Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Vettel, la course aux records

Vettel, la course aux records

Sacré champion du monde pour la deuxième fois de sa carrière il y a quelques semaines, Sebastian Vettel, jeune pilote allemand, collectionne les records précoces. À seulement 24 ans, sa carrière semble lancée sur les traces d’un autre illustre champion outre-rhin, Michael Schumacher. 

Sebastian Vettel est impatient. Aussi rapide en course que précoce dans son ascension. Lancé dans le grand bain de la Formule 1 à Indianapolis en 2005 en tant que troisième pilote, le champion allemand n’a pas attendu plus d’une course pour marquer ses premiers points, devenant le plus jeune pilote de l’histoire à accomplir cet « exploit », si on tient compte de son jeune âge, 19 ans au moment des faits.

Quelques semaines après ce coup d’éclat, Vettel devient pilote titulaire, chez Toro Rosso. Le début d’une série de record incroyable de précocité.

À l’occasion du grand prix du Japon 2007, le jeune allemand devient le plus jeune pilote de l’histoire à prendre la tête d’une course, à seulement vingt ans. Il permet par la même occasion à sa nouvelle écurie de marquer ses premiers points en championnat du monde des constructeurs. Pas une raison pour s’arrêter en si bon chemin…

L’année suivante, il réalise un triple record au cours du Grand prix d’Italie. Il devient ainsi le plus jeune pilote à obtenir une pole position, à monter sur le podium et… à remporter une course. En 2010, sa carrière prend un tout autre tournant lorsqu’il devient le plus jeune champion du monde de F1. Cette année, non content de doubler la mise, il devient le plus jeune double champion de tous les temps, détrônant par la même occasion l’Espagnol Fernando Alonso.

Il est difficile d’imaginer que la carrière de Sebastian Vettel s’arrête en si bon chemin. En bon allemand qu’il est, le pilote RedBull sais qu’il a de l’avance sur les temps de passage de Michael Schumacher, son illustre ainé. Pourtant, il n’ignore pas non plus que la route sera longue s’il veut égaler Schumi, d’autant que la concurrence est aujourd’hui plus rude que jamais. Mais la facilité avec laquelle il franchit les paliers laisse augurer une marge de progression fantastique pour le double champion du monde. Il a l’occasion, ce week-end de démontrer une fois plus toute l’étendu de son talent à l’occasion du grand prix d’Inde, parcours inédit ajouté cette année seulement. L’occasion pour Vettel d’établir toute une série de record en course ! Affaire à suivre donc…

Article à retrouver sur http://rubriquesport.wordpress.com/2011/10/28/vettel-la-course-aux-records/


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • pingveno 31 octobre 2011 14:38

    Pour le moment ce pilote bénéficie d’un capital sympathie amplement mérité.
    Schumi l’avait aussi à ses débuts. Il l’a perdu en cédant aux sirènes de l’argent facile de Ferrari, guidé par un Jean Todt plus préoccupé par la victoire à tout prix (cf. l’incident autrichien) que par la victoire avec les honneurs.
    Espérons que Vettel ne fera pas la même erreur.

    Quand Schumacher est arrivé chez Ferrari, il a fait preuve de ses capacités en faisant gagner une équipe à la ramasse. Le must eût été qu’il parte chez une équipe encore plus petite et réussisse le même exploit.
    Vettel qui gagne dans une petite équipe, c’est ça que j’appellerais une vraie performance. Pas un dixième titre conquis en restant avec la même équipe pendant vingt ans.


    • fabdolette fabdolette 1er novembre 2011 09:09

      « sport » imbécile !!


      • Dzan 1er novembre 2011 09:55

        Alors qu’on nous fait c*** parce qu’on a un vieux diésel, qu’Arthus , Bulot , et Joly, nous tannent pour « sauver la planète » ce sport de milliardaires, qui n’apporte plus rien, sinon des tonnes de CO2, devrait ètre interdit. Le dernier « Grand Prix » ? En Inde où la moitié de la population crève de faim.


        • Enzo 10 mars 2012 19:16

          « Ce sport n’apporte rien » ?!!!!!!!!!!!!!?

          Et la technologie ?...Si nos véhicules consomment moins et sont plus sûrs c’est grâce à la compétition qui bouste de fait la recherche !

          C’est sans nul doute que sans la compétition nous serions probablement très loin de nos véhicules actuels...

          La compétition automobile est importante parce que « qui peut le plus peut le moins »

          Si celle-ci est inutile alors bcp de sports le sont car certains n’apportent pour le coup rien au progès technologique

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès