Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Ma gazette sportive, d’Espagne et d’ailleurs - semaine (...)

Ma gazette sportive, d’Espagne et d’ailleurs - semaine 20

Pablo Aimar - Fernando Torres - Fernando Alonso - Ronaldo - 100m - Liverpool FC - Dmitry Piterman - Rafa Nadal / Roger Federer - Dani Pedrosa

Mardi 9/05

---Je me demande ?

Mini-stage de l’équipe d’Argentine en vue de la Coupe du monde de football et surprise, Pablo Aimar, le meneur de jeu du FC Valence, n’est pas convié.
Même s il n’y a rien de définitif, après les Veron, Samuel et Zanetti, le sélectionneur argentin José Pekerman va-t-il laisser une nouvelle star sur le carreau ?

--- Je me demande ? (bis)

Comme tous les étés, la rumeur du transfert du "Niño" Fernando Torres alimente les gazettes.
Le jeune prodige (22 ans) de l’Athletico de Madrid va-t-il laisser son club de toujours voguer sans lui dans les eaux troubles du ventre mou de la Liga ?
Arsenal et Manchester United seraient sur les rangs.

Mercredi 10/05

---Zozo et les médias

Il y a deux semaines, Fernando Alonso faisait une sortie remarquée dans la presse en déclarant que son équipe n’était pour rien dans l’obtention de ses succès, puis se rattrapait aux branches le lendemain en constatant simplement que les deux pilotes Renault étaient sur un pied d’égalité, contrairement aux pilotes Ferrari par exemple.
Ce qui est sûrement vrai, et pas forcément une mauvaise chose. En tout cas, ses mécaniciens ont dû apprécier.
Aujourd’hui, Fernando se plaint du traitement que lui réservent les journalistes en Espagne. Comme le Patrick Bruel de la grande époque, il ne peut plus aller au restaurant sans que des paparazzi le suivent à la trace.
Merde, personne ne lui a dit que c’est comme ça que ça se passe quand t’es connu ?

Jeudi 11/05

---L’habit fait le moine

En Espagne, les journaux sportifs publient une cinquantaine de pages par jour, dont la moitié sont dédiées au football. C’est génial, je n’ai même pas le temps de tout lire tellement il y en a (et pourtant, ce n’est pas le boulot qui m’étouffe en ce moment).
Mais évidemment, en milieu de semaine, lorsque l’actualité sportive ne bat pas son plein, il faut se les noircir, les cinquante feuillets.
Le quotidien Marca a donc consacré jeudi deux pleines pages à la présentation par Ronaldo de son nouveau site Internet (www.worldofronaldo.com).
La cause de cet intérêt ? Les photos on-line du futur meilleur buteur de la Coupe du monde 2006. Et plus particulièrement les maillots qu’il porte sur ces photos.
Constatation : la parure immaculée du Real de Madrid est bien moins présente que celle auriverde du Brésil (normal), que celle de l’Inter de Milan (futur transfert ?), que celle du Barça (horreur), et même que celle du PSV Eindoven, son premier club en Europe (ah ouais, quand même).
Quelque peu gêné par les remarques des journalistes madrilènes, Ronnie s’en tire en se trouvant plutôt beau sur certaines des photos incriminées.
Ben là, je suis entièrement d’accord avec lui. Au Real, avec son double menton et sa brioche moulée par le maillot blanc, il est quand même moins sexy.

Vendredi 12/05

---wwwizzzzzz

Justin Gatlin bat le record du 100m en 9,76 secondes.
Mouais...
Il y a quelques années, une telle nouvelle m’aurait fait bondir d’excitation, passionné de sport que je suis. 100m en 9,76 secondes ! Vous vous rendez compte ?!! C’est fou !!! Mais comment va réagir Asafa Powell (le détenteur du record jusqu’alors) ? Gatlin 24 ans. Powell 23 ans. Ouh la la la la !!! Le duel que ça nous promet pour les prochaines années......
Mais aujourd’hui, franchement, je suis juste content pour lui.
Et je me demande à moi-même, inquiet :
"
- Mais Bertrand, la flamme sportive qui brûle en toi serait-elle en train de vaciller ?
- Ben non, j’crois pas. me réponds-je.
- Ben alors, t’es blasé ou quoi ??? Record du monde, putain !!!!
- Ouais... Bof...
"
Et c’est là que je me dis que le dopage m’a fait du mal, nous a fait du mal, amateurs de sport que nous sommes.
Les grandes performances dans les disciplines ne nécessitant (presque) que des qualités physiques n’auront plus jamais la même saveur qu’avant.
L’athlétisme n’a pas d’avenir... sauf chez les robots.

Samedi 13/05

---Magie rouge

Finale de la Cup en Angleterre et nouvelle partie de fou des Reds du Liverpool FC.
A
près la finale de la coupe de l’UEFA en 2001 (gagnée 5-4 contre Alavés, but en or), la finale de la Champions’ League 2005 et la fameuse remontée face au Milan AC (3-3, victoire aux tirs au but), c’est cette fois-ci West Ham qui succombe à la magie rouge.
Menés 2-0 après une demi-heure de jeu, les Reds font le plus dur en recollant au score. Mais à la 64e, Konchesky vise la tête de son avant-centre et lobe Reina, le gardien liverpudlian.
Et..et..et... ? Steven "Zorro" Gerrard est arrivé. Sans s’presser. Et contrairement à Don Diego De La Vega, il ne signe pas à la pointe de son épée mais à coup de missiles sol-sol : égalisation à 3-3 d’une frappe de 30m à la dernière minute du temps réglementaire.
Une prolongation plus tard, Pepe Reina sort ses mains de ses poches et arrête 3 penalties. La Cup retourne à Liverpool.

---Le roi des clowns

Epilogue du championnat d’Espagne. Au jeu des chaises musicales de la Liga, pour la saison prochaine, il reste un siège inoccupé et deux participants encore debout.
S
i l’Alavés de Vitoria gagne et que l’Español de Barcelone ne fait pas mieux que match nul, c’est Alavés qui s’assoit. Sinon, c’est l’Español.
Dernier quart d’heure des deux matchs :
78e : But de Bodipo pour Alavés. L’Español étant à 0-0, ce sont les Basques qui sont sauvés
86e : Tir sur le poteau de l’Español. Les catalans sont toujours dans le wagon de la descente
88e : Gorka, gardien de l’Español, sauve un "un contre un" qui aurait envoyé définitivement les siens en 2e division
91e : GOOOOOOL de Coro pour l’Español. L’arbitre siffle la fin du match trente secondes plus tard. L’Español est sauvé, Alavés en D2.
Immense émotion à Barcelone, et grande tristesse à Vitoria, où tous les regards se tournent vers Dmitry Piterman, l’actionnaire principal du club.
Dmitry Piterman, riche entrepreneur ukrainien, a réalisé le rêve de nombreux aficionados de foot en se payant un club. Mais son grand défaut, c’est... Ben, c’est plein de trucs à la fois.
Plus ou moins viré de Santander, dont il avait pris les rênes en 2003 et où il dirigeait lui-même certains entraînements (sans aucune compétence, à part sa passion pour le foot), il prend en main Alavés en 2004 et le fait monter en 1re division.
Malheureusement, cette année, c’est le grand n’importe quoi. Jugez vous-même :
- licencie son premier entraîneur deux semaines avant le début du championnat
- traite de clowns Ronaldo, Roberto Carlos et Robinho après un match face au Real de Madrid
- se sépare de son 2e entraîneur après dix-huit journées
- vire le 3e cinq journées plus tard
- insulte ses propres supporters qui le conspuent depuis les tribunes
- traite de clown (décidément) le maire de Vitoria, sa propre ville
Le pire, c’est qu’à trente secondes près, Alavés sauvait sa place en 1re division...

Dimanche 14/05

---The Fight

Nadal bat Federer au terme d’un match dantesque en finale du tournoi de tennis de Rome.
Superbe ! C’est exactement ce qu’il fallait pour piquer l’orgueil de Roger qui commençait à s’ennuyer ferme à mettre des fessées à tout le monde. Ca nous promet du très gros pour Roland Garros.

---Comme en 40

Giuly se les bouffe, Anelka n’en a déjà plus, Ribéry se touche et Chimbonda s’astique à mort.
Achtung ! Achtung ! Da sind die französisch !

Lundi 15/05

---Casse-toi d’là que j’m’y mette

Serait-on en train d’assister à une passation de pouvoir en Moto GP entre Valentino Rossi et son jeune rival espagnol de vingt ans Dani Pedrosa ?
Si rien n’est encore fait, la question mérite vraiment d’être posée, tant Dani semble suivre les traces de son prestigieux aîné.
Champion du monde 125 cm3 en 2003, champion du monde 250 cm3 en 2004 et 2005, il gagne son premier grand prix de Moto GP dès sa 4e course et se pose d’ores et déjà comme un prétendant au titre.
Vu que dans le même temps, Valentino connaît des problèmes avec sa machine, et peut-être avec sa motivation...
En tout cas, ce cas de figure ressemble étrangement à la prise de pouvoir de Fernando Alonso en Formule 1 aux dépends de Michael Schumacher, et dans une moindre mesure à l’explosion de Rafael Nadal en tennis aux dépends de l’hégémonique Roger Federer.
En fait, le seul point négatif pour nos amis espagnols dans ce week-end où ils ont brillé de mille feux, c’est la révélation des 23 joueurs de la « selecci
ón » partants pour disputer la Coupe de monde de foot. J’ai beau la retourner dans tous les sens, je ne vois vraiment pas comment ils pourraient casser la baraque. Et je vois plutôt la baraque tomber sur le chien...
C’est con pour un pays qui adore le sport en général, mais ne vit que pour le foot en particulier.

PS  : A propos de mon pessimisme concernant l’athlétisme et autres activités à très grande dimension physique, j’ose encore espérer un retour à un sport (à peu près) propre. Mais je doute. A mon avis, seul le sport amateur peut faire barrage au dopage : pas de tunes à gagner, pas de tunes à investir dans les produits dopants.

A quand le retour de Jeux olympiques avec la gloire comme seule récompense ?

Pierre de Coubertin, si tu m’entends, kassdédi to you !


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • PR1982 (---.---.102.41) 17 mai 2006 01:46

    Je trouve que Fernando Alonso a les chevilles qui enflent un peu trop. Certes il est champion du monde en titre et c’est un exellent pilote mais de la à dire que son équipe n’y est pour rien dans l’obtention de ses succès ça va loin.

    Qu’on lui fasse piloter une Super Aguri pour voir s’il va


    • PR1982 (---.---.102.41) 17 mai 2006 01:48

      EDIT :

      Je trouve que Fernando Alonso a les chevilles qui enflent un peu trop. Certes il est champion du monde en titre et c’est un exellent pilote mais de la à dire que son équipe n’y est pour rien dans l’obtention de ses succès ça va loin. Qu’on lui fasse piloter une Super Aguri pour voir s’il va décrocher une pôle...


    • Bertrand Ricard 17 mai 2006 11:28

      Entièrement d’accord avec toi PR1982. Il me semble à moi aussi que le Fernando commence à se prendre pour un autre.
      Mais tant que les résultats sont là, il n’y a rien a dire, car ce qu’il réalise depuis l’année dernière, c’est très fort. Et la comparaison avec son coéquiper est éloquente.
      Cependant, je pense qu’à sa première baisse de régime, il risque de se faire tailler sévère.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Beltran


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès