• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Voyages > Le Vietnam : le cauchemar derrière la carte postale

Le Vietnam : le cauchemar derrière la carte postale

Le Vietnam, pays le plus connu de l’ancienne Indochine, est l’une des destinations préférée des Français aimant voyager, et plus particulièrement des routards ou backpakers. Ce pays a en effet une image exotique, une image de carte postale. Mais en réalité, se cache derrière ce décors de rêve, l’une des pires dictatures de la planète. Le Vietnam est en effet soumis à un double carcan politique et morale, et est à ce jour un état totalitaire bien pire que la Chine communiste. 

Le Vietnam : un pays exotique apprécié par les touristes

Le Vietnam est l’un des pays les plus connus de l’ancienne Indochine française. Après avoir été victime de plusieurs guerres et nottament l’horrible guerre du Vietnam et de nombreuses années de fermetures, le pays s’est ouvert petit à petit au tourisme, et nottament à celui de routard. En effet le pays possède de nombreuses richesses culturelles et naturelles : baie d’Halong, cité interdite de Hué, ville ville d’Hanoï, et des infrastructures touristiques commencent à se développer. 

Le Vietnam : une dictature communiste

Le Vietnam est depuis 1975 et la prise de Saigon marquant la fin du Vietnam du sud, soumis au pouvoir du Parti Communiste du Vietnam, parti unique fondé par Ho Chi Minh. Cette dictature vietnamienne prône un culte de la personnalité à Ho Chi Minh (dont le nom signifie en Vietnamien celui qui éclaire), dont le portrait est homniprésent. De plus, le peuple vietnamien est soumis à une importante propagande digne de l’URSS (exemple). De plus même s’ils tendent à disparaître, des hauts parleurs continuent à distiller de la propagande (aussi bien des messages politiques que de société ou de bienséance). Par ailleurs, les opposants politiques peuvent être incupés de « propagande contre l’Etat socialiste » et jetés en prison » lors de simulacres de procès (voir ici). 

Une administration corrompue et désagréable

L’administration vietnamienne est très désagréable, et nottament en ce qui concerne les consulats et les ambassades. Le Visa vietnamien est l’un des plus cher d’Asie (70 € pour un visa simple/ 100 € pour un visa double entrée, contre 20 € pour le cambodge), et le personnel peu accueillant, voir raciste. Ainsi un couple mixte franco-africain a été victime de racisme à l’ambassade du Vietnam en France : ils ont accordé le visa à la mère et à l’ainé blanc de peau, et ont refusé le visa au père africain et au bébé !!! (voir ici). 

De plus, le pays est particulièrement corrompu, ainsi les vietnamiens eux même ont déconseillé à un touriste d’aller voir la police pour un vol d’appareil photo, en effet ces derniers lui auraient demandé de l’argent !!! (voir ici). 

Un pays sans aucune liberté de la presse et d’information 

Le Vietnam est un pays qui ne connaît aucune liberté de la presse et aucune liberté d’information : ainsi à l’image de la Chine, les réseaux sociaux (Facebook, Twitter) sont systématiquement censurés. Internet est filtré, et de nombreux bloggeurs sont en prison. Par ailleurs la liberté de la presse est restreinte : une amande de 2000 $ punit les auteurs d’informations « non autorisés ou non conformes aux intérêts du peuple » (source : le télégramme), de plus, il est pratiquement impossible pour les journalistes (notamment les étrangers) de faire leur travail. Par exemple la loi sur la presse étrangère impose à tous les journalistes étrangers d’établir la liste des personnes qu’ils souhaitent rencontrer, de plus, lors des interviews, ces derniers doivent être accompagnés d’un agent du ministère des affaires étrangères vietnamien (voir ici). Bien sûr, la corruption est omniprésente au Vietnam. 

Le Vietnam : une dictature morale réactionnaire

Le Vietnam, contrairement à la Chine, est encore une société très traditionnelle, voir réactionnaire sur le plan des moeurs. Cette intolérence sur le plan des moeurs est entretenue par le pouvoir communiste. Ainsi, pour pouvoir vivre, un couple doit obligatoirement être marié. Ainsi un certificat de mariage est obligatoire pour louer un appartement ou même partager une chambre d’hôtel !!! (voir ici). De plus, les rapports avec les étrangers sont également très contrôlés : ainsi, un étranger ne peut aller librement être inviter dans une famille vietnamienne sans déclaration auprès des autorités (au commissariat de quartier). Pa ailleurs, une loi interdit pour un étranger d’inviter une personne de nationalité vietnamienne du sexe opposé. De plus, la société vietnamienne est particulièrement inégalitaire. Ainsi contrairement à la Chine ou au Cambodge voisin, l’école vietnamienne n’est non seulement pas obligatoire, mais également payante. Quant à l’université, elle n’est accessible qu’aux classes sociales les plus aisées. De plus, les soins sont également payants. 

Un pays occupant son voisin laotien 

Le Vietnam contrairement à l’image d’épinal est un pays avec une tradition impérialiste et expentioniste. Ainsi le Vietnam communiste, a occupé le Cambodge entre la chute de Pol Pot en 1979 et 1989, date du retour de la démocratie. Mais le plus dramatique est l’influence du Vietnam au Laos. Ainsi, le gouvernement du Vietnam a encouragé la chute de la monarchie laotienne et y a installé une dictature communiste pro vietnamienne, et de plus, occupe militairement et administrativement le pays : ainsi les militaires vietnamiens (environs 70.000) occupent le Laos, les cadres administratifs sont vietnamisés et les anciens fonctionnaires lao ont été envoyé dans des camps, de plus, l’apprentissage de la langue et de la cuture vietnamienne ont été rendues obligatoire (voir ici). Cette occupation par le Vietnam a nottament pour conséquence le génocide de la minorité Hmong. En effet, l’armée vietnamienne aide une armée laotienne fantoche à martyriser la minorité hmong. 

Un boycott de la destination Vietnam ? 

La situation au Vietnam est beaucoup moins médiatisée que celle de la Chine, en effet, peu de stars boycottent publiquement le Vietnam. Face à cette situation, l’association RSF a lancé une campagne de pub visant à faire prendre conscience que derrière la destination Vietnam se cachait une dictature (voir ici). Pourtant, ces efforts semble vain, en effet, le Vietnam sucite moins de réactions enflmamées que son voisin du nord, en effet, les Hmongs n’ont pas de personnages aussi médiatiques que le Dalai Lama, de plus, le Vietnam, étant un pays pauvre et peu influent dans l’économie mondiale, garde une bonne image de pays pauvre et exotique.


Moyenne des avis sur cet article :  2.38/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • lucmentin 17 avril 2012 10:26

    Pour y être allés en liberté, nous avons ressenti que certains subterfuges de nos accompagnateurs relevaient de la soumission à un gouvernement communiste. Leurs attitudes n’avaient de convenance que lorsque nous restions dans le flou des idées.

    Par contre, l’évolution était visible. Nos aides technologiques n’y étant pas pour rien.

    Peuple aimable, affable, souriant.

    Je dois dire qu’il ne faut pas ramener à nos instances qui sont très proches des leurs. Qui n’est pas pourri ? Et notre dictateur ne vaut-il pas le leur ? Et comment un pays que nous et américains ont saccagé peut-il se relever sans une main de fer ?

    Cessons donc de tiut ramener ànous et voyons que s’il mangent, c’est déjà pas mal.

    Par ailleurs, s’ils sont si mauvais, ne leur achetons plus rien et faisons chez-nous ce que l’on fait chez eux.


    • Merle teigneux Merle teigneux 17 avril 2012 11:15

      Personnellement, je préfère largement vivre en France qu’au Vietnam. 

      En France, le pouvoir de Sarko est certe autoritaire, mais rien à voir avec le Vietnam. En France on peut librement aller sur Facebook et Twitter. 
      En France, on peut vivre librement sans être marié, et surtout partager une chambre d’hôtel sans devoir présenter un certificat de mariage.
      En France, l’école est obligatoire et gratuite ou largement subventionnée (je parle du privé sous contrat d’association). 

    • Defrance Defrance 17 avril 2012 17:42

        Vous avez parfaitement raison Lucmentin. 

         Je passe la bas plus d’un mois par ans depuis plus de 10 ans et je dois avouer que votre description est un peu trop exagérée. 

          La Police est partout, c’est un fait mais a l’exception de Saigon maintenant pourrie par le fric on peut se promener partout de Camau a La Frontière chinois au nord sans crainte aucune . Chez nous il y a les radars qui collectent au moins autant que les Policiers ! 

       La corruption existe bien sur, comme chez les Bettancourt, mais la bas elle commence tout en bas, ce qui permet de faire pas mal d’économie de temps ! 

       L’armée est omni présente , et pour cause, le voisin Chinois a fait plusieurs dizaines de milliers de morts depuis l’indépendance ! 

        

         

         


    • Merle teigneux Merle teigneux 17 avril 2012 18:13

      Perso, j’ai entendu dire que les arnaques étaient légion au Vietnam. J’ai vu ça sur le guide du routard. 


    • Merle teigneux Merle teigneux 17 avril 2012 18:35

      Personnellement, je connais des gens qui sont allé au Vietnam, ils m’ont racontés que ce n’était pas top. 

      Et si c’était si génial, pourquoi tant de fille voudrait faire des mariages blancs pour aller en occident ? 
      Nos instances très proche de celles du Vietnam ? 
      N’importe quoi, en France, le président et l’assemblée nationale sont élus par le peuple. 
      La France ne censure pas en masse les réseaux sociaux comme le pouvoir le fait au Vietnam. 
      Il y a beaucoup de vols et d’arnaques d’après ce que l’on m’a dit. 
      Puis les mecs se font harceler par des nanas qui ne veulent qu’une chose : le mariage (si au moins c’était pour baiser (humour)).

    • Zaïna 17 avril 2012 11:15

      Que de fautes, c’est bien dommage !


      • Ronald Thatcher rienafoutiste 17 avril 2012 11:27

        Le Vietnam, la Birmanie, le Cambodge, le Laos... sur quelles plages allons-nous pouvoir claquer notre pognon de capitalistes repus tranquillement, et sans aucuns scrupules ?
        La corruption est endémique à toute l’Asie du sud, peut-être la résultante de cette idéologie néfaste qu’est le communisme stalinien, affameur de peuple et opportunité pour les dirigeants...


        • lanoux 17 avril 2012 11:39

          On peut tout à fait partager une chambre d’hôtel sans être marié, on ne m’a jamais cherché de poux dans la tête sur ce point. Par contre il est vrai que la police et l’armée sont extrèmement présente. Qu’elle ne fut pas ma surprise la première fois que j’ai assisté à l’heure cendrillon (minuit) à ho chi min ville (saigon) de voir les militaires dans la boite de nuit dans laquelle je me trouvais de ranger les chaises sur les tables. Cependant des « autorisations » d’ouverture plus tardive sont négocié avec les représentant de l’état à coup de valise de billet.


          • Jean-paul 17 avril 2012 13:43

            On peut partager une chambre sans etre marie exact mais seulement dans les hotels d’etat .


            • Merle teigneux Merle teigneux 17 avril 2012 18:12

              Oui, et pas dans les hôtels privés. 

              De toute façon, pour un couple étranger, ils peuvent passer dessus, et encore, certains hôtels refoulent les couples nons mariés, ce qui est à mon sens totalement stupide. 
              Dès qu’il y a une personne de nationalité vietnamienne dans le couple, ça se complique. 


            • Defrance Defrance 17 avril 2012 19:41

               Depuis dix ans avec mon epouse Vietnamienne, marié depuis seulement trois ans, on ne nous a jamais rien demandé. 

                 Par contre si vous fréquentez les hôtels a putes de Nga Trang, vous risquez des controles !


            • Merle teigneux Merle teigneux 28 avril 2012 18:35

              Non, je ne fréquente pas les hôtels à putes. De toute façon, les viets qui harcèlent les étrangers pour des mariages blancs, pour mou c’est des putes. 


            • asterix asterix 17 avril 2012 14:49

              Bonjour l’auteur !

              D’abord dire au rienàbranliste que le Laos n’a pas de plage. Ses états d’âme l’amèneraient plutôt à claquer son fric de capitaliste sans scrupules en Amazing Thailand. Idéologie néfaste, où es-tu ?
               
              Excuse-moi, je reviens à toi...
              Je n’ai jamais foutu un pied au Vietnam mais habite depuis 5 ans juste à côté. Tout au plus puis-je témoigner avoir trop entendu je ne sais combien de touristes souligner « la nervosité des rapports »les prix trop différenciés et l’administration tâtillonne pour en déduire qu’ils n’étaient pas si enchantés d’être passés par là. Sa¨gon, Hanoï, la baie de Danong ...qui n’est plus ce qu’elle était, n’est-ce pas mon cher ?

              On arrive au Laos...
              D’abord de ce que j’en sais, de ce que j’en vois et des bonnes relations, variées, que j’ai ici , en parlant de génocide Hmong, il vaudrait mieux que vous y mettiez la pédale douce. Des Hmongs, j’en rencontre des dizaines partout à Vientiane, ils seraient interloqués qu’on leur parle de persécution. En province, parfois reculée, leurs villages vivent pratiquement en autarcie. Sans contact autre qu’informel avec les autres, c’est vrai également. Et dû principalement qu’en tant que derniers arrivants, ils ont occupé les terres les plus hautes.
              Rien ne vaut un petit dicton : Attention, le vilain Hmong va venir te manger si tu n’es pas sage !
              Y’aurait pas un peu de désinformation, là ? Ne faites pas de l’exception la règle
              Des Hmongs, le Laos a également récupéré il y a peu un bon deux milliers traités de manière inhumaine dans des camps en Thaïlande parce qu’eux n’ont pas eu la chance d’émigrer au Canada, aux USA ou en France principalement.
              Une guerre n’est jamais jolie. Elle est finie depuis longtemps et, à vous lire, continue en massacre. Ces Hmongs au sort décrit plus haut sont actuellement en cours de réimplantation dans la province de Bolikomsaï, frontalière avec le Nord Vietnam. Invité, autorisé si vous voulez, par les autorités car c’est la moindre des choses vu la manière dont certains sont venus chercher du sensationnalisme, je pense pouvoir vous livrer mon témoignage, le plus objectif possible, depuis la selle de mon vélo. Après la saison des pluies, mais avant la conférence EU-Asean qui aura lieu ici même en novembre en tous cas.
              Un vélo que j’ai pratiqué du côté de Samnua dont vous parlez aussi. De l’autre côté de la rivière, Dien Bhen Phu n’était qu’à quarante km, une magnifique région. Un jour, j’ai demandé à une jolie interlocutrice : c’est quoi ce drapeau rouge qui flotte partout ?
              « C’est le symbole de l’amitié lao-vitnamienne ! » me répondit-elle...
              Vous voyez que ne vous donne pas tout à fait tort...
              Il y a également pas mal de Vietnamiens le long de la route sud. Savannakhet, Dongen... c’est explicable, il s’agit du lien économique le plus court vers la Thaïlande. Bon, le Laos y exploite via concession un bien beau casino et la route est en excellent état, c’est déjà pas mal.
              Soit dit en passant, je vous signale que juste après la guerre du Vietnam voulue par les Américains, le pays était plus pauvre que n’importe lequel de ses confrères africains. Pour un pays persécuté... Les Hmongs ont fait une mauvaise alliance, c’est du passé.
              A mon avis, la réussite d’une société sans conflits, caractéristique principale du pays est dûe à une politique nationale qui a permis sans heurts majeurs de surmonter le clivage entre les différentes ethnies, nombreuses au Laos. Si cette société est en partie vietnamienne - principalement dans l’armée et l’administration, elle est aussi lao pur jus et chinoise dont l’immigration, en force, n’est sans doute qu’un début. Sans trop caricaturer, je définirais le Laos de pays communiste consensuel, le paradoxe des libertés. Aussi, ici le mot dominance ethnique ne veut en soi rien dire. L’école, on y parle lao, anglais aussi si on a les moyens, français parce qu’il existe une longue tradition culturelle commune, à vrai dire unique en Asie du Sud Est.
              Je ne pense donc pas que la situation du peuple laotien soit dramatique, elle est trop axée sur d’autres valeurs consensuelles pour ça.
              En revanche, je veux bien accepter vos stéréotypes purement vietnamiens.
              Mes salutations  

               


              • Ronald Thatcher rienafoutiste 17 avril 2012 18:27

                les plages ne se trouvent pas uniquement en bord de mer cher ami... vous qui connaissez (?) le Laos connaissez-vous Vang Vieng et ses rave-party (province de vientiane entre Kasi et Phon Hong) ? voilà voilà...


              • Merle teigneux Merle teigneux 17 avril 2012 18:29

                Pour ce qui est du Laos, je ne connais pas trop, je me suis juste basé sur un blog d’opposants en exil. Et j’ai entendu dire que les laos étaient beaucoup plus sympas que les viets, qui d’après ce que j’ai entendu sont arnaqueurs, désagréables. J’ai eu une copine vietnamienne, et c’est vrai qu’elle était très rude. 



              • asterix asterix 17 avril 2012 19:23

                Au rienà branliste, seconde fois, seconde erreur !
                Apprenez à situer Vangvien, svp !
                Déjà vous situiez le Laos en bord de mer...
                Cette fois, vous vous trompez sur la situation géographique de Vangvien qui ne se trouve pas où vous le dites, mais entre Kasi et Chomthom. Vos rave-party, allez plutôt les faire à Kho Pan Gaan en Thaîlande, vous ne risquez pas de vous trompez, c’est une petite île dans le Golfe du Siam.
                Vous avez droit à l’opinion, pas à ne sortir que des c...


              • kane85 kane85 17 avril 2012 16:28

                @ l’auteur : êtes vous allé vous même au Vietnam ?


                • Merle teigneux Merle teigneux 17 avril 2012 18:10

                  Non, je n’y suis pas allé. 

                  Je suis sorti avec une vietnamienne à un moment donné, mais bon, ça n’a pas duré plus de 2 mois, elles me trouvait trop dans un trip amour de vacances. 
                  Je devais y aller avec elle.
                  Ma mère y est allé, elle m’a dit que c’était un pays affreux, et pourtant elle est allée en Chine, à Bali, et au Cambodge. 
                  Perso, quand je vois ce qu’il se passe, je n’ai plus trop envie d’y aller. 

                • kane85 kane85 17 avril 2012 19:31

                  ah ! ...................................................................... ................... No comment !!


                • Gens_d_Ormesson Gens_d_Ormesson 17 avril 2012 20:08

                  Mais non ! Notre merle teigneux voyage moderne ! Suffit de demander aux autres, puis de raconter l’inverse.  smiley
                  Un teigneux quoi, un merle qui nous prend pour des pigeons...


                • Defrance Defrance 18 avril 2012 08:25

                  Non, je n’y suis pas allé !!! 

                     Il ne faut JAMAIS se fier à l’opinion des « autres »

                     TOUJOURS vérifier par soi même ! 

                    A l’exeoption de Ho Chi Minh ville, poluée, surpeuplée, bruyante ou il faut bien faire attention, le reste du Vietnam ne pose aucun probleme ! 

                     Si vous avez des rhumatismes, de l ’exéma, psuriasis .... en trois ou 4 jours TOUT disparait et idem pour le sur poids, une cure de fruits, de crustacés et de poissons vous fait perdre 10 K en trois semaines ! 

                       


                • Defrance Defrance 17 avril 2012 17:29

                   Que des conneries !

                     Je viens de rentrer en France après deux mois là-bas et ce n’est pas pire que chez nous !

                   L’an dernier j’ai passé un mois au Nord, chez les Mongs et je n’ai ni vu ni entendu quoi que ce soit, ils vivent pratiquement en autarcie, payent le courant avec des œufs( cela m’a beaucoup fait rire) et vivent comme ils peuvent aux milieux de cailloux ? 

                    Si il n’y avait pas eut recemment un connard Évangéliste Étasuniens qui soit venus leur annoncer que Dieu ou le Christ allait descendre près de Dien Bien Phu pour y créer un royaume on n’aurait jamais entendu parler d’eux ces temps ci ! 

                    


                  • bob.tass 17 avril 2012 18:01

                    Ce texte est un tissu de conneries (propagande ?).
                    J’ai passé 18 mois à bosser dans ce pays, Hanoi et Ha Long Bay et j’y reconnais rien du tout. Il est vrai que je ne suis pas un touriste bien franchouillard...


                    • Merle teigneux Merle teigneux 17 avril 2012 18:08

                      Tissus de connerie ? 

                      Non, je me suis basé sur de la documentation de RSF entre autre. 
                      Et franchement, je n’ai aucune envie de mettre les pieds dans ce pays. 
                      Des moeurs où la valeur féminine est la chasteté. 


                      • Defrance Defrance 17 avril 2012 19:20

                          faites comme moi, vérifiez vous même, RSF a ses sponsors pas toujours désintéressés ! 

                           Évitez Saigon si vous êtes allergique au bruit et a la foule, le centre du Vietnam est un endroit formidable pour se reposer . 


                      • amipb amipb 17 avril 2012 19:28

                        Dommage, Merle teigneux, que vous n’y soyiez pas allé, car cela vous enlève tout de même une grande partie de votre légitimité pour en parler.

                        Car, au fond, vous avez raison : le Vietnam est soutenu par le régime chinois, tout comme l’était la Birmanie jusqu’à récemment, et tout comme le sont la Corée du Nord, le Népal et le Laos.

                        Hormis la corruption assez endémique dans cette région du monde, et qui, elle, n’a rien à voir avec la Chine, c’est surtout la liberté religieuse qui est en question. Un grand moine vietnamien, Thich Nhât Han, en a fait les frais (http://buddhism.about.com/b/2009/08/04/more-from-vietnam-and-bat-nha.htm) après avoir pris position pour le combat du Dalaï Lama.


                      • Defrance Defrance 17 avril 2012 19:37

                          Le Vietnam n’est pas soutenu mais « coincé » par le regime chinois qui a annexé les iles parracels et spratley ( because petrole) ! 

                           De gaule en 45 avait prévu cette situation que les intégristes de l’époque ( pham Van Dong) n’ont pas pris en compte ? 


                      • Merle teigneux Merle teigneux 17 avril 2012 18:20

                        Oui, peut être ils passent là dessus quand c’est un couple occidental. 

                        Mais quand c’est un couple viet ils ne passent pas dessus. 
                        Et la permission de minuit dans une boite de nuit, ça me fait plus penser à une boum d’ados qu’à autre chose. 
                        Je suis assez critique sur ce pays, car à mon sens on entretien un mythe autour de lui. 

                        • myaby 25 juillet 2012 11:24

                          2 nanas Viets t’on largué , tu en a pris pour ton amour propre et il me semble qu’elles ont eu bien raison vu le niveau de tes raisonnements. Car déblatérer sur un Pays sans le connaitre c’est pathétique. 



                        • Merle teigneux Merle teigneux 17 avril 2012 18:22

                          Ah Defrance, je vois que tu es un pro viet convaincu. Tu es payé combien par le gouvernement d’Hanoï ?

                          Déjà tu parles de conneries, ce ne sont pas des conneries, les faits sont là, je me suis basé entre autre sur le site de RSF, sur des journaux français, sur des sites de voyages et même des blogs de personnes qui sont allés au Vietnam. 

                          • Defrance Defrance 17 avril 2012 19:31

                              Je n’ai pas besoin du gouvernement d’Hanoï, et je voyage sans voyagistes qui promènent les neuneu en baie d’ha Long. 

                               On trouve toujours des journaux qui propagent des informations incorrectes ou tendancieuses, surtout quand il s’agit de pays qui ne se soumettent pas aux dogmes 100% capitalistes ? 


                          • Merle teigneux Merle teigneux 17 avril 2012 22:21

                            Un pays si puritain où l’on n’a pas le droit de partager une chambre sans être marié, ben franchement, c’est pas top.


                          • myaby 25 juillet 2012 10:50

                            Tout ce qui préoccupe merle teigneux c’est de pouvoir louer une chambre avec une autochtone !! La liberté il s’en fou , du moment qu’il peut louer une chambre avec fifille !!! 


                          • Al0109 16 juillet 2013 09:41

                            Moi, je réside au Vietnam depuis un bon bout de temps, je n’ai pas « lu sur tel ou tel journal, ou vu sur internet  », je vis, je mange, je respire vietnamien et je te dis que ton article est totalement bidon.

                            Comment peut on écrire de telles absurdités ?

                            Evidemment, la corruption existe, mais n’existe t’elle pas également en France ?

                            Il me semble évident qu’un fonctionnaire d’état, payé l’équivalent de 60 à 80 Euros, ne peut plus vivre décemment, dans une ville comme Saïgon ( Hé oui, encore un truc que tu devais ignorer, ici la majorité des gens ne dit pas Ho Chi Minh City, mais Saïgon, Ho Chi Minh City, c’est plutôt pour les document administratifs ).

                            Les filles qui veulent se marier ? Celà date du moyen âge cette image. Ce qu’elles veulent avant tout, c’est faire de bonnes études et avoir un bon métier.

                            Ici, les jeunes sortent, vont en boite, ont accès à internet ( facebook n’est absolument pas censuré, ma fille, ses amis et moi nous en servons chaque jour, sans aucun soucis ni limitation ).

                            La « propagande communiste par haut-parleurs », celle-là m’a bien plu. Qui a osé raconter ça ? Sans doute quelqu’un qui ne parle pas vietnamien.

                            Ce qui est diffusé le matin, souvent pendant que les gens font du sport ( comme moi même ), ce sont les nouvelles, le journal radiophonique vietnamien, c’est sympa, ça évite d’avoir à acheter le journal et on peut écouter tout en courant ou en marchant.

                            Et le contrôle des agissements des touristes n’est il pas, tout simplement justifié par les exactions commises pendant des décénnies par des envahisseurs de toutes sortes, français, américains, chinois...

                            Le fait, pour un étranger, de ne pas pouvoir prendre une chambre d’hôtel avec une vietnamienne est une lutte contre le tourisme sexuel, afin que le Vietnam ne devienne pas comme la Thaïlande. Et c’est plutôt efficace, la répression de la prostitution est très sévère, ici.

                            Ah autre chose, ici, on ne dit pas « la guerre du Vietnam, on dit » la guerre des américains ", les vietnamiens n’étaient pas en guerre, mais résistaient à l’envahisseur.

                            Il faut arrêter de croire toutes les sornettes qu’on lit sur internet, je pense que rester assis devant son écran, lire des sottises, coupe de la réalité.

                            Cordialement.


                          • spartacus spartacus 17 avril 2012 18:40

                            Partout ou le communisme est passé, partout il a semé misère.


                            Inventeur du Goulag, inventeur de la planification, inventeur du charnier....

                            Dans tous les pays communistes, coruption, clientélisme despotisme...

                            • Merle teigneux Merle teigneux 18 avril 2012 10:24

                              Ben oui, merci de rappeler que les régimes communistes ne sont pas roses. 

                              Quand je lis certains commentaires on a l’impression que le Vietnam est un paradis. 
                              Si c’était tant un paradis, pourquoi il y a t il eu les boat people ? 
                              Pourquoi actuellement beaucoup de jeunes, et surtout les femmes tentent des mariages blancs ? (il paraît qu’à Saigon on se fait abordé par des nanas qui demandent texto « voulez vous vous marier avec une femme vietnamienne ? »).

                            • spartacus spartacus 18 avril 2012 11:28

                              Dans les pays communiste le paradis est pour les fonctionnaires de la nomenclatura.



                            • joletaxi 17 avril 2012 19:01

                              Avouez tout de même qu’ils l’ont échappée belle les viets.
                              Ils auraient pu tout aussi bien être colonisés par ces salauds de zuniens, et se retrouveraient maintenant dans un goulag libéral.


                              • Defrance Defrance 17 avril 2012 19:43

                                 Bien vu Joletaxi, je viens justement de visiter le camp de Phu Quoc, precurseur de Guantanamo, ça fait froid dans le dos ! 


                              • le poulpe entartré 18 avril 2012 02:19

                                Qui se souvient du bagne de la mort lente de Poulocondor, création de l’administration coloniale en 1880 et camp d’extermination des nationalistes vietnamiens jusqu’à la libération en 1954 ? Peu de monde, bien évidement, cette séquence bien longue de l’histoire où la république dites des lumières, s’alimentait comme un vampire sur les pays qu’elle avait asservi. Ces crimes contre l’humanité occultés de façon permanente (tout comme la torture en Algérie, les répressions Malgaches à Madagascar, les massacres effectués au Cameroun, en Côte d’Ivoire, etc, etc, etc. Cette liste est interminable et des mois ne suffiraient pas à répertorier toutes les abominations commises par la bien sur, incontestée, patrie des droits de l’homme. Il y aura toujours le teubé de service dont l’histoire de l’édification de son propre pays lui est étrangère, qui vient dévoiler ses lacunes et son passé de cancre. Il est tout à l’image de son idole de président : une caricature.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Merle teigneux

Merle teigneux
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès