Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > PSG-OM : les minots grillent Lacombe

PSG-OM : les minots grillent Lacombe

Remontés comme des sardines dans le Vieux Port, les jeunes Marseillais ont su tenir en échec un PSG à côté de son football. Epilogue sans relief d’une semaine très agitée autour d’un sommet qui ne culmine plus, depuis longtemps.

Comme d’habitude, ce prétendu match au sommet a commencé, bien avant dimanche, par une polémique. Cette fois-ci, c’est Pape Diouf, le président du Directoire de la mauvaise foi de l’OM, qui a mis le feu en accusant le PSG d’être incapable d’assurer la sécurité des supporters marseillais. Motif de ce mécontentement ? Sur les 2000 billets promis pour le club olympien, seuls 1000 avaient été mis à disposition du club phocéen. Une « erreur technique » reconnue par les Parisiens, de la bouche de Pierre Blayau, président du fan club de Guy Lacombe.

« On n’a pas les 2000, on boycotte le match ! », entonnent alors les responsables marseillais en milieu de semaine. Manœuvres en coulisses, tergiversations, petites phrases, au bout du compte l’OM décide quand même de venir...sans venir. En fait, de présenter une équipe bis, voire ter, au Parc des princes, une équipe composée de joueurs évoluant en CFA, et d’une poignée de titulaires « ayant besoin de temps de jeu », comme Delfim, André Luiz, ou le très improductif attaquant Gimenez, incapable d’envoyer un ballon dans un but. L’OM qui fausse le sommet des sommets de notre Ligue 1, vous n’y pensez pas ! A la Ligue, on s’étrangle, Thiriez, le président qui coûte 600 millions, tente de demander des comptes, menace à demi-mots, en appelle à la raison et au « sens des responsabilités » pour « respecter l’équité sportive ».

C’est le football qu’on assassine, entend-on ici ou là, lit-on aussi dans les journaux, qui n’en peuvent mais de ces sempiternelles gesticulations très absurdes autour de cette bombinette à scandale que représente chaque année l’affrontement entre les deux ennemis du foot français. Au match aller, perdu par les Parisiens, rappelez-vous, ceux-ci avaient accusé l’OM d’avoir ammoniaqué un tant soit trop les vestiaires ! Pas de preuve, de l’intox côté Cannebière, finalement une défaite des Parisiens ? et puis c’est tout. Le cirque, toujours le cirque pour un affrontement qui, depuis de longues années, n’est plus une confrontation entre prétendants au titre, mais constitue toujours, n’en déplaisent à certains, le choc frontal entre les deux clubs les plus médiatisés du pays. Un PSG-OM, ça ne se manque pas. Alors, donc, après que les uns et les autres eurent tenté de se justifier de tenir d’indéfendables positions, on finit par jouer, ce dimanche après-midi, dans un Parc 100% parisien, bien garni, sauf le virage promis au ciel et blanc, absolument vide, vide pour une fois de chants fervents et d’insultes basses. Très vite, on s’aperçut de deux choses qui devaient se vérifier par la suite : l’OM, et c’est bien normal, était venue pour tenir le plus longtemps possible, défendre à dix, et le PSG, lui, ne semblait pas très concentré, ni solidaire, ni volontaire.

Guy Lacombe, l’entraîneur déjà peu aimé des supporters, vu ses résultats pour le moins médiocres, avait pourtant prévenu ses joueurs de ce match « piège », qu’en face ils auraient « onze lions transcendés par le maillot marseillais ». Il avait raison, c’est exactement ce qui se passait, ce qu’on voyait : onze Marseillais concentrés, assidus et concernés, tournés vers un seul objectif (repousser l’échéance) et en face...en face onze Parisiens suffisants, lents, empêtrés et totalement dépassés par les évènements, sans jambes, sans inspiration, sans percussion, sans agressivité (le nombre ridicule de fautes montre bien le manque d’impact des joueurs de la capitale dans les duels.) Résultat ? En première mi-temps, peu ou pas d’occasion franche côté parisien, aucune côté marseillais, le public qui siffle, déjà, et Lacombe qui a déjà changé ses joueurs, en sortant un Mendy aussi fade qu’à l’accoutumée pour le remplacer par un Paulo César aussi inutile que quand il ne joue pas. En début de second mi-temps, Lacombe, toujours lui, qui sent bien que la sauce tourne à l’aigre, fait rentrer Rothen, dont c’est censé être le retour en grâce, comme on dit. Volontaire, Rothen sur son aile va bien tenter de distribuer un peu le jeu, mais ses centres, imprécis ou mous, ne trouveront jamais preneurs.

Le temps passe, le Parc se crispe, les supporters commencent à se désintéresser du terrain où il ne se passe de toute façon plus grand-chose, hormis une légère altercation venue là pour rappeler les confrontations d’antan, pleines de soufre et d’anti-jeu, de gestes méchants et gratuits et de coups bas, les supporters donc, zappent la pelouse, ne s’épuisent même plus à siffler leurs tristes joueurs, s’en prennent à Canal+, dont ils demandent la démission (ce qui de toute façon est d’ores et déjà acquis, la chaîne cryptée ayant averti qu’elle allait céder le club, dont la mauvaise image commence à fatiguer la télé pas comme les autres), s’en prennent ensuite du bout des lèvres c’est vrai à un Lacombe agacé, qui tente bien encore, du geste, de lancer la machine dans les ultimes minutes, mais rien ne vient, et même Pancrate, sauveur contre Troyes, n’y pourra rien, à la fin, ce sont bien onze Marseillais qui finissent les bras tendus vers le ciel, comme s’ils avaient gagné une coupe, un titre, un truc inespéré... Une partie du public les applaudira même, et c’était bien mérité, parce que eux ont fait leur match, avec leurs moyens, sans faillir, sans douter, sans trahir.

Du foot, dans cette mascarade boursouflée, on n’en a pas beaucoup vu, bien sûr, un niveau technique indigne de la Ligue 1, on a plutôt l’impression d’avoir assisté à un décrassage un peu poussé du PSG qui a oublié qu’il y avait trois points à la clé, trois points qui lui manqueront peut-être cruellement à la fin de la saison. Le président Blayau dira plus tard dans la soirée sa « honte » face au spectacle proposé par ses joueurs. Guy Lacombe, lui, ne dira rien. Dépité, sans doute, dépassé aussi, largué, et qui ne parvient décidément pas à se faire entendre de son groupe, de ses joueurs, pourtant pas mauvais comme Kalou, pourtant internationaux comme Rothen, comme Pauleta, mais qui ne peuvent s’empêcher, week-end après week-end, de faire preuve d’inconstance, d’inconsistance, d’un total manque de professionnalisme. Paris brûle-t-il ? Une nouvelle fois la question se pose, comme à chaque saison. En dépit de recrutements princiers, de moyens importants, d’un stade mythique, et de supporters, quoiqu’on en dise, fidèles, le club de la capitale court après un passé glorieux, une certaine régularité surtout qui le ferait sortir de la colonne faits divers pour le replacer parmi les favoris au titre.

Le PSG demeure une énigme, et Lacombe n’y a toujours rien compris. Il succédait à Laurent Fournier pour « améliorer le jeu », et pour l’instant il a fait bien pire que son prédécesseur. Ni le jeu, ni les résultats ne sont là, en plus de problèmes internes (le cas Dhorasso) qui ne peuvent en aucun cas améliorer la vie du groupe. Et les Marseillais ? Ils reviennent du Parc avec un point qui ne les arrange pas plus que ça, mais avec la satisfaction du devoir accompli, et plus encore. Anigo peut être « fier d’être Marseillais » Diouf peut applaudir, le Vieux Port faire un triomphe à ces minots stars d’un soir... Voilà, rideau sur les PSG/OM version 2005 /2006, rendez-vous la saison prochaine, avec encore quelques galéjades pagnolesques d’un côté, quelques vacheries revanchardes de l’autre, et tout le monde du foot qui s’y intéressera, malgré tout, parce que, décidément, ça ne ressemble à rien d’autre.

Lilian Massoulier


Moyenne des avis sur cet article :  3.7/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • massilien (---.---.69.211) 6 mars 2006 13:41

    Ca suffit, y’en a marre que les marseillais et les parisiens en prennent plein la gueule, cette situation c’est vous les « pseudos-journalistes » qui ne faites que l’envenimer saison après saison !! ma parole mais ne vous à t’on pas appris a faire votre boulot correctement ?? à chercher dans chaque cas les tenants et les aboutissants ? et surtout Ô grand surtout à rester objectifs !! mais alors là critiquer avec autant de verve des joueurs de foot comme si c’etait des moins que rien ! c’est vous qui pourrissez le sport a force d’ecrire des torchons comme celui ci... je suis 100% supporter de l’OM mais j’aime aussi l’OL parce que ce sont de grands joueurs, comme Pauleta que je respecte et que je place parmis l’1 des plus grands joueurs du championnat français... mais voilà, c’est trop dur pour certain journalistes de petite envergure de faire sa petite enquete et d’aller interroger les vrais responsables à savoir la FFF qui pour moi est le 1er coupable dans cette affaire, coupable d’ingérance, de laxisme, coupable de ne pas avoir su taper du poing sur la table et imposer sa loi, et dans le texte sa loi aurait donné raison au club de l’Om...(2000 places pas plus pas moins) UN POINT C EST TOUT !! Si ce n’est pas le cas que l’on sanctionne l’Om mais que cela soit fait par des personnes competentes et sans partit-prix...évidement il vous faudra attendre l’analyse de vrais journalistes, qui après une bonne analyse vous permettront d’y voir plus clair sur les vraies raisons et les dessous de cette histoire... j’aurais tant à dire sur votre façon de parler des joueurs du PSG dont je ne suis pas supporter pourtant, mais qui me fait penser au linchage médiatique de Barthez ou de l’équipe de France...à qui le tour ? Zidane ? parce que la France ne passera pas les 1/16 de finale avec une ambiance pourrie comme celle que vous vous plaisez à entretenir en faisant passer 1 homme quel qu’il soit pour de la merde ! ne vous étonnez pas qu’il n’ai plus à coeur de défendre vos couleurs et qu’il signe à l’etranger ensuite ! Allez faire votre travail et demandez des comptes à la FFF, et surtout à Thiriez, ce sacré foutu imcompétant même pas capable de faire respecter la FFF et l’esprit du sport, avoir gueulé comme il l’a pitoyablement fait sans que cela n’ait strictement rien changé me conforte dans le fait qu’il n’est pas là a sa place...quelqu’1 de bien plus respecté dans le milieu du foot et plus réfléchi aurait été entendu et serait arrivé a trouver 1 compromis c’est sûr ! Allez messieurs les journalistes, demandez des comptes, exigez des hautes instances du foot que cela ne se reproduise plus et que ceux qui ont fautés payent, quels qu’ils soient, que des matchs comme celui ci ne soient pas pris a bras le corps au dernier moment mais assez a tant pour eviter ce genre de cirque qui finalement n’a fait plaisir qu’à la presse du « vas-y que jte fait mon analyse à la va vite » ...dernier sondage dans le journal l’equipe aujourd’hui : faut t’il sanctionner l’OM ?...essayez toujours ! et apres ça sera peut être : « faut t’il virer Lacombe et ensuite tous les joueurs du PSG ? » je comprend mieux pourquoi cette équipe est en crise finalement...


    • julien_dervillers (---.---.185.2) 6 mars 2006 18:10

      Merci de t’exprimer sur ce sujet ô combien intéressant du PSG - OM d’hier.

      Je vais te dire tout d’abord que le foot, tu l’auras bien compris, passe en second plan dans cette histoire et qu’il est à mon avis honteux de ramener la discussion à la pauvreté du jeu. On s’en fiche.

      Si cette galéjade pagnolesque, comme tudis, peut servir à montrer du doigt les errements modernes du foot français, tant mieux. Je suis outré de voit Thiriez, qui n’a rien foutu de la semaine, la ramener samedi avec une pseudo colère qui ne fait peur à personne. Il fallait intervenir avant, remettre le match, ordonner que ne soient pas occupées les fameuses places, organiser une conciliatio, dès le début de semaine. Après, c’est trop tard et il faut soit la fermer, soit assumer ses erreurs.

      Quant au jeu du PSG, si tu veux en parler, il sera toujours moyen, jamais génial, tant qu’il y aura des pressions de toute sorte autour du club. Les joueurs, les entraineurs viennent à paris parce que ca brille, que les photographes sont là, parce que le showbizz est dans les tribunes... mais quelques semaines plus tard ils réalisent que tous ces gens sont là et leur mettent une pression qu’ils ne supportent pas.

      Pour que le PSG réussisse, il faut que le camp d’entrainement soit transféré à 150 kms de paris et de ses paillettes, que canal plus se désengage et stoppe sa logique de recrutement complètement désordonnée et incohérente.


      • PIERRE (---.---.26.148) 6 mars 2006 20:24

        ALLEZ L’OM


        • massilien (---.---.243.111) 7 mars 2006 05:07

          Merci Julien , finalement je réalise une chose toute simple, flagrante et qui me rassure... ceux qui semblent désaprouver la décision de Pape Diouf font presque tous partie de 3 catégories bien distinctes :

          1/ Ceux qui se foutent de la sécurité ou la vie d’autres personnes pourvu que « the show must go on » ou plutôt « the CA$H must go on » et qui confondent stades ou le sport et le fair-play doivent rêgner et arênes ou le spectacle doit être assuré avec des images croustillantes à offrir en pâture au public.

          2/ Ceux qui ne comprennent rien au foot ni aux valeurs du sport et qui mélangent tout. Parmis les perles : 1°Le directeur de la sécurité de L’OM a validé la configuration de la sécurité..mouarfff) même le directeur de la sécurité du PSG a démentit cette information désavouant de la sorte son président et patron ! 2°Les dirigeants de L’Om ont manqués de respect aux supporters...remouarrff) Alors que justement cette décision dans quelque sens qu’on puisse la retourner est une grande preuve de respect envers les supporters quels qu’ils soient, pour qui on ne veux pas risquer la vie aux détriments d’un match de foot.

          3/ Tous les gens de mauvaise foi ou incompetants > tout d’abord le président du PSG pour avoir affirmé et ce en direct des choses qui se sont révélées fausses par la suite (1°). Les journalistes (je ne dirais pas parisiens pour la plupart mais le coeur y est ) qui se sont permis de prendre la place de la FFF en faisant monter la tension entre clubs et supporters entrainant par là la réaction plus que déplorable de Mr Thiriez dans cette parodie de pseudo colère (pour reprendre les mots de Julien ^^)...pour cloturer, c’est à cette dernière personne (Mr Thiriez et non pas Julien !! :)) que je dédierais la palme de l’incompétence, du ridicule, et du n’importe quoi sachant le poste qu’il occupe. Vu son état d’esprit et l’humiliation qu’il a subi dans cette histoire je m’attend à une sanction à retardement, et d’ou qu’il vienne, d’en haut ou d’en bas, par devant ou par derrière, le coup fera mal...ce genre d’homme ne parrait pas être de ceux qui reconnaissent leur erreurs ou lacunes mais plutôt de ceux qui ragent dans leur coin en attendant une opportunité de vengeance...à moins que cela vienne de Canal + qui à l’heure qu’il est a déjà songé à la chose apparement.

          Alors à quand de vrais hommes de coeur et d’esprit au sein du directoire de la FFF ? Messieurs Platini, Hidalgo, Fernandez et j’en passe... il y a urgence, le foot est le 1er sport national et doit être une grande fête avant tout, alors avant que la situation pourrisse d’avantage il faut que des personnes crédibles aux yeux de tous gèrent le foot français et remettent de l’ordre dans tout ça...on a déjà du retard...trop de retard. Evidement ces personnes ne me liront pas, et si je souhaite la démission de Mr thiriez ai-je une chance d’être entendu ? je ne pense pas non plus, dans ce cas tout restera à peu près comme avant et nous ne pourrons peut-être plus accueillir nos amis parisiens au stade vélodrome après cet épisode et à mon grand regret, ceux qui viennent avant tout pour supporter leur équipe mais aussi pour certains, venir se boire un petit pastis autour d’une partie de contrée en chambrant L’Om, voilà pour moi le vrai supporter parisien ou quel qu’il soit d’ailleur...

          On s’en fou on se regardera le match à la TV lui avec son écharpe du PSG et moi avec celle de L’OM à se chambrer jusqu’au coup de sifflet final !


          • (---.---.115.51) 7 mars 2006 05:25

            melodrame foot securite : En Allemagne le ministre d’interieur engage l’armee ( contre la constitution ).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès