs pour les mêmes raisons que je suis contre le sport professionnalisé en général, dès que gagner devient « obligatoire » et non juste une lutte sur soi même pour connaître son potentiel, il est obligatoire de mettre en oeuvre des stratégies (dont la tricherie, dopage, arbitrage) pour s’assurer la victoire.

    Alors on passe pour un triste qui ne veut pas participer à la grande messe populaire, mais ce n’est pas contre les sports concernés ou l’émulation sociale, mais par l’exploitation de l’image renvoyé et de la propagande induite.


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 22 juillet 2011 18:48

      Merci pour votre commentaire.

      J’ai mentionné le dopage ; un dopage qui n’enlève rien à ce qu’est le Tour de France.
      C’est vrai : personne ne demande aux cyclistes de rouler vite ; plus ils roulent vite plus le plaisir est court.
      Aussi, je vous rejoins là. Le dopage ne sert que les sponsors au détriment de la santé des cyclistes qu’ils financent et salarient tout au long de l’année.


    • Fergus Fergus 23 juillet 2011 09:29

      Bonjour, Soulmanfred.

      Malheureusement, le dopage, s’il prend d’autres formes moins explosives qu’à l’époque de Pantani, est évidemment toujours là, et dans toutes les équipes. Certes, les coureurs montent moins vite vers l’Alpe d’Huez, mais dans des conditions pour le moins bizarres : dans une succession d’étapes de montagne extrêmement dures, aucun coureur de premier plan ne craque plus désormais, là où régulièrement dans le passé tel ou tel perdait 10 ou 15’ relativement à ses adversaires. Désolé d’apporter un éclairage négatif, mais le Tour de France n’est plus, depuis bien longtemps, la fête que j’ai beaucoup aimée naguère. 

      @ Serge Uleski.

      Belle carte postale d’une fête viciée car pourrie par le dopage et des intérêts financiers devenus exorbitants et qui, depuis des années, ont tué l’esprit de la course : désormais on court plus pour ne pas perdre que pour gagner. sans intérêt !


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 23 juillet 2011 11:06

      Vous écrivez : « Belle carte postale d’une fête viciée car pourrie par le dopage et des intérêts financiers devenus exorbitants et qui, depuis des années, ont tué l’esprit de la course : désormais on court plus pour ne pas perdre que pour gagner. sans intérêt ! »

      Je ne suis pas de votre avis même si...

      Je crois que le public est intact dans l’esprit même si les coureurs - les frères Schleck en sont le plus parfait exemple -, regardent plus souvent la montre que la route.


    • Fergus Fergus 23 juillet 2011 12:48

      Bonjour, Serge.

      Je ne vois strictement aucune différence de comportement entre les Schleck, Evans et Contador. Ce ne sont là que des gagne-petit, plus soucieux de ne pas hypothéquer leurs chances de podium que de partir à l’assaut d’une victoire, fut-ce en risquant, à l’ancienne, de tout perdre sur une étape. Le panache n’existe plus depuis des années, n’en déplaise aux commentateurs faussement béats et toujours aussi muets sur les question de dopage. Il est vrai que donner la parole sur Europe 1 à un Virenque ou sur Antenne 2 à un Jallabert* ne prédispose pas à un langage de vérité !

      * Jallabert, membre durant des années de la très sulfureuse Once du très sulfureux Manolo Sainz.


    • Taverne Taverne 23 juillet 2011 13:02

      Pierre Rolland et Thomas Voeckler ont du panache. Hier soir, à a quelques km du sommet, je dis à mon fils « Pierre Rolland » va attaquer. Juste après Jalabert déclare « Contador va attaquer ». Certes c’était son intérêt mais il était cuit. C’est bien Pierre Rolland qui a attaqué. On est content quand on a raison smiley De plus, j’avais dit « Voeckler aura 2 mn 30 de retard sur Scleck ». Paf : 2, 27 ! Hé hé ! Alors môsieur Jalabert hien hein ! smiley Par contre il a eu raison de dire que Voeckler aurait dû se relever plus tôt dans le col précédent voire ne pas poursuivre Contador.


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 22 juillet 2011 20:52

      Tout à fait d’accord avec votre analyse.


    • Hijack Hijack 23 juillet 2011 12:44

      Hum ! Le petit peuple va aussi parler de dope ... normal ... on se doit d’être outré par ce dont on est incapable de comprendre.

      Le cyclisme, surtout le tour ... le sport le plus dur qui soit ...
      Très mal payé qui plus est ...

      J’ai aussi ouvert un petit sujet sur sur le Tour tout en achant très bien que la majorité des intervenants ne parleraient que de dope ...

      Si dope il y a, c’est malheureux surtout pour le dopé, pas pour nous simples spectateurs ... Vive le vélo, et vive le Tour ...

      Mais je me dois de tout simplement répéter ce que j’ai dit dans l’autre post ...

      Y’en a marre des gens qui pour expliquer n’importe quoi durant le tour, font automatiquement référence au problème du dopage ... comme si les autres sports en étaient exempts ...

      Il était évident qu’on allait parler de dopage ... soit tout le monde se dope, soit personne ne se dope plus du tout ...
      Qui prendrait le risque actuellement ???

      Je maintiens ce que je dis tjrs, un âne dopé ne sera jamais un pur sang ... ainsi, et pour ex., si le dernier du tour se dope ... il gagnera une place pas plus et respirera mieux ... pas plus.

      Je vous donne l’ exemples concret de 2 coureurs de premier plan ayant chacun un frangin d’un niveau nettement plus bas ... Si ces deux champions (pas du même niveau j’en conviers) qui sont Miguel Indurain et Laurent Jalabert ... si ces 2 là, et surtout Indurain (lui tout en haut et son frère Prudencio tout en bas) ... se dopaient, pourquoi leurs frères ne se dopaient pas non plus ...
      Virenque, a eu ses meilleurs perfs après ses périodes de dopage avéré ... Pareil pour Moreau et quelque autres.
      Quand je dis que la dope ne transforme pas un âne en pur sang ... je ne parle évidement pas d’une seule course, de quelques perfs durant 2 ou 3 étapes d’une épreuve longue comme le tour ... mais de perfs plus ou moins régulières.

      Quand Riis avait pris le maillot jaune à Indurain (qui plus est subissait une hypoglycémie sévère) avec l’aide du prometteur Ulrich ... il avait surpris tout le monde ... il s’était transformé pour cette course ... et quelques autres, ensuite est rentré dans le rang ... à son niveau ...
      De plus, par rapport à Indurain, Riis n’était tout de même pas un âne, peut être un pur sang nettement moins fort ...

      Si un coureur fait la course de sa vie un jour précis et ensuite revient à son niveau qu’il avait auparavant ... là, tu peux douter ...
      Voeckler non, il est lui même ... c’est les autres qui sont mauvais ... Contador pas à son niveau ...

      Qu’un bon coureur se dope pour un clm ou une course visée ... c’est connu ... et alors ???
      Puerto par ex. par ses perfs avait surpris tout le monde dont moi ... rien d’étonnant donc.

      On peut connaître le cyclisme et tout simplifier ... c’est comme pour tout.
      Je connais le cyclisme ... et j’ai un avis différent.

      Voeckler ... personne n’a dit qu’il n’était pas propre ... Mais dire que les français sont propres et pas les autres ... hum !!! ...

      Tous les exemples de dopage que l’on a ... jamais un âne, c’est à dire un mauvais n’est devenu un crack durant par exemple une saison ... Un bon, peut s’améliorer, un très bon peut se faciliter la tâche ... mais un très mauvais, restera très mauvais ...
      Pantani par exemple était chargé de tout, même de ce qui le ralentit ... mais il faisait partie des meilleurs grimpeurs de l’histoire du tour et même des Tours ...

      Virenque et Moreau s’étaient dopés et ont avoué ... n’empêche ... que leurs meilleurs résultats ont été obtenus ... après leurs aveux et étant en sursis et plus surveillés que n’importe qui d’autre... et même s’ils prenaient quelque trucs ( mais j’en doute ) , c’est rien par rapport à ce qu’ils prenaient chez Festina.

      Bien sûr, un âne chargé, suffit qu’il soit un tantinet moins âne que les autres ânes et qu’ils se charge, va gagner quelques trucs ... et alors, ça a tjrs existé.

      Mais il ne gagnera jamais d’une manière strictement logique toutes une séries de courses en évolution ... durant une saison ou plus.
      Car quand je dis pur sang, c’est un vrai crack ...

      Riis par exemple, fait partie des moyens bons, s’était chargé et a gagné ... cela se voyait trop pour qui le connaissait. Ulrich qui roulait pour lui à cette époque, était un vrai bon ... mais chargé.
      On ne peut lutter contre le dopage, on faisant des approximations, des accusations contre tout ce qui n’est pas de chez nous etc ... il faut faire la part des choses.

      Le vélo à ce niveau est de très loin, le sport le plus difficile qui soit ... « les forçats de la route » qu’on les appelait il y a quelques décennies ...

      Sinon, qu’est-ce qu’on s’emmerde depuis que l’amerloque n’est plus là !!!


      • Dubitatif 23 juillet 2011 13:51

        Le cyclisme, surtout le tour ... le sport le plus dur qui soit ... Très mal payé qui plus est ...

        Si dope il y a, c’est malheureux surtout pour le dopé, pas pour nous simples spectateurs ... Vive le vélo, et vive le Tour ...

        Si les caissières de supermarchées ont des horaires fractionnées et des conditions de travail déplorables pour un salaire de misère, c’est malheureux pour la caissière, mais tant mieux pour nous qui pouvons tout acheter au même endroit ...

        Il était évident qu’on allait parler de dopage ... soit tout le monde se dope, soit personne ne se dope plus du tout ... Qui prendrait le risque actuellement ???

        Il est évident qu’on cherche à réduire les coûts salariaux, tout le monde fait du dumping social, qui prendrait le risque de ne pas être compétitif

        Vous ressentez un peu les parallèles entre les discours ?

        Je maintiens ce que je dis tjrs, un âne dopé ne sera jamais un pur sang ... ainsi, et pour ex., si le dernier du tour se dope ... il gagnera une place pas plus et respirera mieux ... pas plus.

        ça c’est la réponse typique du gars qui ne veut pas qu’on lui enlève son hochet.
        Si vous lisez mon post plus haut, vous remarquerez que je ne parle du dopage sous l’angle de l’exploitation humaine (je reproche son usage dans tous les sports professionnels par effet mécanique de la recherche de compétitivité), et non pas de la performance sportive pure ou comme vous le faites remarquer, les curseurs montent tous vers le haut et gardent le même écart relatif entre deux individus.

        En gros, pour assouvir votre besoin de spectacle, vous n’en avez rien à cirer que des personnes souffrent des effets secondaires de ce qu’on leur fait prendre pour rester « compétitif ».

        C’est bien l’effet Gladiateurs de Rome que je décrivais.

        Pour moi, vous ne respectez ni les coureurs (ce sont des humains, pas des jouets de votre bon plaisir), ni le Tour en prenant cette position.

        Si faire du vélo est une activité qui casse le corps avant l’heure et qu’il est sous-payé, alors nous avons bien là un autre exemple d’exploitation humaine, comme les millions de personnes, dont peut être vous, qui souffrent de leurs conditions de vie et de travail.

        Si vous aimez vraiment le vélo, qui pour moi est une activité aussi noble qu’une autre, vous devriez lutter pour que justement cet effet de recherche de compétitivité à n’importe quel prix disparaisse et retourner à une simplicité plus « familiale » et encore plus « humaine » des coureurs, car on admire toujours les personnes qui se dépassent en dehors de la performance pure. Parce que je n’ai rien contre l’idée du Tour en soit, seulement son organisation.

        Si vous aimez le dépassement de soi, je suis plus touché par ce gars là http://www.sergegirard.com/ qui court contre lui même que par le cirque médiatique du Tour.


      • Hijack Hijack 23 juillet 2011 18:28

        Dubitatif,

        Les caissières, les mineurs de fonds, les ferrailleurs ... j’en conviens .... mais là, je parle de sport !!! Tu sais le gars qui transpire, dès étant gosse laisse tout tomber pour se consacrer à sa passion ... même draguer durant l’adolescence est risqué pour sa carrière ...
        Comparé au vélo, le foot est un sport de fillettes section maternelle ... pour te montrer ce que je voulais dire ...
        Tu crois quand même quand que je méprisais les bas salaires et la souffrance des travailleurs et euses dans le monde, pour des clopinettes ???

        On dirait que certains rabaissent le dialogue pour ne pas avoir à réfléchir ...

        J’étais sportif, je sais ce que sais ... mais j’ai galéré en travaillant dans des bureaux ... après avoir travaillé à l’usine ... pour faire bref. J’ai vécu de mon travail et pas de sport.

        Pour le dopage, je crois m’être mal expliqué ... ou que tu m’as très mal compris...
        Je suis contre bien sûr ... mais je me méfie d’une chose dans la vie, ceux qui accusent sans preuve, sans réfléchir ... du moment que les instances médiatiques vous mettent la puce à l’oreille, le plus souvent d’une fausse info ...
        Quand je dis ... qui prendrait le risque de se doper ... je parle bien sûr du risque de tout perdre pour un coureur cycliste ... s’il se fait prendre...
        Puerto, prometteur au début ... a voulu trop en faire, a pris les gens et surtout les vérificateurs pour des cons ... il le paie très cher ... même s’il revient, c’est trop tard... n’est pas Pantani qui veut.
        Contador ... on l’accuse ... sans preuve, juste des petits détails de rien du tout ... et même s’il avait pris ce dont on l’accuse, vu la petitesse de ce qu’on pense avoir trouvé, ça ne lui aurait servi à rien ... faut vraiment le prendre pour un con !!!
        Crois-tu que Contador (comme ces gogols qui le sifflent) aurait pris le risque de courir tout un tour de France... sachant qu’il attend tjrs le résultat de l’enquête sur lui ... et que même s’il est maillot jaune, il le perdra ??? Non, je prends pas les gens pour des cons, jusqu’à preuve du contraire ...

        Je peux te dire d’avance, qu’il sera innocenté Contador ...

        Quand je dis : Je maintiens ce que je dis tjrs, un âne dopé ne sera jamais un pur sang ... ainsi, et pour ex., si le dernier du tour se dope ... il gagnera une place pas plus et respirera mieux ... pas plus.

        Il semble là, que tu n’a pas compris ce que je voulais dire .... tu comprends mêmele contraire, si d’autres n’avaient pas compris, je me dirai que je me suis mal expliqué....
        Bien sûr que je suis contre le dopage !!!
        Ado, on m’accusait tjrs d’être dopé (vélo)... à une époque ou je savais même pas ce que c’était ...


      • Dubitatif 24 juillet 2011 13:49

         @Hijack

        On est d’accord alors smiley

        Je ne dénigre pas les efforts fournis par les athlètes pour arriver à ce niveau ni les sacrifices consentis. Je ne manquerais pas de respects aux « forçats de la route ».

        Ce qui m’énerve, c’est le côté fataliste « c’est comme ça ma bonne dame, on n’y peut rien » concernant le dopage.
        On avait dit la même chose à Coluche concernant les gens qui ont faim, et il a montré en créant les restaurants du coeur que si c’est comme ça, c’est parce qu’on ne veut rien faire.

        Je comprend que souffrir pendant des années, casser son corps et puis se faire jeter comme une chaussette ça ne soit pas très agréable.

        Mais c’est ça notre société de consommation à l’obsolescence programmé, il ne faut pas s’attendre à de la reconnaissance de nos pairs, il faut faire les choses pour soi, parce qu’on a envie de les faire, pas pour les autres.

        Le passage dans l’oubli suite à une gloire passé, les souffrances et éventuellement le dopage font parti des facteurs de cette désillusion sur cette fausse reconnaissance, le sentiment de s’être sacrifié pour rien. Et c’est le cas.

        Sachant tout ça, est-ce que faire du cyclisme professionnel vaut vraiment le coup pour une gloire hypothétique ? Après tout personne ne met de couteau sous la gorge des coureurs, ils ont choisis de vivre ces conditions.

        Je pense qu’il faudrait les renommer « la chair à canon des médias », ce qui serait plus réaliste.


      • asterix asterix 23 juillet 2011 12:45

        D’accord avec l’auteur et son constat sur le lyrisme du Tour, cette entreprise commerciale qui valorise la France en se reposant sur la sueur et la souffrance de 180 hommes-sandwichs.
        Histoire d’ajouter mon petit grain de sel sur les valeurs qu’il défend - y compris lorsqu’il élude le phénomène dopage dont il est bon de signaler qu’il est contrôlé nettement plus ici qu’ailleurs - il me semble que le grand cirque sur deux roues ne respecte plus le principe d’équité qu’il est sensé défendre.

        - d’abord parce que les routes deviennent de plus en plus dangereuses et les suiveurs de moins en moins respectueux des athlètes. Ceux-ci n’ayant pas à subir l’inconscience des spectateurs, le confort offert aux invités du jour, les casse-vitesse, le goudron qui fond, la pluie qui rend certaines portions hyper glissantes, la fatalité abusive, l’état de délabrement du réseau routier de la France profonde, je verrais donc bien un Tour en circuits fermés disséminés à travers la France, ceci pour la sécurité des coureurs, un magnifique suivi TV et la qualité du spectacle offert aux spectateurs.

        - ensuite je plaide une correction urgente de la compétition au maillot vert qui cadenasse la course et donne lieu à une injustice manifeste envers les seconds couteux. De pauvres malheureux anonymes dont personne ne remarquera la performance athlétique car, arrivés envers et contre tout dans les délais, ils se verront dès le lendemain voler la vedette par des fers à repasser qui s’économisent en grimpant les cols à allure de cyclo-touristes pour arriver en groupe et se voir repêchés le lendemain avec une pénalité minimum ...et gagner de manière imméritée l’étape suivante au nez et à la barbe de concurrents qui ont dû mordre sur leur guidon pour n’arriver qu’à à 20 minutes des meilleurs.

        Mon Tour idéal se composerait donc de trois étapes de plat, deux de montagne, quelques casse-pattes pour baroudeurs, à nouveau de la montagne, de préférence avec un itinéraire tel que celui qui les a menés hier à l’Alpe d’Huez, deux contre la montre très courts et l’élimination systématique de tous ceux qui se plantent hors délais. S’ils n’arrivent qu’à 60 ou 70 à Paris n’aurait aucune importance, sauf pour le spectacle et surtout les obscurs qui verraient leurs possibilités de s’en accrocher une démultipliées. Plus tard et lors du renouvellement des contrats, ils pourront fièrement dire : moi, j’en étais !

        Personnellement, je n’en préfère pas moins les courses d’un jour. Pas de calculs d’apothicaire, seul compte le fait de franchir la ligne avant les autres.
        Le Tour a vieilli, il doit trouver un souffle nouveau


        • PascalR 23 juillet 2011 12:45

          Le Tour de France et son petit peuple représentent, à mes yeux, un des pires aspects de notre monde, le pire des exutoires où se côtoient des « sportifs » injectés de produits chimiques véritables produits marketing ambulants pédalant après je ne sais quelle gloire, et un peuple au combe de l’ennui et dont les comportements frisent la véritable dégénérescence mentale.

          J’ai entendu dire que le petit peuple s’était révolté car la caravane n’avait pas distribué les babioles publicitaires habituelles. Hallucinant !
          Non décidément, le pire des exutoires ? Mieux vaut ça que la guerre quand même.
          Ceci étant, je ne me réconcilie pas avec le sport et le petit peuple des stades.

          • Hijack Hijack 23 juillet 2011 18:31

            PascalR,

            Tu confonds passionnés de vélo et ... fous/gogols de la caravane du Tour ...

            Rien à voir ... jamais de ma vie je n’ai vu une seule de ces voitures ... qui devraient terminer leur distribution de babioles dans les hôpitaux psy ....

            Pour le cyclisme en général, je pense que tu es trop influencé par ce que tu lis ...


          • Hijack Hijack 23 juillet 2011 12:45

            J’ai oublié, merci pour ce bel hommage aux forçats de la route ...


            • furio furio 23 juillet 2011 13:38

              Non seulement le dopage est une saloperie sans nom car il met en jeu la santé des « sportifs » (est on sportif quand on se dope ?..je ne le pense pas car ils ils ne ressentent aucun effort), créée des injustices entre les « sportifs » tous ne bénéficient pas des mêmes « produits », il y a même une différence entre les « sportifs » d’une même équipe avec le leader recevant les injections les plus performantes, créée une terrible injustice entre ceux qui auraient pu faire quelque chose dans le sport en restant propres et ceux qui sortent du lot avec ces saloperies, créée un rejet de tous ces « commentateurs » abominables anciens tricheurs et autre dopés qui osent parler de leur « sport » en prenant grand soin de respecetr l’omerta, créée une mafia du dopage avec des laobratoires et des docteurs et des intermédiaires qui s’en mettent plein les poches (on recherche bien les narco-traficants), etc.......à par cela le tour de fra,ce c’est bien mais il vaut mieux regarder des racines et des ailes.


              • Hijack Hijack 23 juillet 2011 18:35

                Cadel vainqueur du Tour par défaut ... hum ... Andy méritait le titre bien plus que lui ...

                Mais je dis bravo Cadel quand même, il s’est dépassé ...

                Contador ... j’en suis certain est innocent face à l’accusation de dopage ... sinon, se savait coupable, il n’aurait pas couru ce Tour ... imaginez qu’il le gagne ... et que ce soit sous réserve ... non, je le crois pas aussi con que ça !!!

                Sinon, je me répète, mais si le pistoléro n’aurait pas eu ses blèmes ... ce tour aura été le sien.

                Cadel, n’est pas un attaquant, juste un bon rouleur ... un bon coureur, très bon rouleur, puissant et tout et tout ...
                Dans l’échelle des valeurs, je le place juste avant Voeckler ... mais après Contador ... Andy et Franck ...
                Le résultat de ce tour est donc logique ... mais dans le désordre (pour les 5 premiers) !!!
                Et ... ce n’est que mon avis !


                • Hijack Hijack 23 juillet 2011 20:13

                  Mais oui, mon gogolito !!!
                  ... tu as ... sans doute raison ... le parisien, il me semble titrait ... comme tu dis.
                   smiley ... Tf1, M6, C+ ... le top quoi !!! 


                • Hijack Hijack 23 juillet 2011 22:25

                  Evans a gagné le Tour par défaut ... je n’ai pas de science ... un pronostic ça se discute tjrs ...

                  L’âge n’a pas d’importance ... car quel que soit ton âge, tu me saoules ... tu es en dessous de tout ...

                  Le pire dans les discussions sont les gens comme toi, qui ne comprennent rien à rien ... et tu viens souligner ce que j’ai dit ou pas dit ... alors que je m’en souviens même plus ...
                  T’as que ça à faire ... jouer à la Monica Levinsky ... d’AgoraVox ... y’a rien pour toi, désolé ...

                  Pour le ... .(hijack sur agoravox tv)... wow !!! suis découvert ... t’es un balaise ... fais le 17 ... y’a récompense ...

                  J’ai répondu par réaction, car tu postes en dessous, mais j’ai l’intention ni de te lire, ni te répondre ... alors ...
                  Le gosse c’est toi et je te poste j’espère une dernière fois comme un gosse attardé ...
                  Tu me fais rire et j’ai pas de temps à perdre avec toi !!!

                  Allez basta !!!


                  • Hijack Hijack 23 juillet 2011 22:39

                    Qui c’est qui me suit partout comme les petits poissons nettoyeurs ... , surveille ce que j’écris ... pour venir tenter une petite dénonciation .... alors que pour moi j’existe pas ...
                    C’est pas gamin ça, c’est un gamin attardé ...

                    Basta final !!!


                    • Hijack Hijack 23 juillet 2011 22:40

                      alors que pour moi, t’existes pas ...


                    • Hijack Hijack 24 juillet 2011 10:58

                      Je n’ai rien contre Cadel Evans, grand champion, grand coureur ... auquel il ne manque que le statut de champion ... il ne gagne jamais ... ou alors si, quand les champions ne sont pas là ... ou presque... d’ailleurs, même les Schleck ne sont pas de vrais champions, mais au moins ils attaquent ... ne sont pas des suiveurs.

                      Cadel, lui n’attaque jamais... !!! il suit ... et pas que lorsqu’il est en manque comme cela arrive à tous ... mais tout simplement que ce n’est pas son truc ...

                      Indurain le Grand par exemple, s’en foutait de gagner ... sauf dans le clm ... en montagne désarçonnait les plus grands ... il les attaquait les plus grands et les laissait les étapes aux moins grands ... Il offrait même ses victoires en très Haute Montagne, n’est-ce pas Virenque.

                      Ulrich lui aussi attaquait et gagnait. Pantani, dernier grand grimpeur ... attaquait vraiment ...
                      Armstrong lui attaquait et gagnait... tout ça en bref, pour expliquait qu’Evans gagne le jaune, sans même gagner une étape ... je parle même pas de panache, mot qui ne veut rien dire à ce niveau ... je le considère comme un suiveur de champions ... pour gratter un petit quelque chose que les autres laissent tomber.
                      Mais c’est déjà pas mal ... on me dirait ... bien sûr ... Pour ceux qui ont fait un peu de cyclisme, Evans nous laisserait loin, j’en conviens ...

                      Le Tour 2011 ... ce qui nous a marqué, ce n’est surtout pas Evans, mais Voeckler...
                      le Tour le moins bon que je n’ai jamais vu ... depuis très longtemps ... car des tours, j’en ai vu ... et revu, les plus anciens tours sur vidéo ou cassettes.
                      Dommage que Contador avait et a toujours ... l’épée de Damoclès menaçante sur sa tête ...Comment peut-on être à 120 % (c’est ce qu’on dit dans ce milieu pour remporter un vrai tour contre les meilleurs) ... dans ces conditions ??? Le Giro qui lui pèse sur les jambes ... bof (pas pour le grand Contador) ... à mon sens un bon entraînement, une bonne répet pour le Tour de France à condition qu’il soit à son niveau, ce qui n’était pas le cas ... vraiment pas le cas ...

                      Cadel Evans gagne le Tour parce que Contador n’était pas en mesure de gagner cette année, voilà ce que je voulais dire ...
                      Désolé pour le pavé ... mais parfois, on a besoin de mettre bcp de points sur les « i » ... pour s’expliquer ... normalement quelques lignes auraient suffit ... mais bon ...

                      "Désolé aussi pour les petites erreurs ou coquilles ou oublis, j’ai écris comme vite, sans me relire ... je peux pas faire autrement, enfin ... je ne détiens aucune vérité, ce n’est que ce que je pense, quitte à me gourrer complètement."

                      __________________
                      Bravo à Evans pour son opportunisme et sa qualité de lutteur ... à Voeckler pour son courage, sans oublier Andy Schlek pour son grand courage même embourgeoisé, son extrême intelligence de la course ... ainsi qu’à son frère ...

                      J’oublie pas le prometteur Rolland et le grand et puissant Cavendish ... Je rends hommage à absolument tous les coureurs, jusqu’à la lanterne rouge ... d’ailleurs, ceux qui sont derrière sont ceux qui souffrent le plus, incongnito ou presque ...

                      Contador ... s’il s’en sort de ses histoires de viande qu’il l’a empêché d’être « plus saignant » diront les lecteurs de l’Équipe ... nous démontrera qu’il est un des derniers cadors du Tour ...
                      qui, à part lui aura eu le courage de courir ce Tour dans ces conditions ... Tous les champions ont leur histoire ... la sienne est en train de s’écrire !!!

                      Quoi qu’on dise, vive le Tour ... les mauvaises langues contre ce sport ne sont là que confirmer la règle (inventée à l’instant) ... " que l’homme est tjrs mauvaise langue quand il n’analyse pas les tenants et aboutissants et tous les paramètres d’un problème donné et je peux en faire partie,  smiley  ne nous leurrons pas " ...



                      • Hijack Hijack 24 juillet 2011 13:49

                        PRETENTIEUX ...

                        Non, j’ai écris ça à tous, je l’ai posté dans tous les sujets sur le Tour que j’ai trouvé sur le net !!!
                        Tu crois quand même pas que je t’écris ... à toi ... lol !!!

                        Je te lis pas ... sauf quand tu postes en dessous de mon post ... et encore ...
                        Pffffuiiii t’es grave de prétention ... ma Levinsky ... lâche moi !!!

                        Tous les ans, à la fin d’un tour, je dis ce que j’ai à dire ...

                        Mais bon ... t’es pas équipé pour comprendre ... je te plains !!!


                        • Hijack Hijack 24 juillet 2011 13:51

                          Bref, je le demande une der !!! Lâche moi soulmanfred  ... !!!


                          • Hijack Hijack 24 juillet 2011 14:32

                            A condition que tu te ne sentes pas concerné partout !!!

                            Oublies ... tu verras ... ça passe tout seul !!!
                            J’ai pas mis 100 balles, j’ai triché ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès