Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Pierre Rolland, l’équipier devenu grand

Pierre Rolland, l’équipier devenu grand

Passé de l'ombre de Voeckler à la lumière de l' Alpe d'Huez, Pierre Rolland s'est définitivement affirmé comme la grande révélation de ce Tour de France 2011. Il tentera lors du contre-la montre de Grenoble de décrocher le maillot blanc du meilleur jeune de la compétition. Mais au delà de sa victoire éblouissante sur l'étape alpestre la plus prestigieuse, l'Alpe d'Huez a peut-être vue hier l'éclosion d'un des futurs grands champions cyclistes de la prochaine décennie.

Il y a quelques années, je me souviens avoir entendu quelques journalistes dire de Pierre Rolland que la France détenait un des futurs grands espoirs du cyclisme, un coureur complet au très fort potentiel capable de faire de grandes choses… et pourquoi pas un possible futur vainqueur du Tour. Je me rappelle avoir ricané dans mon coin, haussant les épaules et prédisant ironiquement un futur espoir qui allait grossir les rangs des déceptions françaises, prédisant à cet inconnu au mieux un destin à la Chavanel. Force est de constater que je m'étais planté en beauté. J'avais pris à la légère le destin de ce jeune coureur. Pierre Rolland est bluffant depuis le début de ce Tour 2011. A seulement 24 ans, il réalise des performances impressionnantes, se hissant à la hauteurs des meilleurs dans les prestigieux cols pyrénnéens et Alpestres. Il confirme que son potentiel entrevu dans les catégories de jeunes était bien réel.

Dès son plus jeune âge, un potentiel impressionnant est détecté chez le jeune coureur orléanais. Il dispute vite les championnats du monde juniors à l'âge de 16 ans. Le jeune homme décide ne pas brûler les étapes, il fait ses classes dans la prudence. Il marche aussi aux coups de coeurs et à l'affectif : Il rejoint d'abord l'équipe amateur bretonne de Stéphane Heulot avant de passer professionnel chez le Crédit Agricole de Roger Legeay. Un début de saison 2008 tonitruant lui fait avoir de nombreuses propositions alléchantes. L'équipe de Legeay est contrainte de mettre la clé sous le paillasson, faute de sponsor repreneur. Contre toute attente, Rolland signe chez Jean-René Bernaudeau dans l'équipe Bouygues Télécom pour un salaire bien moindre qu'on lui proposait ailleurs. Le discours lui plait. Il accepte aussi de progresser petit à petit. Il opte pour la prudence, le travail et la lucidité. Depuis ce dernier transfert, Rolland était un peu disparu de la circulation se contentant de faire quelques bonnes figurations sur les grands tours (21ème du Tour de France en 2009). Il apprend, travaille dans la discrétion, bien couvé par le Team de Bernaudeau. On avait presque oublié son statut d'espoir du cyclisme français, il s'était de lui-même un peu oublié, roulant dans l'ombre aux contact des capitaines de routes que sont Voeckler, Charteau ou Fedrigo. Contrairement aux leaders de son équipe qui sont des baroudeurs capables de coup d'éclats, Rolland s'entraine pour devenir un coureur capable de viser le classement général d'un grand tour. Bernaudeau lui ôte toute pression de résultats, il le laisse s'exprimer, se préparer, s'entrainer durment en le préservant des médias. Il sait qu'il détient un diamant brut. Car ils sont rares ceux capables d'être réguliers dans une course éprouvante de trois semaines. Il lui faut malgré tout progresser dans l'exercice du contre-la montre, sa principale faiblesse. Il ne lui reste qu'à s'affirmer, qu'à exploser.

Cette explosion viendra lors de ce Tour de France 2011. Voeckler décroche le maillot jaune grâce à l'une de ses célèbres échappées en plaine. S'ensuivra une défense acharnée de son leadership à travers les Pyrénées et les Alpes pendant 10 jours. Après 2004, la France replonge dans une seconde Voeckler-mania. Alors que l'on attendait Anthony Charteau pour préter main-forte au leader d'Europcar, c'est finalement Pierre Rolland qui se révélera et fera figure d'équipier modèle. Alors que Contador, Sanchez ou Evans se retrouvent ésseulés lors des arrivées au sommet, Voeckler lui, peut compter sur son fidèle lieutenant. Pendant les arrivées terribles de Luz-Hardiden, du plateau de Beille et du Galibier, Rolland abat un travail de titan. Il emmène l'alsacien dans sa roue pendant des épopées montagnardes incroyables où aucun des deux compères ne flanchera malgré les multiples dangers des gros bras du peloton. La France se met à réver que Voeckler puisse peut-être garder son maillot jusqu'à Paris. Mais hier, ce fut l'étape de trop. Malgré son panache, la succession des cols et des exploits harassants ont eu raison de sa volonté. Rincé, lessivé, se voyant incapable de rivaliser une fois de plus face aux meilleurs, il donne carte blanche à son acolyte afin qu'il puisse tenter de conquérir le maillot blanc du meilleur jeune. Rolland se permit de faire coup double puisqu'il remporta en prime l'étape la plus prestigieuse du Tour, se payant même le luxe de lâcher le Champion Olympique Samuel Sanchez et le triple vainqueur du Tour Alberto Contador dans le dernier col. Pour la première fois depuis Bernard Hinault en 1986, un français remporte l'étape de l'Alpe d'Huez. Pierre Rolland triomphe au sommet de l'ascension mythique aux 21 lacets.

Ce 22 Juillet a sonné le glas des espoirs de Voeckler qui a sans doute même fait malheureusement une croix sur le podium. Une fois encore, l'espoir de voir un français triompher à Paris pour la première fois depuis 25 ans dans la plus grande course du monde s'est envolé. Mais le cyclisme français peut pourtant se permettre d'entretenir un espoir encore plus fou. Désormais l'avenir appartient sans doute à Pierre Rolland.

 

A voir le reportage diffusé sur Canal+ : http://www.canalplus.fr/c-sport/pid2708-c-interieur-sport.html?vid=220989&sc_cmpid=FBShare


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • kitamissa kitamissa 23 juillet 2011 13:26

    Nous sommes enfin rassurés de constater que le cyclisme Français reprend des couleurs ...


    au bout de 25 années d’absence à part quelques exceptions comme Virenque détenteur du palmarès du meilleur grimpeur devant Bahamontès et Gaul,nous n’avions plus de champions de l’envergure d’un Bobet,d’un Anquetil,ou d’un Hinault ...

    Voeckler nous a déjà tous surpris en rééditant son exploit de 2004 de porter le maillot jaune jusqu’à 3 jours de l’arrivée et ça nous a tous rassurés,nous avons encore des coureurs dignes de ce nom !

    et enfin la superbe prestation de Rolland ,équipier de Voeckler,et grimpeur de talent ....surtout qu’il y avait du beau monde en tête,la fine fleur du cyclisme mondial ...excusez du peu !

    et quelle démonstration de la part de ce jeune garçon, larguer un Contador,un Sanchez,et autres cadors ,il fallait une bonne dose de talent,d’audace et de niaque !

    en tout cas ...chapeau bas jeune homme ,vous me réconciliez avec le cyclisme que je ne suivais plus depuis qu’ Armstong et Cantador gagnaient de façon discutable avec toutes ces polémiques et ces scandales à répétition ! 

    Maxim , vieux cyclard depuis 1956 !

    • norbert gabriel norbert gabriel 23 juillet 2011 15:18

      idem pour moi à peu de choses près ...


    • LE CHAT LE CHAT 23 juillet 2011 15:33

      salut Maxim ,
      d’accord avec toi , un peu de panache pour les français , ça fait du bien !
      un Contador qui gagne un tour sans remporter la moindre étape , c’est bof !!!


    • norbert gabriel norbert gabriel 23 juillet 2011 15:36

      Il y a un élément à prendre en compte, c’est l’arrivée de très grosses équipes qui ne viennent que pour le Tour de France (en gros ce que faisait Armstrong) alors que les anciens faisaient souvent 2 grands tours, et pas pour figurer.

      Le palmarès d’Armstrong, malgré ses 7 Tours de France, n’est pas comparable à celui de Coppi, Mercx, ou Anquetil qui ont tout gagné ou presque , et sur tous les fronts.

      Thoams Voeckler est à son niveau, coureur d’expérience, mais les autres ont baissé ; est-ce que ça veut dire qu’avant ils avaient des « moyens » surmultipliés ?? ça y ressemble, sauf pour les Schleck qui sont dans leur même registre, avec du métier en plus ..


    • ZEN ZEN 23 juillet 2011 13:34

      On a vu des coureurs souffrir, comme Contador et Voekler
      Pas de montée à la Pantazani ou à la mode texane, les doigts dans le nez et les mains sur les cocottes
      Le dopage serait-il enfin moins performant ?
      Si oui, c’est plutôt une bonne nouvelle
      Zen, grand cyclard devant l’Eternel


      • asterix asterix 23 juillet 2011 21:46

        Toi aussi tes 10.000 km par an ?
        Perso, j’ai dû remiser mon Merckx au garage il y a 4 mois. Un accident, le premier. La hanche.
        J’ai repris aujourd’hui même. Vivement le retour aux 50 bornes tous les jours. Mais plus de montagne, à 64 ans, cela devient dur.


      • ZEN ZEN 23 juillet 2011 22:09

        Salut astérix
        Bon rétablissement !
        Après une opération de prothèse complète de hanche, c’est reparti comme en 14, à 71 ans
        Moins de côte, mais 40 km par jour, quel que soit le temps
        Sans EPO. Que de la pâte de fruit ! smiley


      • furio furio 23 juillet 2011 14:46

        Pouvez nous dire quel est le médecin qui s’occupe de ce jeune Rolland ? Quel est le laboratoire qui fournit la dope ? Quels sont ...Voila des questions que nous nous posons ?


        • norbert gabriel norbert gabriel 23 juillet 2011 15:15

          Pour ces questions vous devriez suivre (ou revoir) ce qu’a fait Bernaudeau avec ses différentes équipes depuis plus de 10 ans, ça éviterait les questions insidieuses.


        • norbert gabriel norbert gabriel 23 juillet 2011 15:22

          à ma connaissance, personne n’a été contrôlé positif dans ces équipes (celles de Bernaudeau) qui ont toujours été considérées comme « deuxième division » peut-être parce qu’ils n’avaient pas de ces supers champions très bien « soignés » si vous voyez.
          et cette année l’équipe autour de Voeckler a un budget 3 fois moins important que le budget des équipes Contador, Schleck, ou Basso .. ou Astana ...


        • Jean-Claude Guingamp Philippe Gaillard 23 juillet 2011 15:34

          Je me demandais quand allais venir la première remarque de caniveau à la fois primaire et cynique... la voici !


          Forcément, pour un aigri c’est aisé de brandir à la première occasion l’étendard du dopage et le couplet du tous pourris. 
          Cette année on a vu des performance humaines, des coureurs arrivant exténués aux arrivées les visages marqués (Contador y compris), des temps inférieurs aux années précédentes. Les performances sont nettement en recul. (Voeckler et compagnie ont montés le plateau de Beille à 380 Watts, ce qui est au dessous du seuil humain de 410 Watts. -Alors qu’Armstrong l’avait monté à 420 Watts-)
          Une équipe Europcar avec un budget 2 fois inférieurs aux grosses écuries qui appartient à la seconde division continentale s’est vue rivaliser avec les meilleurs. (pour info leur budget annuel est de 6,5M€ , il est équivalent au plus faible budget d’un club de Ligue 2 de foot en France) Je trouve ça rassurant et porteur d’espoir. Et je doute fortement que cette équipe soit capable de se procurer les méthodes de dopages actuelles extrémement couteuses.

          Mais bon il y aura toujours des cons derrière un clavier pour tenter de remettre en cause les performances et en omettant les sacrifices énormes que demandent une vie de coureurs.
          Visiblement vous n’aimez pas ce sport. Vous ne semblez voir que des camés sur des vélos sans avoir de recul ni d’admiration envers ce sport... après tout c’est votre droit de penser ça... Mais j’ai l’impression que vous êtes aigris sur beaucoup de choses en lisant vos multiples commentaires remplis d’aigreur sur de nombreux sujets.

        • norbert gabriel norbert gabriel 23 juillet 2011 15:43

          «  »(Voeckler et compagnie ont montés le plateau de Beille à 380 Watts, ce qui est au dessous du seuil humain de 410 Watts. -Alors qu’Armstrong l’avait monté à 420 Watts-)«  »

          oui, ça explique bien des choses ... merci pour les précisions.


        • norbert gabriel norbert gabriel 23 juillet 2011 16:55

          j’ai entendu ou lu que l’équipe Sky avait un budget de 33 millions d’euros ... c’est 5 fois plus qu’Europcar ..


        • Jean-Claude Guingamp Philippe Gaillard 23 juillet 2011 17:05

          Je ne pense pas quand même que ce soit 33M€ ça me semble très élevé... quoiqu’une augmentation de leur budget est prévu pour l’an prochain. En témoigne le futur recrutement de Cavendish et le pont d’or qui lui a été offert.



          • norbert gabriel norbert gabriel 23 juillet 2011 15:16

            «  »Il tentera lors du contre-la montre de Grenoble de décrocher le maillot blanc du meilleur jeune de la compétition."

            mais il l’a depuis hier, le maillot blanc ! vous avez raté l’étape ??


            • Jean-Claude Guingamp Philippe Gaillard 23 juillet 2011 15:39

              Non je ne l’ai pas ratée. :)

              Je voulais dire remporter ce classement du maillot blanc définitivement !! 
              Car Rolland aura fort à faire aujourd’hui et aura une sacrée bataille à livrer. Il sera à la lutte avec l’estonien Rein Taaramae. (supposé meilleur coureur de contre-la-montre que lui)
              1’33 séparent les deux hommes

              • norbert gabriel norbert gabriel 23 juillet 2011 15:45

                j’avais à peu près compris ... N’oubliez pas de garder en filigrane de quelques uns de de mes commentaires la tête de Boby et son sourire en coin...


              • norbert gabriel norbert gabriel 23 juillet 2011 16:59

                les budgets pour le Tour 2001

                1. Katusha Team 15M€ 3e 1. HTC-HIGHROAD 15M€ 4e 1. Rabobank 15M€ 11e 4. BMC Racing Team 14M€ 1re 5. Leopard Trek 13M€ 1re 6. Pro Team Astana 12M€ 4e 7. Team Radio Shack 11M€ 2e 7. Sky Pro Cycling 11M€ 2e 9. OMEGA-PHARMA Lotto 9,5M€ 4e 10. Quickstep Cycling Team 9M€ 9e 10. Liquigas - Cannondale 9M€ 7e 12. FDJ 8,5M€ 15e 12. VACANSOLEIL-DCM 8,5M€ 1re 14. Cofidis, le crédit en ligne 8M€ 15e 14. Movistar Team 8M€ 20e 16. AG2R La Mondiale 7,5M€ 12e 17. Saxo Bank 7M€ 11e 17. Lampre - ISD 7M€ 7e 19. Esukatel - Euskadi 6,5M€ 11e 19. Team Europcar 6,5M€ 11e 19. Team Garmin Cervelo 6,5M€ 4e 19. Saur-Sojasun 6,5M€ 1re

                • norbert gabriel norbert gabriel 23 juillet 2011 17:01

                  Ça fait 2,5 de rapport entre les « gros » et la petite Europcar de Voeckler et Rolland.. qui a son maillot blanc !!


                  • furio furio 23 juillet 2011 17:26

                    Jean-Pierre MONDENARD :

                    « Comment pouvez-vous affirmer qu’Armstrong soit un cycliste dopé alors qu’il n’a jamais été contrôlé positif ?
                    Devant la justice, quand une personne témoigne contre une autre sans preuve concrète, elle n’obtient rien. Mais quand dix témoignages disent la même chose, alors on appelle ça des preuves testimoniales. Et des dizaines de personnes ont témoigné contre lui ! De 1947 à 2008, et si l’on excepte les deux derniers vainqueurs et encore, tous ont eu des casseroles sauf Greg Lemond même si je ne mettrai pas ma main au feu sur le fait qu’il était clean. Pour Armstrong, on n’a pas une casserole mais une quincaillerie de casseroles ! Et le pire c’est qu’il répond toujours la même chose : « Je n’ai jamais été contrôlé positif ». Marion Jones, qui a été contrôlée des centaines de fois, n’avait jamais été prise et pourtant... Tous les tricheurs s’appuient sur la négativité de leurs contrôles, c’est leur façon de se défendre et ils répètent cela en boucle. Tous ses plus coriaces adversaires qu’il a dominés sur le Tour de France se sont fait choper. Alors soit c’est un mutant, soit c’est un menteur. Je vous laisse vous faire votre opinion. »


                    • furio furio 23 juillet 2011 17:29

                      Toujours du même pour la naïfs de ce cirque qui soutire quand même quelques CENTAINES DE MILLIERS d’EUROS par villes étapes (donc à notre impôt) :

                       « Si tout était au point, c’est tout le peloton ou presque qui se serait fait prendre. Ce qui me dérange pour le moment, c’est qu’il n’y ait que cinq coureurs dans le viseur. Pour moi le peloton se divise en quatre catégories. Les vingt premiers dans les cols « roulent à l’oxygène » : l’EPO, les transfusions autologues. Ensuite il y a ceux qui utilisent des produits borderline comme l’Actovegin, le Neoton qui est une créatine injectable. Dans la troisième, on retrouve ceux qui courent avec des AUT (Autorisation à usage thérapeutique, Ndlr), autorisations pour tricher selon moi »


                      • Jean-Claude Guingamp Philippe Gaillard 23 juillet 2011 17:55

                        pfff... ce sont des arguments pitoyables.. d’un autre âge...

                        C’était le cas il y a quelques années mais les techniques de dopage ont sans cesse évolué (et apparemment vous n’êtes même pas au courant...) L’ EPO deuxième génération (l’EPO Cera) est désormais largement détectable. Le suivi longitudinal et le passeport biologique empéche de voir des taux d’hémotocrite démesurés comme par le passé. Le cyclisme est le sport le plus contrôlé au monde (et là où il y a le plus de suspendus) Malgré cela il continue de voir sa réputation salie.
                        Le cyclisme reste un des sports les plus durs qui ne mérite pas d’être systématiquement stigmatisé et détruit par des individus comme vous. 

                        Le dopage a atteint un autre stade bien plus dangereux bien loin de la petite EPO et des simples corticoïdes qui n’atténue que très peu la souffrance, c’est un dopage moléculaire, un dopage d’élite et bien peu d’équipes cyclistes peuvent se le payer... (encore moins Europcar)

                      • ZEN ZEN 23 juillet 2011 17:43

                        L’auteur
                        On peut aimer le vélo comme moi (10000 km par an) et déplorer le dopage, qui sévit encore, même chez les amateurs, à moins d’être naïf pour ne pas le reconnaître.
                        Mondenard,,que cite furio, a été longtemps médecin du tour . Il sait de quoi il parle...


                        • Jean-Claude Guingamp Philippe Gaillard 23 juillet 2011 18:14

                          Bien sûr que je reconnais le dopage, je ne suis pas dupe j’ai assez souffert de voir les multiples affaires qui ont marqué ce sport (apparemment pour toujours). Je sais aussi que le dopage atteint le niveau amateur comme il atteint l’amateurisme dans les autres sports d’endurance comme en Natation et en Athlétisme. Mais bon forcément on préfère parler du retour de Manaudou sans que son image soit écornée.


                          Ce qui m’énerve au plus haut-point c’est les gens qui sautent sur l’occasion pour parler de dopage dès qu’il y a un article sur le cyclisme. (pourtant cet article est tout sauf polémique) On ne peut plus parler de ce sport sans être harcelé par des cyniques aigris qui montrent les crocs en nous sortant le couplet du « tous pourris »...

                        • furio furio 23 juillet 2011 18:27

                          Désolé de briser votre « élan » « europcardien » mais cette équipe a sur elle déjà de forts soupçons de dopage. On devient pas les meilleurs « en montagne » sans mettre son doigt dans le pot de dopants. Si vous aimez le vélo, allez faites comme moi, faites en.

                          Pour avoir été confronté personnellement par le biais d’un enfant « bon » en vélo, il fallait pour sortir du lot accepter de prendre des produits comme ils disent. NON MERCI !

                          Alors ils en prennent tous, OUI assurément. Le pauvre russe qui s’est choper cette année était peut-être le moins dopé de tous, sauf que lui il a pas eu de bol, les produits masquants ont « foiré ». 

                          Sur ce je vous laisse à vos doux rêves, mon but n’était de les briser, je voulais simplement relativiser les « exploits » de ces tricheurs qui finalement sont de pauvres types que je plains de tout mon coeur. Et surtout dire que c’est pas parceque chez europcar on est « français » qu’on ne touche pas à cette saleté..AU CONTRAIRE ! 


                        • kitamissa kitamissa 23 juillet 2011 18:39

                          Ouais .....bon....l’article partait sur la victoire d’un jeune garçon plein d’avenir ,talentueux,modeste ,au sein d’une petite équipe et qui nous a tous épatés par sa pugnacité et sa niaque,et voici qu’on nous ressort la trousse à pharmacie,les seringues et les laboratoires et les médecins maudits qui arrivent la nuit en cachette et qui piquent avec leurs potions miracles les coureurs,au point de transformer des mulets de bât en purs sang !


                          mais alors,sans prendre la défense du dopage ...qu’on l’applique à tous les sports ! 

                          je vais reprendre le cas de Coppi,remarqué alors qu’il était commis charcutier en livraison avec son vélo porteur,et qui remarquant une équipe de coureurs à l’entrainement,s’est prix au jeu et leur a mis la pâtée !

                          idem pour Anquetil alors qu’il n’était pas licencié, avec son vélo ordinaire du certificat d’études partait à l’entrainement avec des coureurs locaux ,et passait les relais et tenait largement les distances et les temps avec un vélo de 15 kgs sans changement de vitesses ,contre les 9 kgs de ceux des coureurs !

                          Michel Rousseau le pistard, arrivé au cyclisme par hasard uniquement pour le plaisir, Champion olympique sa première année en licence !

                          et bien d’autres exemples en sport, avec des gens propres qui ne connaissaient pas le dopage ni toutes les combines ...

                          hors du cyclisme la cas de Louis Cyr bûcheron Canadien, capable de soulever 250 kgs d’un seul doigt, 500 kgs d’une main, 1800 kgs soulevés de terre ,et porter plus de 20 hommes sur son dos avec une plateforme soit plus de 2500 kgs ! sans dopage sans rien,d’abord parce qu’il était illétré,et qu’à l’époque fin 19 eme,et débuts 20eme siècle ça n’existait pas !

                          pour revenir au cyclisme ,François Faber aux débuts du Tour de France, débardeur de son état,un gaillard de plus de 90 kgs pour 1,80m , vainqueur du Tour de France et de nombreux cols ,avec les vélos sans vitesses de 20 kgs, partait avec un stock de côtelettes et de litres de rouge ! voilà son dopage !

                          maintenant,le matériel n’a plus rien à voir avec ce qui se faisait il y a même 10 ans,les vélos font 7 kgs,le travail à l’entrainement a totalement changé, c’est un boulot énorme qui demande des sacrifices énormes sur tous les plans, c’est une exigeance énorme que d’être sportif professionnel , j’ai un copain bien plus jeune que moi qui était dans l’équipe Mutuelle de Seine et Marne de l’époque 90 ,passé pro, pas de vie personnelle,toujours en déplacement, pas d’écarts de nourriture,entrainement quotidien, des résultats obligatoires ....

                          et maintenant c’est encore plus difficile ,on en demande encore plus ,les moyennes horaires ont augmentées , sur le plat ,c’est du 60 à 70 km/h et des moyennes de plus de 45 ! alors qu’il y a 20 ans, on tournait à 36....37 maxi !

                          bon je ne vais pas m’étendre, les Français nous ont fait rêver,on attend le jeune Rolland demain sur le podium des Champs avec son maillot blanc,Voeckler sera 4ème,ce qui n’est pas rien , on l’attend l’année prochaine en jaune à l’arrivée !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès