Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Michael Schumacher jette l’éponge, Luca Badoer entre en (...)

Michael Schumacher jette l’éponge, Luca Badoer entre en jeu

Le remplacement de Felipe Massa, accidenté en Hongrie, par Michael Schumacher avait dopé les ventes de billet pour Valence. Les fans de Ferrari, de Michael Schumacher et les fans de Formule 1 en générale se réjouissaient de ce come back trois ans après son retrait des circuits (Schumacher étant toujours consultant pour la Scuderia ferrari). Michael Schumacher a décidé de ne pas prendre le départ du grand prix de Valence le 23 août prochain pour cause de douleur au cou, l’Allemand jugeant donc sa préparation physique insuffisante et également les conséquences d’une chute lors du course de motos il y a quelques mois.
 
"Hier soir, j’ai dû informer le Président Luca di Montezemolo et le directeur de l’équipe Stefano Domenicali que, malheureusement, je ne serai pas en mesure de remplacer Massa. J’ai vraiment tout fait pour rendre possible mon retour temporaire, mais à ma grande déception je n’y suis pas arrivé. Nous n’avons malheureusement pas pu venir à bout des douleurs à la nuque que j’ai ressenties après ma journée d’essais au volant d’une F1 au Mugello, même si nous avons tout tenté d’un point-de-vue médical et thérapeutique." Déclarait Schumacher.
 
Ces douleurs persistante ont été décisive dans la décision du septuple champion du monde lors de ses essais au volant d’une F2007 (la Ferrari qui disputa la saison 2007) il y a quelques jours.
 
"Les conséquences des blessures causées par l’accident de moto de Février – des fractures au niveau de la tête et du cou sont finalement trop graves. C’est pourquoi ma nuque ne peut pas supporter le stress extrême provoqué par la Formule 1, Je suis terriblement déçu." Annonce Schumacher.
 
C’est finalement Luca Badoer qui remplacera Felipe Massa pour le grand prix de Valence. Luca Badoer voit ainsi ces onze années passé comme pilote essayeur, puis de réserve de la Scuderia Ferrari récompensées.
 
Luca Badoer ; né le 27 janvier 1971 à Montebelluna, a débuté sa carrière en formule 1 lors de la saison 1993, après avoir remporté le titre de F3000 en 92, au sein de l’écurie BMS-Lola propulsé par un moteur Ferrari. En 1994 il rejoint l’écurie Minardi comme essayeur puis comme titulaire en 1995. En 1996 il sera titulaire chez Forti une autre petite écurie italienne. Sans volant en 1997 il fait quelques essais pour Minardi et s’essaye aux courses GT. En 1998 il rejoint la Scuderia Ferrari comme pilote essayeur, un poste qu’il occupe encore aujourd’hui. Lucas Badoer n’a pas eu la chance de courir en F1 au volant de voiture performante, sa meilleur qualification est une 12eme et son meilleur classement en course une 7eme place. A n’en pas douter il marquera ses premiers points en formule 1 avec Ferrari. Réponse le 23 août à Valence.
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • lilyy0971 11 août 2009 12:48

    Utilité de l’article ??? je cherche encore ...
    Rien à faire de la F1, les milliards qui y sont injectés pourrait soulager bien des misères de par le monde, sans parler de l’impact écologique désastreux.
    Foot et F1, même combat : celui du fric et de l’hypocrisie


    • goc goc 11 août 2009 20:11

      parceque tu pense que si on suprimait la F1, les petroliers et les marchands de boisson energetiques vont mettre leur fric dans la lutte contre la famine ??

       :) smiley smiley

      ah que c’est bon de rire de temps en temps !!!


    • Dzan 11 août 2009 19:27

      Allo Rocroa Y’a du carbone en pagaille

      Des taxes, des taxes,
      Oui mais pas Ferrari


      • goc goc 11 août 2009 20:06

        Ce retour du pilote allemand tenait plus de la blague ou du coup mediatique que de la realité sportive

        qui a pu croire un seul instant qu’un pilote, aussi valeur soit-il, puisse reprendre le volant d’une F1 apres 3 ans d’absence et donc 3 ans d’evolution des bolides.
        par contre je trouve assez lamentable ce pretexte du mal de cou. On aurait pu penser qu’il aurait le courage de reconnaitre qu’il n’est plus dans le coup, cela n’aurait rien eu de deshonorant.

        Concernant Badoer, en tant que pilote d’essai, il est celui qui connait le mieux la voiture et sait en tirer un maximum, Par contre son absence des courses devrait avoir emousser serieusement son « instinct » de competiteur, cet instinct qui vous fait prendre le petit risque supplementaire dans un depassement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Camille Oger


Voir ses articles







Palmarès