Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Paris Saint-Germain : qu’est-ce qui a changé ?

Paris Saint-Germain : qu’est-ce qui a changé ?

Ce PSG ne cesse pas de défrayer la chronique, un début de saison convaincant, un groupe de Ligue des Champions survolé, qu'est-ce qui a changé depuis la saison dernière ?

JPEG - 82 ko

Un Zlatan plus concerné ?

On connaissait le Zlatan de la saison dernière, celui qui marchait sur le terrain malgré ses 30 buts inscrits en L1. Mais cette saison Zlatan a changé, il est de plus en plus concerné et cela se voit sur le terrain ; il multiplie les efforts pour récupérer les ballons… J’hésite, mais, on pourrait presque dire qu’Ibra se donne à 100% cette saison, mais pour quelles raisons ?

La venue de Cavani pourrait ne pas être étrangère à ce changement, le Suédois a dû voir l’uruguayen comme une vraie concurrence. La saison passée, il savait que Gameiro, sans être méchant, n’aurait jamais pu prendre sa place, mais Cavani est un attaquant d’un autre calibre, de classe mondiale, et ça Ibrahimovic l’a compris ; même quand on s’appelle Zlatan, on doit toujours prouver qu’on a sa place.

L’autre facteur pourrait être l’arrivée de Laurent Blanc : l’entraîneur français a lancé un message fort en faisant sortir Zlatan en début de saison au cours d’un match, ce qu’Ancelotti n’avait jamais fait la saison passée. En pesant mes mots, on peut dire que le géant suédois s’est senti menacé. Les bases de Blanc étaient posées : chaque joueur doit être concerné par l’équipe, et cela porte ses fruits puisque le numéro 10 parisien est sur une vague stratosphérique depuis peu.

Thiago Motta : patron du milieu ?

La saison dernière, Motta était touché par des blessures qui l’ont tenu éloigné des terrains une bonne partie de la saison. Serait-ce l’année Motta ?

Le milieu à trois de Laurent Blanc plaît à Motta, et on le voit sur le terrain. Depuis le début de la saison, l’Italien s’impose comme un patron, véritable leader, épaulé par ses deux acolytes Marco Verratti, qui ne cesse de grandir, et l’inépuisable Blaise Matuidi, indispensable depuis bientôt 2 saisons au PSG.

Thiago Motta était peut-être la pièce manquante du puzzle parisien d’Ancelotti la saison dernière, Laurent Blanc ne peut que se réjouir du niveau affiché par le joueur de la Squadra Azzurra. Véritable meneur d’hommes, le numéro 8 parisien ne cesse de régaler le Parc avec ses ballons distillés à perfection. Motta s’est donc imposé comme titulaire indiscutable dans le onze parisien.

La satisfaction Marquinhos

Le défenseur brésilien est certes passé à côté de son match face à Saint-Etienne ce dimanche, mais depuis le début de saison il s’impose comme un solide défenseur sur lequel on peut compter du haut de ses 19 ans.

Il était la plus grande interrogation de ce mercato : environ 30 millions d’euros déboursés pour s’attacher aux services du jeune défenseur, pour beaucoup, c’était trop. Marquinhos n’ayant joué que 30 petits matchs de Serie A, il débarque à Paris avec une pression importante. Catalogué comme un futur flop avant même qu’il ne pose un pied sur la pelouse du Parc, le Brésilien est en train d’inverser la tendance et de déjouer tous les pronostics le concernant. De plus, il est convoqué avec le Brésil qui jouera en amical au mois de novembre.

Au vu de son jeune âge, il n’a peut-être pas les épaules pour rester titulaire lors du retour de son compatriote Thiago Silva, mais il peut être une solution de luxe dans une défense centrale complétée par un autre Brésilien, Alex.

Van der Wiel montre-t-il enfin son vrai niveau ?

Arrivé en tant qu’espoir la saison dernière, Van der Wiel ne s’était pas imposé à Paris. Multipliant les prestations médiocres, il se contenta de quelques bouts de matchs en fin de saison derrière Jallet. La bonne saison pour le Néerlandais ?

Titulaire dans le couloir droit sous l’ère Blanc, l’ancien amstellodamois nous a enfin montré ses qualités : rapide, il multiplie les allers-retours dans son couloir tant convoité la saison dernière, il est aussi bon centreur, ce qui est de plus en plus rare dans le football moderne.

Jallet sur le banc de touche, Van der Wiel s’impose aujourd’hui comme une valeur sûre du côté parisien.


Moyenne des avis sur cet article :  2.09/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • ARMINIUS ARMINIUS 4 novembre 2013 11:44

    Le PSG est une équipe de joueurs chers, qui n’ont comme lien avec Paris que le dieu pognon, de plus financée par le Qatar qui piétine allégrement tous les jours les droits de l’homme et le droit des travailleurs. Tout cela est profondément haïssable et n’a plus rien à voir avec le sport...


    • cardom325 cardom325 4 novembre 2013 11:59

      Agoravox devenu arrière cour des frustrés qui ne peuvent lire dans l’ Equipe ou France Football les commentaires qu’ils souhaitent

      Enfin, c’est bien, mon petit bonhomme, tu écris sans fautes, ce qui n’est pas négligeable pour un supporter de.......j’hésite je mets , supporter de football ou supporter du PSG , allez je me lance supporter du PSG ....eh oui l’argent sale du Quatar a rendu Paris magique

      Petit conseil aux non footeux, aller voir le Louvre ou le Musée d’ Orsay, car c ’est là qu’est le Paris magique

      PS : petit détail cocasse, j’aime le football


      • ARMINIUS ARMINIUS 4 novembre 2013 16:04

        Nous aimons le football, mais pas celui là ! Je précise qu’autrefois j’ai porté les couleurs de l’Equipe de France, en amateur, ce qui m’a plus couté que rapporté, je sais que c’est assez difficile à imaginer d’autant que certains clubs pratiquaient déjà la politique des enveloppes... Notre coeur battait à l’écoute de la Marseillaise et personne ne sortait du terrain sans avoir mouillé un maillot que nous étions fiers (comme des coqs) de porter...c’était en l’année 1958, Adidas allait bientôt arriver en France !


      • Guilhem Bakir 4 novembre 2013 15:36

        Merci pour vos réactions, @ARMINIUS personnellement je n’ai pas les capacités de comprendre ce qui se passe au-delà du football concernant le PSG, Monaco ou autre, je parle donc que de football sur cet article.


        @cardom325 Je ne sais pas si je dois prendre bien ou mal ton commentaire ?
        Et oui, je suis bien supporter de football comme tu as écrit, Paris produit un beau jeu, tout comme Monaco ou même Nantes ou Guingamps par exemple..

        • Fergus Fergus 4 novembre 2013 17:54

          @ Guilhem.

          Lorsqu’un club est à ce point vendu à des intérêts aussi écoeurants, il ne peut plus y avoir de beau jeu, il n’y a plus que du dégoût !

          Comme indiqué ci-dessus, moi aussi j’aime le football et je l’ai longtemps pratiqué avant de m’en détourner comme je l’ai expliqué dans Je hais le football !

          Un détail amusant : je faisais partie, à un modeste niveau, des équipes dirigeantes du Paris SG à ses débuts, lorsqu’il est né de la fusion du Paris FC et des équipes amateur de Saint-Germain. 

          Bonne soirée.


        • Fergus Fergus 4 novembre 2013 17:47

          Bonjour, Guilhem.

          Ce qui a changé ? Tout simplement que le Paris SG est devenu le Qatar FC. Bref, un club qui a perdu son âme et est devenu la honte du football français en se vendant à des investisseurs qui ont sur les mains le sang des dizaines d’ouvriers morts sur les chantiers du Qatar et le sang des victimes des djihadistes illuminés qui perpètrent des attentats en zone sub-saharienne avec les fonds qatari. Un club à fuir !


          • Singe conscient Singe conscient 4 novembre 2013 17:59

            Tout comme Chelsea ou Monaco serait devenu Popov FC, ou le Milan AC Forza Italia FC ?

            Malheureusement le Qatar n’investit pas que dans le PSG et re-malheureusement, comme je dis plus bas, le football ne marche qu’à l’argent.

            Alors quand on aime ce sport, il nous reste quoi, qu’à grincer des dents devant ce plaisir coupable.


          • Singe conscient Singe conscient 4 novembre 2013 17:56

            Ah le football, quelle possibilité de se défouler, sans avoir à connecter ne serait-ce qu’un seul de ses neurones.

            Avez-vous lu l’article avant de frapper comme des hooligans bourrés ?

            Oui le football c’est plein de pognons et y a que comme ça que ça marche mais en l’occurrence, l’article concerne le sport en lui-même pas ce qui tourne autour. L’auteur ne parle que de jeu ici, il ne défend le système alors pourquoi tant de baves ?

            Ce magnifique sport n’est en fait que le reflet de la société. Il a tous ses défauts et toutes ses qualités.


            • OMAR 4 novembre 2013 19:13

              Omar 33

              @Salut Guilhem.

              Les meilleurs joueurs français exercent leur talent à l’étranger .
              Rien qu’en Espagne, Italie, Angleterre et Allemagne, ils sont plus de 73 joueurs : de quoi en faire aisément six équipes...
              http://www.maxifoot.fr/club/francais-club-etranger.htm

              Alors, le championnat français en pâtis, même si l’école française produit chaque année de nouveaux et jeunes talents.

              Le PSG lui, inverse le mouvement en recrutant les meilleurs locaux et en ramenant de très bons joueurs étrangers..
              http://magicpaname.com/2013/06/03/13-etrangers-au-psg-mais-seulement-4-extra-communautaire/
              Ce n’est pas toujours évident, mais le résultat ne s’est pas fait attendre...


              • Fergus Fergus 4 novembre 2013 23:15

                Bonsoir, Omar.

                Ce n’est pas le PSG qui inverse le mouvement, mais le Qatar marketing aux fonds indignes.


              • vesjem vesjem 4 novembre 2013 23:56

                je ne comprends pas comment on peut s’impliquer dans un sport de capitaliste où la dope est la règle ; çà ressemble au jeux d’argent , avec l’obligation , pour les joueurs de se prostituer en se dopant s’ils veulent tenir leur place et ne pas être éjecté ; la négation et la honte du sport !
                les spectateurs (payants) participent naïvement sans doute à cette mascarade , et donc à la dégradation de la santé des joueurs (eux-mêmes esclaves du système) 


                • Gonzague Gonzague 5 novembre 2013 06:19

                  Je suis étonné qu’il y ait encore des supporters du PSG. Notons que le Qatar a supprimé la date de création du club sur l’écusson (1970, ce n’est pas vendeur de présenter un club aussi jeune alors que Barcelone ou Madrid ont plus de cent ans d’histoire) et qu’ils ont officiellement interdit aux « fans » de critiquer la direction du club, sous peine d’exclusion de stade (ce dernier point étant tout simplement scandaleux)


                  • Fergus Fergus 5 novembre 2013 08:39

                    Bonjour, Gonzague.

                    Les Qatari ont aussi viré le berceau et la fleur de lys repris des armes de la ville de Saint-Germain pour les remplacer par une Tour Eiffel. Dans cette aventure à finalité géopolitique, nulle trace de sport, mais uniquement du marketing pro-Qatar. Dans ces conditions, être supporter d’un tel club n’a plus aucun sens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Guilhem Bakir


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès