• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Qui sommes-nous ? > On parle de nous > Dans la blogosphère > AgoraVox, le premier journal citoyen francophone.

AgoraVox, le premier journal citoyen francophone.

Par Batiweb.

«  Notre conviction est que chaque internaute peut se transformer, volontairement ou par hasard, en une sorte de capteur capable d’identifier en avant-première des informations inédites, difficilement accessibles ou volontairement cachées. » Chaque internaute est ainsi invité à participer au projet, « tout simplement pour faire entendre votre voix et pour relater des faits que vous avez identifiés et qui ne vous paraissent pas être suffisamment repris dans les médias traditionnels voire ignorés ou censurés. »



AgoraVox constitue l’une des premières initiatives européennes de journalisme citoyen à grande échelle complètement gratuit. Notre constat de départ est simple : grâce à la démocratisation effective du multimédia et des NTIC, tout citoyen peut devenir potentiellement un reporter capable d’identifier et de proposer des informations à haute valeur ajoutée.

Munis d’un simple téléphone, d’un ordinateur, d’un appareil photo ou d’une caméra numérique des milliers d’internautes ou de bloggeurs peuvent désormais réaliser un travail de proximité incroyable qu’aucun média, aucune organisation, aucune association ne pourrait mener. Les citoyens deviennent ainsi de véritables capteurs en temps réel de ce qui se passe à chaque instant sur la planète, en ayant la possibilité de fournir des articles, des images, des extraits vidéo ou audio. Ainsi, on assiste finalement au rapprochement tant décrié des différents médias (télévision, radio, presse) au sein d’un support unique (Internet).

Il suffit d’analyser ce qui s’est produit avec la tragédie du tsunami. Grâce aux milliers de blogs et autres sites web personnels créés spécialement, il a été possible de centraliser les dernières news, les photos des disparus, les contacts, les vidéos inédites...etc.

L’émergence des citoyens-reporters est désormais inéluctable et différentes expériences à l’étranger (notamment en Corée du Sud et aux USA) démontrent la portée réelle de ce phénomène. Nous adhérons avec la position de Martin Nisenholtz (patron du site du New York Times), qui est persuadé que dans cinq ans, les médias auront changé si profondément que les personnes informées chercheront auprès des blogs d’amateurs en qui ils ont confiance, l’information dont ils ont besoin.

Notre conviction est que chaque internaute peut se transformer, volontairement ou par hasard, en une sorte de capteur capable d’identifier en avant-première des informations inédites, difficilement accessibles ou volontairement cachées. Aucune agence, aucun organe de presse, aucun logiciel ne dispose du formidable potentiel que représentent des millions de personnes agissant en réseau de manière conjointe.

Ce nouveau phénomène constitue une véritable révolution qui va radicalement transformer le fonctionnement des médias traditionnels et notre futur accès à l’information.






Palmarès