Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Rallye monte-carlo des véhicules à energie alternative

Rallye monte-carlo des véhicules à energie alternative

Présentation

Le 4ème rallye Automobile Monte-Carlo de Véhicules à Energie Alternative s’est déroulé du 25 au 28 mars 2010.

Il a fallu 3 précédentes éditions pour que ce rallye atteigne sa vitesse de croisière, 36 concurrents en 2007, 94 en 2009 et 118 en 2010.

Les constructeurs automobiles (Tesla, Ford, Lotus, Venturi) sont désormais présents sur le rallye en engageant des véhicules répondant aux critères de sélection.

Cette année 3 villes de départ pour les équipages : Clermont-Ferrand (50 voitures), Lugano (40 voitures), Annecy le Vieux (40 voitures).

Pour les équipages, leur vitesse moyenne doit être régulière et constante du début à la fin de l’épreuve pour piloter en souplesse, gérer sa consommation, critères déterminants pour le classement final.

Passage obligatoire par Valence et ensuite direction Monaco pour la remise des prix et l’arrivée devant le Salon Ever Monaco 2010 au forum Grimaldi (vous pouvez retrouver d’ailleurs un article sur le salon Ever Monaco dans le livre « Reportages VIP, manifestations culturelles 2010 »).

Les engagés

Au départ 2 pilotes professionnels seront présents parmi les 118 équipages qui comprennent 9 nationalités différentes.

- Erik Comas qui participaient régulièrement au Rallye Monte-Carlo Historique (voir article précédent). Il court sur une Tesla Electrique.

- Stéphane Ortelli, vainqueur des 24h du mans en 1998, des 24h de Spa en 2003, 2 fois champion du monde NGT Fia, Vainqueur de la Porsche Cup en 2004 et du Mans Séries en 2007. Il court cette année sur le rallye avec une Venturi Volage Electrique.

Le Road book, Etapes par Etapes

- Jeudi 25 mars :

Arrivée des équipages à Clermont-Ferrand, Lugano et Annecy le Vieux. Vérifications techniques et administratives.

- Vendredi 26 mars :

Etape de Concentration :

1) Lugano – St Jean en Royans

2) Clermont-Ferrand – St Jean en Royans

3) Annecy le Vieux – St Jean en Royans

Itinéraire de Concentration :

St Jean en Royans – Valence

Arrivée à Valence prévue à partir de 19h45 sur le champ de Mars.

- Samedi 27 mars :

Etape de Classement :

Valence – Monaco

Etape Finale :

Monaco – Monaco (Col de Castillon et Lucéram)

- Dimanche 28 mars :

Super Spéciale des Spelugues :

Monaco

Remise des prix vers 12h30 dans les salons de l’hôtel de Paris.

Classement Final

Positions

N° team

Pilotes

Voitures

Points

1

12

Aime / Aime

Ford Fiesta Econetic

14

2

28

Marcaillou / Lamorlette

Citroën C3 /DS3

21

3

51

Van der Straten / Werner

Ford Fiesta Econetic

27

 

Remerciements

Je remercie l’automobile club de Monaco et son service de presse de leur sympathie et qui nous a permis d’effectuer cet article.

Documents joints à cet article

Rallye monte-carlo des véhicules à energie alternative

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • oncle archibald 12 avril 2010 14:29

    Aucune réaction avant la mienne ? A croire que l’écologie appliquée n’interesse personne !! Qui pourait oublier pourtant que de très nombreux progrès technologiques issus de la course automobile se retrouvent en équipements de série banalisés sur toutes les voitures , et ne pas imaginer que ces courses à contraintes particulières feront aussi progresser les voitures électriques de demain ..

    Freins à disques apparus aux 24h du mans sur une jaguar si je ne me trompe pas, disques ventilés, disques en carbonne, sans parler des ceintures de sécurité .. tout cela est apparu en course ...

    • Frédéric BOYER Frédéric BOYER 12 avril 2010 21:58

      Bon,

      Cet article est un peu sommaire, mais le sujet est sympathique.

      La compétition automobile a perdu son sens dans les années 70, quand il a fallu limiter la cylindrée des prototypes type 24 heures du mans, pour limiter la puissance des bolides, et limiter l’effet de sol des monoplaces, pour éviter la disloquation des pilotes.

      Les 24 heures du mans retrouveraient tout leur sens, celui de l’aventure automobile d’avant les bouchons et la pollution, si le règlement était reformulé ainsi :
      Durée de la course : 24 heures. Emission de gaz à effet de serre : 0 grammes. Rien d’autre.
      Voir débouler à 300 Km/h toutes sortes d’engins silencieux redonnerait du sel à une discipline qui a perdu tout intérêt.

      Frédéric BOYER 

       


       


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 13 avril 2010 03:04

        Mais...qui sont ces vieilles pies dont on parle partout ... ?

        J’adoooorais le biodiésel, jusqu’au jour ou mon pigmaloin brésilien m’a expliqué qu’il était fait à partir d’extrait de soja et de maïs transgéniques cultivés sur les brulis de la forêt amazonienne...ouf, ça m’a dégouté à jamais. Fiantre !

        Le plus ennuyeux avec les voitures électriques, c’est que tu pourras bientôt les recharger chez toi avec des panneaux solaires de toiture de garage et même avec un vortex de chemin...ah bon, faut pas le dire...ben excusez moi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès