• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Qui sommes-nous ? > On parle de nous > Dans la presse > Internet, la fin d’une époque ?

Internet, la fin d’une époque ?

Longtemps perçu comme un gadget, le Net n’attirait guère politiques et financiers. De simples individus (universitaires, associations...) lui avaient donné sa force : liberté d’expression et d’information, pluralisme, interactivité... C’est ainsi que, dans cet esprit, l’on vit surgir des sites comme (...) Agoravox (...), des espaces médiatiques indépendants et libérés des contraintes imposées par les groupes de médias classiques (et donc par les annonceurs). Ces sites ont permis de relayer, par l’échange direct entre citoyens ou experts s’exonérant ainsi de la censure, des informations qui n’existaient pas ailleurs (Constitution européenne, G8, contre-sommets, abstentionnisme d’une certaine Cécilia Sarkozy...).

Difficile à avaler pour les financiers et les politiques de voir la toile échapper à leur mainmise, d’autant qu’Internet est devenu en quelques années un véritable média de masse tandis que la part de marché des médias traditionnels est en recul. La contre-attaque ne se sera donc pas fait attendre longtemps.

Ainsi, tous les sites indépendants ont été approchés par des investisseurs, comme le site participatif Agoravox, ayant reçu des offres se situant entre 10 et 20 millions d’euros. Or, pour son fondateur, Carlo Revelli, « il est difficile de concilier la recherche du profit légitime pour tout investisseur avec une quête de neutralité de l’information ». Il a donc décidé de transformer la semaine dernière Agoravox en une fondation, afin de préserver son indépendance. (...)

Lire la suite sur Humanite.fr


PS:

L’Humanité



Palmarès