Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > PSG : Le paradoxe Nenê

PSG : Le paradoxe Nenê

Il est de ces joueurs qui marquent une saison. Sans aucun doute, pour cet épisode 2010/2011, Nenê en fera partie. Un joueur brillant et qui soulage le collectif lorsqu’il figure parmi vos rangs, mais qui se révèle être un véritable poison, une teigne insupportable, une fois dans le camp opposé. Plaisant paradoxe.

12 matchs de Ligue 1, 5 matchs de Ligue Europa… 10 buts (7+3). Voilà le bilan remarquable du brésilien, incontestable meilleure recrue parisienne, depuis le début de la saison. Son statut de milieu de terrain ne fait qu’agrandir son mérite, et ce serait oublier la technique et la vivacité qu’il apporte à l’équipe une fois sur le rectangle vert. Si cette saison semble bel et bien être celle du renouveau rouge et bleu, il n’en aurait sans doute rien été sans Nenê. Ses gestes, son élégance, sa facilité déconcertante et son tonus laissent les adversaires du PSG sur place.

Très, très apprécié par les supporters, l’ancien monégasque est le plus qui permet au club de la capitale d’avancer sans crainte après tant d’années de galère. Un phare, qui dégage un horizon jusqu’alors bien sombre. Qui se plaindrait aujourd’hui de le compter parmi les siens ? Personne de bien raisonnable. Cependant, le prodige parisien a de quoi agacer les esprits en Ligue 1 et même au-delà. Car sa réussite insolente n’est évidemment pas perçue de la même manière à travers les yeux d’un adversaire en échec. Ses dribbles rapides et désorientant, ses buts décisifs et marqués avec une simplicité enfantine, mais aussi ses incontestables exagérations lors de certains contacts quelque peu mitigés. Tout est réunit pour un agacement rapide de ses victimes, conduisant bien souvent à un excès de rage.

A changer d’angle, à se mettre à la place de l’adversaire impuissant, on se rend bien vite compte de la réalité objective de la situation. Bien des joueurs ont en eux une envie refoulée de briser les jambes à ce petit génie brésilien dont la réussite à de quoi faire perdre ses moyens au premier impulsif venu. Souleymane Diawara, défenseur marseillais, ne dira pas le contraire. Ceci explique cela. Son geste lamentable lors du classico n’est que l’illustration de cette frustration permanente, qui à ses limites. Luis de Carvalho Nenê se présente de plus en plus comme un poil à gratter des plus insupportables pour la Ligue 1.

La réalité est ainsi, certes, mais en ce qui concerne l’actuel 4ème du classement, aucun problème n’est à signaler. Au contraire. Le successeur de Ronaldinho fait le bonheur des Parisiens, et pourvu que ça dure ! Objectivement parlant…


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • R. V. R. V. 17 novembre 2010 12:19

    Rien de bien nouveau selon moi. Tous les joueurs qui taquinent le ballon suscitent la frustration des défenseurs, que ce soit des messi, cristiano et autres fins dribleurs.

    On se souvient bien de l’assassinat de Goikoetxea sur Maradonna en 1983 pendant Bilbao-Barça. En regardant ce match tu as l’impression que l’objectif des 3/4 des joueurs de Bilbao ont pour objectif de casser la jambe à DIego.


    • morice morice 18 novembre 2010 00:33

      « Il est de ces joueurs qui marquent une saison ».


      allez ? c’est vrai ? Quelle saison ? L’automne ?


      c’est vrai que c’est plus rare le joueur d’hiver. Et plus dur suivre en blanc sur un terrain gelé : heureusement qu’on a des ballons rouges, hein... 


      • Pi@h 18 novembre 2010 10:07

        Mouais..

        Néné pour moi c’est le prototype du joueur surcoté....il est certes en pleine bourre mais bon une carrière ne se mesure pas sur 2 saisons...

        Le fait est que le championnat de France est très faiblement pourvu de joueurs ayant de réelles qualités permettant de faire la différence tout seul, on s’appuie plus sur les notions de bloc équipe avec une culture du replacement défensif. Donc forcément dés qu’un mec flambe un peu, il est direct sous les projecteurs.

        Si Néné à 28 piges est encore sur les terrains de ligue 1 et qui plus est au PSG c’est qu’il y a une raison... Après c’est sûr que pour le PSG c’est une bonne pioche....et en même temps vu le niveau de l’équipe depuis 3 piges c’était pas difficile....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jean Lannes

Jean Lannes
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès