• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Scandale fiscal autour des joueurs de foot

Scandale fiscal autour des joueurs de foot

Sans soulever la moindre vague, ni l’esquisse d’un débat, le gouvernement français a consenti par une loi de décembre 2004 un avantage fiscal conséquent aux joueurs professionnels : 30% d’exonération de taxes et charges sociales. Le seul hic, c’est qu’au bout du compte, c’est le contribuable qui va payer.

Avec un salaire moyen annuel de 480 000 € brut, un joueur de football de Ligue 1 n’appartient pas a priori à la catégorie des défavorisés. Ce n’est pas ce que semble penser Frédéric Thiriez, le président de la Ligue professionnelle de football (LFP) qui, à l’issue d’un lobbying acharné, largement entendu et relayé par JF Lamour, ministre des sports, a réussi à faire défiscaliser 30% du salaire des joueurs au titre d’un droit à l’image. Il faut dire que la LFP avait fait de l’adoption de cette mesure son principal cheval de bataille, persuadée de trouver là une solution pour limiter l’expatriation des meilleurs joueurs nationaux.

Désormais assimilés à des artistes, ces chers joueurs échappent aux cotisations sociales. Un bonheur n’arrivant jamais seul, ce sont désormais tous les sportifs professionnels qui espèrent bénéficier de la mesure.

C’était oublier que, comme pour toute gratuité, il y a toujours au bout du compte un payeur. Courant 2005, l’ACOSS, la banque de la Sécurité sociale, a très officiellement demandé au ministère des sports de compenser le manque à gagner ainsi généré. Un retour à l’envoyeur, en quelque sorte. Il appartiendra au ministère des finances de décider si la somme sera prélevée sur le budget du ministère du sport ou... sur le budget général.

En tout état de cause, c’est le contribuable qui paiera. Vive le foot !


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 13 février 2006 18:29

    Ben... à la limite, cela ne me choque pas trop de voir ce recopiage. Un footballeur ne peut plus jouer au-delà de 35 ans, alors que certains artistes continuent à créer au-delà de 80 balais... De même, il y a certains footballers à la carrière aussi courte que celles de certains artistes... Donc qu’ils aient le même régime ne me choque pas du tout. Il ne faut pas oublier que les footballers français les mieux payés jouent tous à l’étranger, le vrai scandale fiscal vient plutôt de cette fuite, même si le phénomène s’est un peu calmé, certains joueurs préférant rester dans un bon club français que d epartir dans un obscur club étranger...


    • (---.---.102.25) 13 février 2006 20:16

      et les footballeurs font quoi apres 35 ans ?? c’est en regle generale certes la retraite du football, mais pas du reste.. en general, ils ont meme de bonnes places.

      C’est une mauvaise excuse....


    • (---.---.68.100) 15 février 2006 12:19

      Bruno Bellone est fortement endetté, José Touré a fini alcoolique et cocaïnomane, Garrincha (coéquipier de Pelé dans la Seleçao tripls championne du monde) a fini mendiant...

      ... Il faut redescendre sur terre, à part Platini et quelques entraîneurs comme Deschamps, Tigana, ou Le Guen (Gérard Houiller ou Guy Roux n’ont jamais été footballeur professionnel !), les ex-footeux qui continuent à gagner leur vie après leur carrière, c’est beaucoup plus rare qu’on ne l’imagine !!!


    • FDV (---.---.111.252) 16 février 2006 11:57

      ooh MY GOD !!!

      dites, ils vous donnent un peu du magot ? LOL

      Parce que une telle candeur...fiscale !!

      Fiouuuuuu, je vais de ce pas me faire lobotomiser aussi.

      ça tombe bien, il y a Minority Repot dimanche. Hihi


    • Km (---.---.157.181) 15 mars 2006 14:13

      il est évident que la plupart des joueurs prennent leur retraite vers les 35 ans voire avant puisqu’ils sont parmi les seuls assez riches pour se le permettre !!! Je trouve normal que les joueurs d’un sport aussi médiatisé que le football, qui ont un talent certain (il est indéniable que des joueurs comme Zidane ou Henry ont un talent hors du commun)soient grassement payés. c’est cool pour eux. NEANMOINS, je trouve inadmissible qu’ils couvrent de telles sommes grace au contribuable. Certains joueurs de golf professionnels ou autres pilotes de FORMULE 1 touchent parfois des sommes considérables à la seule différence que l’argent qui constitue leurs salaires ne provient pas des impots des gens à qui on ne pose même pas la question de savoir s’ils sont d’accord. J’ai une grande admiration pour les joueurs de foot mais je n’accepte pas qu’ils vivent sur le dos des impôts pour lesquels je cottise.


    • (---.---.38.75) 14 février 2006 10:35

      Cet article ne nous apprend pas grand-chose.

      Outre que je partage, pour une large part, l’avis de Ludovic Charpentier, je ne pourrais me faire une opinion définitive que si je savais à combien se montent les impôts d’un même footballeur avec et sans l’exonération.


      • Arnaud (---.---.106.39) 14 février 2006 21:43

        Je cite « En tout état de cause, c’est le contribuable qui paiera. Vive le foot ! ». Qu’entendez-vous par là ?

        Je vous rappelle que les club de foot rapporte beaucoup au contribuable. S’ils n’existaient pas, le « manque à gagner » serait d’autant plus grand !


        • Henry Moreigne Henry Moreigne 15 février 2006 07:50

          Pas tout à fait d’accord avec vous. Le foot professionnel est trés largement subventionné par la puissance publique. Notamment les collectivités territoriales tant par l’octroi d’importantes subventions que par la mise à disposition généralement à titre gratuit ou pour une somme symboliqued’équipements sportifs trés couteux tant à réaliser qu’à entretenir. Nous ne sommes pas dans le système anglais ou le foot brasse des sommes importantes qu’il ne doit qu’à lui-même. La philosophie française « du mélange des genres » se poursuit au niveau fiscal où la encore c’est le citoyen-contribuable qui est appelé à subventionner par ricochet le foot professionnel.


        • Km (---.---.157.181) 15 mars 2006 14:17

          je veux bien croire que les clubs de foot rapportent aux contribuables. J’aimerais juste savoir comment ??


        • Clodiusse (---.---.245.65) 16 février 2006 15:08

          Bon... faut quand même pas oublier que des « millions » de contribuables investissent à l’année les stades de football, ce pourrait-être considéré comme un retour sur investissement : je paye ma place pour voir des bons joueurs que j’aide même à rester en France pour qu’ils m’offrent un spectacle de qualité. Autre version... que d’andouilles : ils payent doublement pour voir un spectacle de piètre qualité. Je trouve personnellement que l’harmonisation européenne dans le football, considéré comme entreprise de spectacle de plus en plus, ce n’est pas pour demain !


          • Gimmygimmycheak (---.---.4.4) 16 février 2006 16:20

            Réponse à :

            "Bruno Bellone est fortement endetté, José Touré a fini alcoolique et cocaïnomane, Garrincha (coéquipier de Pelé dans la Seleçao tripls championne du monde) a fini mendiant...

            ... Il faut redescendre sur terre, à part Platini et quelques entraîneurs comme Deschamps, Tigana, ou Le Guen (Gérard Houiller ou Guy Roux n’ont jamais été footballeur professionnel !), les ex-footeux qui continuent à gagner leur vie après leur carrière, c’est beaucoup plus rare qu’on ne l’imagine !!!"

            non mais attendez là vous rigolez où quoi ? 480000 euros en moyenne par an ! En plus les noms que tu donnes ne doivent pas être les moins bien lotis de leur époque. Certains n’ont pas su gérer leur argent à cause d’un égo démesuré et et la folie des grandeurs, d’autres sont tombés dans la drogue mais je ne vois pas le rapport avec le sujet, ça arrive aussi à des RMIstes, d’autres se sont fait avoir par des tierces personnes et ont tout perdu... Toujours est il qu’un sportif de haut niveau peut facilement se reconvertir après sa carrière, mais c’est sur qu’il ne touchera pas le même salaire en devenant éducateur sportif que ce qu’il touchait en tant que joueur, alors bon c’est sûr que s’il garde le même rythme de vie... Un mec qui prévoit un temps soit peu la fin de sa carrière sportive, franchement il a pas de quoi s’inquiéter. Regardez Cantona, bon c’est pas le footballeur qui as touché le moins de tune dans sa carrière je suis d’accord, mais aujourd’hui il est rentier (il l’assume). Des gens qui ont des problèmes de tunes il y en a plein et tous n’ont pas la chance d’avoir pendant 10/15 ans un tel revenu. Alors pourquoi eux devraient avoir droit à de telles aides ??


            • Km (---.---.157.181) 15 mars 2006 14:26

              beau sens de la répartie. 480 000 euros par an, il y a de quoi savamment épargner ! il ne faut pas faire des quelques cas qui ont combré dans la drogue une généralité ! 480 000 euros par an de moyenne... ya rien à ajouter, c’est énorme et j’espère que personne n’osera le contester. Dans cette meme optique, je tiens à dire que si des millions payent et VEULENT PAYER pour aller voir le foot, je trouve ça très bien et ça les regarde, mais on ne peut pas l’imposer à tout le monde. à moins d’avoir l’audace de dire « mais tout le monde aime le foot ! ». C’est ce que tous les fans se plaisent à dire et je tiens à le dénoncer.


            • Mathieu (---.---.212.160) 16 février 2006 16:32

              Contrairement aux artistes, les joueurs de football ont un salaire tous les mois (sauf chomeurs), ils ont une couverture maladie, etc... Bref, ils sont plus proches des salariés normaux que des artistes. Il est inadmissible qu’on leur offr une baisse d’impôts.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès