Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Quelques raisons de douter...

Quelques raisons de douter...

Alors que les JO de Londres se terminent, deux performances en athlétisme laissent pantois : celle des sprinteurs jamaïcains et le record du monde du 4*100 mètres réalisé par les américaines.
 
Commençons par les sprinteurs jamaïcains : Après avoir pris les deux premières places sur le 100 mètres, ils ont trusté l’ensemble du podium sur le 200 avant de faire exploser le record du monde du 4*100 mètres en 36.84, devenant par la même occasion le premier relais a établir la distance en moins de 37 secondes. En regardant bien la course, on constate que Bolt se relève à 5 mètres de la ligne ce qui fait que le record aurait pu être encore meilleur !
 
La question qui se pose est donc simple : comment un pays de 2.8 millions d’habitants peut il dominer à ce point le sprint mondial au point de faire passer les américains, pourtant rois de cette spécialité, pour de simples faire valoir ? On ne pourra pas opposer l’argument des prédispositions génétiques, contrairement aux kenyans et aux éthiopiens dans les courses de fond, les jamaïcains n’ayant aucun profil ethnique commun puisque tous descendants d’esclaves venus des quatre coins de l’Afrique.
 
On pourra, au risque d’être traité de médisant ou de pisse vinaigre, rappeler que Yohan Blake, triple médaillé lors de ces jeux, avait été contrôlé positif avant les championnats du Monde de 2009 à Berlin positif à la methylxanthine ainsi que cinq autres athlètes jamaïcains. Pour information on ne peut pas dire que les sanctions aient été très lourdes puisque les intéressés ont pris comme peine maximale trois mois de suspension ou ont été relaxés pour vice de procédure sur le contrôle de l’échantillon B…
 
Après avoir parlé des messieurs, passons aux dames même si la galanterie aurait voulu l’inverse.
 
40.82...On a du mal à croire que ce temps ait été réalisé par les quatre sprinteuses du relais américain. En effet, la veille du passage du chrono pour la première fois de l’histoire sous les 37 secondes chez les hommes, les femmes étaient descendues pour la première fois sous les 41 secondes sur le tour de piste faisant tomber un record vieux de 27 ans et détenu par les « wundermädchen » de feu la République Démocratique Allemande (qui n’avait d’ailleurs de démocratique que le nom).
 
Canberra, 6 octobre 1985. Ce jour là les athlètes est-allemandes sont vraiment au top. Les relayeuses du 4*100 mètres ( Silke Gladisch, Sabine Rieger, Ingrid Auerswald et Marlies Göhr) réalisent un chrono supersonique de 41.37s sur le 4*100 tandis que Marita Koch fait exploser le compteur sur 400 mètres en 47.60s. Bien évidemment toutes sont négatives au contrôle anti dopage mais, lorsque le mur tombe quatre ans les plus tard, les archives de l’ex RDA s’ouvrent et notamment celles sur le dopage qui était non pas une pratique courante mais une véritable institution là-bas avec, notamment, le turinabol oral fabriqué par le laboratoire VEB Jenapharm de Iéna.
 
http://www.nat-action.com/wiki/index.php?title=Oral_turinabol
 
Ces méthodes de dopage avaient d’ailleurs été décrites suite à l’ouverture des archives est-allemandes, en particulier celles de l’académie médicale militaire de Bad Saarow, dans le livre « Doping-Dokumente. Von der Forschung zum Betrug » (Documents sur le dopage. De la recherche à la tromperie) écrit en 1991 par l’ex-lanceuse de disque et de poids est-allemande Brigitte Berendonk et son mari, le médecin spécialiste du dopage Werner Franke.
 
Inutile donc de dire que si les allemandes de l’est avaient fait 41.37s en étant toutes dopées, on a du mal à croire que les américaines aient réalisé 40.82s en buvant de l’eau claire tout comme on a du mal à croire qu’un pays de 2.8 millions d’habitants domine de façon aussi humiliante pour les 7 autres milliards d’êtres humains…
 
On peut donc tous avoir, face aux performances des sprinteurs jamaïcains et des sprinteuses américaines lors de ces JO, quelques bonnes raisons de douter…
 
Philippe DAVID

Moyenne des avis sur cet article :  4.03/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • schwitters schwitters 19 août 2012 22:25

    Bah oui ! au pire, ils sont tous à égalité à haut niveau. Après, c’est un métier surveillé (plus serait mieux pour leur santé, physique et mentale).

    Mais pas la peine de traiter les spectateurs d’abrutis, ils vous valent bien.
    A vous entendre, il faudrait supprimer le sport, parce que VOUS vous avez décidé qu’il n’y avait que des tricheurs.
    A ce moment là, commencez par la bourse, c’est bien plus grave comme tricherie, leurs magouilles affament et déclassent les populations.
    Cela ne m’étonne pas que vous ayez le plus de suiveurs positifs, c’est à l’image de la beauferie et de la jalousie minable et petite..la preuve : votre intervention sur un sujet qui en fait vous touche.
    30 ans de sport, médaillé au France, pratique de 6 sports en compétition à différente période. Pas de came. La punition pour la triche devrait être l’exclusion définitive

  • Bernado Bernado 16 août 2012 11:06

    @ l’auteur

     

    J’ai des doutes quant à vos doutes.

    Je pense que tant que l’on n’a pas de preuve, mieux vaut ne rien dire, tant qu’il reste une possibilité de croire que le champion doit sa performance à son talent et à ses efforts.

    Jeter le doute, c’est en filigramme jeter l’anathème et discréditer des hommes.

    On dit aussi que les chinois ne sont bons, qu’à cause du dopage. Il y a aussi des doutes sur les cyclistes anglais. Pas de doute en revanche sur les bonnes performances de français… On pourra même penser que tous ceux qui gagnent sont dopés !

    Dans le doute, je m’abstiens. Vous parlez aussi de disposition ethniques à être bon en sport et vous rappelez que les jamaïcains sont descendants d’esclaves. J’ai été tenté de qualifié ces deux remarques raciales : (je n’ai pas écrit racistes). Mais je ne qualifie pas, car dans le doute je m’abstiens de discréditer.

     

    Bien à vous,

     


    • paul 16 août 2012 11:25

      C’est la règle du « pas vu, pas pris ».
      ou comment contourner les contrôles anti dopages, un produit remplace l’autre détecté ( + quelques complicités ...) .
      Exemple : Lance Armstrong : Dix ans de charges , blanc comme neige .


    • carole 18 août 2012 11:13

      Rentrez chez vous Bernado puisque vous dites « Je pense que tant que l’on n’a pas de preuve, mieux vaut ne rien dire, »

      faudrait fermer Agora alors !! Et la liberté d’expression bordel !!! cet article est juste bon frais et juste et j’en redemande

      Quand Bolt dit qu’il est venu juste pour devenir une légende je vois un mec qui peut TOUT faire pour y arriver y compris de pactiser avec le diable


    • schwitters schwitters 19 août 2012 22:36

      Bolt et le diable, on nage en plein délire, sans doute aussi, délit de sale gueule ! Bolt est frimeur...et alors...physiquement c’est un athlète exceptionnel, voir le reportage sur sa jeunesse et la culture de l’entrainement en Jamaïque.

      Vous salissez les choses juste par plaisir..
      Le plaisir d’emmerder ceux qui rêvent et ceux qui font rêver. C’est le sport en lui-même que vous exécrez..trop de vexation à l’école peut-être.
      Bravo à Bernardo qui sait tempérer, cela n’a rien à voir avec cette sacro-sainte liberté d’expression.
      Salut

    • Hervé Hum Hervé Hum 16 août 2012 11:09

      Vous pouvez douter, sans oublier que le doute peut se faire dans un sens ou dans l’autre.

      Pour Usain Bolt, je préfère douter qu’il se soit dopé. Pour le record due relais 4x100 féminin, passer d’un record de dopé à un autre si ce n’est pas vertueux, çà n’a rien de scandaleux !

      Et pour les autres, si tout le monde il est dopé, idem.

      La solution ? Arrêter de doper les jeux a travers la pub (société privés, du public citoyen et des Etats, bref ; de tout le monde), parce que c’est bienc celle ci qui dope tout le monde. Cqfd

      Même votre employeur vous demande d’être dopé... Au rendement, au chiffre d’affaire et peu importe les méthodes et les conséquences.

      Bref, c’est toute la société qui cri silencieusement « dopez vous » et chuchotte très bruyamment « soyez propre ».


      • lenainbleu lenainbleu 16 août 2012 11:16

        A vrai dire un médecin du sport disait sur france info que tous était originaire d’afrique de l’ouest, noirs jamaicains comme américains et que ce patrimoine génétique en était l’explication pour tous les sports de sprint où les noirs trustent les podiums. Ainsi pouvez vous apporter des éléments selon lesquels ils sont « descandants d’esclaves issus des 4 coins d’afrique » ?


        • BarbeTorte BarbeTorte 16 août 2012 22:43

          ? ??????????????
          Bonsoir
          Je suis un peu dubitatif sur votre réflexion. Si on vous suit, on devait trouver le plus grand nombre de sprinteurs : au Sénégal, au Togo, en Côte d’Ivoire, etc. Ah, au fait, si vous n’êtes pas férus de géographie : ce sont quelques pays d’Afrique de l’Ouest....


        • Plus robert que Redford 16 août 2012 11:24

          Article frappé au coin du bon sens !

          J’ai connu l’époque furieuse du « boeuf aux hormones » qui défraya la chronique en son temps !

          L’Administration avait alors toujours 2 ou 3 trains de retard pour la lutte contre les anabolisants, sachant qu’il fallait pour condamner le fraudeur, mettre en évidence LA molécule utilisée selon des critères d’analyses éminement contraignants autant que compliqués. (Ca a pas évolué chez l’homme)

          Jusqu’à ce que par une méthode indirecte et simplissime (mesure de l’épaisseur de la symphyse pubienne à l’abattoir) il ne fut plus nécessaire de recourrir systématiquement aux analyses lourdingues, coûteuses et chronophages pour procéder à la saisie de la carcasse suspecte. (une carcasse saisie=entre2000 et 2500€ à la poubelle ! pas besoin d’emmener le fraudeur au tribunal, même un gros engraisseur va comprendre sa douleur assez rapidement !)

          Mais avant ça, j’ai toujours été étonné par l’acuité du coup d’oeil des négociants sur les marchés de bovins en vif ! 1 à 2 secondes, pas plus, pour te dire : celle-là ellle a été « piquée » ; celle là : pas !

          Aussi ai-je été ravi lorsqu’un journaliste un peu moins con que la norme avait, dans je ne sais quel magazine, osé mettre côte à côte deux photos de Mme Florence Joyner-Griffith : l’une prise aux JO de Séoul en 1988, l’autre deux ans auparavant alors qu’elle était encore fort peu connue sur la cendrée... Flo-Jo, décédée à38 ans dune « crise d’épilepsie survenue dans son sommeil » ???!!!!.....

          J’aurais pu faire la même sur un marché aux bestiaux, dans les années 80...


          • vivabolivar 16 août 2012 11:44

            Ne pas douter c’est être naïf

            Douter c’est être trouble fête
            Que choisir ? je fais comme vous , je me pose des questions 

            • Innsa 16 août 2012 11:57

              Personnellement, j’ai réussit à ne pas regarder une seule épreuve des J.O., tout comme je n’ai pas regardé une seule minute de la coupe d’Europe et la coupe du monde.

              Médaille ou pas médaille, dopage ou pas dopage les grands vainqueurs de ces manifestations sont les multinationales et leurs patrons milliardaires.

              • Lefumiste Lefumiste 16 août 2012 12:31

                Pas faux...

                Mais pour rester cohérent il faudrait donc ne pas « regarder » et jeter votre télé, votre ordi !
                Ne rien acheter que vous n’ayez vous mêmes produit ou fabriqué... Habits, chaussures, montre, nourriture, vélo, etc.

                Le sport est un catalyseur de ce monde marchand mais n’est qu’une conséquence de l’évolution marchande de notre société !

                Ce phénomène de merchandising est relativement nouveau dans le monde du sport.
                Personnellement j’apprécie le foot, non pas pour ce qu’il représente mais pour ce qu’il est : un jeu. Jeu que je pratiquais avec mes potes sur des terrains pourris le week end quand on n’avait rien à faire. On peut aimer sans pour autant approuver ce que ces sports drainent dans leur sillage !

                 ;)


              • Innsa 16 août 2012 19:18

                En meme temps, ce n’est pas parce que vous avez une télé que vous devez regarder Morandini, acheter le dernier IphonePad en vous habillant en Nike.

                Il ne faut pas etre extrémiste d’un coté ou de l’autre.

              • tintin06 16 août 2012 12:10

                bonjour, Il me semble que vous confondez un peu tout et que vous mettez tout le monde dans le même panier.

                Avant de mettre en doute sans preuve les performances des Jamaïcains et d’évoquer un possible dopage, il faudrait peut etre se rappeler certaines choses pour etre moins ignare : Notamment que depuis les jeux d’après-guerre (1948 à Londres), la Jamaïque à TOUJOURS placé des athlètes sur le podium dans les épreuves de sprint (à l’exception des éditions 1956, 60 et 64 pour cause de troubles politiques). Les sprinteurs jamaïcains ont remporté des médailles en 1948, 1952, 1968, 1972, 1976, 1980, 1984, 1988, 1992, 1996, 2000, 2004, 2008 et 2012. Bolt n’est que l’héritier d’une longue et performante lignée.
                De là à dire que les Jamaicains se sont toujours dopés, c’est aller un peu loin.

                En ce qui concerne le sprint US, c’est différent : les méthodes d’entrainement sont différentes et malheureusement, les sprinteuses vedettes finissent toujours par se faire coincer : marion jones, florence joyner, kelli white, sans parler des hommes...


                • captain beefheart 16 août 2012 16:19

                  Fumer de la marihuana comme ils font tous à la Jamaique augmente la capacité des poumons.
                  (Explication douteuse).


                • Lefumiste Lefumiste 16 août 2012 12:21

                  En fait les soupçons reposent plutôt sur le fait qu’il y a dopage lors de la préparation mais non de l’épreuve...

                  En gros ces athlètes se chargent lors de leurs entrainements afin de démultiplier leur capacité d’entraînement, et donc de fournir plus d’effort à ce moment là.. Utilisant alors des produits pas forcément interdits par leur pays d’origine mais qui le deviennent lors de compétitions internationales. Ils stoppent leur « traitement » quelques semaines/mois/jours (en fonction de la capacité du corps à éliminer ces produits) pour arriver surentrainés le jour de l’épreuve.. 

                  Ceci n’enlève rien au constat que certains sont naturellement/biologiquement plus fort que d’autres !
                   
                  Le seul fait dérangeant à mes yeux est l’hypocrisie qui entoure ces performances... Analysée uniquement sur une course.

                  Mais bon ça vend du rêves.. Les gens sont émus.. C’est ça la magie des JO et du sport contemporain.
                  A ce sujet Courrier International a sorti un n° particulièrement intéressant sur ces problématiques !


                  • schwitters schwitters 16 août 2012 13:06

                    Démonstration complètement partisane et a-scientifique....Avec votre logique, la Chine et l’Inde devraient remporter le même nombre de médailles.


                    En sport, la dynamique de groupe est très importante, l’entraîneur est primordial...Le dopage CONCERNE TOUT LE MONDE, C’EST UNE REALITE INTERNATIONALE, c’est une dérive de ce métier.

                    Votre histoire de génétique est douteuse, l’idée que des « bâtards » existent et qu’ils seraient moins performants, devraient faire que votre article soit retiré.

                    • stanh 16 août 2012 21:07

                      l’idée que des « bâtards » existent et qu’ils seraient moins performants, devraient faire que votre article soit retiré.

                      Du calme .

                      Renseignez vous sur les coureurs kényans et du coin. Vous verrez qu’il est avéré et accepté qu’ils ont des prédispositions génétiques qui aident grandement pour les courses d’endurance. Si eux les ont, d’autres ne les ont pas, les kényans sont donc plus performants, donc les autres sont moins performants. CQFD.

                      Ca n’a rien de nazi que de dire ça.

                      Il y a les types de muscles qui changent : longs, courts, endurants, explosifs. Et toutes les ethnies ne sont pas tout à fait équipées pareil à ce niveau .
                      Encore une fois : renseignez vous avant de traiter les gens de racistes.


                    • Philippe DAVID Philippe DAVID 16 août 2012 21:28

                      1-Je n’ai jamais utilisé le mot « bâtard », mot que je déteste.
                      2- Comme le dit Stanh, il est démontré que les kenyans et éthiopiens sont d’éthnies qui leur donnent un avantage considérable dans les courses de fond puisqu’ils consomment moins d’oxygène dans l’effort que les autres. Dériver sur le racisme, ça vaut un point Goodwin...


                    • schwitters schwitters 19 août 2012 22:00

                      Je connais parfaitement le sport d’endurance et de vitesse...j’ai pas besoin de vos explications à deux balles et des poussières...............

                      Mon propos est de dire que les spécificités de chacun sont bien plus complexes que vous ne pensez (les magazines du bureau de tabac ne suffisent pas).
                      Il n’y a pas de point Godwin, le racialisme est bien trop banal, c’est votre collègue qui l’a atteint (je n’ai donc pas à lui répondre).

                      Donc vous me faites rire (jaune et oui il existe, ils sont peut-être les champions de tirage de brouettes ?)
                      Le sport s’en relèvera et vous serez étonné de voir des gens vous surprendre car malgré la couleur, les codes proviennent tous de la même souche, les adaptations et les mélanges par rapide rapprochement font toute cette complexité qui vous est inaccessible.
                      Sportivement votre.

                    • Relladyant Relladyant 16 août 2012 13:08

                      comment un pays de 2.8 millions d’habitants peut il dominer à ce point le sprint mondial au point de faire passer les américains, pourtant rois de cette spécialité, pour de simples faire valoir ?


                      > La réponse est simple : comme les NeoZelandais avec le rugby.

                      • BarbeTorte BarbeTorte 16 août 2012 22:47

                        ou les Français avec la pétanque ?

                        Bon, je sors


                      • ykpaiha ykpaiha 16 août 2012 13:44

                        Ce que certains appellent sport en exibant des betes de labo comme finalité de l« humanité me laisse sceptique.
                        Certes vendre son ame et sa projeniture n »a finalement que peu d’impact en terme de société.
                        D’autres ailleurs vendent bien un rein, un oeil, un organe, un enfant dont ils ne savent finalement que faire et dont ils n’ont en fait pas utilité puisqu’il n’existent pas.
                        Autant qu’ils servent a quelque chose au moins et si en plus c’a rapporte un peu de pain...

                        Sadisme ? non réalisme de la décrépitude dans laquelle les commentateurs de tous crins se placent.

                        Ce modele de société a un nom Eugenisme
                        ses zelateurs des collabos
                        Ses initiateurs des mengele
                        Ses contemplateurs des betes d’abattoir
                        Ses détracteurs des fous

                        Soyons fous faisons du sport ... du vrai !!


                        • stanh 16 août 2012 20:59

                          Vous avez oublié Goebbels . Très important ça.


                        • BarbeTorte BarbeTorte 16 août 2012 22:50

                          Soyons fous faisons du sport ... du vrai !!

                          A quand un article sur le coût pour la sécurité sociale du sport « si bon pour la santé » ?


                        • Yvance77 16 août 2012 13:55

                          Salut,

                          Le pire dans tout cela je crois que ce sont les sportifs. Ces crétins incultes savent parfaitement qu’ils se dopent, et quand ils se font attraper par la patrouille c’est d’un classique... toujours à l’insu de leur plein grée.

                          Les British y a qu’à voir leurs résultats ... époustouflants... ils mettent même fani la Russie qui n’est pas la première venue dans les pots de confiottes aux vertus extraordinaires, que ne renierait pas Obelix.

                          Une nation de ce niveau ne peut pas rivaliser normalement et sainement avec les autres pays. au mieux elle se retrouve au même niveau que l’Allemagne, l’Italie, La France, L’Espagne etc... mais là non désolé cela ne prend pas.

                          Il y a une complicité générale qui me fait dire que le sport et son esprit sont bel et bien morts


                          • stanh 16 août 2012 21:00

                            A-t-il seulement exister ? N’est-ce pas simplement la mort de votre innocence ?


                          • goc goc 16 août 2012 14:00

                            dans tout ça, on a oublié l’aveu inconscient fait par le plus dopé des athlètes américains, à savoir Karl Lewis

                            un aveu evident car comment comprendre autrement sa diatribe contre Usain Bolt
                            en effet s’il affirme qu’avec un temps pareil, Bolt s’est forcement dopé, alors cela veut dire que lui-même, pour faire ses performances, (surtout en saut en longueur) il a forcement dû se doper
                            CQFD

                            • Fergus Fergus 16 août 2012 14:36

                              Bonjour, Goc.

                              Et c’était sans doute le cas de tous les athlètes de son club, le Santa Monica Track Club qui, à lui seul ou presque, détenait les records du monde de sprint.

                              A rapprocher, en France, des stupéfiantes performances des nageurs niçois...

                              A propos de la France, des questions ont pu, en leur temps, se poser sur certains athlètes. Je pense à des sportifs dont on connaissait la morphologie et qui, d’une saison à l’autre, sont revenus avec une musculature impressionnante. Des « transformistes » comme Christine Aron en athlétisme, ou Alain Bernard en natation. Mais peut-être ai-je tendance à suspecter tout le monde ? C’est possible, mais comment faire lorsque l’on sait de façon certaine que des cadets eux-mêmes ont déjà mis le doigt dans le pot pour sortir du lot ?


                            • goc goc 16 août 2012 15:17

                              bonjour Fergus


                              De toute façon, ce problème de dopage est impossible à régler
                              d’abord parce que la limite du dopage est très floue, par exemple, le simple fait de s’entraîner est déjà une forme de dopage (ça développe la musculature, le souffle, l’endurance, etc..), alors que dire du sur-entrainement (par exemple les très petites gymnastes chinoises qui gâchent leur enfance pour une médaille, c’est aussi ravageur qu’un produit chimique)

                              ensuite je me souviens d’un sondage effectué dans les universités américaines, qui demandait aux étudiants s’ils sont prêts à se doper pour obtenir un titre (genre médaille d’or aux JO), même si cela écourtera leur vie de quelques dizaines d’années, et bien plus de 40% des sondés ont répondu par l’affirmative

                            • Fergus Fergus 16 août 2012 17:13

                              @ Goc.

                              Vrai, malheureusement. Qui plus est, les experts en dopage qui encadrent les athlètes de haut niveau ont toujours une longueur d’avance sur les laboratoires, ou plus exactement sur la législation qui définit le cadre des recherches de produits dopants.


                            • cyclatrix 16 août 2012 14:55

                              Bonjour,

                              Je suis vraiment trés surpris que personne ne fasse mention de l’AICAR, connu depuis trés longtemps, encore indétectable, et qui explique trés clairement toutes ces records et performances exceptionnels, dans tous les sports.

                              Pour information : http://www.sports.fr/cmc/cyclisme/201212/aicar-la-nouvelle-menace_445559.html

                              Bien entendu, sujet tabou dans la plupart des médias !


                              • stanh 16 août 2012 20:54

                                Intéressant .


                              • Philippe DAVID Philippe DAVID 16 août 2012 21:29

                                Très intéressant !


                              • Robert GIL ROBERT GIL 16 août 2012 18:42

                                Le dopage est un fléau dans le sport, mais tout le monde ferment les yeux. Comme le nuage de Tchernobil on a l’impression qu’il n’a pas passé les frontières ou alors il ne touche pas les sportifs nationaux. Et les journalistes sportifs ont l’air crédule et naïf. C’est le bal des hypocrites ............
                                http://2ccr.unblog.fr/2011/02/23/sport-business-dopage-et/


                                • stanh 16 août 2012 18:58

                                  A se demander si ces compétitions ne sont pas des expériences (payées par nous) pour leurs sérums de super soldats .


                                  • stanh 16 août 2012 19:01

                                    Ca me rappelle la réflexion d’un soldat français en irak sur le fait que les militaires américains étaient tous très impressionnant physiquement ..... et les rumeurs comme quoi l’armée US doperait ses soldats à leur insu..
                                    Nan, je deviens parano.


                                  • zgrouik zgrouik 16 août 2012 19:06

                                    Ouaip, tout ça c’est (sûrement) pas faux, comme dirait Perceval. Et alors ?!

                                    Afin de casser le nombre ad-hoc de pattes à notre canard dopé, faudrait être cohérent jusqu’au bout.

                                    Nos gentils jamaïcains sont chargés, comme le sont et l’ont été des tas d’autres sportifs. Dont les américains avec qui justement ils se sont tirés la bourre sur 100,200, 4X100, et qui ont (310 millions d’hab & 15 000 milliards $ PIB plus loin) d’autres moyens d’utiliser de la magic powder indétectable.

                                    Et l’argument sur la descendance d’esclaves, arff ! c’est trop fort ! C’est sûr, nos afro-us-banner-runners sont issus eux, de la planète Pizbuine, galaxie THC-EPO-C9H13N : re-arff ! on oublie...

                                    Saupoudré de qq archives sur les vilaines tricheuses de l’ex RDA, et voilà c’est servi.

                                    En fait, tous les bons sont dopés (ceux qui ont une chance de médaille),et la London pista étant + dynamique = du WR à gogo. La super formule. Tout va bien !

                                    Pis on va pas contrôler les vainqueurs, hein ?! ça ferait retomber le soufflé méditiatico-émotionnel.

                                    Et donc, le fond du sujet c’est quoi ? faut douter ? Merd... ! Merci, grand gourou, on navet pas eu l’idée !!!

                                    Au fait, à la piscine de tous les records, l’eau était comment ???... On touche le fond, allez un bon coup de talon et on respire. Contrairement à l’article qui en manque (de fond et d’air) concluant d’une édifiante remarque du plus bel effet journalistique sur l’humiliation de 7 mds d’humains pour qq pouillèmes de secondes ou cm ici et là.

                                    Thanks again, pour l’effet comique (involontaire) : on a bien ri.

                                    Ahh, que les lois du commerce sont impitoyables...

                                     


                                    • oj 16 août 2012 19:15

                                      peut-on oser la question inverse ?
                                      et pourquoi pas le dopage puisque c’est une démarche naturelle de toute l’histoire humaine que de trouver des effets de levier pour faire plus, que de j’adjoindre des moyens exterieurs et/ou artificiels pour aller plus loin, se dépasser.

                                      pourquoi attendre de cette activité humaine le contraire alors qu’elle est en adéquation totale avec le reste : plus vite, plus haut, plus loin ?

                                      finallement ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès