Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Mon désamour ovale

Mon désamour ovale

Le Rugby des robots ...

L'ennui d'aujourd'hui n'est pas l'épopée d'antan.

1411282-30222358-1600-900.jpg

Il fut une époque où, pour rien au monde, je n'aurais manqué un match du tournoi des six nations. J'avoue que la formule n'est pas tout à fait fidèle à la réalité puisque c'est par courtoisie pour nos amis italiens que le compte va jusqu'à six. L'usure du temps ou bien de l'âge, le gavage télévisuel des sports, dernier refuge au manque d'imagination des médias télévisuels, ont sans doute amplifié ce désamour ovale.

Mais diable, que cette équipe de France m'ennuie, qu'elle est fade et sans âme ! Adieu les envolées impossibles, les renversements improbables, les injustices caractéristiques des arbitres anglo-saxons ! Tout s'est normalisé, s'est affadi, s'est noyé dans un jeu de perce-murailles robotisés et lobotomisés.

Pire encore, le jeu se noie dans les mêlées à répétition quand le Français surtout, truqueur par excellence, s'évertue à jouer la rouerie plutôt que l'épreuve de force loyale. Les coquins poussent en travers, devancent l'ordre de l'arbitre, esquivent une épaule, font écrouler l'édifice quand ils sont dominés … C'est si fréquent que grande est notre surprise quand une mêlée n'est pas rejouée. Et de toute manière, c'est un tel bazar que jouer derrière est impossible.

Plus épouvantable est le jeu au pied, la stratégie des canonniers sans précision ni imagination. À toi, à moi, à toi, et malheur à celui qui commet une erreur de main ou prend le moindre risque. Un jeu d'épiciers en gros qui aèrent le cuir à défaut du jeu. Autant aller voir un match de tennis : le filet laisse planer un peu plus d'incertitude …

Pour pimenter le tout de ce supplément d'âme qui faisait jadis le rugby épique, notre brave sélectionneur nous gratifie d'un discours digne des enterrements de première classe. Le ton monocorde, le propos sans chaleur, les commentaires sans imagination ; sa langue de bois me laisse de marbre et me fait fuir sa sélection cosmopolite.

1411285-30222418-1600-900.jpg

Pour rester au niveau du tout, les commentaires des journalistes sportifs de la télévision publique sont un modèle de potion soporifique, mêlée d'imprécisions techniques et de propos creux et inutiles. C'est un festival de médiocrité qui se met en phase avec la production proposée sur la pelouse. Le ronron habituel depuis quelques années.

Nous aimerions nous enthousiasmer, retrouver un esprit cocardier, nous perdre parfois dans les délices du chauvinisme, vibrer aux cavalcades romantiques, sourire à une belle empoignade qui faisait jadis les délices de ces combats en culottes courtes. Plus rien de tout ça : nous nous assoupissons devant ce spectacle insipide.

Il n'y a pas lieu de s'en étonner. Ce jeu est à l'image d'une société où les experts, les statisticiens, les calculateurs ont pris le pas sur les rêveurs et les aventuriers. Le sport n'a pu échapper à la dictature des pourcentages, de la mesure et du contrôle permanent de la vidéo. Suivre désormais une rencontre sportive c'est être gavé de tableaux, de données chiffrées, de schémas savants. La belle science que voilà ….

Le joueur est sous les projecteurs de vidéastes sourcilleux qui intègrent, dans une machine, pratiquant la délation la plus rigoureuse, l'ensemble de ses comportements. Tout est mesuré, étiqueté, calibré et nous, nous nous décrochons la mâchoire à force de baîller. Je n'aime plus ce rugby de robot, ce jeu sans imagination, ce déroulement sans surprise, ces petits garçons aux mouvement si étriqués.

Il faut accepter ce terrible constat et ne plus sacrifier au rituel du tournoi. Comme la coupe du Monde se profile, pour ne pas m'exaspérer d'avantage, je ferme le poste et délaisse ma passion ovale. Il n'est plus temps de vibrer aux exploits de ceux qui faisaient chanter le cuir et la boîte à claques. Les voyous sont devenus des gentlemen bien trop sages !

Désespérément leur. 

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan Hotah 9 février 2015 18:58

    Le sport de compétition a une seule et unique fonction : faire gober a un max que la compétition c’est la vie, c’est bien ,c’est mâle.....après il devient très facile de faire croire que la guerre c’ est bien aussi...que le business c’est bien, que d’envahir les autres c’est bien...etc etc

    c’est un des nombreux conditionnement qui passe totalement inaperçu.....

    on parle de puce sous cutané,mais en fait il n’y en a meme pas besoin, le mouton est volontaire pour être tondu, tous les ans............

    le sport n’a as besoin de compétition pour exister....entretenir le corps sans combattre les autres est intelligence, le sport de competition est la propriété de nos pseudo élites.

    panem et circenses..du pain et des jeux, 2000 ans après malgré notre génie ,rien n’a bougé..


    • C'est Nabum C’est Nabum 9 février 2015 19:01

       howahkan Hotah


      Le sport a besoin de la confrontation Celle-ci n’est pas nécessairement compétiton

      Il y a une nuance mais je ne veux pas ergoter, je suis assez d’accord avec vous

    • Sharpshooter - Snoopy86 sharpshooter 9 février 2015 18:58

      Vous êtes injuste

      Les intentions étaient là mais c’était brouillon et l’essai écossais est superbe smiley

      Quant aux « aventuriers » dont vous avez la nostalgie, ils exploseraient littéralement au premier « tampon »

      Je me surprends à regarder de nouveau le rugby. Il y a 30 ou 40 ans un match de chmpionnat de France était parfaitement chiant. Aujourd’hui chaque match du Top 14 est un formidable combat de gladiateurs ....


      • C'est Nabum C’est Nabum 9 février 2015 19:04

        sharpshooter


        Injuste ; des internationaux incapbles de faire une passe ... ou de franchir la ligne d’avantage autrement qu’en jouant au auto-tamponneuse à l’exception de deux ou trois artistes ?

        Oui, le top 14 est un formidable spectacle et c’est bien là le problème. Ce sont les étrangers qui donnent le la et imposent le jeu dans les équipes alors, les petits gars qui se retrouvent sans le vedettes sont sans idées quant à au déroulement du jeu.

        Oui c’est encore injuste ... Mais pas tant que ça ! 

      • Sharpshooter - Snoopy86 sharpshooter 9 février 2015 19:00

        Merde ! Merde ! Merde !

        Plumaucul m’a battu sur le fil smiley


        • C'est Nabum C’est Nabum 9 février 2015 19:05

          sharpshooter


          Non vous êtes à égalité

        • C'est Nabum C’est Nabum 9 février 2015 19:16

          sampiero


          Tiens voilà des déménageurs de piano ! 

        • edouard 9 février 2015 19:40

          Le Rugby c’est la guerre, c’est un vrai combat entre deux armées...rien à voir avec le foot et même le hand. Et plus rien à voir avec le ballet de cyborgs qu’on nous fait avaler maintenant.


          Le rugby est donc par essence un sport de patriotes qui vomit le mercenariat, le championnat de « France » est donc devenu du n’importe quoi, du spectacle ? non le catch et la boxe donnent plus et mieux.

           Quand même donner le poste stratégique de la mêlée à un mec qui s’appelle Rory Kockott ( rouerie cocotte en français) c’est une trahison...ce joueur combinant la rouerie anglo-saxonne et la dérision de s’appeler cocotte au pays du coq.
          Il a fallu le virer pour qu’on gagne...

           Remplaçons Saint -André par Saint Georges !

          • C'est Nabum C’est Nabum 9 février 2015 20:58

            edouard


            Si votre propos manque un peu de nuance ou de poésie il n’en demeure pas moins tout à fait pertinent. Merci 

          • Layly Victor Layly Victor 9 février 2015 20:10

            Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous. Avez vous vu le match des Anglais vendredi soir contre le Pays de Galles ? C’était magnifique. Il y avait tout : la force, la précision, la vitesse, le mouvement, l’espace, mais surtout l’intelligence. L’individu au service du collectif. Rien à voir avec notre triste équipe de France.
            Les Français ont oublié depuis longtemps que le rugby est avant tout un sport d’évitement, que le principal objectif de ce jeu est de créer de l’espace. Et que, si la force est nécessaire, le principal atout est l’inspiration. Aussi, ça fait des années que je n’ai pas vu les français franchir une ligne. Sauf, rarement, sur un exploit individuel de Thomas ou Huget. En permanence, on joue à plat et on envoie les panzers.
            J’ai la nostalgie des Gachassin, des frères Boniface, des Dauga, Spanghero, Gruarin, Carrère, Blanco, et de notre cher Roger Couderc.
            Je me souviens d’un match en Nouvelle Zélande où la France était ratatinée en première période. A la mi-temps, le capitaine Christian Carrère rassemble les joueurs et leur dit ces paroles historiques : « jouons le tout pour le tout et faisons leur de tout ». La France perdit finalement, mais cette deuxième mi temps fut saluée par la presse Néo Zélandaise comme « un des plus beaux moments de toute l’histoire du rugby mondial ».


            • C'est Nabum C’est Nabum 9 février 2015 20:59

              Layly Victor


              Je m’étonne que vous ne soyez pas tout à fait d’accord

              Nous pensons la même chose ...

              Le Rugby du Quinze de France nous E... depuis trop longtemps

            • VICTOR Victor 10 février 2015 09:07

              Absolument d’accord Nabum. C’est le professionnalisme qui veut ça. Les rugbymen sont devenus de vulgaires footballeurs comme les autres.

              Sauf ! Sauf les filles ! Formidable le rugby féminin. On y retrouve ce jeu d’évitement, de passes, d’imagination, là où les mâles ne proposent qu’un jeu de bourrins chiant. Regardez donc les matchs des filles. Elles passent parfois la chaine France 4.

              Un bonheur. Et puis, ces gros plans sur les mêlées... Ces puissants fessiers en action ! Mmmm !


              • C'est Nabum C’est Nabum 10 février 2015 10:02

                Victor


                Fottball comme Rugby se conjugent désormais au féminin

                Il faut l’accepter, l’invitivité est encore présente chez elles 

              • Fergus Fergus 10 février 2015 13:13

                Bonjour, Victor.

                Un goût du rugby féminin qui devrait vous inciter à lire Moi, Antoinette Védrines, thanatopractrice et pilier de rugby. Ou l’histoire très librement romancée (et avec l’accord de l’intéressée) d’une thanatopractrice très connue sur la place de Paris, et qui a pu s’enorgueillir d’un titre de Championne de France avant de raccrocher les crampons pour se consacrer à ses injections post-mortem de formaldéhyde, sa plus illustre patiente ayant été la princesse Diana au cours d’une nuit très particulière (mais l’action du livre se passe très en amont).



              • ARMINIUS ARMINIUS 11 février 2015 14:44

                Et tant que vous y êtes regardez aussi le foot feminin, les filles ont mis 2/0 aux meilleures (USA, Brésil, Allemagne). Avec un salaire loin de celui des mecs et avec plus de plaisir ! Souhaitons que le fric ne viennent pas pourrir tout ça !
                PS : 1/100% d’accord avec l’article
                2/ Non, il n’y a pas d’échange de maillots à la fin du match.


              • tRivi 10 février 2015 10:02

                Ce sport est devenu trop violent. Il aurait pu devenir encore plus spectaculaire en terme de jeu pure, hors avec la professionnalisation, on a accentué la confrontation physique, le jeu de contact. On assiste désormais à des combats de gladiateurs (le fameux rugby total). On est passé à un sport de contact simple, hors à la base le rugby c’est aussi un sport d’évitement. Il risque de se passer ce qu’il y a au USA avec le foot US (si ce n’est déjà le cas)... 


                • C'est Nabum C’est Nabum 10 février 2015 10:05

                  tRivi


                  La muscultation pour supporter les chocs

                  L’adresse, c’est trop compliqué à acquérir et la chimie n’y peut rien

                • Fergus Fergus 10 février 2015 10:11

                  Bonjour, C’est Nabum.

                  Bien d’accord avec cet article. Ecoeuré par les dérives de ce sport, j’avais déjà abandonné le football pro depuis fort longtemps. Et je suis en train, progressivement, d’en faire de même avec ce rugby qui fut naguère une passion pour moi. Et cela pour la même raison que le cyclisme : le climat de triche et de calcul qui a définitivement pris le pas sur le panache !


                  • C'est Nabum C’est Nabum 10 février 2015 10:58

                    Fregus


                    Qu’importe notre opinion, puisque seule celle des sponsors préoccupent les dirigeants

                    D’ailleurs, dans les loges, ceux-là préfèrent le champagne au plaisir insipide de regarder le jeu

                  • C'est Nabum C’est Nabum 10 février 2015 10:56

                    Fergus


                    Notre oponion n’a aucune importance

                    Tant que les sponsors sont heureux

                    D’ailleurs ce sont les seuls à avoir droit de boire de l’alcool au stade de France, preuve que nous n’existons plus aux yeux des dirigeants sportifs 

                    • fred.foyn Le p’tit Charles 10 février 2015 12:01

                      ++++Des « MASSES » informes gonflées aux anabolisants...Ce sport était pure mais l’argent est arrivé..depuis c’est de la merde.. !


                      • C'est Nabum C’est Nabum 10 février 2015 12:47

                         Le p’tit Charles


                        Tant que le Qatar n’a pas d’équipe nationale de Rugby .... c’est encore supportable ! 

                      • gaijin gaijin 10 février 2015 12:01

                        salut nabum
                        en plus de ce que vous dites je dirais que les joueurs comme bien d’autres sont paralysés par la peur de perdre : on ne vient plus pour jouer on vient pour gagner
                        comme on observe que ce n’est pas le cas chez les filles ou d’autres sports moins médiatisés le diagnostique est facile : les merdias
                        ce sont les pseudos journalistes qui gachent systématiquement la fête en se focalisant sur la victoire, promesse croient ils de retombée publicitaires , ce sont eux qui vont soulever chaque propos pour meubler leurs vides ce qui conduit a un usage généralisé de la langue de bois ....
                        ......


                        • C'est Nabum C’est Nabum 10 février 2015 12:48

                          gaijin


                          Laissons monsieur Galthier à sa médiocrité et sa suffisance

                          Quant aux autres, ce sont des amis, des conquins qui se cooptent pour faire du fric.
                          Le talent au micro c’est autre chose

                        • Fergus Fergus 10 février 2015 13:47

                          Bonjour, Gaijin.

                          Ce ne sont pas les médias qui sont responsables, mais l’invasion du fric qui modifie les comportements. Et cela vaut pour tous les sports professionnels de premier plan. Quant à la langue de bois, elle est elle aussi la conséquence de la prédominance du marketing sur les aspects sportifs, le média-training étant un passage obligé pour tous les joueurs avec, à la clé, des éléments de langage, exactement comme ceux qu’imposent les spin-doctors aux personnalités politiques.

                          Tout cela sonne évidemment la mort de la spontanéité et de l’authenticité !


                        • tf1Groupie 10 février 2015 12:06

                          Tout-à-fait d’accord : aucune prise de risque, rugby stereotypé.

                          Je pense qu’on a une des équipes les plus faibles de notre histoire récente.
                          ça manque de nouveaux talents et d’ambition.

                          Peut-être parce que notre championnat est envahi de joueurs étrangers et ça a tendance à empêcher une nouvelle génération d’éclore ?

                          A côté de cela le rugby anglais me semble beaucoup plus riche et fourmille de pépites.
                          Même les écossais offrent une certaine fraîcheur.
                          Donc vouloir imputer nos échecs au rugby-business me semble plutôt hatif.


                          • C'est Nabum C’est Nabum 10 février 2015 12:49

                            tf1Groupie


                            Nous sommes une nouvelle fois d’accord

                            C’est agréable en fin de compte

                            Bonne journée mon ami 

                          • tf1Groupie 10 février 2015 12:54

                            C’est parce qu’on aime le rugby tous les deux : on se rentre violemment dedans pour mieux se taper sur l’épaule à la fin du match smiley

                            Bonne journée également.


                          • Fergus Fergus 10 février 2015 13:52

                            Bonjour, Tf1Groupie.

                            Euh... pas trop forte, si possible, la tape sur l’épaule ! Un jour de match de l’USAP à Paris, j’ai bu un verre avec Imbernon au bar du club-house du PUC à Charléty. Impressionnant : sa taille et sa carrure sont restées gravées sur ma rétine !


                          • C'est Nabum C’est Nabum 10 février 2015 15:58

                            tf1Groupie 


                            Vivement qu’on trinque ensemble ! 

                          • Garance 10 février 2015 14:01

                            Un article de Nabum ou je me risque quand même : il parle de rugby


                            Donc.....

                            Ce que j’ai de commun avec Nabum c’est que mon amour pour ce sport s’est effiloché au fil du temps

                            Tout comme pour lui un match du Tournoi c’était sacré : 1 mois à l’avance la pression me montait

                            Aujourd’hui je m’en fout : la passion est partie

                            Je regarde par habitude

                            Il est loin le temps des grandes envolées de nos trois/quarts : parties aux vents mauvais «  The French - Touch »

                            Les Codorniou...Sella...Maso.....Blanco et autres Cantoni

                            Aujourdh’ui dans la ligne des 3/4 il y à des Bastareau qui feraient d’excellents talonneurs

                            Rien que des bourrins qui s’empilent pour quelques centimètres de terrain

                            Les mêlées ... !!!...ou sont les coups de casques d’antan ?

                            Aujourd’hui c’est : " Aprés vous ...je n’en ferais rien....mais si j’insiste ; c’est tout juste si on leur demande pas un carton d’invitation pour s’y présenter

                            Les touches ? du temps de 1 m de rayon entre les joueurs c’était clair : le meilleur sauteur prenait la balle

                            Aujourd’hui tu vois un mec propulsé à 5 de hauteur et qui parfois a du mal pour retrouver le sol

                            Pour former l’équipe de France Toulon a ouvert la voie ; la FFR s’en inspire

                            Comme le Qatar avec le Hand ; demain l’équipe nationale sera composée de mercenaires avec passeports temporaires

                            Avant que cela n’arrive il y aura belle lurette que je ne regarderai plus les matchs du Tournoi : je me contenterai de continuer d’aller voir et soutenir mon petit club local ou je jouais en mes vertes années

                            • C'est Nabum C’est Nabum 10 février 2015 16:01

                              Garance


                              Comme quoi on peut être d’accord sur un sujet qui non seulement n’est pas que futile mais rend compte de l’évolution de notre société.

                              Il y a lieu de s’interroger sur cette tendance qui gomme l’idée de nationalité quand il s’agit de sportifs, de vedettes, de gesn talentueux quand au contraire elle n’a jamais été aussi forte pour exclure les autres.

                              Curieux n’est-ce pas ?

                            • howahkan howahkan Hotah 10 février 2015 16:48

                              En venant sur un sujet de ce genre, je me rends compte , de mon point de vue, que nous ne sommes pas du tout murs pour un changement radical de société..

                              vous pensez tous que la compétition est une bonne chose...sans rien savoir de ce qu’elle à l’origine est ni de tous ses effets...

                              si j’étais parmi les élites j’accélérerais la mise en place du NOM.....ça va être du gâteau...


                              • howahkan howahkan Hotah 10 février 2015 17:25

                                certes tout à fait , je ne parlais que de l’occident us+Europe soumise +Israël .....éventuellement le grand Israël...
                                c’est peut être pour cela que cela semble s’accélérer..dans les intentions...

                                hypothèse seulement..A suivre..si on s’y intéresse, sinon, tous au jardin pour préparer la terre..


                              • C'est Nabum C’est Nabum 10 février 2015 17:33

                                howahkan Hotah


                                Nullement mon cher car c’est la compétition organisée et étendue aux nations qui est cause de ce que vous dénoncez.

                                Je vous ai écrit que la confrontation est consubstantielle du sport. L’individu a besoin de se mesurer pour se dépasser. Mais point n’est besoin de classement, de titre ou de récompense ensuite. Tout celà peut se faire entre amis.

                              • C'est Nabum C’est Nabum 12 février 2015 07:42

                                Fastoche


                                Voilà bien deux maux que je m’interdis désormais d’évoquer.

                                C’est curieux comment certaines personnes ne pensent qu’à ça ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires