Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Un nouveau circuit de F1, pour quoi faire ?

Un nouveau circuit de F1, pour quoi faire ?

 Nous entendons parler de divers projets de nouveaux circuits de F1 en région parisienne et le choix n’est pas encore arrêté définitivement. Mais pour quoi faire ? Rappelons un peu le contexte et la réalité du sport automobile.
Actuellement la F1 en France se court sur le circuit de Nevers - Magny Cours. Il faut savoir que ce circuit est un de ceux qui échappe encore au giron de Bernie Ecclestone, et il a fallu des interventions en haut lieu pour conserver un grand prix de Formule 1 en France. Les baux donnés par le Formula One Group sont astronomiques et il faut un taux de remplissage particulièrement important d’année en année pour assurer la rentabilité du circuit. Magny Cours y était parvenu malgré un positionnement géographique difficile (manque d’hôtels et d’infrastructures routières). Mais la dernière année cela était quasi impossible à atteindre.
 
Mais alors que le bail de Magny Cours se termine, il faut penser à changer de circuit. Auparavant nous avons eu les années « Paul Ricard » sur le circuit du Castelet. Ce circuit a depuis été refait et est devenu le « High Tech Test Track » et se retrouve dans le giron de Bernie Ecclestone via la société Excelis. Le circuit Bugatti au Mans a aussi eu une année de F1, mais sans succès, Le Mans étant associé à l’endurance. Nous passerons sur les circuits disparus comme Reims Gueux, Rouen Les Essards. Il reste pourtant quelques lieux où des circuits existent déjà comme Nogaro dans le Gers, Ledenon près de Nimes, Dijon Prenois, Charade à Clermont Ferrand. En région parisienne, il existe le circuit de Linas Montlhéry qui insupporte déjà les riverains et n’est plus au goût du jour. Enfin, le circuit Carole, dédié à la moto, se trouve dans un positionnement plus idéal, loin des habitations et proche d’un aéroport. Les choix ne manquent donc pas. Mais ce sera avec des conditions financières drastiques imposées par le Formula One Group et les groupes périphériques. La FFSA est prête semble-t-il à beaucoup de concessions pour s’attirer les bonnes grâces de ces personnes. Et qu’adviendra-t-il d’un projet de 300Millions d’Euros (dont 102 millions pour le circuit seul) si cela se passe mal comme par exemple ce qui a eu lieu avec Indianapolis aux Etats-Unis ?
 
Mais la F1 est elle encore porteuse ? Nous pouvons nous poser la question alors que les audiences ne sont plus ce qu’elles étaient dans notre pays, par rapport à l’époque où nous avions des pilotes ou écuries en pointe. Même constat dans de nombreux pays d’Europe. Renault est le seul survivant tricolore avec Sébastien Bourdais parmi les pilotes. Les grands constructeurs sont de moins en moins présent dans une discipline qui n’a pas les retombées attendues par rapport à l’investissement considérable. Il n’est pas sur que Toyota accepte longtemps de végéter en milieu de peloton pour ne pas trop avoir de casse de matériel et ne pas entamer son image. VAG, PSA, Hyundai Kia, Ford, GM ne sont pas présents. L’évolution de la réglementation de la F1 est devenue comique. Nous sommes loin des pionniers de l’aérodynamisme et de l’effet de sol dans les années 70 et 80, de l’arrivée du turbo. On parle tout juste de l’hybridation et de la récupération de l’énergie au freinage. Bref, la F1 n’a plus rien d’innovant par rapport aux axes de recherche des constructeurs. Pourquoi ne pas faire une F1 avec des énergies non fossiles par exemple ?
 
Enfin, créer un nouveau circuit ne sera pas sans impact sur l’environnement. Il faut prévoir un aérodrome à proximité pour les nombreux people drainés encore par cette activité. Il faut prévoir une autoroute suffisamment importante pour l’accès du public ce qui n’est pas le cas de bon nombre des projets à ce jour. Et en dehors des rejets de polluants le jour des courses, il faut compter la destruction de l’environnement pour cette boucle de près de 5km. Il y a bien sur les promesses de Haute Qualité Environnementale sur les constructions des tribunes et des bâtiments, mais la meilleure qualité n’est elle pas de laisser ces espaces vierges d’une construction qui au bout de 5 ou 10 ans sera probablement obsolète, si la F1 survit sous cette forme jusque là. Car autour des circuits, il est prévu de construire aussi de quoi accueillir ce que l’on avait coutume d’appeler le Continental Circus. Pour le projet de Flins, par exemple, afin de protéger la nappe phréatique, il est prévu que le site soit totalement imperméable avec récupération des eaux de voirie et traitement par phytoépuration, le site choisi étant espace protégé pour certaines espèces, d’ailleurs. Il est prévu de créer également des pôles économiques autour de l’industrie automobile. Nous avons déjà bien du mal à conserver les sous-traitants en France, et l’exemple de Magny Cours ne plaide pas vraiment en la faveur de cette solution.
 
A l’heure du choix, la vraie question n’est donc pas sur le lieu du circuit mais sur le besoin d’un tel investissement dans notre pays qui ne manque déjà pas de lieux de ce type à remettre en valeur par d’autres formules du sport automobile. Prenons par exemple les 24h du Mans qui avec l’ACO n’ont pas accepté les diktats de la fédération tout en conservant l’existant et en l’optimisant. Les vrais amateurs de sport automobile devraient dire Non à ce projet de circuit au même titre que les écologistes et les associations de riverains.

Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • MR MERLIN Perpleks 13 avril 2009 01:53

    La f1 véhicule l’image d’un monde révolu, et n’apporte strictement rien à la
    conception de l’automobile aujourd’hui.
    Mais les mentalités évolues très lentement : On fantasme sur les grosses berlines allemandes, et on roule en Logan.Tant que l’on aura pas résolu ce paradoxe, toute idée de faire progresser l’écologie sera vaine. 


    • Chromino Chromino 13 avril 2009 18:52

      Pour certains rares constructeurs comme Ferrari ou BMW (les modèles sportifs M), les voitures de série (moteurs, boite de vitesse) découlent toujours directement de l’expérience et de la recherche pratiquées en F1. Bien sur , on ne parle pas de la voiture de monsieurs tout le monde.

      Mais à l’évidence vous avez raison pour les constructeurs généralistes comme Renault, pour qui la F1 n’apporte rien ou pas grand chose aujourd’hui pour nos véhicules de série.

      Néanmoins, rappelons quand son temps, Renault avait innové avec les 1° moteurs Turbo en F1, qui ont eu une application directe sur les voitures courantes de l’époque. Encore aujourd’hui, le turbo revient à la mode, avec les nouveaux moteurs essence Turbo dits « Moteur Downsize », petite cylindrée, moindre consommation , émissions nocives en nette baisse, sans perte d’agréement, ni de puissance.

      Cette année en F1, BMW annonce avoir installé un système qui récupère l’énergie cinétique lors des phases de freinage. La F1 évolue aussi, mais pas assez vite pour coller aux préoccupations d’aujourd’hui et le jour ou les constructeurs alignerons des F1 hybrides, ca sera sans doute beaucoup plus vendeur.


    • Iceman75 Iceman75 13 avril 2009 20:00

      Le turbo est (re) sorti dans les années 70. On l’a trouvé sur des Porsche, des BMW de série (la fameuse 2002ti) et j’en passe, avant que Renault ne sorte cela en F1 seulement en 1977 sur un moteur 1500cm3. Les compresseurs étaient déjà utilisés dans les années 30 en compétition d’ailleurs.

      Le downsizing n’a rien à voir avec la F1 (je ne vais pas faire un rappel sur l’histoire des dispositifs anti pollution,...) de même que les progrès du diesel, l’invention de la récupération de la chaleur des gaz d’échappement. Cela fait d’ailleurs plus d’un an que BMW a sorti « l’efficient dynamic » sur sa série 1 puis sur le reste de ses modèles avant de mettre le KERS sur les F1. Valeo, société française, présentait avec Citroen le proto dynactive en 2001 qui en était doté....je passe aussi sur l’année de sortie de la première Honda Insight, puis de la première Toyota Prius.


    • Chromino Chromino 13 avril 2009 21:49

      L’objet de mon post était avant tout de dire, qu’il était trop rapide de jeter le BéBé F1 avec son huile, car elle a grandement participé au développement de certaines technologies.

      La F1, de part son audience médiatique, a été (beaucoup moins aujourd’hui, c’est vrai) un vecteur d’image important pour les constructeurs.
      Le fait d’utiliser des technologies, certes connues, mais innovante dans les conditions extrêmes que sont la F1, ne peuvent que les promouvoir.

      Le downsizing (ou encore la récupération de la force cinétique de chez BMW) ne vient pas de la F1 évidemment , mais les 1494 cm3 de la Renault F1 de 1986 développait 800 ch ... un peu précursseur sans le savoir, quand même. Cette F1 Renault a surtout bataillé pour fiabiliser une technologie fragile à l’époque.

      Vous mentionnez la Toyata Hybrid Prius, qui existe au moins depuis 10 ans. Toyota ne serait sans doute pas passé inaperçu, si plutôt que de vendre son écurie cette année, il avait tenté l’expérience d’une F1 basée sur les technologies de la Prius.

      Encore eu t il fallut que la FIA l’autorise... .


    • morice morice 13 avril 2009 13:53

      pour s’endormir devant la télé le dimanche après-midi ?


      • Iceman75 Iceman75 13 avril 2009 15:13

        Je tiens à corriger deux petites choses sur mon article :
        - Le continental circus était le surnom du championnat Moto, la F1 étant parfois surnommé Barnum avec certains stands de grosses écuries qui faisaient dans la démesure il y a encore quelques années.
        - Lorsque je parle de récupération d’énergie au freinage, je pense évidemment au KERS, qui n’est autre que ce que l’on rencontre en série sur les véhicules hybrides ou sur certaines BMW mais avec la possibilité de réutiliser l’énergie accumulée manuellement et non automatiquement comme sur les véhicules de série. A savoir qu’on en parle maintenant en rallye et que paradoxalement Toyota n’utilise pas le KERS....les résultats plaident d’ailleurs pour eux.
        J’aurais également pu parler des expérimentations des suspensions actives dans les années 90, des 4 roues motrices dans les années 70 et 80.
        Oui pour ceux qui ont du mal à dormir, un bon grand prix de F1 moderne, ça peut le faire parfois, même si ils arrivent à réveiller deux trois personnes par l’invention de réglements absurdes sur les pace cars, les classements en cas d’arrêt du grand prix avant la fin, etc, etc....
        J’invite également les plus machos des conducteurs à essayer ce dont sont capables en accélération les hybrides et électriques les plus avancées pour s’appercevoir que l’idée d’un retour à la F1 à boite manuelle et sans assistance n’a aucun sens non plus.


        • worf worf 13 avril 2009 15:31

          étant passionné de F1, je me permet de répondre à ce post.
          Concernant la construction d’un nouveau circuit, je n’y suis pas favorable. D’abord, comme l’auteur l’a rappelé, il a d’autres circuits en France dont le très beau Magny-cours ; pourquoi lancer la construction d’un nouveau circuit en cette période de crise ?

          Pour la F1 en général, les nouvelles réglementations apportent du sang neuf, ce n’est plus Ferrari, Mclaren et Renault qui sont devant mais Brawn, Toyota & Williams ! Cela ne durera peut-être pas toute la saison mais cela apporte un peu de fraîcheur !
          Du côté des constructeurs, quand on regarde depuis le début de la F1, c’est un phénomène assez récent que plusieurs constructeurs soient présents en même temps. Auparavant, on pouvait voir BMW qui fournissant des moteurs ou Honda qui tentait l’aventure seul. Depuis à peu près 20 ans, on assiste chez les constructeurs automobiles à un engouement pour la F1 d’abord comme motoriste (Peugeot, Honda, Mercèdes, etc) puis comme écurie (Renault, Toyota, Bmw, etc). C’est en autre par cet engouement des constructeurs que les budgets se sont envolés en laissant quasi aucune chance à une petite écurie privée. Apparemment, la FIA s’en est rendue compte et essaye de réduire les coûts voir d’imposer des plafonds aux écuries.

          Pour l’innovation, la F1 a été un terrain propice à de tels expérimentations mais ces dernières années, cela n’a plus été le cas. Le KERS est une timide avancée pour l’économie d’énergie mais la FIA peut pousser plus loin vers « l’énergie verte » !


          • Iceman75 Iceman75 13 avril 2009 15:54

            La domination de Brawn n’aura qu’un temps même si la petite longueur d’avance peut suffir peut être pour un titre. Ce cas s’est déja produit par le passé, avec même une année où les Ferrari titrée l’an passée étaient en queue de peloton avec Villeneuve, si je ne me trompe pas.
            La F1 a longtemps été européenne avec les constructeurs italiens d’abord (Alfa Romeo, Ferrari, Maserati) puis une longue période d’artisans anglais avec une motorisation dominante : le Ford Cosworth. Ce n’est finalement que dans la fin des années 70 que l’arrivée des constructeurs a commencé avec Renault, BMW, Honda, Porsche, Alfa Romeo, FIAT via Ferrari, Chrysler via Lamborghini...puis Mercedes qui a racheté le motoriste américain Ilmor, etc....jusqu’à une apogée il y a quelques années.
            Réduire les coûts....Oui bien sur mais si on se repenche sur l’histoire de ce sport, certaines dominations n’avaient rien à voir avec l’argent mais plus à la liberté de faire certaines avancées, à la fiabilité et à la finition remarquable (en vrac je cite Lotus avec l’époque Chapman Clarck, Matra Tyrell avec Stewart-Cevert, Le Moteur TAG Porsche et les chassis carbone des MP4 de Prost, Lauda, la trouvaille du nez haut sur les Tyrell reprise ensuite par d’autres, etc, etc...)
            Et là je parie que les diffuseurs seront soient interdits, soient copiés....Restera peut être une belle réalisation classique comme la Red Bull d’Adrian Newey qui n’aura pour effet que de dégouter Renault de faire un chassis, puisque c’est à peu près le même moteur.
            Bref, la F1 est en train de se tirer une balle dans le pied à vivre dans son petit monde.

            Ah oui, je n’ai pas regardé un seul grand prix cette anéne : l’examen des stats, des résumés de course et des staff suffit largement et permet de gagner du temps.


          • appoline appoline 13 avril 2009 16:08

            Je pense qu’il vaudrait mieux regarder les priorités, les sports auto-moto n’apportent plus rien aux constructeurs si ce n’est de flatter les blaireaux qui gravitent autour. A l’heure ou l’on parle de pénurie et de réchauffement, qu’on mette au rancard les loustics qui osent dépenser des milliers d’euros parce qu’ils ont froissé une aile. Quant aux pseudos rallyes pour friqués en mal de frissons, il serait grand temps de leur faire comprendre d’aller prendre leur viagra plutôt que de continuer en détruire les chemins de campagne.


            • Reinette Reinette 13 avril 2009 16:36


              Agir pour l’Environnement a publier, fin mars, les résultats d’un sondage réalisé par l’institut BVA relatif à l’opinion des Français à l’égard du projet de construction d’un circuit de Formule1 en banlieue parisienne.

              Selon ce sondage, pour 68% des Français, la construction d’un nouveau circuit de Formule1 en France n’est pas compatible avec les enjeux de développement durable, indique Agir pour l’Environnement dans un communiqué. Les habitants de la région Ile de France ne font pas exception à cette opposition puisque 65,2% des franciliens ne considèrent pas ce projet de circuit comme compatible avec les enjeux de développement durable. Seuls 11,3% des sondés franciliens expriment un soutien franc et massif à ce projet de circuit de F1, ajoute l’association.


              • Fergus fergus 13 avril 2009 16:54

                Bravo Appoline et Reinette pour vos commentaires !
                Il est évident que la F1 est un sport dépassé, complètement gangréné par le fric, sans cesse générateur de magouilles, et surtout totalement contraire à la préservation de l’environnement.
                Que les milliardaires aillent faire joujou avec leurs bolides à Dubaï si ça leur chante, mais certainement plus en France.


                • Reinette Reinette 13 avril 2009 17:28

                  DEMOCRASSIE

                  « Le maintien d’un grand prix de F1
                  en France est un enjeu national. Si la construction et la délégation de gestion de cet équipement sont menées dans des délais rapides, il est possible qu’un Grand prix puisse (se tenir) de nouveau en France à partir de 2011 » ont fait valoir des signataires de l’amendement.

                  Le ministre de la relance Patrick Devedjian a dit y être « très favorable ». « Le Premier ministre (passionné de F1, ndlr) suit cette affaire avec beaucoup d’intérêt », a-t-il ajouté. L’amendement UMP permet d’utiliser une procédure rapide par le biais d’une « convention d’occupation temporaire du domaine public » pour exploiter un circuit F1.

                  Corinne Lepage, présidente de Cap21, a regretté « que le poids des lobbys trouble le jugement des élus au point de leur faire prendre des décisions totalement stupides et inadaptées ». Pour Agir pour l’environnement, les sénateurs « en service commandé espèrent ainsi obtenir par la loi ce que le président du Conseil général des Yvelines n’arrive pas à imposer sans concertation aux riverains  ».

                  Le département des Yvelines, présidé par le député UMP Pierre Bédier***, s’est en effet porté candidat en septembre à l’organisation du Grand Prix de France de Formule 1 en 2011.

                  Mais le projet « Yvelines F1 - La vallée de l’automobile » rencontre une vive opposition, notamment des défenseurs de l’environnement. Ceux-ci soulignent que le circuit sera « construit sur l’un des captages d’eau les plus importants d’Ile de France et sur des terres prochainement dédiées à l’agriculture biologique ». (source Europe1)

                   *** Pierre Bédier condamné en appel pour corruption Les socialistes de Mantes-la-Jolie (Yvelines) réclament la démission de Pierre Bédier (UMP). Vendredi, l’ancien maire de la commune et actuel président du conseil général des Yvelines a été condamné en appel à 18 mois de prison avec sursis pour « corruption passive » et « recel d’abus de biens sociaux ». L’arrêt a ainsi confirmé la peine prononcée en première instance, qui était assortie de 3 ans de privation de droits civiques.

                  Le député a été reconnu coupable d’avoir octroyé un certain nombre de marchés publics aux sociétés de nettoyage de Michel Delfau, aujourd’hui décédé, en échange de dessous de table entre 1996 et 2002. « Quand on est condamné deux fois pour corruption, on démissionne », a indiqué Guillaume Quévarec, responsable PS de Mantes-la-Jolie. Pierre Bédier a décidé de se pourvoir en cassation, ce qui rend l’appel suspensif. (
                  Mis à jour le 19.05.08 - ©2008 20 mn)


                  • Reinette Reinette 13 avril 2009 17:50

                    Fergus

                    Hélas, je crois qu’on va avoir du mal à s’en débarrasser.

                    DEMOCRASSIE... Représentative ? Participative ? c’est celle qu’on a ici, dans les pays occidentaux.

                    Celle qui s’impose là-bas, en Afghanistan, à coup de canons.

                    Celle qui se valide dans les urnes et s’invalide aussi sec si le résultat n’est pas celui qu’escomptait le pouvoir réel.

                    Celle qui fait peser le soupçon de totalitarisme sur la moindre critique à son encontre.

                    Maladie ou racket ? Les deux ! Une promesse d’égalité qui a dégénéré en muselière, en frein aux libres initiatives. Si on s’en tenait aux sondages, opposés à la grève, favorables à l’expulsion des sans-papiers et fans de la police, on n’aurait plus qu’à se carrer devant les séries de M6 en attendant la fin du monde.

                    Seulement voilà, l’opinion des sondés des régions se sentant « pris en otage » par les grévistes de la SNCF est respectable, mais ils oublient que les trains régionaux ont été supprimés depuis belle lurette !

                    (La démocratie devait apporter, à tous, la possibilité d’agir et de transformer la vie publique. Mais au final, rien. Ou si peu. )

                    Que reste-t-il alors à ceux et celles qui s’insurgent contre l’imposition d’une volonté extérieure au groupe ?

                    La parole et la prise de décision collectives qui se jouent entre personnes engagées dans une résistance commune – et seulement entre elles ! Un pouvoir tangible qui n’est visiblement pas de ce monde… Un esprit pratique, une clandestinité ouverte, une mystérieuse transparence. Le cri de guerre... !?


                    • Reinette Reinette 13 avril 2009 18:12

                      Peut pas aller polluer chez lui ! l’connard

                      Bernie Ecclestone - Wikipédia

                      17 nov 2008 ... (fr) Portrait : Bernie Ecclestone, le portrait du PDG de la FOCA, ... Portail :Économie/Articles liés | Portail :Biographie/Articles liés ...
                      fr.wikipedia.org/

                      • Yannick Harrel Yannick Harrel 13 avril 2009 18:14

                        Bonjour,

                        Bien que n’étant pas spécialement un passionné de F1 j’ai pris un certain plaisir à lire cet article ainsi que les commentaires qui ont suivi.

                        Franchement je ne pense pas qu’un nouveau circuit de F1 soit essentiel, surtout en ce moment où le secteur de l’automobile à d’autres priorités à l’heure de la crise que d’investir dans des courses de prestige.

                        Et puis honnêtement, c’est tellement soporifique ces courses où pendant 50 tours le classement est figé sauf casse imprévu. Où est l’aléa sportif ? Celui qui donne justement du piment et de l’intérêt pour le spectateur. Sincèrement un jeu de course en réseau avec des amis apporte plus d’adrénaline et moins d’impact sur l’environnement que tous ces gugusses en train de se taper des tours pour le simple plaisir de sucer des dizaines de litres d’essence.

                        Cordialement


                        • Fergus fergus 13 avril 2009 18:42

                          Surtout que c’est de l’industrie et pas du sport, dans la mesure où les bons pilotes ne valent pas un clou sur des mauvaises voitures comme le démontre ce début de saison où la hiérarchie a été chamboulée par M. Brown, ingénieur de son état, et certainement pas par Button qui se traînait depuis des années sur des voitures non compétitives !


                        • Jordan Jordan 13 avril 2009 21:26

                          @Yannick Harrel.
                          Bien que passionné depuis des lustres pour la marque BMW. Je suis entièrement d’accord avec vous et avec la pluparts des commentaires.


                        • Jordan Jordan 13 avril 2009 22:18

                          Autant j’apprécie m Bovet autant je n’aime pas le démagogue ultra libéral, Cohn-Bendit.


                        • Jordan Jordan 13 avril 2009 22:21

                          escusez erreur de post.


                        • Iceman75 Iceman75 13 avril 2009 18:44

                          Pas un argument pour ce circuit pour l’instant....
                          Je vous invite à vous rapprocher des associations de riverains qui se sont montées contre les différents projets pour les soutenir et gonfler les signature des pétitions.

                          http://www.contrelaf1aflins.fr/

                          http://jesigne.fr/non-a-la-f1-en-idf-oui-a-l-ecoregion-francilienne

                          http://www.collectif-flinssansf1.org/

                          à suivre....


                          • goc goc 13 avril 2009 19:33

                            heu..une question :

                            les riverains, ils savent que s’ils ont la chance d’avoir un balcon en vue directe sur le « circuit », il pourraient louer leur appartement 5000 roros pour le week-end ??

                            enfin, je dis ça, j’ai rien dit, hein !!!

                             smiley


                          • goc goc 13 avril 2009 18:49

                            permettez quelques remarques :

                            1 - Il existe une autre solution : celle du type de « Monaco » c’est a dire un circuit provisoire. De plus justement le matériel existe à Monaco, et rien n’interdit que les deux entités (FFSA et ACM) rentabilisent leurs investissements sur deux GP

                            2 - Il ne faut pas minimiser les retombées du laboratoire qu’est la F1. Beaucoup de retombées sont plus discrètes et moins spectaculaires que l’ABS ou le turbo, ne serait-ce que la sécurisation de l’habitacle

                            3 - La F1 est la vitrine du sport automobile, mais uniquement cela. C’est un peu comme la première division en foot. Il existe des milliers d’autres épreuves nationales, régionales, locales, et c’est cela le plus important.

                            4 - Le dernier problème est bien d’ordre humain, s’il existe un cas « Bernie », il ne faut pas oublier que même chez nous tout n’est pas clair. Qui dirige réellement le sport automobile français, Est-ce le président Déchaux, ou n’est-il, à l’image de Max Moseley, que l’homme de paille de Jacques Régis, ce franco-mauricien (français pour le pouvoir, et mauricien pour les impôts) qui régit tout d’une main de fer et place ses « pions » de tous les cotés. Tant que ces choses resteront floues, il ne faudra pas espérer de la part de notre fédération et de nos politiciens, que l’affaire de la F1 soit un model de réussite.


                            • Iceman75 Iceman75 13 avril 2009 19:01

                              sur le 1- : il y a depuis longtemps le projet d’un grand prix dans Paris mais totalement irréaliste vue la différence avec Monaco pour les routes et d’autres paramètre politiques.

                              sur le 3- : la F1 utilise des coques de survie en carbone , des harnais, des casques, des protections de nuque, choses totalement inenvisageables pour monsieur tout le monde. Cela a été mis en place petit à petit dans les années 80 et 90. Nos constructeurs nationaux avaient déja ouvert un laboratoire d’accidentologie depuis quelques temps et les crash tests sont pratiqués depuis un certain temps aussi avec des mannequins de tests dont le perfectionnement est croissant d’année en année. (n’étant plus dans le milieu de la mesure, j’avoue ne pas connaître le nom de la dernière version de référence)...


                            • goc goc 13 avril 2009 19:22

                              pour le 1-
                              il existe d’autres villes que Paris, (même en region parisienne) et capable d’acceuillir une telle infrastructure. Quand à la difference entre les rues de Monaco et celles de Paris, je me demande si vous avez deja circulé à Monaco un apres-midi de juilllet-Aout, et pourtant le GP existe, donc rien d’impossible. Enfin le coté « politique » est certainement le vrai problème.

                              pour le 3 -

                              deja si cela permet de securiser le sport automobile en general, on ne peut qu’applaudir. Et puis comme je le disais, tout n’est pas spectaculaire, il existe une foule d’ameliorations discretes. Sans oublier que l’argent depensée dans la F1, permet aux sous-traitants (qui ne font pas que la F1), de financer des etudes plus concretes pour vous et moi.


                            • Iceman75 Iceman75 13 avril 2009 19:49

                              pour le 1-
                              Ce n’est pas qu’un problème de circulation mais aussi de types de route. Admettons qu’on couvre les portions pavées alors... Et une autre ville ? Oublions le circuit de Pau, d’Angoulême, alors les rives de la Gironde chez M. Juppé...je doute qu’il soit fan de F1 maintenant.

                              pour le 3 -

                              Dans la série des améliorations discrètes de votre sécurité, nous avons eu les renforts lateraux, les airbags (jamais vu en F1 pour des raisons techniques), les prétensionneurs, les évolutions des aciers et materiaux plastiques, les capots avec absorbeurs de choc pour le choc piéton, les systèmes de freinage et anti patinage (interdits en F1 pour certains). La problématique de l’accidentologie en F1 est très différente de celle de monsieur tout le monde. Il n’y a pas de choc piéton, le pilote est sanglé et les absorbeurs de chocs sont limités en taille, les matériaux sont différents (carbone), il y a peu de risque de faire un choc contre un véhicule venant de face, de choc de 3/4 mais dans ma voiture j’ai peu de chance de prendre un pneu sur la tête aussi.
                              La seule chose qui peut être comparé est la procédure de test avec une catapulte, un mannequin bardé de capteurs d’effort simulant les différentes partie du corps, d’accéléromètres et les boitiers de mesure supportant les G de décélération, sans oublier les caméras rapides pour enregistrer tout cela. Le test à 50km/h ou 65km/h suffit déja à comprendre les conséquences d’un choc sur notre organisme et notre véhicule...si tout le monde pouvait en avoir vu un devant ses yeux, cela aiderait.

                              Enfin pour répondre sur BMW et Ferrari qui ont intégré des boites F1, ce fut le cas en effet très tôt pour Ferrari (fin des années 80) puis BMW sur sa M3 3.0 d’il y a 3 générations maintenant. Les palettes au volant que l’on connait sur la Citroen C3 par exemple peuvent faire penser à celles des pilotes de F1, le reste du fonctionnement de la boite n’ayant rien à voir. Mais la boite à double embrayage VAG qui fait des envieux chez d’autres constructeurs ne doit rien à la F1.

                              Et des sous traitants travaillant et gagnant de l’argent en F1 et avec les constructeurs.... ? Sur les boites de vitesse, les freins, les pneus, j’en vois mais je ne pense pas qu’Eurostyl, Treves, Mecaplast, Streit, ou tant d’autres en difficultés soient dans cette catégorie. Quel est le pourcentage du CA de Bridgestone consacré à la F1 ??
                              La somme consacré à ce circuit serait versée aux société en difficulté dans l’automobile que ce serait bien plus efficace et pérène.


                            • goc goc 14 avril 2009 01:16

                              Il est difficile de debattre avec quelqu’un qui croit que le monde se limite uniquement a ce qu’il connait.

                              D’abord il y a tres peu de villes qui ont encore des rues pavées, et je doute qu’elles veuille faire un circuit de vitesse sur leurs rues. Ensuite il existe d’autres solutions que Pau ou Bordeaux. J’ai personnellement un faible pour la solution « Marne-la-vallée en provisoire type Monaco ». Il y a la place, les moyens d’accès et d’hébergement, et l’impact limité des nuisances sonores.

                              Quand au reste...
                              pour votre information, l’automobile ne se limite pas uniquement aux crash-test et aux boites de vitesse, il y a, par exemple, toute l’électronique. Et la sous-traitance de par le monde, ne se limite pas aux quelques sociétés que vous citez.

                               


                            • Marc Bruxman 14 avril 2009 01:33


                              1 - Il existe une autre solution : celle du type de « Monaco » c’est a dire un circuit provisoire. De plus justement le matériel existe à Monaco, et rien n’interdit que les deux entités (FFSA et ACM) rentabilisent leurs investissements sur deux GP

                              Un grand prix dans Paris et qui plus est en nocturne (comme ils ont fait dans je ne sais plus quel pays d’Asie) honnétement c’est le kif absolu.

                              Maintenant, le problème est que l’organisation de ce genre de choses coute horriblement cher. A Monaco, ils y travaillent durant plusieurs semaines et cela crée quelques perturbations. Or, ces perturbations dans la circulation parisienne seraient très dommageables.

                              Par ailleurs, c’est une chose de bloquer une partie de Paris pendant quelques heures (cf tour de France), c’en est une autre de le bloquer pendant plusieurs jours (notamment pour que les écuries pouissent faire des essais).

                              Bref, cela serait le rêve de tout organisateur de spectacle, de toutes les chaines de télé (imaginez l’image des caisses de F1, passant devant l’arc de triomphe), des sponsors, et tout et tout. Mais c’est malheureusement pour l’instant infaisable.


                            • goc goc 14 avril 2009 03:16

                              d’ou l’interet de Marne la vallée

                              concernant le cout d’une telle manifestation, c’est vrai que c’est tres elevé, mais par exemple, Monaco est beneficiaire grace aux retombées indirectes. Et puis il faut se poser la question, est-ce que la France (et ses deux constructeurs de niveau mondial) a les moyens de ne pas etre present. Enfin, si en France, on a l’impression que ce sport n’interesse plus personne, il ne faut pas oublier que dans le reste du monde, la F1 demeurre l’un des sports qui attire le plus de spectateurs (jusqu’a 200 000, pour un seul GP), et sans parler du nombre de téléspectateurs (certains GP ont autant de telespectateurs qu’un superbowl ou qu’une finale de coupe d’europe de foot)


                            • Iceman75 Iceman75 14 avril 2009 06:23

                              - c’est vrai que Marne la vallée, pour l’étranger, ça fait réver...La France dans toute sa splendeur avec l’architecture de ville nouvelle et les familles qui veulent surtout être bien tranquille et ne pas entendre des F1 dans leur rues. Mais des villes il y en a des centaines de milliers d’autre. Sauf que la F1 recherche un nom qui fasse réver, une image. Ou alors un investisseur prêt à tout pour faire connaître son pays...Je doute que Disney veuille se payer la F1 (ils ont essayé avec le CART)


                              - Les sous traitants automobiles sont plusieurs dizaines (centaines... ?? avec les rang 2) de milliers. En électronique, justement, il y a eu de nombreux développement sur les cartographies moteurs, poussées en cela par les normes de pollution,  sur les dispositifs électroniques visant à limiter les écarts de conduite et je ne parle même pas de la télématique....Et la F1 dans tout ça ?? Je citai quelques sociétés qui sont en difficulté en France mais j’aurai pu rajouter les américaines Delphi, Visteon, Johnson controls...


                            • goc goc 14 avril 2009 12:15

                              la culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’etale


                            • Iceman75 Iceman75 14 avril 2009 15:45

                              en effet et pour débattre sur des points particuliers, comme vous souhaitez le faire, encore faut il apporter des arguments précis et détaillés, chose que je n’ai pas vu de votre part.


                            • Valparaiso JJSS1979 13 avril 2009 19:49

                              Si je devais modestement défendre le sport auto comme un eventuel milieux pionnier pour une evolution plus saine de l’automobile, je dirais qu’il faut mieux regarder du coté de l’endurance et des 24 Heures du Mans, que de la F1, peu innovante pour les technologies de tous les jours et remplis de VIP aux melons aussi gros que leurs motor-homes. Ecclestone est un voyou sur lequel un livre de 500 pages ne suffirait à citer tout ce qu’il s’est mis dans la poche sur le dos des constructeurs, des spectateurs, des organisateurs et meme des concurrents privés passionnés par ce sport qui avait il y a longtemps un coté chevaleresque (il y a très longtemps en fait). Bref construire un circuit de F1 serait aussi con qu’un 3e aéroport à Paris. Magny-Cours et le Paul Ricard sont très bien.


                              • Thierry LEITZ 13 avril 2009 22:41

                                Je suis la F1 d’assez près depuis les années 93-94.

                                Mais qu’il n’y en ait plus du tout du jour au lendemain ne me pose aucun problème.

                                J’en serai même plutôt content. Car ce « sport » est aberrant au plan moral et environnemental.

                                Une grosse affaire d’argent, de tabac (il y a peu encore chez nous) et de pétrole, tout ce qui dégrade l’homme et sa planète.

                                Quant à l’argument "çà fait progresser l’auto de Mr Toulemonde. Faut arrêter.

                                Elle est largement assez bien, l’auto de Mr Toulemonde. Assez sûre, assez rapide, puissante, assez confortable, assez tout.

                                Assez. La valeur d’usage change peu : on se déplace commodément. Pourquoi poursuivre cette surenchère technique quand les moyens financiers sont (forcément) limités et moins que jamais susceptibles d’augmenter ? Absurde et inutile. Par contre une auto ne consommant que 2l/100 de GO coupé d’huile végétale, pourquoi pas ? Et là, la F1 n’apportera rien qu’on ne puisse résoudre en ateliers et bureaux ou pistes classiques d’essais.

                                Halte au gâchis, à tous les gâchis. La F1 sera de plus en plus un sport de beaufs peopleaddicts et autres frustrés. Elle est démago mais anti-démocratique et anti-écologique.


                                • Marc Bruxman 14 avril 2009 01:26

                                  Concernant le circuit de F1, il me semble que l’argument principal de la fédération était : ce n’est pas proche de Paris et donc ce n’est pas pratique d’y attirer du public.

                                  C’est en partie vrai. Honnêtement j’ai déja envisagé de me rendre a un GP à Magny-Cours, mais c’était très difficile et pas seulement à cause du prix horriblement élevé des places mais aussi parce que le circuit est situé loin de tout.

                                  Concernant la création d’un circuit en Région Parisienne, il est sur au moins qu’il sera assez simple d’y rentrer un très grand nombre de spectateurs, et que cela diminuera les coûts pour tous ceux qui doivent y travailler. N’oublions pas non plus que cela créera une activité économique non négligeable sur place.

                                  Enfin, un des gros problèmes de Magny Cours, était que le circuit était inutilisé une grosse partie de l’année parce que situé au fin fond de la cambrousse. On peut imaginer qu’avec un circuit proche de Paris il sera possible de créer des activités comme par exemple permettre à Monsieur tout le Monde d’aller imiter Shumacher sur un circuit et de se faire plaisir au volant. Au moins cela permettra de rendre le circuit économiquement rentable.

                                  Après je regrette surtout qu’à force de brider les écuries de F1, on détruise de plus en plus ce spectacle. Mais cela fait malheureusement depuis l’affaire de la suspension active de Williams Renault que la fédération a entrepris de tout réguler et tue à petit feu ce sport. Les derniéres décisions de la fédération sont de plus en plus aberrantes et vont pousser à moins d’innovation et donc à un spectacle de moins en moins intéréssant à suivre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès