Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Un Standard de violence

Un Standard de violence

Le Sporting Club d’Anderlecht accueillait ce week-end le Standard de Liège dans le cadre du championnat belge de football. Les deux meilleures équipes devaient s’affronter dans une revanche de la dernière finale du championnat.

La rencontre devait être festive, joyeuse et sportive.

Elle fut au-delà de la violence : joueurs d’Anderlecht fracassés, ligaments déchirés, jambe cassée, péroné démembré, footballeurs en droite route vers une invalidité de très longue durée, tacles assassins, anti jeu caractérisé, mains et pieds utilisés comme des armes par des sauvages, entraîneur du Standard en donneur de leçon affligeant, dirigeants liégeois muets, équipiers du Standard osant critiquer le carton rouge d’une sanction évidente prononcée par l’arbitre, but marqué de la main, ruades de catch, uppercuts de boxe, placages de rugby, la presse belge unanime a conclu : le sommet de la honte.

Axel Witsel, vingt ans, proclamé avant l’heure nouvelle star de la Belgique renaissante du football, sera certainement condamné pour une longue durée de suspension. Les autres acteurs et le Standard de Liège, par lâcheté administrative ou coupable indulgence, passeront entre les gouttes de l’innommable. Bientôt plus personne ne saura que le Polonais Marcin Wasilewski et le Tchèque Jan Polak auront été un jour des footballeurs. Ils sont devenus ce week-end des patients ordinaires des hôpitaux.

Limiter la sanction démonstrative à un seul joueur, dont l’acte mérite un long bannissement et non pas une clémente suspension, serait ignoré ce que fut vraiment cette rencontre : un désastre pour ceux qui aiment ce sport.

Mais depuis longtemps, ici et ailleurs, les paroles et actes des dirigeants, entraîneurs et supporters sont ignorés par le droit du sport où ne règnent que trop souvent le fric, la mauvaise fois, les menaces, les coups bas, les crampons armés et les pirouettes verbales devant une autorité qui se contente à peine de mesurer la régularité de la hauteur de la barre transversale.

Et que volent, la nuit, dans les jardins clos, les classeurs contenant d’autres indices de malveillance volontaire impunie ! Et que se perpétue l’innocence proclamée de ceux qui ignorent les lois du sport et de la société civile ! Et que le délinquant, innocent en procédure, fut-il avocat, devienne juge ! Et que des otages deviennent monnaie d’échange pour démontrer la parfaite droiture de bourreaux, de criminels ou de simples voyous ! Le standard de la violence s’est imposé.

J’oubliai : j’aime la Catalogne et le FC Barcelone.

Sion, le 2 septembre 2009
 
Stéphane RIAND
Avocat

Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • King Al Batar Albatar 4 septembre 2009 12:38

    Je n’avais pas été informé des incidents, je viens d’aller voir les videos pour mesurer l’ampleur de ce que vous décrivez.....

    C’est horrible, de plus la sanction de 11 semaines est extrémement légère..... Je pense que le joueur devrait être banni jusqu’a ce que l’autre joueur puisse reprendre le football, et s’il ne le peut pas, alors il devrait en être de même pour le responsable de la faute.....


    • Stéphane RIAND Stéphane RIAND 4 septembre 2009 18:17

      Personnellement, j’aurais opté, en sus de la sanction individuelle, pour une sanction envers l’équipe. Ce qui est à stigmatiser dans le cas concret n’est l’acte isolé qui a fracturé une jambe. C’est un état d’esprit général qui a marqué bien d’autres que moi. Les amoureux du football ne doivent pas se taire. Ni les autres !


    • alain73 16 juillet 2010 00:02

      Petit article intéressant sur votre interlocuteur...

      http://www.nouvelliste.ch/fr/news/valais/de-diffamation_9-31285


    • Habs 4 septembre 2009 12:58

      Je vais me faire l’avocat du Diable, si tant est qu’un ’article’ pareil merite que l’on s’y attarde davantage !

      Peut-etre est-ce par defaut professionnel que Mr Riand decrit avec un manicheisme effarant une banale partie d’un jeu qui s’appelle le football, en se contentant d’une simple analyse d’apres fait, sans en donner les elements conflictuels d’un contexte tout a fait particulier...Mr Riand participe aussi au lynchage dun joueur, d’une equipe, de la meme maniere qu’une Presse Belge avide de vendre du papier et de l’audimat...Mr Riand, stigmatiser les comportements d’une partie des acteurs releve d’une malhonnetete intellectuelle intolerable, votre article ’pue’ un partisanisme dont vous semblez assez mal controler les ingredients, a moins que votre profession n’aie pris le pas sur le discernement, l’analyse et le contextuel de cette peripetie footballistique...vous devriez retourner a vos etudes tres cher...


      • Stéphane RIAND Stéphane RIAND 4 septembre 2009 18:07

        Une banale partie de football ? Connaissez-vous les règles de ce jeu ? Et, au fait, en quoi donc, serais-je un partisan de Anderlecht ou du Standard ? Les faits sont têtus. Revoyez donc ce match, empreint de sportivité, de fair-play, de classe. Un modèle, je vous dis !


      • alain73 16 juillet 2010 00:02

        Petit article intéressant sur votre interlocuteur.

        http://www.nouvelliste.ch/fr/news/valais/de-diffamation_9-31285


      • Wrong Orwell Wrong Orwell 4 septembre 2009 13:41

        Et alors ? C’était ainsi dans les arènes de Rome ! S’il ne s’y passe rien,c’est dans les tribunes.Ils en ont eu pour leur argent.On devrait d’ailleurs remettre les lions et les fourches,ce serait moins hypocrite,non ?


        • Stéphane RIAND Stéphane RIAND 4 septembre 2009 18:08

          Effectivement, on ne peut pas dire que certains joueurs liégeois ont fait dans l’hypocrisie !


        • alain73 16 juillet 2010 00:02

          Petit article intéressant sur votre interlocuteur.

          http://www.nouvelliste.ch/fr/news/valais/de-diffamation_9-31285


        • LE CHAT LE CHAT 4 septembre 2009 14:09

          De plus en plus de violence sur le terrain , comme au rugby où on ne compte plus les plaquages à l’australienne ! trop de pognon , trop d’enjeux financiers rendent les gens fous , adieu esprit sportif ......


          • Stéphane RIAND Stéphane RIAND 4 septembre 2009 18:09

            Certes : Adieu ! Mais j’aime le foot et le Barça !


          • Agoravocs 4 septembre 2009 18:01

            D’accord avec Habs, cet article n’a aucun intérêt, et reflète très mal ce qui s’est passé réellement lors de cette partie. Cet incident est bien entendu regrettable, mais ne dépeint pas à lui tout seul l’état d’esprit de la rencontre...
            Il ne me semble pas avoir lu d’article de votre plume lors de l’aggression du défenseur madrilène Pepe sur je ne sais plus quel joueur. Ce geste était autrement plus « violent » que celui dont vous vous faites l’echo.


            • Stéphane RIAND Stéphane RIAND 4 septembre 2009 18:11

              Parlons donc non pas de l’acte d’agression de la 25ème minute, parlons du dernier quart d’heure, parlons du fair-play liégeois, parlons de la beauté du sport ! Ben voyons !


              • monbula 4 septembre 2009 18:32

                Bonjour à la Suisse...

                On dit comment ? Lac de genève ou lac Léman.

                Y a t-il toujours les les bateaux à roues sur le lac... ?


              • Shaytan666 Shaytan666 4 septembre 2009 19:57

                Dernière nouvelle, en appel il a été condamné à 8 matchs de suspensions et à 250€ d’amende, oui vous avez bien lu 250 lui qui en gagne au moins 7 500 ou 8 000 par mois.


                • Stéphane RIAND Stéphane RIAND 4 septembre 2009 20:11

                  Je vais croire qu’il s’agit d’une plaisanterie.


                • Stéphane RIAND Stéphane RIAND 4 septembre 2009 20:10

                  L’aimant du Lac de Genève s’ébruite donc au-delà des montagnes, vers le plat pays chanté par Brel.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès