• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Qui sommes-nous ? > On parle de nous > Dans la presse > Gare à la révolution numérique !

Gare à la révolution numérique !

La Tribune

Par Marion Rojinsky. 

Joël de Rosnay explique comment les internautes peuvent jouer un rôle de contre-pouvoir.

Joël de Rosnay, père spirituel de la Cité des Sciences et de l’industrie à Paris, se fait le porte-parole des nouveaux révolutionnaires d’Internet et de ses prolongements numériques. La Révolte du pronétariat veut mettre en garde les groupes industriels traditionnels et les géants des médias contre les boulversements de "l’e-révolution" qu’ils n’éteindront pas avec "des moyens répressifs, juridiques ou de propagande médiatique inadaptés."
Ces "pronétaires", figures pour Joël de Rosnay de l’internaute et du bon vieux "prolétaire selon la définition marxiste", forment ainsi cette "nouvelle classe d’usagers des réseaux numériques capable de produire, diffuser, vendre des contenus numériques non propriétaires en s’appuyant sur les principes de la "nouvelle économie"". En face, "les infocapitalistes, détenteurs des contenus et des réseaux de distribution".


Démocratie participative. Dans cet ouvrage fort documenté, de Rosnay, avec la collaboration de Carlo Revelli fondateur d’AgoraVox, premier site français participatif et collaboratif, dresse donc le constat d’une "nouvelle lutte des classes". Cette révolution, que l’auteur n’ose qualifier de bourgeoise, est clairement en marche. Arrivera-t-elle à dépasser les frontières de la "classe moyenne" ? Joël de Rosnay semble en être convaincu. Et cette idée tétanise les grands pouvoirs en place : politique ou institutionnel, économique et surtout les médias. Fini donc les internautes ou les mobinautes (téléphonie mobile) "relégués au rang de simples consommateurs". Le lecteur averti retrouve les applications qui aujourd’hui "font entrer Internet dans sa nouvelle étape de croissance". Appelons ça Web 2.0 ou Internet 2.0. L’auteur célèbre ici l’avènement de l’ère de la démocratie numérique participative : blogs (carnets en ligne), wikis (articles de fond), vlogs (journaux vidéo en ligne), mais aussi messagerie instantanée ou voix sur Internet (Skype, Wengo, etc.). Malgré ses répétitins, ce livre va s’avérer un outil essentiel de la réflexion à mener dans nos sociétés.






Palmarès