Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Vélo volant, et médailles volées

Vélo volant, et médailles volées

Le 29 juin 2013, le Tour de France a pris son départ pour la centième fois, avec son lot de fatals dopés, ses inévitables sponsors, et pour gagner du temps, on en viendrait à avoir envie de ne plus compter que ceux qui sont propres, en se demandant : « à qui le Tour ? ».

Le dernier aveu en date vient de Jalabert, rendant obsolète la vieille déclaration (« à l’insu de son plein gré) d’un certain Richard Virenque, lequel Jalabert répondant à un journaliste qui l’interrogeait sur son possible dopage : «  je ne peux pas dire que ça soit faux, mais je ne peux pas dire que ce soit vrai ».vidéo

Comme l’a proposé Anne Roumanoff dans sa chronique quotidienne, il vient peut-être d’inventer deux mots nouveaux : « le frai et le vau ». lien

Avant lui, il y en eu tant d’autres que la liste complète serait fastidieuse, voire interminable : Yann Ulrich, Laurent Fignon, Lance Armstrong, Raymond Poulidor, Greg Lemond, Jacques Anquetil, Bernard Thévenet, Marc Madiot, Laurent Brochard, Johan Museeuw, Eddy Merckx…  lien.

Dans le camp des cyclistes, on crie au complot : « c’est toujours la même chose, quelques jours avant le départ du tour, on nous sort une affaire de dopage » se plaint Richard Virenque, Bernard Hinault… dramatisant sur l’antenne d’Europe 1 : « on veut tuer le Tour ! ». lien

Pourtant on en vient à se demander si le dopage n’est pas partie intrinsèque du Tour, voire du sport, car que ce soit en athlétisme, en tennis, en foot, en rugby…etc, bien malin qui pourrait dénicher un sport ou le dopage n’est jamais pratiqué, d’autant que lors d’un sondage récent, sur plus de 25 000 participants, ils ont été près de 90% à penser que tous les cyclistes du Tour étaient dopés. lien

L’ex champion Lance Armstrong, déchu de ses titres, en a profité pour enfoncer le clou, juste la veille du départ du tour en déclarant : « il est impossible de gagner le tour sans dopage »…et il pose la question qui tue : « c’est bien d’effacer mon nom du palmarès, mais le Tour a bien eu lieu entre 1999 et 2005, n’est-ce pas ? il doit donc y avoir un vainqueur. Qui est-il ? Personne ne s’est manifesté pour réclamer mes maillots.  » lien

Réflexion qui mérite le détour, car en effet, ça laisse supposer que celui qui deviendrait premier, en prenant sa place, se devrait d’être irréprochable… laissant croire que ce n’était pas le cas.

Alors, même si comme tous les ans, on nous affirme en haut lieu que « le dopage, c’est fini », certains en viennent à se demander si le gagnant ne serait pas plutôt le laboratoire pharmaceutique qui aura produit le produit dopant le plus indétectable possible ?

Prenons par exemple l’ACTH, (Adreno-Cortico-Trophic-Hormone) stimulant la sécrétion d’hormones, vendu sous le nom de synacthène, totalement interdit depuis 2004, il a été indétectable jusqu’en juillet 2009.

On peut évoquer aussi l’Actovegin, une amphétamine à base de sérum de veau, qui aurait été utilisé par l’équipe US Postal, de Lance Armstrong lors du Tour de France 2000, l’Aicar, un cardio-protecteur qui améliore l’endurance, interdit depuis 2009, et indétectable jusqu'à l'été 2013 (?), l’Andriol, l’Androstenin, des stéroïdes anabolisant…sans oublier les produits masquant, que les coureurs dans leur jargon appellent des « antiradars »….

La liste est longue…(lien) et à ceux qui pensent que le dopage est un phénomène relativement récent, on peut rappeler les confessions des frères Pélissier, qui, lors du tour de France 1924, avouaient sans complexe au grand journaliste Albert Londres qu’il y avait dans leur besace de la cocaïne, du chloroforme, des gélules, résumant le tout dans une phrase sans ambigüité : « nous marchons à la dynamite ». lien

Du coup, certains en viennent à suggérer qu’il serait plus simple de légaliser le dopage et que les coureurs soient sponsorisés par des groupes pharmaceutiques

Il est vrai que l’enjeu financier est de taille.

Le Tour de France représente  15 millions de bénéfices, pour un budget d’environ 100 millions d’euros, et la France entière, ou presque, est prête à fermer les yeux pourvu qu’on ne lui gâche pas son plaisir. lien

Les 15 millions de spectateurs qui s’entassent, quitte à prendre des risques, le long des routes, grappillant les 15 millions de cadeaux lancés par la caravane publicitaire, n’ont pas oublié que c’est l’un des rares sports restant gratuit, même si le passage de leurs « champions » ne dure que quelques secondes. lien

D’autres, près de 2 milliards, se dopent à leur manière, se limitant à siroter des bières devant leur TV. lien

Pour tenter d’améliorer l’image dégradée de ce tour, les communicants viennent de se tourner vers la défense de l’environnement, prônant pour chaque jour, la promotion d’un thème écologiste.

Le premier jour, c’est sur la posidonie qu’un coup de projecteur a été mis : cette plante aquatique dont dépend entre autre la stabilité de nos belles plages, et qui sert d’abri aux poissons.

Sauf que la posidonie est en régression depuis des années, et qu’il ne suffit pas d’en parler pour régler le problème. lien

Sa disparition est liée en grande partie à la qualité de l’eau, et tant que l’eau de la grande bleue sera polluée, la posidonie continuera de reculer, faisant diminuer d’autant la superficie de nos plages. lien

Et ce serait oublier les pyramides d’immondices diverses et variées que 15 millions d’aficionados du vélo laissent au bord des routes.

On considère généralement que pour 100 km de routes, on trouve 1 tonne de déchets, (lien) mais lors du Tour de France, la concentration des millions de supporters le long des 3404 kilomètres (lien) devrait générer beaucoup plus que les 34 400 tonnes supposées, sans oublier les particules de gasoil et les gaz d’échappement des véhicules de la caravane publicitaire, et des équipes techniques qui accompagnent fatalement le tour, relâchés sous le nez des coureurs…et sous celui des supporters.

Plutôt que de parler de posidonie, imposer par exemple à tous les véhicules du Tour la motorisation électrique serait bien plus positif.

Rien donc de nouveau sous le soleil.

Oublions donc le Tour de France, tout en restant sur le vélo.

On connaissait le vélo en carton, voici venu l’heure du vélo volant, le FBike  : 3,50 mètres de long par 2,50 mètres de large, ce vélo électrique équipé d’une batterie au lithium, compte aussi sur les muscles du cycliste pour s’envoler, puisque le pédalier actionne 6 hélices.

Pour l’instant, les 3 sociétés qui se sont donné la main pour sa réalisation (Technodat, Duratec et Evektor) n’ont d’autre but que de démontrer leur capacité technologique, mais qui sait…lien

C’est aussi l’occasion d’évoquer les « indignés du nucléaire  », cette caravane cycliste d’information citoyenne composée de Belges, Hollandais, Allemands, et français, partie le 26 juin, qui va parcourir les Ardennes et traverser les frontières afin de convaincre les populations locales qu’il est possible de vivre sans nucléaire. lien

Une autre manifestation est à signaler, toujours à vélo, électro-solaire celui là : le Sun Trip 2013, course électro-solaire : lancée le 15 juin grâce entre autres à Florent Bailly, et à Guillaume Beuzelin, cet étudiant chambérien de 24 ans, issu de l’ESC (école supérieure de commerce de Chambéry), et qui s’est spécialisé dans la gestion de l’événementiel. lien

C’est une première, et il s’agit de joindre la France et le Kazakhstan entre le mois de juin et celui de septembre, le départ ayant été donné du Technopole Savoie Technolac, dans la banlieue de Chambéry. lien

Ils sont 29 à avoir payé 10 000 €, et de leur personne, pour se lancer dans une aventure qui leur fera traverser 10 pays, sans assistance, parcourant 7000 km…et sans dopage, choisissant leur trajet pour un périple de 80 jours. . lien

Dans la liste des participants, on peut noter la présence de Thomas Papay, un paraplégique habitué à réaliser des exploits sportifs en handbike ou en ski de fond, celle de Sébastien Quéré, jeune prof breton d’histoire géo, profitant de son passage à « questions pour un champion  » pour faire la promotion du Sun Trip, mais aussi de 2 couples, Corinne et Sébastien, ou Guillaume et Angélique, en tandem ceux-là…tout comme celle d’Annick-Marie Bouchard, une blogueuse Québécoise, le benjamin étant Guillaume Bruyr, un ingénieur belge qui a construit lui-même son prototype, couvert quasi intégralement de panneaux solaires et le plus âgé, Jean Marie Marquer, jeune retraité de 56 ans, prouvant une fois de plus qu’il y a « une vie après le travail ». lien

Bonne route à tous, et rendez-vous dans un peu plus de 2 mois sur la ligne d’arrivée.

Sur ce lien, on peut suivre en direct le positionnement de chacun des participants.

Il est aussi possible de les suivre sur Facebook sur ce lien.

Pour finir par un autre challenge original, on peut découvrir un vélo qui l’est aussi, construit sur 2 niveaux, et qui se dirige avec son cycliste vers Bure, l’un des lieux de la convergence anti-nucléaire, puisque c’est là que l’on voudrait enfouir pour des milliers d’années des déchets très radioactifs. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « la voie est sous vos pieds  ».

L’image illustrant l’article provient de « m.tinngan.vn »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Armstrong, tous derrière et lui devant

Ils se foot de nous

Dans les secrets des labos noirs

Laurent blanc, black, beur

Ce foot aux mains sales

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 2 juillet 2013 09:35

    Bonjour, Olivier.

    Tenter de nous faire croire que le Tour est propre désormais est une escroquerie intellectuelle. Il suffit à cet égard de comparer les performances d’aujourd’hui avec celles des années incriminées pour s’en convaincre.

    Cela dit, Hinault a raison de pousser un coup de gueule. Mais il se trompe de cible. Le problème n’est pas que le vélo soit abusivement mis sous la lumière de projecteurs de la lutte anti-dopage, mais que, du fait du laxisme des fédérations, d’autres sports très touchés par ce fléau (je pense au rugby et au tennis) ne le soient pas, eux aussi.

    Un mot sur Jalabert. J’ai dit à plusieurs reprises mon étonnement de voir ce coureur commenter les épreuves alors que son appartenance, durant de longues années, à des équipes dirigées par des gens comme les sulfureux Manolo Saiz et Bjarn Riis en faisait l’un des principaux suspects du peloton. Je ne suis donc pas surpris aujourd’hui.

    Cordialement.


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 juillet 2013 09:55

      merci Fergus de cette mise au point

      par contre, j’ai lu, je ne me souviens plus où ?, que même chez les amateurs, le dopage était une pratique courante...
      tu en penses quoi ?
      cordialement


    • Fergus Fergus 2 juillet 2013 11:20

      @ Olivier.

      Ma réponse concernant les amateurs est dans mes réponses à Croa. Je ne crois pas un instant que le sport amateur soit exempt de dopage. J’ai connu des cas de dopage jusque chez des jeunes athlètes (niveau minimes) se préparant pour des épreuves régionales, parfois avec la complicité des parents.


    • Fergus Fergus 2 juillet 2013 09:42

      Je profite de l’occasion pour tordre le cou à une affirmation erronée : oui, il est possible d’effectuer le parcours du Tour de France, avec toutes ses difficultés, sans se doper. Même des cyclotouristes y parviennent. Il faut simplement admettre que les moyennes soient moins élevées. En cela, la responsabilité des journalistes est écrasante car ce sont eux qui, sans cesse, attirent l’attention sur les performances chronométriques. L’essentiel dans la course n’est pourtant pas là, mais dans l’affrontement des compétiteurs. Ce discours vaut également pour l’athlétisme : une victoire n’est pas moins belle lorsque le record du monde n’est pas battu !


      • Croa Croa 2 juillet 2013 09:53

        Mais non c’est le système des primes, l’argent qui pourrit tout !

        Les cyclotouristes qui n’ont pour motivation que la satisfaction personnelle ne se droguent pas parce que cela irait à l’encontre du défit qu’ils se sont lancé et qui est tout autre. 


      • olivier cabanel olivier cabanel 2 juillet 2013 09:58

        Croa

        je partage bien évidemment, même si, comme je l’ai écris plus haut, il semble que chez les amateurs, le dopage se pratiquerait aussi ?

      • Fergus Fergus 2 juillet 2013 10:01

        @ Croa.

        Vous avez raison, le fric est le principal moteur du dopage. Mais comme je viens de l’écrire ci-dessous en réponse à un autre de vos commentaires, même des amateurs ont recours au dopage. Y compris évidemment certains cyclotouristes, malgré le « défi » qu’ils se sont lancé, à l’image de ces ex-collègues, l’un qui essayait tous les ans de battre son temps de montée du Ventoux en vélo, et l’autre sa performance au marathon de Paris. Ceux-là ont reconnu avoir pris des produits « stimulants ». Comme d’autres, ils se mentaient à eux-mêmes en courant après la performance. C’est humain, hélas !


      • Fergus Fergus 2 juillet 2013 18:48

        Complément à ce que j’ai écrit plus haut à propos des performances : on apprend que le contre-la-montre par équipes du jour s’est couru à... 59 km/h ! Une vitesse bien supérieure à des exercices analogues courus durant les années 90, et cela alors que le matériel est le même. Qui peut croire la fable d’un Tour désormais sans dopage ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 2 juillet 2013 20:05

        Fergus

        cet argument supplémentaire devrait convaincre les derniers résistants.
         smiley

      • Croa Croa 2 juillet 2013 09:46

        « voire du sport, » : Non !

        Par contre ’’voire du sport’’... professionnel Oui !

        C’est le sport-spectacle qui est concerné ; Pas le sport loisir et c’est heureux !  smiley


        • Fergus Fergus 2 juillet 2013 09:54

          Bonjour, Croa.

          Je crains que vous ne soyez victime d’une illusion : même les sports amateurs - y compris chez les jeunes -, gangrénés par l’exemple venu d’en haut, recourent de plus en plus à des substances illicites, du moins dans les fédérations qui n’ont pas mis en place de procédures pour enrayer le phénomène. Et je ne parle pas ici du culturisme dont les adeptes sont depuis longtemps plongés jusqu’au cou dans les cocktails chimiques.


        • Croa Croa 2 juillet 2013 09:54

          à suivre aussi cette affaire.


          • Croa Croa 2 juillet 2013 10:09

            « Les 15 millions de spectateurs qui s’entassent, quitte à prendre des risques, le long des routes, grappillant les 15 millions de cadeaux lancés par la caravane publicitaire, n’ont pas oublié que c’est l’un des rares sports restant gratuit, »

            Peut-on dire que ce qui est publicitaire est « gratuit » ? Mon avis est que ça ne l’est pas ( en anglais c’est encore plus évident puisque pour eux ’’gratuit« se dit « free », autrement dit ’’libre ». Or rien n’est plus asservissant que la pub !)

            Le tour est d’abord un spectacle et l’intérêt de le voir sur place plutôt qu’à la télévision c’est justement la caravane publicitaire !


            • olivier cabanel olivier cabanel 2 juillet 2013 11:07

              Croa

              j’ai débranché ma tv depuis longtemps...justement en partie de la pub 
              je trouve ça insupportable, me méfiant de la capacité des communicants à nous faire acheter un produit plutot qu’un autre, juste par le message.
              donc, que l’on puisse trouver qu’il y a dans le passage de la caravane une forme de spectacle, pourquoi pas, mais j’en préfère d’autres.
               smiley

            • Fergus Fergus 2 juillet 2013 11:16

              @ Olivier.

              La pub peut être amusante... quand elle se plante. Ainsi Nescafé qui, il y a de cela pas mal de temps, avait pris un visuel de planteur de café pour illustrer sa marque dans le métro. Résultat : les enquêtes ont montré que cette pub était attribuée à Jacques Vabre et son gringo !

              Cela dit, comme toi, je fuis la pub, mais pas au point de renoncer à la télévision. Simplement, je coupe le son et je fais autre chose le temps des spots lorsque j’attends une émission, et je ne regarde jamais les programmes entrecoupés de pubs.


            • olivier cabanel olivier cabanel 2 juillet 2013 13:02

              Fergus

              je n’ai rien contre la tv ? bien au contraire, 
              c’est une invention géniale, mais mal utilisée, ou du moins récupérée à de sordides fins,
              ceci dit, internet permet de choisir, et de regarder les programmes qui nous intéresse,
              d’ou l’impérieuse nécessite de débrancher le cable officiel
              non ?

            • soi même 2 juillet 2013 10:18

              Comme par Hasard ?

              Le patron du vélo. En 1984, il monte son équipe cycliste, La Vie Claire. Il embauche notamment Bernard Hinault, qui remportera un cinquième Tour de France sous ce maillot.

              http://www.lexpress.fr/medias/2357/1206836_bernardtapie.jpg?iact=hc&vpx=4&vpy=222&hovh=193&hovw=261&tx=106&ty=115&ei=lYvSUZzOE42W0QWJtIH4Bw&page=1&tbnh=154&tbnw=206&start=0&ndsp=14&ved=1t:429,r:0,s:0,i:82


              • olivier cabanel olivier cabanel 2 juillet 2013 11:10

                soi meme

                une double actualité donc !
                 smiley

              • Fergus Fergus 2 juillet 2013 11:18

                Bonjour, Soi même.

                Courir sous les couleurs de La vie claire : à l’eau claire ?


              • alinea Alinea 2 juillet 2013 11:03

                Le monde entier est drogué ! Il n’y a pas que les sportifs ; toutes ces bonnes femmes qui à la ménopause se goinfrent d’hormones pour rester pétulantes, sans compter le botox dans les joues(! !), il y a l’alcool pour s’abrutir et s’anesthésier, le café, ne serait-ce que lui, pour être excités et performants en affaires ; les trucs pour dormir, les trucs pour voir la vie en rose, les trucs pour ne pas avoir mal, les trucs pour faire passer fissa les chagrins ; bref !
                On est déjà en récession, imaginons que ce petit trafic s’arrête : combien de faillites ?
                C’est horrible
                Je dis ça mais je fume et j’aime siroter ma bière à midi ! ( sans la TV, qui peut-être considérée comme une drogue aussi) ; et puis Agoravox !
                Dès que l’homme s’est tenu debout, la première chose qu’il ait faite, c’est bien de faire fermenter des graines ou des plantes... non ?


                • olivier cabanel olivier cabanel 2 juillet 2013 11:09

                  Alinea

                  pareil !
                  boire un coup, fumer un cigare, sans abuser, pourquoi pas ?
                  le problème c’est qu’avec le sport, ils finissent pour certains par y laisser leur santé, voire leur vie !
                  ce qui est un comble, puisque justement, le sport est censé maintenir un corps en forme.
                   smiley

                • alinea Alinea 2 juillet 2013 11:29

                  Olivier : j’ai été initiée par mon fils qui fut un sportif de haut-niveau ; sans jamais se doper, sa spécialité ne le nécessitant pas !! Il m’a bien expliqué que le sport de haut-niveau, il n’y avait rien de plus malsain, de plus néfaste à la santé ! ( déséquilibre de « l’usage » de son corps !)
                  C’est comme tout, l’abus tue !! Car même sans drogue chimique, faire les mêmes gestes, dans des entraînements intensifs ( même s’il y a étirements après), il y a rien qui casse plus un corps ; sans parler du coeur que l’on sollicite un peu violemment !


                • olivier cabanel olivier cabanel 2 juillet 2013 12:59

                  Alinea

                  une fois de plus je partage
                   smiley

                • Croa Croa 2 juillet 2013 17:03

                  « le sport est censé maintenir un corps en forme »

                  C’est une question de dose : Il faut que ça reste un jeu et il ne faut pas abuser de son corps. Le sport professionnel et même amateur dès lors qu’il est « de haut niveau » est forcément nocif même sans pilules ! (C’est évident au moins en ce qui concerne les sports les plus physiques.)


                • 6ber 6ber 2 juillet 2013 12:34

                  Bonjour Olivier, bonjour Alinea, bonjour Fergus, vous que je lis régulièrement avec beaucoup d’ intérêt et bonjour aux autres intervenants que je ne lis pas moins avec plaisir.
                  Boire un coup, fumer un cigare ou une cigarette ou boire un moka d’Éthiopie, pourquoi pas ?
                  Mais nous sommes toujours dans le cadre de drogues qui induisent une performance physique.
                  Caféine, nicotine, éthanol.
                  Voila 40 ans que j’entends parler de la légalisation du cannabis sous toutes ses formes et rien de concret n’a encore été fait en ce sens.
                  Le cannabis n’est pas une drogue dans le sens ou il n’améliore pas, ni ne décuple nos capacités physiques, loin de là, mais accentue et affûte, au contraire, nos capacités de perception relationnelles, intellectuelles, sensorielles et cognitives et en plus apaise nos douleurs et notre agressivité.
                  Comme j’aimerai que des gens aussi fins et aussi responsables que vous en soient convaincus.
                  On est loin de la coupe aux lèvres.
                   


                  • alinea Alinea 2 juillet 2013 12:49

                    Personnellement je suis bien convaincue de ce que vous dites 6ber ! Même si je ne pratique pas ! Mais j’ai comme l’impression que mes convictions n’ont aucun effet sur la marche du monde ! smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 2 juillet 2013 12:58

                    6ber

                    l’affaire du cannabis est plus complexe.
                    dépénaliser est essentiel, car que l’on en consomme ou pas, que l’on approuve ou pas, ne change rien.
                    en interdisant, on permet un trafic maffieux.
                    l’herbe (comme le tabac, ou l’alcool) ne vaut pas grand chose financièrement parlant,
                    en l’interdisant, on permet d’en faire « monter la côte »...et le trafic actuel.
                    alors, soit on interdit toutes les drogues, alcool, tabac et le reste, sachant que ça favorisera un commerce illicite, 
                    soit on arrête l’hypocrisie.
                    par contre, dans le domaine du sport, ces « champions » mettent leur vie en danger, trichent d’une façon minable, puisque le meilleur est celui qui a le meilleur droguiste, 
                    et si tous les sportifs se droguaient, le meilleur l’emporterait.
                    et si aucun sportif ne se droguait, ce serait du pareil au même.
                    qu’en dites vous ?

                  • Croa Croa 2 juillet 2013 17:12

                    « en interdisant, on permet un trafic maffieux. »

                    Oui, mais ce qui a fait exploser ce trafic c’est que d’autres pays européens l’aient autorisé alors même qu’il n’y a plus de frontières !
                    (Il aurait fallu que tout le monde l’interdise ou que tout le monde l’autorise.)


                  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 2 juillet 2013 13:16

                    Bonjour Olivier,

                    En l’état de la situation où tout-le-monde sait mais personne ne signe, je propose la permissivité totale au nom de la transparence. Qu’importe ce que vous avalez ou injectez, gagnez !
                    L’avènement sgrand labos en tant que sponsor-médecins pourrait enfin servir à quelque chose : La meilleure camelote, c’est celle qui gagne, pas vrai ? Glaxo-Welcome devance Servier dans la montagne, mais s’avère plus performant que Bayer sur le plat.
                    Quelle pub, on devrait faire ça avec tous les produits de grande consommation.

                    Tout-de-même il serait bon de voir ce qu’il resterait alors des champions après ces années de test.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 2 juillet 2013 14:19

                      Emmanuel

                      merci, très drôle et très pertinent.
                       smiley

                    • Traroth Traroth 2 juillet 2013 15:46

                      « lors d’un sondage récent, sur plus de 25 000 participants, ils ont été près de 90% à penser que tous les cyclistes du Tour étaient dopés »


                      Oh, comme c’est injuste, ça !

                      Dans les derniers du classement, certaines années, il doit bien y en avoir quelques-uns qui ne se dopent pas, je pense...

                      • olivier cabanel olivier cabanel 2 juillet 2013 17:32

                        Traroth

                        c’est probable, en effet...
                        j’ai encore souvenir d’un coureur qui, pour avoir refusé cette situation, s’est trouvé avec tous les autres coureurs contre lui... et finalement a quitté le tour.
                        saine décision.
                         smiley
                        je crois que Béart avait fait une chanson la-dessus
                        elle est sur ce lien

                      • kitamissa kitamissa 2 juillet 2013 15:55

                        La caravane du tour avec des véhicules électriques ??? ah ah ah ah.......mdr ......150 kms d’autonomie maxi , alors qu’il y a des étapes de plus de 200 bornes....


                        et en montagne comment on fait ? où est le frein moteur dans les descentes ? et pour recharger les batteries le soir, combien de prises de courant y aura-t-il ? et où vas -t-on trouver une telle place pour toute une caravane et la logistique ?

                        et les hélicos...électriques aussi ?

                        faut arrêter les délires là !! 

                        • olivier cabanel olivier cabanel 2 juillet 2013 16:58

                          kita

                          fort heureusement, , de gros progrès ont été accomplis, et les 200 km d’autonomie sont possibles. lien
                          et puis, il y a aussi le méthane, lors de sa combustion, il n’y a quasi pas de pollution.
                          ne soyons pas défaitistes.
                          la défense de l’environnement n’est pas un pari perdu d’avance
                          on a seulement beaucoup de retard.
                           smiley

                        • Croa Croa 2 juillet 2013 17:32

                          Déjà on pourrait remplacer les motos par des vélos ou des tandems à assistance électrique spéciaux ( le but étant juste de rester plus performants que les coureurs tout en transportant des équipements de prises de vues.)

                          Dans les descente le frein-moteur est tout trouvé puisqu’il faut récupérer justement l’électricité perdue pendant la montée smiley

                          Accordons aux automobiles et aux hélicoptères la nécessité de disposer encore d’une part d’électricité d’origine interne (genre APU ) sans oublier que l’innovation fera que ce qui existe déjà en modèle réduit (petites bagnoles et même hélicoptères) sera certainement possible un jour grandeur nature smiley 


                        • olivier cabanel olivier cabanel 2 juillet 2013 17:39

                          bravo Croa !

                          très judicieux !
                           smiley

                        • kitamissa kitamissa 2 juillet 2013 16:16

                          Bon ensuite.....tous....je dis bien tous les sportifs de haut niveau se shootent , quelle que soit la discipline....on le sait depuis toujours et à chaque fois qu’on en parle c’est curieux...


                          > ah la la...c’est pas possible, les cyclistes se shootent et les autres sportifs aussi ? pas possible , ça alors....nous au patronage, a cours du match de volley annuel, on avait le droit à un verre de Coco et une tranche de citron !!

                          eh oui....qui irait voir des mecs sur un vélo rouler à 25 l’heure comme des randonneurs du Dimanche marchant à l’eau sucrée et la barre de Mars ?

                          personne !!

                          qui irait voir une finale de Roland Garros en plein soleil un Dimanche et qui se déroule en 5 Sets si le match est accroché, et qui peut durer plus de 3 heures ?

                          qui peut courir un marathon en à peine 2 heures avec un verre de Contrex dans l’estomac ?

                          qui peut lever une barre garnie de fonte de plus de 250 kgs bras tendus au dessus de sa tête a absorbant un bol de Banania au petit déjeuner ?

                          qui est capable de descendre en dessous des 9 secondes aux 100 m en ayant bu un Orangina bien agité pour la pulpe ?


                          • olivier cabanel olivier cabanel 2 juillet 2013 16:59

                            kita

                            sauf que si personne ne se dopait, il y aura quand même un premier et un dernier, et la santé de chacun y gagnerait !
                             smiley

                          • brieli67 3 juillet 2013 13:51

                            Hé l’Ancien des Afriques 


                            Sur le terrain, il se shootait à quoi le fantassin de l’Armée Française ?

                            De nombreux cas psy au retour.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès