• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Voyages > Pise, une ville à l’abri des touristiques

Pise, une ville à l’abri des touristiques

La publicité pour ce trésor historique n’est plus à faire ; la fameuse tour penchée de toscane, le célèbre dôme et sa chaire réalisée par Giovanni Pisano au XIV, la fabuleuse acoustique du baptistère, tout cela se trouvant sur la piazza dei Miracol classée comme patrimoine mondial de l’Unesco en 1987. La description du flot de touriste, voulant créer l’illusion de porter la tour sur une photo souvenir, ou gâchant le calme du cimetière Camposanto, en période pleine n’est plus aussi à faire. Et pourtant la vieille ville de Pise se trouve tout à fait abritée des touristes, comment expliquer ce phénomène ?

Il faut replacer Pise dans son ensemble géographique pour en comprendre une partie du problème, faisant partie de la région de la Toscane où la concentration de points touristiques est très forte ; que dire de Lucca, Florence, Sienne, Arezzo et bien d’autres. Il faut savoir que la majorité des touristes venant sur Pise font partie d’un programme d’accompagnement touristique, implanté le plus souvent sur la capitale de la région : Florence. Les voyageurs se trouvent amenés, dans le même jour sur deux cites formidables de Toscane, Lucca et Pise séparées de trente kilomètres l’une de l’autre, mais à plus d’une heure de trajet de Florence. Ce qui tourne la visite à l’essentiel. Apres avoir parlé de la question avec un guide touristique implante sur Lucca, cette situation n’est pas prête de changer étant aussi une volonté de certains accompagnateurs touristiques, de la vieille école, de préserver la vieille ville du flot incalculable de touriste ; la liberté des groupes de flâner dans les rues, de s’y perdre, est donc aussi volontairement réduite.

Et pourtant la vieille ville de Pise offre une expérience culturellement forte, et humainement authentique. Les marchés extérieurs aux milles couleurs et aux milles senteurs qui parsèment la ville, les ruelles jonchées de Pisanis assis sur leurs chaises en bois tout en regardant les passants, les rues commerçantes parcourues par des arcades, protégeant des mois pluvieux du printemps et d'automne, sentant bon le café au grand matin. Enfin après s’être baladé sur les principales places de la ville, comme Piazza dei Cavalieri (place des cavaliers), avec le Palazzo della Carovana, bâtiment historique de l'École Normale Supérieure, comment ne pas prendre le temps d’une brioche con Gelato (Crème glacée dans de la brioche) assis sur les rives de l’Arno, tout en contemplant un couché de soleil sur la ville de Galilée.

Alors pourquoi ne pas profiter de cette ville, miraculeusement protégée des touristes soumis à un système touristo-économique. Y Prendre le temps de vivre sur quelques jours, et non d’y courir quelques heures, pour avoir une expérience humaine et unique.

VILLEGAS Bastien


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • armand 3 décembre 2011 12:40

    Merci de votre reflexion


    • Fergus Fergus 3 décembre 2011 15:52

      Bonjour, Bastien, et merci pour la balade

      Pise ne se résume pas en effet à la piazza del Miracol et à la piazza dei Cavalieri. Il faut prendre le temps de se balader dans les rues, de pénétrer dans les cours ou les écoles, d’observer les marchés.

      Pise, c’est aussi le Borgho Stretto et ses arcades, l’université de La Sapienza, les quais Gambacorti et Pacinotti, la piazza Dante et la piazza Mazzini, le palazzo Gambacorti, la via dei Mille et de nombreuses ruelles aux maisons colorées...

      Pareil à Lucques, et bien sûr à Sienne...


      • Richard Schneider Richard Schneider 3 décembre 2011 18:47

        Bel hommage à une ville que vous semblez particulièrement apprécier ...

        Bravo.
        RS

        • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 27 novembre 2013 10:51

          Ah, les étals de fruits en été, et en particulier toutes les variétés de melons ! Merci Bastien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires