Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Les salaires des sportifs

Les salaires des sportifs

Nous subissons une TVA sport !

Les salaires des stars du sport (et du foot en particulier) ont atteint des sommets himalayens : par exemple Thierry Henry gagne plus de 17 millions d’euros par an, soit 1.700 Smics ! J’hallucine : 1,5 million par mois, 32.700 euros par semaine, ou encore 42.000 euros par match s’il en fait une quarantaine, soit donc 450 euros par minute de jeu ! Et il n’est pas le mieux payé des sportifs...
 
Ces revenus proviennent essentiellement des droits télé..., c’est-à-dire de la publicité et du sponsoring..., c’est-à-dire d’un prélèvement sur les produits de grande consommation que tout un chacun achète (alimentaire, équipements ménagers, automobile, habillement etc.)
 
On peut considérer cela comme un impôt indirect : une « TVA sport » en quelque sorte, prélevée au seul profit de ces sportifs de « haut niveau », des manageurs, des entraîneurs, de leurs agents et autres personnes qui gravitent dans la sphère de ce monde merveilleux du sport-business... qui se doit d’être un exemple pour la jeunesse !
 
N’est-il pas bon – crise ou pas crise -, de mettre fin à ces rémunérations galactiques, injustifiables, obscènes... qui constituent une véritable anarque ?
Le football, je m’en contrefiche, et quand je reçois, par exemple, mon relevé fin de mois du Crédit Agricole, cela me fais mal de savoir qu’une partie de mes frais de banque va aller – à travers un réseau complexe d’Agences de Pub et d’intermédiaires en tout genre - sur un compte en Suisse ou à Monaco (ou dans un autre « enfer fiscal ») ouvert par un de ces sportifs dont j’essaie de na pas retenir les noms par hygiène de vie.
 
Quand de plus le sportif défiscalisé est appointé comme manageur d’une Fédération française de quelque chose (de Tennis par exemple) mon mal se transforme en crise de démence irrépressible lorsqu’il apparaît sur les écrans de la téloche, bien propre sur lui et souriant à son public chéri (qu’il prend vraiment pour plus con qu’il n’est) – avec des envies inavouables lorsque le défiscalisé en question se plante au garde à vous pour écouter la Marseillaise.
 
Vive le sport ! Mort aux cons !

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 1er juin 2009 10:17

    Ne stigmatisons pas nos « pauvres » sportifs. Il y a aussi de « pauvres » chanteurs qui font leur carrière en France et qui sont « obligés » de résider en Suisse. Il est grand temps d’organiser un téléthon pour faire revenir cette matière grise indispensable à notre économie !


    • Emile Red Emile Red 1er juin 2009 11:17

      Pire, le spotif on le supporte une quinzaine d’années au plus, le chanteur parfois une vie entière, et si le sportif passe sur une chaine cryptée, il n’en envahit qu’une à la fois, pour le chanteur en promo c’est entre dix et trente émissions la semaine.

      Et n’oublions pas toute cette caste de nantis, dont les revenus sont non identifiables, qu’on nous impose à longueur d’année à la tv mais aussi à la radio et étalée en façade de tous les kiosques et maisons de la presse du pays.

      La pollution visuelle et sonore devrait être fortement taxée quand elle émane de ces évadés fiscaux et truands économiques. 

      Si nous payons involontairement une fois pour Zidane, nous payons trois ou quatre fois pour Jauni.


    • Alpo47 Alpo47 1er juin 2009 11:11

      Ah, je vois ça ... Il fallait bien un Auvergnat pour parler de sous .... manque que Guy Roux ...

      Comment peut on trouver à redire aux revenus de ces messieurs du foot ou d’ailleurs ? Quelques centaines de milliers , voire millions d’euros ... et alors ? Sait on que ceux ci sont devenus des modèles pour nos enfants qui rêvent des les égaler ou dépasser ? Si on ajoute quelques midinettes télévisées, ondulant du croupion, ou « beaux gosses » au sourire prometteur, qui accaparent nos téléviseurs et autres mp3, voici donc les « personnages » portés aux nues pour tout une génération...

      Géniiiiaaaaaaal .

      Enfin, on peut oublier le chirurgien qui sauve des vies, qui ne gagne que quelques milliers d’euros mensuels, le misérable... le pompier qui s’investit pour aider.. l’enseignant qui cherche à transmettre un savoir ...etc...etc ... Tous des « gueux ». Ecrasés, dépassés, humiliés... par de formidables jongleurs de ballon, ou autres...

      Des millions d’ados influençables qui rêvent de gagner des millions en faisant des grimaces quelconques... c’est tout de même mieux que de passer des années à apprendre un travail, plus ou moins anonyme.
      Gagner le droit de vivre dans une belle villa, invité par les médias, entourés de sex-symbols alanguis, est devenu l’objectif de tout une génération.... Formidaaaaaable.

      D’ailleurs, cela leur évitera de penser à ce qui se construit vraiment autour d’eux, cette société basée sur l’exploitation du plus grand nombre par une toute petite minorité...

      C’est mieux pour tout le monde, non ?


      • lobo 1er juin 2009 11:16

        Si ils étaient payés à l’importance de leur QI (pour la plupart d’entre eux) ils n’atteindraient même pas le salaire minimum ....


        • Elson Elson 1er juin 2009 12:47

          Tout à fait d’accord avec le fond de l’article !

          Je voudrais juste signaler quelques erreurs de calcul : vous vous êtes trompé d’une décimale dans certains chiffres.

          C’est 375 000 euros par semaine et pas 32 700, de l’ordre de 420 000 euros par match et pas 42 000, soit environ 4 500 euros par minute et pas 450. Ce qui ne fait que donner plus de poids à vos arguments !


          • jeantrancene 1er juin 2009 14:13

            Et le pire, dans cette histoire, est que, comme pour les chanteurs, les sportifs sont décorés de la Légion d’honneur ! (ça plaît bien à la populace)
            Il en est de même des politiques et de la magistrature (le juge s’étant occupé du divorce de Naboléon par exemple)
            Alors que les soldats français ayant risqué leur vie en Afghanistan ne l’imaginent même pas...
            C’est maintenant le fric et le bling-bling qui conditionnent les honneurs rendus par la Nation.

            Avant, on accrochait les voleurs sur des croix. Maintenant, on accroche des croix sur des voleurs...


            • norbert gabriel norbert gabriel 1er juin 2009 16:12

              une menue observation sur les commentaires : l’article parle des sportifs professionnels et quelques commentaires « dérivent » sur les chanteurs. Puis-je faire observer à nos éminents correspondants que ce n’est pas tout-à-fait la même chose ?
              Sur le plan des revenus, un chanteur est payé par le public, qui l’apprécie, en assistant à ses concerts, ou en achetant ses disques. Si le public a parfois un goût de chiottes, c’est un autre problème, mais globalement, les chanteurs ont des revenus en fonction de leur talent, ou de l’idée que le public se fait de ce talent.
              Pour les sportifs, payés par la pub, c’est plus flou, mais globalement, il faut bien qu’il y ait un talent pour avoir une notoriété. De fait, même si je suis indifférent au foot, je paye indirectement Zidane ou Platini, en revanche, je ne me sens pas « racketté » par les produits des Nouvelles StarAc. Et j’achète librement, en toute connaissance de cause les albums de d’Elisabeth Caumont, Jeanne Cherhal, Bratsch, Guidoni, Leprest, Louis Ville, ou Olivia Ruiz, et pas mal d’ autres..
              Ensuite, qu’il y ait une disproportion « immorale » avec le travail des scientifiques, c’est sûr, mais ce n’est pas la faute des sportifs, et ce n’est pas tellement nouveau sous le soleil.


              • joelim joelim 1er juin 2009 20:12

                Sur le plan des revenus, un chanteur est payé par le public


                Pas forcément. 
                Johnny par exemple, n’est-il pas payé avec de l’argent du contribuable, lorsque le commanditaire du concert est un service public tel qu’une ville ?
                 
                Et si çà le gave, du Johnny idôle des zélites, il doit payer quand même. 

                Donc c’est comme les sportifs. 
                On paye aussi au travers des émissions télévisées, etc. A côté, l’argent de l’amateur de concert c’est pinuts, non ?

              • norbert gabriel norbert gabriel 1er juin 2009 20:16

                c’est vrai, mais ce n’est pas le cas le plus représentatif, les concerts payés par l’état, c’est l’exception... bien sûr, il y a les festivals subventionnés, mais souvent les artiste sont des cachets réduits....


              • Swinger 12 juin 2009 12:52

                c’est presque vrai, si on oublie que les artistes se produisant en province dans des salles subventionnées, ils se retrouvent pour certains quasi fonctionnaires, le prix d’entrée ne couvrant souvent qu’à peine la moitié du prix du billet et souvent moins...
                On pourrait imposer aux directeurs de ces salles subventionnées de ne pas dépasser un prix décent pour un spectacle, ou une part au regard du prix du billet.

                pour les footeux, le subventionnement municipal ne devrait exister que pour le sport amateur.


              • Traxnada 1er juin 2009 16:20

                Le football est une des plus grosse économie mondiale et elle génère des milliards.

                Il est donc normal que les salaires explosent en conséquence, puisque ils représentent au niveau de la concurrence une variable d’investissement directement corrélée avec les résultats, et donc avec les rentrées de liquidité.

                Par rapport à ce qu’ils rapportent, ils sont exploités de la même manière qu’un ouvrier de base. (Ne pas traduire autre chose que ce qui est écrit, je parle juste de ratio)

                Avec l’image populaire qu’ils ont, ils pourraient gagner beaucoup plus d’argent à être propriétaires de leur image en passant leur temps à faire des sponsors et autres produits dérivés.

                En plus, dans tous les sports et dans de très nombreux de milieux artistiques, seuls 10% des professionnels gagnent réellement bien leur vie en comparaison des risques qui sont induits par ce genre d’activité.

                Dans le milieu du foot, y’a pourtant de quoi cracher à souhaits, mais le niveau des salaires est ici un équilibre structurel, qui reste encore très largement en dessous d’un calcul équitable de partage de la valeur ajoutée.


                • norbert gabriel norbert gabriel 1er juin 2009 16:21

                  «  »Des millions d’ados influençables qui rêvent de gagner des millions en faisant des grimaces quelconques... «  »"

                  ça, ce sont les méfaits de la realTv, la vie du spectacle, et des créateurs, c’est assez différent, faire croire qu’on gagne un million d’euros avec son premier album, ça n’éblouit que les innocents, et il ne faut pas confondre Johnny Hallyday et Billie Holiday.

                  PS ; j’ajouterai dans ma liste, Juliette, Romain Didier, Bernard Joyet qui ne doivent rien aux artifices télévisuels


                  • norbert gabriel norbert gabriel 1er juin 2009 16:48

                    «  »"Si ils étaient payés à l’importance de leur QI (pour la plupart d’entre eux) ils n’atteindraient même pas le salaire minimum ....«  »« 

                    mais quand on voit tous ces énarques à super QI, permettez-moi de douter de la pertinence de la relation QI-salaire...
                    Entre Darcos, agrégé de grammaire, qui ne sait pas faire une règle de trois, et Allègre qui »oublie" que c’est dans le vide absolu qu’une balle de tennis et une boule de pétanque chutent à la même vitesse... et j’oublie les phrases absconses du chef de l’Etat.


                    • Annie 1er juin 2009 18:13

                      Je n’aime pas spécialement le foot (j’aime le rugby, ceci explique cela) ; mais ce qui me gène le plus, d’après ce que j’entends en Angleterre, est que les matchs de football qui par définition est un sport populaire (pas besoin d’équipement etc.) soient de nos jours totalement hors de la portée des familles les plus modestes et même celles qui le sont un peu moins. C’est également le cas pour la télévision où il faut payer un abonnement à Sky sport pour voir les matchs. Donc si les salaires mirobolants des footballeurs subventionnaient le prix des places pour qu’elles soient plus abordables et que le football reste véritablement un sport populaire, je les trouverai plus acceptable. Mais cela n’est pas le cas.


                      • norbert gabriel norbert gabriel 1er juin 2009 20:23

                        «  »A côté, l’argent de l’amateur de concert c’est pinuts, non ?«  »

                        pour des gens comme Bénabar, Olivia Ruiz, Cali, Sansévérino, qui font 150 concerts par an en moyenne, c’est pas peanuts, pour Duteil, qui en fait régulièrement 80 par an, non plus. Et beaucoup de « jeunes artistes » comme la Grande Sophie font beaucoup de concerts, et j’en oublie... ce n’est pas par hasard que des groupes financiers comme Live Nation investissent sur les salles de spectacles, et proposent des contrats 360° dans lesquels ils « gèrent » tout, les disques, les tournées, les produits dérivés.


                        • maharadh maharadh رجل حر 1er juin 2009 20:29

                          Le foot est le sport le plus pratiqué au monde il est donc également le plus populaire , dans certains pays on tape dans une boule de chiffons ou des boîtes de conserve enfin avec tout ce que l’on à sous la main ...pardon le pied, il fait rèvé des gosses dans toutes les parties du monde comme il m’avait fait révé , le foot, il faut l’avoir pratiqué pour bien comprendre les sensations que l’on éprouve.

                          Pour les salaires de certaines stars je suis d’accord que c’est exagéré mais si on compare avec d’autres stars comme nos politiques, ou certains financiers l’est-ce vraiment ?


                          • TSS 1er juin 2009 20:37


                            moi ce qui m’ennuie le plus c’est l’éxonération de charges sociales des footeux professionnels

                            pour soit disant les faire rester en France !!ceci etant payé par les contribuables ,bien sur... !!


                            • Yaka Yaka 1er juin 2009 21:27

                              Raisonnement des joueurs de foot :

                              Je joue bien => les gens ont envie de me voir => les clubs ont envie de m’avoir => je vais chez celui qui offre le plus.

                              Mon raisonnement :

                              Les gens consomment => ils paient la pub sans s’en rendre compte => cet argent est reversé aux joueurs de foot.

                              Si les gens se rendaient compte que c eux qui payent, ils donneraient beaucoup moins à ces sportifs pour taper dans le ballon (de tte facon ils savent rien faire d’autre, même en divisant leur salaire par 10 ils joueraient quand même).

                              Mais je pense qu’ils n’y a pas que les joueurs qui s’en mettent plein les poches, faudrait aussi voir du côté des agents ...

                              Encore un bel exemple qui montre que le libéralisme ne marche pas.


                              • maxim maxim 1er juin 2009 21:37

                                c’est curieux ,l’auteur semble débarquer ..

                                depuis des lustres ,les vedettes du sport en vivent ,et même très bien ,que ce soir les footeux ,les tennismans ,les cyclistes ,ou les pilotes de F1 etc....,les meilleurs sont grassement payé ,tout simplement parce qu’ils assurent la recette !

                                en son temps Kopa le footeux possédait avion et usine ,Bobet et Anquetil les cyclistes n’avaient pas à se plaindre non plus ,le premier un centre de thalassothérapie ,et le second ,propriétaire terrien habitant un manoir ,et pourtant ,il y avait moins de manipulation de fric qu’actuellement .....

                                vous parlez des footeux ,ben oui ,ça paye bien quand on arrive au rang de star internationale ,les clubs paient une fortune pour avoir un joueur au moment des transferts ,un grand champion étant une valeur émarge en proportion de sa côte ,comme un acteur de cinoche ou un chanteur ,le nom et la talent sont marchands ,les droits de retransmission s’achètent très très cher ,et c’est le jack pot pour tout le monde .....
                                ce qui me fait sourire ,c’est la comparaison avec le Smic ,comme si on voulait niveler tout par le bas ...

                                qu’est ce qu’un prolo ,client principal du Foot ,en a à cirer que Thierry Henri gagne 17 millions d’€uros par ans ,ce qu’il veut l’amoureux du Foot ,c’est godiller lorsqu’il regarde un match ,le reste il s’en tape le mec vautré devant sa téloche avec sa binouse et ses chips ,il bande devant son écran ,et sa grosse se tape la vaisselle et torche les mouflets ...et si Thierry Henri marque un but ,le prolo tout émoustillé va faire nuit de Chine à bobone en tirant droit au but lui aussi !

                                Thierry Henri se tringle des Tops Models ? le fan va même acheter Gala ou voici pour rêver un peu devant la morphologie de la donzelle ,et le prolo en grimpant mémère avec sa cellulite et ses nibards en gants de toilette ,se prendra pour son idole avec son mannequin une fois la loupiote de la lampe de chevet éteinte !...
                                c’est sûr qu’avec le Smic ,on se tapera jamais une Adriana !


                                • Lucrezia 2 juin 2009 09:59

                                  Ce qui est insoutenable ce n’est pas tant de voir de tels sommets de « salaires », mais de voire la « connerie » des Français qui ne trouvent rien à redire sur les salaires indécents des Sportifs, Acteurs, « Artistes », alors que dans le même temps ils mettent au bucher des chefs d’Entreprises qui pour la plus part ont pris des risques, investis leurs économies et passent leur vie pour leur entreprise ...créent des milliers d’emplois ...Pourtant même les grands Patrons du CAC40, qui certes ne sont pas les créateurs de ces mêmes entreprises mais simplement des gestionnaires gagnent moins bien qu’un Footballeur de haut niveau .... Nous avons en France, le paradoxe d’aimer et de rêver du Luxe et « farniente » sans économie puisqu’on pilonne nos entrepreneurs en ne les voyants que comme des exploiteurs ! Mais nos Sportifs, Artistes et acteurs font en comparaison vivre bien moins de famille ...et ne sont donc que des égoites ...qui de plus est sont peu généreux de leur argent pour les causes qu’ils soutiennent sauf de leur dans les média pour se faire de l’auto-promo gratuite !


                                  • GéraldCursoux Cursoux Gérald 2 juin 2009 11:13

                                    C’est les deux !
                                    On a de la peine à imaginer de tels niveaux de revenus. 17 millions d’euros pendant 10 ans cela représente une vraie fortune. Chez les artistes le revenu est plus à géométrie variable.
                                    17 millions d’euros par an c’est 46.000 euros par jour !
                                    Ces revenus traduisent, dans le sport, la faillite du management. Aussi là, après les banquiers, les assureurs, GM et quelques autres comme Enron.


                                  • Fergus fergus 7 juin 2009 17:29

                                    100% d’accord avec la tonalité de cet article : les revenus des sportifs de haut niveau sont scandaleux et il est extrêmement choquant que l’on fasse appel à des exilés fiscaux comme consultants dans les médias. Tout cela est à gerber !!!


                                    • maharadh maharadh رجل حر 7 juin 2009 22:40
                                      > Les refus de Thuram

                                      >

                                      > Adrien Zeller (Président du Conseil Régional d’Alsace) avait invité
                                      > l’ex-footballeur Lilian Thuram, 142 sélections en équipe de France,
                                      > membre du Haut-Conseil à l’intégration, connu pour ses engagements
                                      > contre le racisme, à venir témoigner face à des lycéens, pour la clôture
                                      > du Mois de l’Autre.

                                      > Thuram a répondu avec un tarif : 20 000 € pour une intervention d’une
                                      > heure et demie.

                                      > La Région a fait une nouvelle tentative en expliquant le sens de la
                                      > démarche qu’elle mène auprès des jeunes, avec le rectorat, en faveur de
                                      > la tolérance ; elle ne pouvait lui proposer que 1 500 €, tous frais
                                      > payés.
                                      > Nouveau refus de Thuram. « On ne vit hélas pas dans le même monde », lui
                                      > a alors écrit Adrien Zeller en faisant référence à celui du foot pourri
                                      > par l’argent.






                                      • GéraldCursoux Cursoux Gérald 8 juin 2009 17:07

                                        Et le plus fort c’est que Thuram, qui se pique d’ailleurs d’être un individu remarquable de probité et d’humanité, est memebre de comités dircteurs de la Fédé, de la Ligue et autres trucs de ce genre animés par des Shadocks qui pompent le fric public pour le bien-être d’eux-mêmes.
                                        La loi du sport est dure, mais c’est là qu’est le fric ! (dura lex sed fric).
                                        Bien à vous.


                                      • King Al Batar albatar 19 juin 2009 13:00

                                        Les sportif gagnent en proportion de ce qu’il rapportent. Si tu gagne pas assez selon toi c’est que tu rapporte peu à ton entreprise. 

                                        Tu n’as qu’à t’en prendre qu’à toi même plutot que de reagrder dans l’assiette d’un autre !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès