Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Pour le meilleur...

Pour le meilleur...

Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs, nous avons été réunis le 3 juillet 2008 sous l’égide de la Fédération française de football pour être les témoins impuissants du renouvellement des vœux de mariage entre Raymond Domenech et notre chère équipe de France.

Raymond et l’équipe de France se sont rencontrés en 1993 par le biais de sa petite soeur l’équipe espoir. Privée de coupe du monde américaine suite à une frappe bulgare aussi puissante qu’ inattendue sous la barre transversale, l’équipe de France, est à l’époque en pleine dépression post traumatique. C’est donc logiquement qu’elle décide de se séparer de celui qui partage sa vie, Gérard Houiller pour s’engager avec son adjoint, un certain Aimé Jacquet. On croit à cette époque que cette relation ne va être qu’une courte passade. Que nenni, son histoire d’amour avec Aimé, le bien nommé, va en effet durer cinq ans pour aboutir en 1998 à la naissance d’une splendide Coupe du monde qui s’apprête à célébrer dans quelques jours du côté du Stade de France son dixième anniversaire.

Le bilan de sa relation avec l’équipe de France espoir, malgré plusieurs générations de joueurs d’exception passées entre ses mains est particulièrement navrant. Aucun titre majeur, si ce n’est deux petits Tournois de Toulon, une maigre place de finaliste de l’Euro espoir 2002 et un pauvre quart de finale aux JO d’Atlanta en 1996.

C’est le 12 juillet 2004, au lendemain de la naissance de sa fille « Victoire » (il faut oser...) issue de sa relation avec la journaliste Estelle Denis, que les instances dirigeantes du football français le choisissent pour redonner à l’équipe de France une nouvelle jeunesse après la mise à la retraite de glorieux anciens suite à un Euro 2004 particulièrement décevant. Les qualifications pour la coupe du monde 2006 très mal engagées, il est contraint de renoncer à son programme de rajeunissement des cadres en rappelant Zidane, Thuram et Makélélé pour lui permettre de décrocher son billet pour l’Allemagne. Sa campagne mondiale, démarre laborieusement contre la Suisse et la Corée du sud mais la présence d’un Zidane exceptionnel lui permet tout de même de se défaire ensuite de l’Espagne, du Brésil et du Portugal pour faire atteindre à son équipe la finale de la compétition. Seuls la tête de Materrazi, celle de Zidane sur la poitrine de ce dernier, et un tir au but de David Trézéguet sur la transversale de Buffon l’empêcheront d’offrir à son équipe de France une deuxième étoile sur son maillot.

Fort de ce bon résultat, il est autorisé à poursuivre son aventure avec sa chère et tendre pour l’emmener cette fois en Autriche et en Suisse pour l’Euro 2008. Peut-être par jalousie ou par paranoïa pathologique, il se coupe littéralement du monde en se bunkerisant littéralement avec elle dans l’hotel Mirador (ça ne s’invente pas...). Il espère alors dans ces conditions rééditer la performance de 2006 mais cette fois l’amalgame entre les anciens et les plus jeunes ne prend pas. Avec un match nul, dans tous les sens du terme, contre la Roumanie, une défaite cinglante contre les Pays Bas et un match véritablement cauchemardesque contre l’Italie, Domenech réalise une phase finale tout proprement indigne du statut de l’équipe de France qui n’est pas sans rappeler l’édition pour le moins calamiteuse de la Coupe du monde 2002.

Au soir de l’élimination, alors que son équipe de France et ses supporters étaient encore sous le choc d’une piteuse élimination, comme pour mieux détourner l’attention des journalistes et de l’opinion publique de son échec retentissant, ce soit disant grand communicant commet la provocation de trop pour ne pas dire la faute goût de demander sa compagne en mariage.

Malgré une absence abyssale de remise en cause de ses propres choix tactiques, des non sélections incompréhensibles pour des raisons obscures de certains joueurs talentueux comme Mexès ou Trézéguet, c’est à cet ancien « boucher » à moustache quand il était joueur, au palmarès famélique en tant qu’entraineur que la grande famille du football français dans son ensemble (à savoir la FFF, la DTN et la LFP) a décidé de confier à nouveau le destin de l’équipe de France pour les deux prochaines années. Le manque d’habileté des anciens de France 98 pour pousser la candidature de Didier Deschamps ainsi que la défiance de l’influent Michel Platini envers cette génération dorée qui a éclipsée la sienne, ajouté à ça le coût prohibitif pour la Fédération d’une rupture de contrat expliquent certainement ce choix réellement discutable de maintenir Raymond Domenech à la tête des Bleus.

Néanmoins, pour la phase de qualification de la Coupe du monde 2010 qui s’annonce, comme tout bon supporter des bleus qui se respecte on ne peut que souhaiter à Raymond Domenech et à l’équipe de France d’être unis pour le meilleur comme il y a deux ans en Allemagne tout en essayant d’éviter le pire comme lors de cet abominable Euro. Faute de quoi, il sera enfin temps, pour préparer les échéances de 2012 et 2014, de faire appel à des entraineurs de talents comme Blanc, Deschamps ou encore Wenger qui, bien que non disciples de la grande secte de la direction technique nationale ont, eux, un palmarès éloquent inspirant le respect et une vision du football légèrement plus tournée vers l’offensive et le spectacle.


Moyenne des avis sur cet article :  4.07/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • sisyphe sisyphe 17 juillet 2008 14:18

    Et moi, j’en ai plein le cul de voir confirmer à ce poste cet incompétent caractériel, qui a évincé, pour des raisons jamais explicitées, quelques uns des meileurs joueurs du monde à leur poste -Trezeguet, Mexès, Giuly, Pires), pour les remplacer par des chèvres (Malouda, Govou...), qui a, systématiquement, composé son équipe sans tenir aucun compte des avis des entraineurs des équipes dans lesquelles jouaient les joueurs sélectionnés (Thuram, Henry, Abidal, Malouda remplaçants toute l’année) a été incapable de dessiner un schéma de jeu cohérent une fois Zidane parti, qui n’a aucun sens du coaching, qui est directement responsable du fiasco de l’Euro 2008, et quji n’est encorfe en place que parceque la DTN ferme la porte à toute autre solution qu’interne.

    Domenech est un entraineur de seconde zone, un looser autosatisfait, qui est en train d’enterrer l’espoir de oir l’EdF jouer un beau football, qui est en train d’éliminer la passion pour l’EdF.

    Pour qu’il soit viré au plus vite, je préconise un boycott total (terrain et TV) des trois prochains matches de qualification de l’EdF pour la Coupe du Monde ; que la 3F se rende bien compte qu’en le conservant, elle scie la branche sur laquelle elle est assise.

    Domenech dehors !


  • sisyphe sisyphe 17 juillet 2008 18:29

    par Ludo (IP:xxx.x0.5.91) le 17 juillet 2008 à 17H18

     
    Bon, au cas où t’aurais pas compris Sisyphe : le lynchage anti-Domenech ne mène à rien !

    J’était aussi favorable à un changement d’entraîneur. Mais certainement pas par un arriviste comme Deschamps (qui dépose son CV avant même le dernier match de poules), auquel cas le remède aurait sans doute été pire que le mal.

    Jacquet a pratiqué un football également axé sur la défense, s’est séparé de joueurs mythiques à l’époque (Cantona, Papin, Ginola), mais il a gagné alors que tout le monde le massacrait.

    J’espère bien que, non pas le lynchage, mais la vox populi, arrivera à le faire virer le plus vite possible (s’il y a boycott des futures matches de l’EdF, notamment pour les droits TV, t’inquiète que ceux de la Fédé ne tarderont pas à réagir).

    Ensuite, pour Deschamp (qui n’a jamais "déposé son CV, ni fait acte de candidature ; c’est faux), je n’en suis pas non plus un grand fan, mais il a prouvé, comme entraineur, qu’il a quand même d’autres qualités que le looser actuel.

    Enfin, pour Jacquet, il avait à sa disposition des joueurs offensifs de grand talent : Djorkaeff, Trezeguet, Henry, et, surtout, il y avait Zidane. Le même Zidane qui a permis à l’EdF, en revenant avec Makelele et Thuram, après les premiers matches catastrophiques du début de l’épisode Domenech, d’arriver en finale de la CdM. 
    Domenech a été incapable de composer l’équipe qu’il fallait, une fois Zidane disparu.

    Qu’il laisse la place, le plus tôt possible
    .

  • tvargentine.com lerma 17 juillet 2008 14:04

    Avec DOMENECH nous obtenons la fin de toute possibilité de gagner un match

    Ce type est qui gagne trop d’argent pour obtenir des résultats aussi mauvais et dont la fédération n’a pas voulue virer de peur d’un grand ménage.

    Soyons certain que l’équipe de France n’ a plus aucun intêret pour un vrai supporter

    Quand on en vient à écarter de grands joueurs uniquement sur la tête du client ,on ne mérite pas d’être selectionneur national de l’équipe de France


    • spock spock 17 juillet 2008 14:52

      Plooz, vilain petit voleur, vous avez piqué ma photo de spocky.

      c’est pas que la photo de Leonard NImoy, alias spock, m’appartienne, mais vous auriez au moins pu aller en cherchez une autre, genre ici (google recherche : photo spock) :

      http://images.google.com/images?q=spock+photo&hl=fr&client=firefox-a&rls=org.mozilla:fr:official&hs=qM8&pwst=1&um=1&ie=UTF-8&sa=X&oi=images&ct=title

      remarquez, j’en ai profité pour lire votre article.



      • Plooz Plooz 17 juillet 2008 16:28

        Salut à tous,

        Comme vous l’avez sans doute remarqué, mon article sur la confirmation du mariage entre Raymond D et l’équipe de France a été sérieusement amputé. Alors je pose la question : bug technique d’Agoravox ou pressions de la FFF et de la DTN pour tenter de me faire taire ? smiley
        Dans tous les cas, si vous voulez retrouver l’intégralité de cet article ainsi que des vidéos particulièrement hilarantes sur notre sélectionneur national venez faire un tour "Aux Frontières Du Sport"  : http://auxfrontieresdusport.blogspot.com/2008/07/pour-le-meilleur.html

        Sportivement

        Plooz

        PS : Allez les Bleus !!!!


        • Plooz Plooz 17 juillet 2008 18:24

          C’est bon c’est réparé !

          Merci Agoravox et à vous tous chers amis lecteurs.

          A +

          Plooz


        • Yohan Yohan 17 juillet 2008 19:21

          Trop tard pour pester. Peut-être une nouvelle chance au grattage. Question "tirage", le monsieur a été déjà gâté


          • donino30 donino30 17 juillet 2008 21:51

            Je pense que le fossé n’a jamais été aussi grand qu’en ce moment entre l’EdF et ses supporters.

            "on ne peut que souhaiter à Raymond Domenech et à l’équipe de France d’être unis pour le meilleur comme il y a deux ans en Allemagne"

            Au contraire : comme beaucoup d’autres je ne souhaite qu’une chose c’est que l’on se plante magistralement pour que la grande lessive soit (peut être !) faite. Nous n’en pouvons plus des matchs tous plus insipides les uns que les autres et des airs hautains d’après match de cet amateur. Comment peut on aimer le football et le défendre ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès