Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Pro A - ASVEL Basket bat Le Havre, laborieux mais heureux

Pro A - ASVEL Basket bat Le Havre, laborieux mais heureux

L’ASVEL a retrouvé le chemin de la victoire, mais que ce fut difficile ! Face à des Havrais valeureux et adroits longue distance, les Villeurbannais ont dû attendre le dernier quart-temps pour faire le break et l’emporter de 15 points. Analyse joueur par joueur.

Si les deux collectifs ont su redresser la tête après des dernières sorties difficiles, voici les individualités qu’ont dû remarquer (ou pas) un public de l’Astroballe venu nombreux malgré la précédente prestation de leur équipe.

Aymeric Jeanneau (18’, 3pts) a débuté le match, mis ses partenaires sur le bon rythme, est revenu pour planter son 3pts du match mais, sinon, le capitaine de l’ASVEL a surtout pu souffler durant les 22 minutes accordées Paul   Lacombeau jeune Paul Lacombe. Ce dernier a livré une partie digne de son aîné aux manettes du jeu. 4rbs, 2pds et un panier à trois points important en fin de rencontre, Lacombe s’est comporté en leader hier soir pour faire gagner les espoirs (22pts), puis les pros ! TJ Parker aura du mal à trouver du temps de jeu si l’espoir continue une telle progression.

J.J  MillerCôté Havrais, le meneur J.J Miller a été bon (10pts, 3pds) mais sans plus... l’Américain aurait dû peser davantage sur les montées de balle à un poste ou l’ASVEL est un peu légère. Entré en jeu pour faire souffler Miller, Pape Sy a été plus agressif (7pts, 3fps), pénétrant régulièrement et avec succès dans la raquette verte. Gédéon Pitard a également foulé le parquet mais pour une période trop courte pour être significative (1’).

SMindaugas   Lukauskisur les ailes, l’ASVEL et le STB ont longtemps fait jeu égal mais le retour en forme de Minda Lukauskis (21pts, 3/3 à 3pts) et la confirmation du nouveau rôle de Ben Dewar (17pts, 5rbs en 25’) ont fini par faire mal aux Havrais. En back-up, Laurent Foirest a remis le nez à la fenêtre pour être décisif en seconde période (6pts, 3int en 15’) tandis que Rawl Marshall semble au placard pour de bon (4 minutes dans le garbage time).

Rudy  JombyDans le secteur extérieur havrais, deux joueurs ont tenu la barraque (72 minutes sur 80 possibles) en l’absence de Chamberlain Oguchi. Pour son come-back à l’Astroballe, Bernard King est paru motivé pour se rappeler au bon souvenir du public villeurbannais. Avec 13pts, 3rbs, 3int et 5pds, BiBi King n’est pas redevenu le roi mais a réussi un match complet. Au poste 3, Rudy Jomby a montré qu’il était de la lignée des grands espoirs sortis du centre de formation normand. 14pts à 67%, une présence physique intéressante (3rbs, 2int), le jeune français a su profiter de son temps de jeu pour faire souffrir la défense du champion de France... et planter un dunk aérien sur une contre-attaque jordanesque. Derrière, le Ghanéen Blankson Odartey n’a rien su amener de bon (2pts à 16%, 4 fautes) et le coach Sousa s’est donc rapidement trouvé à court de rotation.

LAli  Traoréa raquette villeurbannaise a beau tenir sur les épaules d’Ali Traoré, Vincent Collet souhaite faire jouer Curtis Borchardt au maximum afin que ce dernier retrouve son niveau espagnol en cas de playoffs... Mais avec 20pts, 5rbs et 5fps, le MVP des blogueurs reste le patron en attaque. De plus, Goldfinger a su réclamer le ballon en fin de match pour enchaîner quelques paniers tuant le match. 10pts, 4rbs, 6fps, Bordchardt est de retour ? Pas tout à fait... le gentil géant est encore un peu soft dans la raquette et encore loin d’être dominant. Eric Cambell très discret (2pts, 2rbs en 25’), Kristjan Kangur pas encore dans le rythme, Collet a tenté l’association Traoré-Borchardt dans le dernier QT, avec réussite, Ali se libérant totalement en fin de rencontre. Malgré 13pts et 14rbs + un énorme alley-hoop avec les espoirs, Bangaly Fofana squatte le banc des pros depuis le retour de Borchardt, sa chance (re)viendra d’autant plus vite que Samnick a été mis à l’écart du groupe.

Arrivé depuis 2 mois sous le maillot rouge, Ansu Sesay a livré une partie pleine au poste 4 : 7 rebonds, 13 points dont 3 paniers à 3pts permettant au STB de rester dans la course... 40 minutes productives et un face à face gagné coJoseph    Jonesntre le guerrier Eric Campbell. Aux côtés de Sesay, Joseph Jones n’a pas démérité. Avec 8pts, 7rbs et 6fps, l’Américain a su faire parler son physique pour dominer son compatriote Borchardt mais ses 2 fautes offensives du 4e QT ont précipité définitivement les Havrais dans la spirale de la défaite. Comme celle de son collègue Pitard, l’entrée en jeu du jeune Sarra Camara (2’) ne restera pas dans les annales.

Une victoire sur le tard donc pour l’ASVEL mais une fin de rencontre rassurrante pour la suite... une suite qui verra les Verts se rendre à Rouen pour affronter le SPO qui n’a plus -non plus- le droit à l’erreur (pour se maintenir). Le STB lui recevra le Paris-Levallois en course pour les playoffs face à l’ASVEL. Et si les adversaires d’hier devenaient les alliés de demain ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès