Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Les yeux dans les vieux

Les yeux dans les vieux

Il ne faisait pas un temps à mettre le troisième âge dehors, hier à Stuttgart. Pas de chance, les Bleus étaient de sortie, avec tous leurs dégarnis du crâne, leurs usés de la gambade, leurs fatigués du dribble, tous alignés comme des poulets dans un élevage en quarantaine à cause de la grippe.

Ca transpirait sous les crânes.

Les Suisses, eux, bien décidés à pourrir la vie de nos joueurs de belotte préférés, s’étaient préparés à suer, mais à suer lentement, méthodiquement, avec rigueur. Rois du bon placement, ils avaient prévu un plan (d’épargne ?) parfait pour couper les ailes de ce poulet déplumé qu’est devenu le onze tricolore.

Le gentil organisateur des activités de plein air de l’hospice FFF avait pourtant eu la bonne idée de placer la fusée Ribéry sur orbite, d’entrée de jeu, pensant ainsi dynamiter le vallon suisse en moins de deux. Henry seul en pointe bénéficierait du travail redoutable de magic Frank et finirait le boulot. Même Zizou, derrière, le plus vieux des vieux, et l’âge n’a rien à voir dans tout ça, Zizou donc n’aurait pas grand-chose à faire pour briller dans cette équipe bâtie pour une nouvelle gloire. On allait voir ce qu’on allait voir. Le fantôme du milieu de terrain, Vieira, même lui, allait d’un coup de sifflet d’un seul retrouver toutes ses forces, jouer des compas et confisquer le ballon. Monsieur Claude, tout près de lui, le bien nommé Makelele, passerait une partie de plaisir à compter les petits Suisses hagards qui ne pourraient que compter les buts. Impuissants.

Stuttgart, dix-huit heures, trente et quelques degrés : les Bleus allaient redevenir les Bleus, et faire trembler le monde...

Eh bien non. Face aux gens de Bern, les Bleus mirent une nouvelle fois en berne leur football, comme en 2002, comme en 2004, les deux précédentes compétitions, bâclées, ratées, pas convaincantes. Hier encore, ces tricolores-là se montrèrent poussifs, maladroits, incapables de créer une différence, parfois mal organisés, comme sur le coup franc suisse qui finit sur le poteau. On verra plus tard dans le match Zidane s’engueuler avec Gallas, et déployer sur ce coup plus d’énergie que dans le reste de la rencontre.

Quelle rencontre au fait ?

Un match fermé, barricadé, lent et mou, une des plus pauvres rencontres de ce début de Mondial, avec peut-être l’opposition pénible entre la Suède et Trinité et Tobago. Ce France/Suisse-là fut un moment difficile à vivre, très ennuyeux, sans occasion, si ce n’est des opportunités chanceuses, par ci par là. Mais globalement, rien à faire pour le gardien suisse, et pas grand-chose pour Barthez, assez heureux quand même deux fois en seconde mi-temps. Jamais vraiment bousculée, l’équipe de France n’a pas été en mesure non plus de chahuter son adversaire, de gagner ses duels, de se créer ces fameuses situations favorables qui sont à l’origine des occasions, sinon des buts. Zidane a tenu le coup, plus qu’il n’a joué, Vieira s’est montré aussi transparent que lors de ses dernières sorties, et on se demande bien où Domenech l’astrologue a bien pu « lire » que ce Vieira-là aller jouer un « rôle majeur » dans cette Coupe du monde ! Ribéry, lui, placé d’entrée dans le grand bain, a un peu pris le bouillon, trop attendu par des Helvètes malins, attentifs et appliqués, qui ne lui ont pas laissé la chance de prendre le moindre élan. Même un centreur comme Sagnol n’a pas usé de ses charmes. Pas un ballon correct délivré dans la surface adverse.

Rien.

Un match triste, sans contenu, sans dimension. Sans espoir, ou presque. Les rentrées de Saha, de Dhorasso, n’ont rien changé. Les cartons stupides pris par Zidane pour avoir tiré un coup franc trop vite, ou par Abidal pour avoir envoyé le ballon dans les tribunes alors que l’arbitre avait sifflé, ajoutent au malaise. Les batteries de ces coqs-là semblent bien à plat. La faute au thermomètre, entonnent les plus optimistes. On se raccroche au radeau qu’on trouve. Et même si nul radeau ne pointe à l’horizon, on s’accroche quand même, à n’importe quoi, n’importe quoi qui flotte, qui permette de maintenir hors de l’eau les têtes.

Les Bleus peuvent encore se qualifier, bien sûr. Mais là n’est pas le problème. Si qualification il y a, elle ressemblera plus à un sursis qu’à un succès. Un sursis, oui, comme celui qu’un traitement de cheval accorderait à un malade condamné de toute façon.

Les Bleus vivotent, avec quelquefois quelques spasmes nerveux qui donnent l’impression qu’ils respirent encore. Ils dorment portes et fenêtres ouvertes, pour faire courant d’air. Et la pendule au salon, qui dit oui, qui dit non...


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Bulgroz (---.---.16.170) 14 juin 2006 11:10

    Tout à fait d’accord avec l’auteur de l’article, c’est pitoyable.

    Mais que fait on maintenant ? Allons nous dire tout cela aux représentants des minorités visibles ou on fait semblant pour ne pas génerer de nouvelles tensions inter ethniques ?


    • Gil (---.---.93.79) 14 juin 2006 11:30

      Allons bon, voilà qu’on prend les minorités ethniques pour prétexte à la sous perf de l’équipe de France... et si les jeunes à venir étaient aussi des personnes de couleur...

      J’espère seulement que l’équipe de France va maintenant monter en régime, car quand on voit jouer l’Italie, le Ghana, les Pays-bas, la Croatie ou la Corée, au niveau mouvement sur le terrain, on est nettement un ton au dessus...

      Et n’incriminons pas trop les anciens : sans eux, nous ne serions même pas au mondial...

      Ce qui est évident par contre, c’est que les cadres de l’équipe de France n’ont pas laissé leur place et préparer une génération montante, et on a toutes les chances d’en payer le prix aujourd’hui.


    • c florian (---.---.162.39) 14 juin 2006 11:58

      en même temps quand les anciens ont arrete, beaucoup de monde leur sont tombés dessus car ils abandonnaient la nation. de plus, beaucoup se plaigne des non sélections de micoud ou pires, qui ne représentent pas l’avenir. et c’est surtout au sélectionneur à intégrer des jeunes, on attend toujours que les anciens annoncent leur retraite pour ne plus les sélectionner.


    • Stef (---.---.26.56) 14 juin 2006 12:45

      Faut-il signaler que Domenech a eu 2 fois moins de temps pour préparer l’équipe ? Mais aussi que la FFF et les sponsors sont passés par là...argent quand tu nous tiens !!


    • Gilles (---.---.66.106) 14 juin 2006 16:32

      faut il signaler que Domenech fait les changements à la 87 eme minute ? il avait le temps avant peut- être ?


    • mehdi (---.---.93.153) 14 juin 2006 12:06

      la fluidité de votre écrirture n’a d’égale que votre méconnaissance du jeu. Je m’explique, si votre article m’a fait sourire(le texte de Brel et autres boutades),on ne peut décrier une équipe sans se montrer un minimum objectif. La france a montrer une solidité défensive de tous les instants ou presque, et l’on sait qu’il s’agit là d’un élément décisif dans l’optique d’une victoire en coupe du monde.en outre elle s’appuie sur un milieu défensif solide et percutant à l’image de l’irréprochable claude makélélé un autre « vieux » comme vous les qualifiés la trantaine tous juste passée.De plus elle est avec l’argentine et Riquelmé la seul équipe à posséder un véritable meneur de jeu influent et ne vous en déplaise en pleine posséssion de ces moyen (hiers : passe milimétrée, variation du jeu, plaque tournante et même percussion)en la personne de zidane. Si cette confrontation n’a pu satisfaire l’opignon publique elle marque l’émergence de deux nations (suisse et france)qui irons toutes deux dans le dernier carré.En conclusion je vous conseillerai de suivre tout particulierement la france , l’argentine, la suisse et d’oublier un brésil qui va connaitre s’il ne change rien la plus grande désilusion de son histoire.


      • Gage (---.---.116.11) 14 juin 2006 13:01

        Cette équipe de France est usée, sans âme. J’aurais envie de proposer des changements tactiques, ms le fond du problème est il vraiment là ? Quand on voit la prestation d’un joueur comme Henry, ou même Wiltord, il est clair que le problème majeur n’est pas un problème de placement. En effet, l’EDF n’a même pas mal joué, elle n’a pas joué du tout ! Les joueurs ne se sont pas embrouillés dans leurs placements, car ils n’ont même pas bougé !! Force est de reconnaitre que depuis le départ de Blanc et Deschamps, personne n’a pris la relève pour faire de cet amas de joueurs individuellement brillants, un véritable groupe. A les voir, baladeur MP3 sur les oreilles, plongés dans la contemplation de leur petite personne, le décalage est grand avec 98, où les leaders, assumant leurs statuts, parlaient aux uns et aux autres, « aboyaient », et motivaient leurs troupes. Je ne vois pas qui dans cette équipe pourrait se révolter comme Thuram sut le faire en 98. Aucune cohésion, aucun liant, aucune envie, vraiment le problème est profond. Cette génération dorée, sans doute la plus talentueuse de ts les temps, sortira sans combattre, sans rage, à l’image des frappes molles de Thierry Henry hier.


        • Johan Johan 14 juin 2006 13:13

          Barometre :

          Ciel bleu : Zidane, Abidal, Makelele

          Quelques nuages : Henry, Sagnol, Gallas, Dhorasoo (bonne entree)

          Eclaircies : Thuram, Barthez (le soleil dans les yeux)

          Couvert : Wiltord et Ribery (trop de dribbles et de controles foires), Saha (occasions manquees a cause de controles approximatifs mais bonnes remises)

          Tempete : Vieira (a l ouest !)

          Une deuxieme mi temps nulle, quand la premiere etait pas mal (n oublions pas la main scandaleuse de Muller quand meme !)

          Le probleme est que sans Giuly ni Micoud, le moindre forfait au milieu de terrain indique Dhorasoo. Mais il va falloir s y resigner a la place de Vieira.

          Quand l adversaire joue bas, faire entrer Trezegoooool !

          Il faut chercher Henry en profondeur quand l adversaire joue haut (premiere mi temps) et tenter de loin quand il joue bas (deuxieme mi temps). Ce deux objectifs ont ete manques par l equipe.


          • cupiflo (---.---.127.148) 14 juin 2006 13:33

            Je ne trouve pas ce résultat si catastrophique :

            - La défense française fut excellente
            - Il n’y a pas de petite équipe dans ce mondial (voir Suède Trinité et Tobago)
            - La Suisse a mis une grosse défense bloquant les couloirs
            - L’arbitre a été très mauvais (Penalty indiscutable sur l’arrêt de la main du Suisse, Frei aurait du prendre rouge à la fin pour sa tentative de marquer de la main)
            - La chaleur ne permet pas de se procurer autant d’occasion que d’habitude
            - La Suisse n’a eu aucune occasion hormis des coups de pieds arrêtés
            - La blessure de Cissé a contraint Domenech à utiliser un système qu’il n’a pu tester auparavant
            - Ribery a fait un bon match pour sa première sélection en temps que titulaire

            Si Ribery ou Henry avait marqué sur la plus belle occasion du match (ca ne s’est pas joué à grand chose), cet article aurait dit tout le contraire. Il faut noter qu’aucune équipe ne domine dans ce mondial : le Brésil, l’Argentine, l’Angleterre, l’Italie, le Portugal ont gagné péniblement. Aucun favori ne se dégage.


            • Man’ (---.---.125.25) 14 juin 2006 14:53

              Parlons de la suite. Moi je serais d’avis d’employer la manière forte pour la suite, sachant que les joueurs offensifs étaient trop isolés (ce qui a toutefois permis de retrouver une belle solidité offensive). Je serais dom (le sélectionneur), je tenterais une derniere fois le duo henry-Trezeguet (avec Trezeguet en vrai buteur et Henry qui lui tourne autour) avec une équipe très offensive contre la corée :

              Makelele

              Wiltord Zidane Malouda

              Trezéguet Henry

              Avec Ribéry en joker qui rentre à 30 min de la fin. Et si le duo d’attaque ne marque pas 1 but toutes les 65 minutes (ce sont leurs statistiques lorsqu’ils jouent ensemble), je les dégage tous les 2 pour un duo Saha-Govou !!!


              • Gage (---.---.116.11) 14 juin 2006 15:34

                tu es audacieux ms pas bete Man’ !!!! en tout cas, malgré les 35degrés, l’espagne mène déjà 2-0...


                • Gilles (---.---.66.106) 14 juin 2006 16:07

                  Ne soyons ni déçu ni surpris !! Rien d’imprévisible ! e vous rappelez-vous donc pas des matchs de qualifications pour la coupe du monde ? qui peut me citer une grande et large victoire ? Que des matchs « nuls » !

                  Je pense que tactiquement l’équipe de France n’est pas au point ! Les matchs de poule doivent être gagner et hier Domenech n’a pas aligner une équipe pour le faire ! Viera ne sert à RIEN dans les deux shémas proposés (matchs de préparation et celui d’hier) seul kéké récupère les ballons car c’est lui le meilleur du monde à son poste ! Viera n’apporte rien offensivement (et c’est normal) !

                  Si on doit jouer comme hier, Dorraso doit jouer à sa place en tant que milieu relayeur faisant la navette entre défense et attaque ! C’est tout de même l’un des rares français avec une capacité d’élimination...

                  Malouda doit revenir car le côté gauche hier n’a pas fonctionné, quand Abidal n’ose pas monter on se fatigue pour récupérer (pauvre Ribéry...) puis Wiltord doit retrouver un autre niveau que celui d’hier.

                  Ribéry en Joker à droite.

                  Si on revient à la formation des matchs de préparation : Viera doit laisser sa place à Dhorasso (car il n’a jamais été milieu droit) et trzequet ou saha doivent être alignés à côté d’henry et Rib toujours joker...

                  Certains vantent nos mérites défensifs ! Mais la défense sert surtout à ne pas perdre à partir des matchs à élimination directe... Pour se qualifier il faut marquer. Si Domenech ne le comprend pas et continue d’aligner une telle équipe en effectuant les changements (par 40 degrés au soleil) à la 87eme je crois qu’on en aura tous ras le bol de voir les bleus à chaque page de publicité sachant qu’ils seront tous en vacances...


                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 14 juin 2006 17:13

                    J’ai également vu le match , faisait vraiment trop chaud qu’il à dit l’ Raymond !

                    Ben !,… Raymond, justement , c’est pas sur le glacier de Tignes qu’il fallait amener l’équipe,…. , mais dans le Tibesti ou dans le Ténéré !

                    @+ P@py


                    • Maxime Gouzevitch Maxime Gouzevitch 15 juin 2006 06:52

                      Il y a des equipes faibles et bonnes, outsiders et champions promis... Appliquees et explosives, brouillon et methodiques. Mais il y a aussi une cathegorie tres particuliere que l’on ne sait point comment definir car elle ne peut etre definie que par la negation de tout le reste :

                      equipe insignifiantes

                      Nos Bleus sont devenus de ceux la... Tant pis on a 31 autre equipe a regarder et a barder de qualificatifs. C’est largement assez pour emlir nos discussions philosophico-footbalistiques...


                      • Bob (---.---.76.255) 15 juin 2006 08:57

                        Ouais, on s’est ennuyés ferme mardi soir, j’ai failli m’endormir en seconde mi-temps, je cherchais aussi la télécommande pour enlever le mode ralenti avant de remarquer que c’était à vitesse normale...

                        Mais est-ce vraiment une surprise ? Ca ressemble à l’entame de 2004 avec un peu moins de chance sur la fin : à savoir des bleus qui ont du mal à bousculer un adversaire organisé et peut-être plus agressif sur le ballon.

                        Quelle surprise ? C’est les mêmes joueurs... dans cette sélection la tranche 20-25 ans par exemple est très peu représentée (2/3 titulaires à tout casser)... certes l’objectif pour une coupe du monde n’est pas de préparer l’avenir mais quand on voit que ceux qui sont restés aux portes des 23 (Giuly, Pirès, Micoud, Anelka...), bien que bons (on peut pas le nier) vont sur la trentaine ou l’ont dépassée, on se demande où est cette put*** de relève ! ! !

                        Certes, du côté des espoirs il y a des joueurs en devenir, qui semblent avoir une certaine mentalité de la gagne, mais on parle de gens qui ont 20 balais, à croire que pendant 5 ans il n’y a pas eu de bon joueur « produit » par les centres de formation français.

                        Bref pour en revenir à la CDM, je leur laisse encore le bénéfice du doute, de toute façon dans moins de 4 jours on sera fixés sur notre sort, car dimanche c’est victoire ou pliage de bagages !

                        Ah, j’entendais un joueur de l’équipe de France dire que c’était un groupe difficile, ça me fait bien rire, car si on doit demander l’aide du poteau pour ne pas perdre contre la Suisse je suis curieux de voir un France/Espagne, ou un France/Italie (ça y’en aura un à la rentrée d’ailleurs).

                        Bref, allez je garde mes critiques pour plus tard, on est pas encore éliminés :)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès