Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Ma gazette sportive, d’Espagne et d’ailleurs - semaine (...)

Ma gazette sportive, d’Espagne et d’ailleurs - semaine 19

Stade de France - FC Barcelone - Real de Madrid - Kobe Bryant - Giro - Oscar De La Hoya - les supporters de Cadiz - La Juventus de Turin

Mardi 2/05

---Au secours Arlette, on nous spolie...

Cela m’avait déjà interpellé lors de la dernière finale de la Coupe de France entre le PSG et l’OM. Et cela me ré-interpelle pour la prochaine finale de la Champions’ League entre Arsenal et le FC Barcelone.
Je m’explique.
Le point commun entre ces deux évènements est qu’ils se sont déroulés ou vont se dérouler dans le même lieu : notre bien-aimé Stade de France.
Or, il paraîtrait que ce Stade de France peut contenir en gros 77 500 personnes. Je confirme, j’y suis déjà allé, c’est super grand.
Mais voilà, pour la finale de la Champions’ League, Arsenal et le Barça ont 21 000 places chacun à distribuer à leurs supporters, 11 000 places étant réservées pour les neutres.
Après calcul :
77 500 - 21 000 - 21 000 - 11 000 = 24 500 places pour les supporters de l’organisateur, l’UEFA.
Bref, pour le 17 mai prochain, apprêtez-vous à vibrer aux cris de « Si tu aimes l’UEFA frappe dans tes mains » et « Qui ne saute pas n’aime pas l’UEFA ».
Et comme dirait Gérard Holtz : « Vive le sport ! »

Mercredi 3/05

---Champions !!!

Il s’est passé un truc ce soir, je sais pas si cela est déjà arrivé dans l’histoire du foot. Le FC Barcelone est entré sur la pelouse galicienne du Celta de Vigo en très bonne position pour remporter le championnat d’Espagne de football, et est rentré au vestiaire à la mi-temps officiellement vainqueur dudit championnat.
En effet, son plus dangereux rival, le FC Valence, qui avait commencé son match une heure plus tôt, venait d’être défait et ne pouvait donc plus rattraper les Catalans au classement.
Visionnaire et ironique, Marca, quotidien sportif madrilène, a fait sa une avec le vestiaire visiteur du stade de Vigo, avec je cite et en photo : « La salle des fêtes de la Liga : une salle de 120m2 ; le frigo où le champagne sera au frais ; la salle de bain où sera douché Laporta (le président du Barça) ».
Pas encore bourrés, les joueurs du Barça ont tout de même remporté leur match 1-0.

Jeudi 4/05

---Bruits et rumeurs

L’instabilité à la direction du Real de Madrid ces derniers mois fait surgir de nombreuses rumeurs. Et la plus étonnante d’entre elles concerne le prétendu déficit du club le plus riche du monde.
D’Angel Torres, président de Getafe, qui parle de 530 millions d’euros, en passant par Juan Onieva, ex-vice-président du Real, qui annonce 600 millions, il sont de plus en plus nombreux à remettre en cause la gestion financière du taulier de ces dernières années : Florentino Perez.
Même Fernando « El breve » Martin (cf. semaine 18), du haut de ses 58 jours passés à la présidence du Real, semble reconnaître que la situation financière du club est préoccupante.
Affaire à suivre...

Vendredi 5/05

---Fait la passe

Les Lakers de Los Angeles perdent contre les Suns de Phoenix le 6e match de leur série de playoffs, ce qui permet aux Suns de revenir à 3 victoires partout et de forcer à un 7e match décisif.
Pourtant, Kobe Bryant, le meilleur Laker, marque 50 points.
Encore plus bizarre, les 3 victoires des angelinos ont été acquises avec une moyenne de seulement 23 points de leur leader (seulement car Kobe marque en moyenne plus de 35 points par match cette saison).
Ca alors ! Le basket serait-il un sport collectif ?
Malheureusement pour lui et pour ses coéquipiers, Kobe n’a apparemment pas encore totalement assimilé cette donnée.
Toutefois, ses statistiques se portent à merveille. Ouf !

Samedi 6/05

---Cuisine

Samedi débute le Giro d’Italia (l’équivalent du Tour de France pour nos amis ritals). Et devinez où ça démarre ? A Seraing, en plein plat pays ! Marrant, ça.
En tout cas, cette année, ils vont devoir s’accrocher nos cyclistes adorés, les organisateurs leur ont servi chaud un menu pas vraiment digeste.
Petite métaphore culinaire : quand je vais manger chez ma grand-mère, il y a toujours de la salade entre le fromage et le dessert, pour bien digérer la fin du repas, qu’elle me dit. Ben là, la salade, niet !
Visez un peu : 5 étapes de montagne lors des 8 derniers jours de courses ! Et encore, il était initialement prévu de (se) finir avec un chrono en côte de 11 km le matin, juste avant l’étape finale de l’après-midi. Et un cognac pour la 12 !
Chrono finalement retiré sous la pression des équipes et de l’UCI.
Pour ce qui est des coureurs, ça va sûrement se jouer entre Italiens avec les messieurs propres Simoni et Savoldelli, le favori Basso et le jeune loup Cunego.
Mais je suivrai tout particulièrement Jan « Grosse Berta » Ulrich, à la rue complet en ce début de saison, histoire de me fendre un peu la gueule en le voyant tout rouge, ainsi que le jeune Vénézuélien José Rujano, excellent grimpeur, déjà 3e l’an dernier à la surprise générale, et à qui la topographie du parcours peut convenir à merveille.

Dimanche 7/05

---Nique ta femme

Après avoir copieusement insulté Oscar De La Hoya et sa femme lors des différentes conférences de presse précédant leur combat, Ricardo Mayorga se fait proprement casser la gueule en 6 rounds par le Golden Boy qui réalise du même coup son meilleur combat depuis de nombreuses années.
Faut pas les chauffer sur leur gonzesse, les Latinos.

Lundi 8/05

---La Belle pleure

Le meilleur public d’Espagne se trouve en Andalousie, à Cadiz. Malheureusement, en ce début de semaine, il pleure la descente de son équipe, victime du fameux coup de l’ascenseur.
Dernier fait d’arme de ces extraordinaires supporters ce week-end. Cadiz doit gagner à Getafe pour espérer se sauver, mais fini par perdre 3-1. Les joueurs « amarillos », têtes basses, rejoignent leur vestiaire. Les tribunes se vident de leurs occupants sauf... des supporters de Cadiz. Venus en nombre soutenir leur équipe, ils chantent encore, ils chantent toujours, et finissent par faire revenir leurs joueurs sur la pelouse pour pleurer avec eux.
Rappelons que toute la saison, au stade Ramon De Carranza (Cadiz), lorsque les suiveurs de l’équipe visiteuse pénétraient dans leur tribune, ils étaient accueillis par des applaudissements et des chants de bienvenue.

---Fin d’une histoire d’amour

Scandale en Italie et démission du président de la Fédération de football. Il paraît que la Juve est aidée par les arbitres ! (Mais aussi que la Tour de Pise penche, fou non ?)
A force de s’acoquiner avec les hommes en noir, la « Vieille Dame » a fini par chopper la vérole.


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • coco (---.---.15.193) 17 mai 2006 12:37

    viva barcelonna y ronaldinho ese

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Beltran


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires