Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Tour de France : et maintenant ?

Tour de France : et maintenant ?

Le Tour de France et le sport cycliste sont en danger. Mais la grande boucle va se terminer, le grand public et les médias risquent encore une fois de se désintéresser du « fléau dopage » jusqu’au départ du prochain Tour. En attendant de nouveaux scandales en 2008 ?

Sinkewitz, Rasmussen, Vinokourov, Moreni. La liste n’est bien sûr pas exhaustive. La tricherie continue de gangréner le milieu cycliste. Neuf ans après l’affaire Festina, on en est toujours au point mort. « Ce n’est plus des grandes réformes qu’il faut, c’est une révolution. » Tels ont été les propos de Christian Prud’homme après l’annonce du cas Vino. Ouf. Mais est-ce réellement le cas ? L’affaire Rasmussen a révélé les effets pervers de la guéguerre entre l’UCI et les trois grands Tours. Comment organiser une riposte de grande ampleur si les dirigeants du cyclisme sont incapables de tenir une politique homogène. C’est un premier point à régler.

L’UCI et son circuit Pro Tour instauré en 2005 doivent aussi définir ses objectifs. La crédibilité du cyclisme était au cinquième rang des objectifs de ce « révolutionnaire » Pro Tour. Edifiant. Son ancien président, Hein Verbruggen, toujours influant en coulisses, est très proche de l’équipe Rabobank, la formation de... Rasmussen. C’est le symbole des conflits d’intérêts trop nombreux dans le peloton. Autre problème.

Ces conflits d’intérêt n’auraient pas lieu d’être si des sommes d’argent de plus en plus grandes ne circulaient dans le milieu de la petite reine. Or, jamais autant d’argent n’a circulé depuis... 1998 et l’affaire Festina. Autre problème à régler.

L’affaire Festina avait mis jour un système de dopage généralisé au sein d’une équipe, système orchestré par Bruno Roussel. Les managers d’équipe jouent donc un rôle central dans l’organisation du dopage et/ou de la lutte antidopage. Jean René Bernaudeau déclarait que Rasmussen n’aurait jamais pris le départ du Tour dans sa formation. Tous les managers ne sont donc pas, là aussi, sur la même longueur d’onde. Nouveau hic.

L’association pour un cyclisme crédible créée par huit équipes sur le Tour, les six équipes françaises et les deux allemandes, va dans le bon sens. Ces équipes ont pour projet de mettre en place un système de suivi très poussé au sein même des équipes et de comparer leurs résultats. Or, deux de ces équipes, T Mobile et Cofidis, ont eu deux coureurs positifs sur ce Tour : Sinkewitz et Moreni. Dommage. Mais, si les médias, au lieu de s’extaser devant les exploits douteux (comme ils l’ont fait pendant sept ans pour Armstrong), commençaient une réelle politique d’information, le grand public comprendrait qu’il existe des dopages généralisés au sein des équipes (comme celui qui était sans doute en cours chez Astana) et des tricheurs isolés comme semblent l’être Sinkewitz et Moreni. Les médias, en narrant les exploits de juillet et en délaissant le cyclisme onze mois sur douze, portent donc aussi une part de responsabilité. Le public n’est ainsi pas informé du fait que beaucoup de coureurs tentent de faire leur métier correctement dans l’indifférence générale durant le reste de l’année et dans l’amalgame du « tous dopés » à l’époque du Tour. Autre problème.

Pour ces honnêtes gens du vélo, le système doit imploser, les verrous doivent sauter et les problèmes doivent être réglés. Maintenant.


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Nono Ladette Nono Ladette 26 juillet 2007 14:13

    « le grand public comprendrait qu’il existe des dopages généralisés au sein des équipes (comme celui qui était sans doute en cours chez Astana) et des tricheurs isolés comme semblent l’être Sinkewitz et Moreni »

    Vous me faites rire...

    De quel droit (dois-je vous appeler monsieur le juge ?) affirmez-vous que chez Astana le dopage est généralisé alors que les français sont propres ? C’est ridicule.

    Ces derniers jours tout le monde se croit permis de juger et d’affirmer ce qu’il veut : « tiens lui il ressemble à un poulet, ya qu’à le virer du tour ». Et hop, exaucé !


    • Pierrot29 26 juillet 2007 14:51

      J’utilise d’abord le conditionnel sur dopage généralisé et/ou dopage isolé. Et ensuite, a t-on déjà vu quelqu’un transporter des poches de sang, se les perfuser sans une logistique autour de soi ? A ma connaissance, non. Alors qu’une boîte de médicamants (téstostérone en l’occurence) peut être cachée dans une poche, une table de nuit ou une valise.


    • moebius 26 juillet 2007 14:34

      « le fléau du dopage » est devenu le principal interet du tour, ça et les chutes...


      • moebius 26 juillet 2007 14:44

        Ce sport est a son apogé et connait aussi un déclin qui est inexorable. On ne pourra pas guere plus améliorer les performances mécaniques de la bicyclette et ameliorer les performance physiques du coureur n’est pas sans limite sur le plan de l’éthique sportive


      • clairette 26 juillet 2007 14:50

        @ l’auteur :

        J’aime bien le sport à l’échelon local, c’est sympa de voir les jeunes de notre région se dépenser sur les stades... ou sur les routes !

        Par contre, je ne comprends pas que les contrôles anti-dopages soient sévères dans le cyclisme et paraissent inexistants dans d’autres sports qui rapportent tant d’argent et qui passionnent aussi tant de personnes, dans la haute compétition (je suis, bien sûr, contre ces pratiques douteuses dans tous les sports).

        Est-ce que des contrôles du même genre se pratiquent dans le foot, dans le tennis ?

        Je compte sur vos lecteurs pour me renseigner, car je ne trouve pas de réponse véritable parmi mon entourage et dans les nouvelles sportives que j’écoute à l’occasion à la radio ou à la télé...


        • floruf floruf 26 juillet 2007 15:47

          Pour information , Mariano Puerta , Tennisman argentin a été controlé positif en 2005 et suspendu pendant 2 ans ! D’ailleurs, il semble que les tennismen argentins trainent une sale réputation à ce niveau ! Pour en revenir au vélo , il est évident que certains sports sont tout de même plus propice au dopage comme le cyclisme ou l’athlétisme où seule la puissance physique prime ! Même si le dopage est plus ou moins répandu dans tous les sports, c’est tout de même dans ces disciplines qu’il est le plus éfficace.


        • seb18320 27 juillet 2007 12:35

          Vous oubliez le golf. Non sans rire...

          « Je sais qu’il y a des golfeurs qui se dopent, que ce soit avec des hormones de croissance, de la créatine ou des stéroïdes »

          http://www.dhnet.be/sports/omnisports/article/178321/gary-player-denonce-le-dopage-dans-le-golf.html

          Le dopage s’est développé à mesure que les disciplines sportives devenaient professionnelles. En Europe, trois disciplines sont particulièrement exposées au dopage : le cyclisme, le football et le tennis.

          D’après le Comité International Olympique : « le dopage consiste à administrer des substances appartenant à des classes interdites d’agents pharmacologiques et/ou utiliser diverses méthodes interdites. »

          http://www.caducee.net/DossierSpecialises/medecine-du-sport/dopage.asp#actualite

          Vous avez beaucoup d’articles la dessus et ca fait froid dans le dos


        • MagicBuster 26 juillet 2007 16:47

          Il est faux de croire que seuls les pros se dopent. Même les amateurs se dopent !!

          La différence se situe dans le suivi médical (ou pas).

          Tous les sports sinon, semblent touchés par le dopage, même le tir , le golf, la F1 . . . le foot évidemment la boxe , la natation . . . l’athlétisme . . . Tous les sports.

          Les controles sont moins systématiques dans les autres sports mais me semblent aussi exister.

          Les controles sont de plus en plus précis . . . alors forcément on trouve de plus en plus de chose.

          Rien n’indique qu’il y a 30 ans les coureurs cyclistes ne se dopaient pas. Au contraire , les récits d’ancien coureurs sont sans ambuguité.

          Le dopage a toujours existé . . . Il existera toujours. Heureusement , Le sport c’est pareil.

          Vive le sport (quand même)


          • jojo 26 juillet 2007 18:24

            Quelle hypocrisie. Evidemment, les cyclistes se dopent, et j’ai honte pour les directeurs sportifs -français notamment- qui jouent les vierges effarouchées en évoquant les nouveaux cas de dopage, eux qui étant anciens pros, savent très bien quels sont les usages du métier. Et pareil pour les coureurs qui s’indignent du comportement de ceux d’entre eux qui se font prendre. Drole d’époque, même si rien n’est excusable, de montrer du doigt leurs collègues de travail moins intelligents qu’eux qui ne se sont pas fait prendre .


          • jam jam 26 juillet 2007 17:55

            Proposition : boycott, de la part des spectateurs, du tour de France 2008, sur les routes, boycott des retransmissions télé. Retombées publicitaires frôlant le zéro = remise en cause du système ? Frapper au porte-monnaie, car le sport pro (et pas seulement le cyclisme) ne tient qu’à cela, maintenant. D’accord, en plus, pour l’action du Ministre de l’Intérieur (proposée dans un commentaire). Pour ma part, cela fait plus de 10 ans que je ne m’intéresse plus au cyclisme (alors que j’ai tant aimé ça quand j’étais gosse, ne serait-ce que regarder ce spectacle à la télé, comme par exemple le coup de mou de Merkx et l’accélération de Thévenet) : les soupçons de dopage (confirmés ensuite !) m’en ont dégoûté. A jamais ?


            • ripouette ripouette 26 juillet 2007 18:38

              Après l’affaire Landis, il aurait été beaucoup plus sage d’arrêter le Tour de France tout simplement. Ca aurait eu de la gueule au moins, cette épreuve est totalement décridibilisée, la preuve l’absurde mascarade qu’est la course de cette année. Courage coulons !


              • moebius 27 juillet 2007 02:07

                Heureusement qu’il y ces histoires de dope pour continuer à nous interesser à ce tour


                • moebius 27 juillet 2007 02:09

                  L’année prochaine meme topo ou alors c’est qu’ils auront décidé d’etre plus discret sur les controles


                • autrepseudo 27 juillet 2007 07:34

                  Et quand je pense que notre argent sert à promouvoir ce pitoyable spectacle : France Télévision participe à cette opération de malfrats. France Télévision est subventionnée par nos impôts... Quand ect-ce que le peuple reprendra le pouvoir sur ses médias ?


                  • seb18320 27 juillet 2007 12:38

                    Le Tour de France est un évènement populaire, c’est un évènement qui présente la France au monde entier. C’est une course qui fait partie des petits bonheurs de nos compatriotes...

                    Déclaration de Sarkozy

                    Que voulez vous de plus smiley


                  • sneaky13 sneaky13 1er juin 2008 14:11

                    Résultat France télévision n’a plus d’argent pour produire ou acheter des retransmissions valables : une honte que la 6 ait pu acheter la moitié des matchs de l’euro de foot 2008 et pas France télévision


                  • claude claude 29 juillet 2007 14:54

                    dans tous les sports il y a des tricheurs. on en attrape de plus en plus, car les méthodes de recherche s’affinent.

                    mais au delà des tricheurs, il y a ceux que l’on appelle « les forçats de la route » et ces pour tous ces coureurs, qui arrivent le coeur au bord des lèvres à chaque étape, que l’on doit continuer à faire les les 3 grands tours.

                    on devrait éliminer définitivement ceux qui se dopent, car les gens aiment la fête du tour, cela fait connaître la france profonde, les petits villages, et soutenir des coureurs comme thomas voeckler (63°), christophe moreau (36°)ou la lanterne rouge vansevanat... c’est ceux-là les vrais héros du tour !


                    • lefranc-tireur lefranc-tireur 29 juillet 2007 22:30

                      Traditionnellement, l’occasion d’un sport au niveau international favorise une augmentation sensible du nombre d’adhérents aux clubs et de pratiquants .

                      Cette année , la tradition n’a pas faillie.

                      Le traditionnel pic de fréquentation a été respecté cette année encore avec une augmentation de 37 % dans les ...officines de ... pharmacie.

                      Le tour de France aura donc cette année encore participé à la vie économique de notre société.


                      • TSS 30 juillet 2007 09:52

                        le cyclisme,l’athletisme,le football etc...sont des sports professionnels donc un metier !qu’on leur fiche la paix !!

                        est ce que quelqu’un s’inquiète et fait des contrôles pour savoir si les cadres de guyancourt ou les toubib et infirmières des services d’urgence se « bourrent » de medocs pour tenir ?

                        est que des contrôles sont faits dans le milieu du show bizz qui ,pourtant sont à la une des medias en permanence !

                        par contre il faut être impitoyable dans les milieus amateurs !Que l’on se charge,avec la benediction des dirigeants,en cadet,junior et inadmissible !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès