Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Violences dans les stades : en finir avec le laxisme !

Violences dans les stades : en finir avec le laxisme !

banderole_psg_lens080330_432



L’affaire dite "de la banderole anti-ch’tis" a fait grand bruit, et a ému nombre de personnes, dans un cercle bien plus large que les seuls passionnés de foot.

Samedi soir, lors de la finale de la Coupe de la Ligue de Football opposant Lens à Paris au stade de France, des pseudo-supporters du club du Paris-Saint-Germain ont déroulé une longue banderole (environ 25 mètres de long) portant les inscriptions suivantes : "Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch’tis".

Les responsables du club lensois ont réagi vivement, et il semblerait que Nicolas Sarkozy, président de la République, ait été lui-même "consterné", exigeant que ladite banderole soit ôtée sur le champ. Les organisateurs parisiens de l’événement ont mis, selon les observateurs, un temps assez long à intervenir. La question se pose d’ailleurs de l’introduction par des groupes de "supporters" d’une banderole de 25 mètres, aussi volumineuse, alors même que le plan Vigipirate est toujours en vigueur, et que la sécurité des abords de stades de football mobilise nombre de personnes, policiers ou stadiers. Il apparaît assez peu vraisemblable qu’un tel objet soit passé inaperçu.

A l’issue de la rencontre, Guy Delcourt, maire PS de Lens, a immédiatement réagi en annonçant qu’il déposerait, au nom de sa ville et en sa qualité de député, une plainte pour incitation à la haine. La Fédération Française de Football (FFF) a soutenu la démarche en indiquant qu’elle déposerait elle aussi une plainte avec constitution de partie civile.

Ce matin, le parquet du TGI de Bobigny a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire sur le fondement de l’article L332-6 du Code du sport, qui dispose que "lors d’une manifestation sportive ou de la retransmission en public d’une telle manifestation dans une enceinte sportive, le fait de provoquer, par quelque moyen que ce soit, des spectateurs à la haine ou à la violence à l’égard de l’arbitre, d’un juge sportif, d’un joueur ou de toute autre personne ou groupe de personnes est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende".

Le volet judiciaire de cette affaire est donc désormais engagé. Reste à s’interroger sur les suites "administratives" de celle-ci, et sur la réflexion politique à mener. Ce n’est pas, et de loin, le premier "incident" constaté. Il suffit de se rappeler les événements survenus près de la porte de Saint-Cloud, à la suite de la rencontre entre le club parisien et le Hapoël de Tel Aviv le 23 novembre 2006, pendant lesquels des hooligans parisiens néonazis avaient menacé un supporter israélien et un policier qui tentait de le protéger, incidents ayant conduit à la mort d’un jeune "supporter" du PSG.

Des mesures administratives, il y en a de deux sortes, et elles sont simples, applicables et efficaces.

Les interdictions de stade, tout d’abord. Nombreux sont ceux qui, à l’instar de Bernard Laporte, secrétaire d’État aux sports, regrettent que celles-ci soient insuffisamment mises en œuvre, alors qu’elles constituent un axe important de la lutte contre les débordements dans les stades. Le rapport parlementaire de Claude Goasguen et Christophe Caresche, en date du 7 novembre 2007, est accablant : "seules 93 personnes sont actuellement interdites de stade en vertu d’une décision judiciaire et 44 en application d’un arrêté préfectoral" peut-on y apprendre. Et pour l’ensemble de la saison 2006-2007, le constat est accablant pour le club du Paris-Saint-Germain : "73 % des interdictions ont concerné des supporters du PSG". Et le rapport de constater le déséquilibre patent entre la cinquantaine d’interdictions effectives, et la situation actuelle, indiquant que "le nombre de hooligans supporters du PSG avait été estimé à plus de mille".

Une mesure certes plus radicale, mais qui semble malheureusement de plus en plus nécessaire : la dissolution par décret des associations de supporters mises en cause. Prévue à l’article 332-18 du Code du sport, cette solution n’a jamais été mise en œuvre. Le ministère de l’Intérieur explique cette inertie par le fait "qu’aucun groupe de supporters ne remplit actuellement les conditions pour être dissout". Or, il est difficile de penser qu’une banderole de 25 mètres de long puisse être installée dans une tribune réservée aux supporters parisiens, et cohabitant avec d’autres banderoles de groupements parisiens sans l’accord de ceux-ci.

C’est pour cette raison que, en plus des interdictions administratives et judiciaires de stade, il est important d’envisager la dissolution rapide de ces structures qui incitent, encouragent et assistent ces appels à la haine devenus trop fréquents.

Dans la majorité des cas, fort heureusement, l’esprit festif et convivial du sport subsiste, bien entendu, y compris dans le football, sport le plus pratiqué en France. Mais il est pour le moins déplorable que l’image de cette discipline, qui devrait être exemplaire, soit souillée. Appliquons la loi, appliquons-la avec fermeté contre ceux qui organisent de tels troubles, et la situation s’apaisera d’elle-même.


Posté par jurisconsult



Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 1er avril 2008 10:18

    Il serait temps qu’un juge se décide à se remuer pour enquêter sur les agissements douteux qui lie l’entourage des dirigeants de club avec les sociétés chargées de la sécurité des supporters car tout cela fonctionne avec de l’argent liquide non déclaré et la passivité etrange de l’administration de la police pourrait nous faire croire que la corruption à gagner les responsables de la police charger de la sécurité public dans des extras qui pourraient aller plus loin dans la sécurité de personnalités sportifs et non sportifs

     

     


    • Gazi BORAT 1er avril 2008 10:23

      @ Lerma

      La police française serait corrompue ? Après avoir été dirigée par Mr Nicolas Sarkozy en personne ? Après encore que celui ci ne soit devenu Président de la République ?

      Vos révélations sont plus qu’inquiétantes..

      gAZi bORAt


    • MagicBuster 1er avril 2008 10:32

      Encore un poisson d’Avril de Sarko , mais qu’il est drôôôôle ?!


      • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 1er avril 2008 10:50

        "des spectateurs à la haine ou à la violence à l’égard de l’arbitre"

        J’aime bien l’hyprocrisie de cette phrase, les joueurs peuvent toucher l’arbitre, lui faire des menaces, mettre en doute ses décisions et rien. Mais si un spectateur dit "aux chiottes l’arbitre", c’est la taule.

        On ferait déjà bien de nettoyer les terrains, se sont les joueurs qui donnent l’exemple aux spectateurs.

         


        • Ceri Ceri 1er avril 2008 11:13

          pour moi ce genre d’abus est typique des dérives liées aux comportements de masse. Sport de masse, spectacle de masse, réactions de masse (forcément débiles, c’est pas pour rien qu’Hitler réunissait ses adeptes dans des immenses stades )

          Pendant la décadence romaine, il y avait le même problème : un jour il y avait même une course entre 2 équipes de chars, 14 000 spectateurs et 6000 morts parce que les supporters des deux équipes se sont tapés dessus ; àç cette époque 2 jours sur 3 étaient fériés pour les jeux et autres célébrations avec banquets etc, eh ben l’Empreur a quand m^émé décidé de faire les courses de char à huis clos pendant un moment.

           

          Pour moi ce serait une très bonne solution : devant la télé et pas dedans, c’est mieux pour ce genre de gugusses.


          • LaEr LaEr 1er avril 2008 11:25

            Une action honteuse, mais beaucoup de bruits pour une bande de cons dont on connait depuis longtemps les réactions débiles (vous souvenez qu’un flic a du tiré dans le tas pour éviter à un gamin de se faire lyncher par des centaines de Kop Boulogne ?).

            Et le pire, c’est que Sarko va recevoir les "victimes" (Paire PS de Lens + équipe), alors que le Daila Lama devra se contenter d’un sous-ministre...

            Mais c’est vrai que le foot est plus important que les droits de l’homme dans ce pays.

             


            • alceste 1er avril 2008 17:15

              le football est devenu une vache sacrée.


            • MagicBuster 1er avril 2008 11:37

              @Laer, ah ouai , c’est le NéoNazi Djamel qui s’est pris une balle , et après l’avoir traversé a tué . . .

              Elle est bizarre la version officielle . . . Surement une théorie du con - plot.


              • LaEr LaEr 1er avril 2008 12:04

                Allez demander aux clients du MacDo si il était normal de voir débarquer des centaines de supporters qui pêtent tous dans le resto, vous verrez s’ils trouvent bizarre la version officielle. C’est marrant, aucun ne l’a démenti...

                Pour le détail du "après l’avoir traversé a tué . . ."  : Une balle de 9mm qui traverse un corps n’a rien d’étonnant. Bien que les policiers soient équipés en général de munitions à tête creuse pour éviter ce genre de pb, les canons des 9mm "modernes" qui sont souvent inférieur à 4 pouces sont trop court pour permettre à la balle d’avoir la vitesse sufisante pour« champignoner ». Pas besoin de thérorie du complot...

                Et on a pas besoin d’être Nazi pour vouloir lyncher un juif ou unmembre d’une autre communeauté religieuse (il y a des cons partout)...


              • ARMINIUS ARMINIUS 1er avril 2008 17:54

                C’est sur que si les supporters pètent tous dans le bistrot, l’ambiance doit y être irrespirable, voir explosive, heureusement qu’il est interdit de fumer...


              • aequopulsatpede 1er avril 2008 17:14

                Un peu d’imagination et une autre photo que celle utilisée par Massoulier pour le même article ?

                - Ah, chez AV on utilise la ronéo pas le cerveau !

                - D’accord !


                • Asp Explorer Asp Explorer 1er avril 2008 18:23

                  Voilà un article intéressant, mais qui n’aborde hélas pas le fond de l’affaire : est-ce que oui ou non, les nordistes sont des pédophiles, chômeurs et consanguins ?


                  • Dalziel 2 avril 2008 00:07

                    Enfin, une réaction sensée à propos de cette non-affaire :

                    En se propageant jusqu’au gouvernement et jusqu’à Matignon et à l’Elysée, l’affaire de la banderole du PSG a atteint les sommets du ridicule et de l’hypocrisie politico-médiatique.

                    Cette banderole est assurément du plus mauvais goût, mais on voit nombre de pancartes, et on entend nombre de couplets, du même genre, dans les stades de football, tout au long de l’année. Faire semblant de le découvrir est grotesque.

                    Mais il y a pire encore : quand le MRAP stigmatise un « message xénophobe ».

                    On ne peut pas insulter les gens du Nord de façon plus odieuse qu’en les traitant ainsi d’étrangers, quand on sait ce que ces patriotes ont souffert pendant les guerres qui ont dévasté leur territoire.

                    Elle est de Jean-Marie Le Pen, et cela ne surprend pas !


                    • Collongues 2 avril 2008 06:00

                      Affaire grotesque !... Pour une fois que les supporters du PSG font de l’humour (au second degré) moquant le brusque emballement des médias pour le Nord et les Ch’tis, né avec le film de Dany Boon, on se retrouve dans la bousouflure et le ridicule des dénonciations de Michèle Alliot-Marie, Bernard Laporte et autres membres du gouvernement... Et Sarkorzy qui reçoit les députés de la région picarde comme il recevrait le Grand Rabin de Paris après un attentat antisémite ou M. le Recteur de la mosquée de Paris si la communauté musulmane avait été gravement mise en cause...

                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jurisconsult

Jurisconsult
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès